Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
AMOR A MORT ~ TOPIC # 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Deputy Woodward
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 140


MessageVen 18 Mar - 22:24





Intrigue
Amor à mort



La fin du tirage au sort des célibataires approche et Amber, Skylar et Olivia n'ont toujours pas trouvé leur pantoufle de verre manquante. Petit souci d'organisation concernant les numéros sur leur mains, elles se retrouvent plus ou moins déconcertées de n'avoir rien à se mettre sous la dents après ce jeu de hasard. Finalement l'organisateur reprend son micro juste avant de lancer les premières danses avec les nouveaux couples formés et appelle leur trois derniers numéros...Allez mesdemoiselles, ne soyez pas timides, un ménage à trois ce n'est pas si mal, il ne vous reste plus que 2 minutes pour faire connaissance avant de devoir vous coller toutes ensembles pour un rythme langoureux. C'est le jeu mes pauvres lucettes...



Participants


- Clancy Jessop
- Florence Fleury-Arnaud
- Hans Wolf-Jones
- Katharina Everwood
- Ava Mahana
- Josef M. Miller
- Matthew Odair
- Daya Y. Laghari
- Katelyn T. O'Dwyer
- Diego Torres
- Olivia Canjura
- Amber Hamilton
- Skylar Wade


Rappel des règles:

• Pas de tour par tour.
• Veiller à rester cohérent face à la situation !
• Faites également attention à bien prendre en compte les actions des autres (ainsi que les paroles bien entendu) et de jouer le jeu.
• Amusez-vous.

 




by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 19 Mar - 18:44





Intrigue
Amor à mort


Sirotant son Manhattan en bonne compagnie, Ava se disait que la soirée ne serait peut-être pas vaine… Serait-il possible qu’elle passe une bonne soirée après tout ? Elle était prête à le croire, jusqu’à ce que tout le monde s’agite et que la soirée devienne cauchemardesque ! A peine avait-elle fait la connaissance de Josef qu’on lui attribuait un cavalier pour la soirée et quel cavalier !
Quand le présentateur commença à expliquer les règles de cette soirée anti-saint-valentin, Ava regarda Josef dépitée. Est-ce qu'elle aurait de la chance et tomberait sur le numéro 49, celui-là même qui était tamponné sur la main de Josef ? Elle le doutait sérieusement mais elle se plaisait à le croire, jusqu’à ce que les tirages s’enchainent et que …

Avait-elle fait quelque chose de mal pour que les dieux de l’Amour veuille la punir à ce point ? Soit elle avait faire les pires conneries dans une vie antérieure, soit elle avait un karma de chiotte !

Elle regarda le tatouage éphémère rouge sur le dos de sa main, machinalement, le frotta comme si le simple fait de le faire disparaître, changerait la tournure de la soirée !  On lui avait attribué Matthew Odair comme cavalier pour cette stupide soirée et sa gentille voisine héritait de Josef ! Elle dégaina tout de suite son portable pour envoyer un nouveau texto à son amie :


    "Daya, je te déteste, j’aurais bien continuer à taper la causette avec ce Josef. Profites-en bien et demain débriefing autour d’un café. Vu que tu es la plus chanceuse de nous deux, c’est toi qui régale !  Je te souhaite quand même une bonne soirée ma belle  "


Puis elle le rangea et maudit ce connard d’anti-cupidon ou l’organisateur du jeu au choix, de lui avoir choisi Matthew, le dernier homme avec qui elle aimerait passer la soirée.
Enfin pas vraiment le dernier, il y avait aussi Manuel Herrera avec qui elle ne passerait jamais la soirée, mais ses bouclettes sexy étaient presque plus attrayantes qu’un tête-à-tête avec ce gros naze de Matt !

Sous les lumières du club, dans cette ambiance festive, le secouriste paraissait presque s’adoucir, surtout lorsqu’il lui proposa un verre. Cette réaction la déconcerta mais l’adoucissant pour laver toute l’amertume d’Odair n’était pas à 100% efficace puisqu’il restait encore des taches tenaces de cynisme et de bouderie sur Matthew. Mais il avait raison sur un point, pas besoin de faire les présentations. Elle avait déjà été mal à l’aise lorsqu’elle avait abordé Josef, elle aurait surement été encore plus gênée de devoir parler à un total inconnu !

- Promis, je vais essayer de ne pas trop me comporter comme un con ce soir.

- Super alors trinquons à ça,  ironisa-t-elle en se dirigeant vers le bar pour commander un autre Manhattan.

Résignée, Ava avait pour objectif de prendre une cuite afin de passer une soirée un peu plus gaie, histoire d’oublier son cavalier et sa vie amoureuse désastreuse ! Elle désigna un canapé où ils pourraient s’asseoir et tomba lourdement sur le sofa lorsqu’elle entendit le présentateur énoncer les prochaines festivités : la danse.

- Je déteste Daya, la fille avec qui tu parlais au bar tout à l’heure, c’est ma voisine. C’est elle qui m’a trainée à cette soirée, elle ne m’avait pas parlé de ce tirage au sort à la con et voilà que maintenant va falloir trainer son cul jusqu’à la piste de danse. Et dire qu’elle a été couplée à Josef, le mec canon en jeans et moi, je me retrouve avec toi, saleté de Cupidon !

Elle porta la main à ses lèvres, laissant échappé un « désolé » entre ses doigts, encore consciente que ce qu’elle venait de dire n’était pas très gentil. L’alcool avait pour effet d’ajouter un vocabulaire plus fleuri au langage d’Ava. C’était l’un des premiers signes d’ivresse… Elle devenait plus volubile également, de quoi faire passer une bonne soirée à Matt !



 




by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 19 Mar - 22:52





Intrigue
Amor à mort


"Vous reprendrez bien un shooter ?" Un haussement de sourcil un peu surpris, un sourire et elle acquiesce volontiers à la proposition de Matthew puisque c'était ainsi qu'il s'était présenté, elle n’aurait pas pensé qu’il lui aurait proposé de lui rendre la pareille au vue du peu d’entrain qu’il présentait à lui parler, elle n’était pas son genre d’accord, mais rien n’empêchait de juste discuter après tout, c’était censé être une soirée anti st-valentin et si la plupart des gens était sans doute venu pour trouver quelqu’un avec qui rentrer, rien n’empêchait de discuter avec l’un et l’autre avant ca, un petit tour de chauffe en soit. Katharina semblait quant à elle avoir quelques verres d’avance sur eux et une facette de Daya appréciait le spectacle, elle n’avait guère l’occasion de voir la jeune femme, sourire aux lèvres et aussi pleine d’entrain aussi elle enregistra cette image et se redressa un peu comme pour donner le change sans vraiment savoir pourquoi. C'est à cet instant précis que la musique s’interrompue de façon abrupte, surprenant à peu près tout le monde à en croire les coups d’œil intrigué et interrogateurs que les gens se lançaient. La voix d’un homme retentit tout à coup pour énoncer une animation à laquelle Daya savait déjà qu’elle n’aurait pas la moindre envie de participer, elle ignorait cependant qu’on ne lui laisserait guère le choix et quel choix…

Un tirage au sort
Formation de couple
Numéro
Hasard

Les mots s’enchaînaient et ne lui plaisaient pas trop, elle aimait l’imprévu et était bien souvent partante pour s’amuser, mais avoir une chance sur deux de se retrouver avec un abruti collé au cul toute la soirée n’était pas le genre de chance qu’elle aimait prendre surtout qu’elle n’avait jamais été très chanceuse aux jeux. La liste s’allonge et les couples se forment les uns après les autres le nom de Katharina se voit énoncé, puis vint celui familier d’Ava qui visiblement à hériter de son compagnon de bar qui n’a vraiment pas l’air ravi, mais encire une fois, il affiche un semblant de poker face depuis au moins aussi longtemps qu’elle se trouve au bar. En parlant d’Ava l’Indienne la cherche du regard sans grand succès, elle sort alors son téléphone et s’aperçoit que c’est justement le nom de sa voisine qui s’y affiche et qui lui indique de se méfier de celui qui vient d’être promu cavalier et qu’elle se trouve a l’extrême opposé de l’endroit ou Daya se trouve encore. Elle n’a pas vraiment le temps de lui répondre quand le nom de Josef se fait entendre et elle se surprend soudainement à prier silencieusement pour ne pas que le sien suive, mais évidemment, elle n’a jamais eu de chance aux jeux alors c’est exactement ce qui se passe. Elle jette un regard au brun à côté d’elle, hausse les sourcils et lui glisse avant de s’avancer vers ce qui risque d’être une longue soirée…

« Ce sera plus tard pour ce verre, on dirait ! T’en fais pas t’a eu plus de chance que moi au tirage au sort ! Amuse-toi bien. » Elle lui adressa un sourire  qui se dissipa progressivement a mesure qu’elle se dirigeait vers Josef. Deux fois en moins de deux semaines ? Elle commençait à trouver cette blague de très mauvais goût.

« Faut croire que le sort s’acharne. »
« Faut croire oui ! Deux fois d’affiler, je commence à me demander si mon karma essaye de me faire passer un message. » Ce n’était pas vraiment contre lui, quoi que depuis leur dernière rencontre, elle avait eu le temps de se remémorer les détails de la fin de leur histoire et ils n’avaient rien de très jolies.  « Tu offres la première tournée ? je pense que toi comme moi, on va avoir besoin d’un verre ! » Sourire teinté, mais sourire quand même, qui a dit qu’elle ne faisait pas d’effort.
 



by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 19 Mar - 22:59





Intrigue
Amor à mort


Tenue de ce soir.

La Saint-Valentin. Je ne l'ai jamais vraiment fêtée – c'était pas le genre de Lucky – et en même temps… Ça ne m'avait pas manqué. Pourtant, quand on m'a donné ce flyer dans la rue, lorsque je rentrais chez moi après ma séance de sport quotidienne, je me suis dit ''pourquoi pas ? ''. Une soirée Anti-Valentin au Dreamer. Ce n'est pas loin de chez moi, donc si c'est vraiment trop naze, je pourrai rentrer quand je le désirerai.
Je me suis bien habillée, maquillée, coiffée. Vous savez ce vieux cliché de la nana qui prend trois heures pour se préparer ? Je suis en plein dedans. Mais allez arrangez votre coiffure convenablement avec une prothèse en plastique qui n'est pas franchement prévue pour savoir tenir des mèches de cheveux. J'ai même fini par l'enlever pour me servir de ce qui me reste de bras et bizarrement, je suis plus habile.
Résultat, je suis en retard et il faut que je me dépêche. Bien que le nightclub ne soit qu'à quelques rues de là, j'ai quand même failli ne pas y arriver. A l'entrée, on nous donne des numéros et me voilà lancée dans la masse grouillante de gens buvant et dansant. Une bouffée d'anxiété me prend à la gorge. Trop de monde. A quoi tu t'attendais, franchement, Amber ? C'est une boîte de nuit un soir de St-Valentin, forcément que c'est blindé.
Je m'arrête un instant, perdue. Je ne prête guère attention aux gens autour de moi, cherchant juste à repérer le bar. Ceci fait, je fends la foule pour aller m'agripper au comptoir et commander une boisson salvatrice. Mojito, please. Je souffle un instant et je commence à regarder les gens autour de moi. Ils ont beaux, tous, bien habillé(e)s, bien coiffé(e)s, bien maquillées. Certains draguent déjà, chauds comme la braise, tels des prédateurs qui taquinent leurs proies jusqu'à ce qu'une cède à leurs avances. La chose pour laquelle je peux remercier ma prothèse c'est que ces gens-là se contentent de la fixer, mais ne m'approchent pas. Ouf.
Le serveur dépose mon verre et je lui tends l'argent dû. C'est à ce moment que je surprends un visage familier parmi ceux assis près du bar. Josef. Avec une demoiselle. Je détourne le regard. Il ne m'a pas vue. Alors je m'enfuis. Je ne veux pas l'embarrasser. Non. Je ne veux pas m'embarrasser en m'affichant à ses yeux dans cette tenue. J'ai peur de la façon qu'il aurait de me regarder, en fait. Je m'éloigne un peu, ne réussissant pas trop à me fondre dans la foule. Je vogue juste en marge de tous ces gens qui ondulent les uns contre les autres, sirotant mon cocktail.
Puis, cet étrange énergumène en costume de Cupidon qui s'avance pour annoncer que les numéros qui nous ont été attribués servent à former des couples pour ce soir. Oh. Je souris doucement. Faites que je tombe sur Josef.

J'attends. Mais mon numéro ne vient toujours pas. Ce qui me fait sourire cependant, c'est d'entendre que Josef se retrouve avec ma psy. Haha, cette douce coïncidence super bizarre. Raison de plus pour ne pas venir m'accrocher à lui par désespoir de solitude. J'aurais dû venir accompagnée...
Je vois tout le monde partir à la recherche de son âme-sœur-d'un-soir, mais je reste plantée là. Putain. La poisse. Faut que ça tombe sur moi. Ils ont fini d'appeler tous les noms, mais le mien n'est pas venu. Je m'avance quand même dans la foule, à la recherche d'âmes potentiellement esseulées comme moi. C'est alors que le Gro-pidon finit par appeler mon numéro et celui de deux autres demoiselles pour nous annoncer que l'on se retrouve à trois, plutôt qu'à deux. Et entre nanas. D'ailleurs le nom de famille de l'une d'entre elle me rappelle quelqu'un. Serait-elle une sœur / cousine de Lyla ?
Je m'avance donc vers ces deux demoiselles, mon verre toujours à la main et un sourire un peu gêné aux lèvres.

« - Bonsoir, compagnes d'infortunes.. »
 




by SerialWords.





Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 20 Mar - 18:44





Intrigue
Amor à mort


Olivia s'était décidée à prendre en charge sa vie, de ses propres mains. Oui, elle avait pris des résolutions. Oui, elle s'était décidée à ne plus marcher de travers. Elle allait filer droit … et pourtant, malgré ces bonnes résolutions, elle se trouvait avec un numéro sur la main dans une de ces réunions qui la faisaient d'ordinaire pouffer de rire. Olivia a opté pour la sobriété : difficile quand on pense à ses tenues ordinaires. Ce soir, elle ne jouera pas le gros numéro. Ce soir, elle ne dévoilera pas tout. Comme le lui avait conseillé Lyla, il fallait donner envie de l'éplucher de ses vêtements au lieu d'étaler la marchandise à tous les passants. Vêtu d'un jean et d'un tee-shirt aux couleurs pastels renforcant son teint hâlé, elle s'accouda au bar tout en sirotant une boisée non alcoolisée : autre partie de ses bonnes résolutions. Il lui fallait observer la marchandise. Et il y avait de tout. Pour tous les goûts, même les plus étranges. Un sourire aux lèvres se dessina sur son visage quand elle vit passer une jeune femme à la robe minuscule : encore un peu et Olivia voulait lui demander où elle avait pu se la procurer. Mais non, encore une fois bonnes résolutions étaient de rigueur. Pinçant sa paille entre ses lèvres, elle leva les yeux vers ce Cupidon moderne qui était sensé former des couples. « Avec ma veine, je vais me payer le vieillard qui bave ... » se dit-elle en aspirant doucement sa boisson sucrée. Elle roula des yeux presque à chaque fois qu'un beau morceau était tiré au sort. Pas pour elle. Et celui-ci ? Peut-être. Elle se l'imaginait déjà … Pas pour elle. C'était presque frustrant. On lui mettait tout un tas de gâteaux sous le nez … et elle se retrouverait avec le vieux croissant rassis que personne ne souhaitait. Ses traits finement dessinés s'assombrirent au fur et à mesure du tirage au sort. Elle avait déjà presque envie de tourner les talons pour regagner le canapé de son appartement. En paix. Un regard autour d'elle … et elle comprit. Pas de bol pour cette fois. Avec sa veine, elle ne se retrouvait non pas avec le vieillard baveux, mais avec deux malchanceuses comme elle. Soupir. Mine boudeuse. Elle aspira néanmoins une nouvelle gorgée de sa boisson sucrée pour rejoindre ces deux compagnes d'infortune.

« S'lut. » lâcha-t-elle pour autant avec un sourire. Ce n'est pas vraiment ce qu'on lui avait vendu. On lui avait plutôt parlé de rencontres intéressantes, de possibles créations de relation, que plusieurs couples rencontrés lors de ce genre d'événements avaient même fini par se marier. Ouais, et bien, quand elle regardait ces deux demoiselles … même si ces dernières pouvaient faire la couverture d'un magazine, y n'empêche qu'elle avait pas envie de coincer sa tête entre leurs jambes. Un haut de cœur à cette pensée, elle poursuivit néanmoins : « Je crois bien qu'on s'est faite avoir. Vous en pensez quoi ? » Un sourire amusé. « Parce que c'est pas contre vous Miladies, mais y'avait quelques petits morceaux avec qui j'aurais bien aimé papoté. » Son regard se posa sur les personnes présentes. « On nous met des tonnes de délicieux gâteaux sous les yeux … et on se retrouve en tant que spectatrice... » Mine boudeuse, elle s'empara à nouveau de sa paille pour boire une gorgée.
 




by SerialWords.





Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 21 Mar - 10:29





Intrigue
Amor à mort


Skylar ne prête pas de considération particulière au jour de la saint valentin. A ses yeux c'est une date parfaitement comme les autres. Elle ne lui fait pas ressentir le poids d'une quelconque solitude. A trente ans, la demoiselle a dépassé depuis un moment déjà le stade des rêves de midinettes : se caser avec le prince charmant, pondre de jolis poupons aux joues roses et vivre heureuse jusqu'à la fin des temps. Ses espérances à elle sont bien loin des objectifs lambdas. La faute sans doute à cette chienne de vie et les cicatrices qui vous collent à la peau aussi sûrement que l'encre de tatouage. La brune n'est donc pas dans l'état d'esprit où croiser un affreux cupidon lui donne envie de sortir un pistolet beretta. Surtout que cette journée représente un chiffre d'affaires assez sympathique dans sa boutique. Et puisqu'en plus on lui offre l'opportunité d'une soirée entre célibataires, alors ce jour finira peut-être agréablement, qui sait ?

Se fixant pour seul objectif de s'amuser, Sky s'apprête donc pour l'occasion en optant pour un pantalon noir et un chemisier assorti légèrement transparent, ainsi que des escarpins à talons hauts. Autant joindre l'utile à l'agréable en essayant de plaire, surtout qu'en parcourant la salle où s’agglutinent les fêtards, elle remarque rapidement deux ou trois messieurs plutôt à son goût. Ils sont malheureusement déjà occupés avec d'autres femmes qui ont eu la bonne idée d'arriver plus tôt qu'elle. Qu'à cela ne tienne, ce n'est pas ce genre de détails qui empêchera miss Wade de s'amuser. Elle salue de loin son ami Josef avant de se diriger vers la piste de danse. Seulement une voix masculine au micro lance une sorte d'animation. L'antiquaire tend l'oreille, se disant qu'avec un peu de chance le hasard lui collerait entre les pattes un des charmants bruns qui lui ont tapé dans l’œil. Les numéros se suivent, le sien ne sort jamais, ou du moins pas avant la toute fin. Si cupidon est de sortie ce soir, du moins c'est ce que le type étrange déguisé dans un coin du Dreamer aimerait faire croire, la chance elle a fuit Sky. Elle se sent soudainement comme ces filles un peu empotées au lycée qui étaient toujours les dernières choisies quand on faisait les équipes pendant le cours de sport. Au moins elle vient de s'offrir un arrière goût de cette sensation, pas très agréable il faut bien le dire.

Là encore la jeune femme au fort caractère n'est pas décidée à se laisser bousiller la soirée pour un foutu tirage au sort. Il ne restait plus qu'à espérer que les deux autres infortunées seraient dans le même état d'esprit. Pourvu qu'elles soient prêtes à s'amuser avec elle sans ronchonner face à la déception de ne pas s'être vu attribuer un mâle. En quelques pas, Skylar vient gentiment les rejoindre s'efforçant de se montrer aimable pour changer.


« Salut les filles. »

La remarque de la latina lui arrache un sourire amusé. Bien que plus jeune, il semblerait que la petite ait du caractère, un tempérament du moins, ce qui n'est pas pour lui déplaire.

« Je suis bien d'accord avec toi ma belle concernant les mâles appétissants entrevus dans les parages, sauf que ma philosophie est différente. Certains se sont sûrement retrouvés avec une godiche, à nous de nous mettre en valeur toutes les trois pour nous faire remarquer. Dans tous les cas, je compte bien m'amuser avec ou sans eux. Et vous ?»

Et qu'est ce qui attire plus l'attention d'un homme que de belles filles se trémoussant les unes collées aux autres ? La méthode a fait ses preuves et la brune n'a pas froid aux yeux. A voir si ces deux nouvelles comparses seront partantes où si elles préféreront se la jouer prude en solo. Dans le pire des scénarios, Sky aura toujours le plaisir de danser sur de la bonne musique.

 




by SerialWords.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageMar 22 Mar - 19:24





Intrigue
Amor à mort



Faire un effort. Faire un effort... Ce n'était quand même pas si compliqué que cela, n'est-ce pas ? Il pouvait bien arriver à être un minimum agréable au moins le temps d'être assez bourré. Étrangement, il avait toujours l'alcool et cela avait même parfois tendance à le rendre câlin. Et c'est également bien pour cela qu'il tentait de ne pas trop boire. Sans Keaton à côté, il ne voulait pas se saouler.  Câliner son mec, c'était une chose, un inconnu c'était quand même totalement différent... et cette idée, cette perspective ne lui plaisait guère. Surtout une nana qu'il n'aimait pas spécialement. Alors qu'il souffla à la photographe qu'il essayerait de bien se comporter, la jeune proposa de trinquer à ça. Il avait bien compris qu'elle était ironique et que cela l'emmerdait d'être avec lui mais au moins c'était réciproque ! Il la suivit jusqu'à un canapé et s'assit à côté d'elle soupirant bruyamment lorsqu'il entendit prononcer le mot danse. Si sa sœur ne rappliquait pas dans les minutes qui arrivaient, il allait la tuer pour lui faire vivre ça, seul. Il était franchement agacé et manigancé déjà sa petite vengeance, mais Ava qui reprit la parole le tira de ses pensées !

Je déteste Daya, la fille avec qui tu parlais au bar tout à l’heure, c’est ma voisine. C’est elle qui m’a trainée à cette soirée, elle ne m’avait pas parlé de ce tirage au sort à la con et voilà que maintenant va falloir trainer son cul jusqu’à la piste de danse. Et dire qu’elle a été couplée à Josef, le mec canon en jeans et moi, je me retrouve avec toi, saleté de Cupidon ! 

Est-ce qu'il dû être offensé qu'elle lui sorte quelque chose comme ça ? Très certainement mais au final cela eut plutôt le don de le faire sourire, un peu. Ouais, c'est sûr qu'il ne faisait pas rêver comme Josef et tant mieux ! Il préférait largement  ça à quelqu'un qui le dévorait du regard et qui voulait le draguer. Erg. Il avait ça en horreur, qu'elle continue de le détester et mette le pompier c'était parfait cela lui convenait parfaitement.

On est vraiment obligé d'y aller sur la piste de danse ? Vraiment ?  C'est ma sœur qui m'a traîné ici, elle voulait quelqu'un pour je ne sais quoi. Ou alors c'est encore un de ces combines pour m'emmerder... C'est la pro pour ça. Il adorait sa petite sœur mais, il est vrai que parfois elle avait de drôles d'idées pour bien lui pourrir la vie. Surtout que je ne suis même pas célibataire. Bouh, le vilain, il n'était même pas avec son "âme sœur" le soir de la Saint-Valentin. Pas bien ! Vilain garçon ! Il soupira faiblement avant de secouer la tête Enfin ce n'est pas le sujet, je propose qu'on se saoule la tronche... et voilà, au moins ça nous occupera.

Ou alors il pouvait aussi la faire boire, et voir comment est-ce qu'elle devenait une fois saoule. Elle avait l'air d'être plus directe et cela amusait beaucoup trop le secouriste... et bien sûr qu'il la ramènerait s'il en avait l'occasion, s'il n'était pas trop bourré lui-même en fin de soirée ! Histoire qu'elle ne se fasse pas agressée, il n'y connaissait pas grand chose mais elle était plutôt quand même pas mal comme fille et cela pouvait attirer des convoitises.

Bon pour cette danse on fait quoi ? Je me débrouille un peu... mais je crois que je ne suis pas encore assez bourré pour ça...




by SerialWords.





_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMar 22 Mar - 22:07





Intrigue
Amor à mort



Tenue de ce soir.

Les deux demoiselles ont l'air aussi ravies que moi et je ne peux qu'acquiescer lorsqu'elles évoquent le paysage masculin. Un simple regard aux alentours suffit à valider ce qu'elles disent. Il y a du choix et ce n'est pas du menu fretin. Même si mes pensées se tournent vers Josef, les autres ne sont pas désagréables à regarder, au contraire ! L'humeur étant à la fête, ce serait dommage de rater l'occasion de s'amuser juste parce que nous n'avons pas été mises de pair avec un beau monsieur. J'ai rarement eu l'occasion de sortir dans ce genre d'endroit, que ce soit quand j'étais avec Luciano, ou après mon accident, mais ce soir, rien ne m'empêchera de m'amuser comme une autre demoiselle normalement constituée. Que ce soient ma prothèse ou mon manque de confiance en moi.
J'esquisse un sourire quant à la proposition de celle que je devine être Skylar, l'autre jeune femme ressemblant trop à Lyla pour que je me trompe.

« - C'est le but de la soirée, s'amuser, non ? Autant montrer à ces messieurs qu'ils auraient pu tomber sur bien mieux que celle qui leur a été attribué ! » dis-je en faisant un clin d’œil à mes comparses. Rentrer seule ce soir ne m'embête pas, mais rentrer sans avoir pu m'amuser un minimum, ça, je refuse. Quitte à être là, autant danser jusqu'au bout de la nuit, s'enivrer, rire ou que sais-je encore. Et si je peux attirer le regard de Josef jusqu'à moi, ce serait déjà ça de gagné. Je prends une nouvelle gorgée de mojito. « - Juste pour être sûre, tu es Olivia ? Je demande en désignant la plus jeune d'entre nous du menton, et toi c'est Skylar, c'est ça ?» En tournant la tête cette fois-ci vers la grande brune. On nous avait promis de belles rencontres et ces demoiselles ne dérogent pas à cette douce promesse. La jeune Canjura fidèle à ses gênes est tout aussi jolie que Lyla, Skylar quant à elle a ce charme sombre ravageur et ce ne sont pas les regards des hommes à côté de nous qui disent le contraire.
Quand bien même le fait que je ne sois pas seule à être mise de côté, je n'en demeure pas moins toujours un peu nerveuse d'être là au milieu de tous ces gens. Même si j'ai sorti le grand jeu avec cette robe étroite et courte, je ne me sens pas trop à la hauteur à côté des deux brunes, ma prothèse jouant largement en ma défaveur, selon moi. Mais vu la foule, il serait aisé de se fondre dans la masse et de danser pour s'oublier s'amuser… Il faut vraiment que j'arrive à arrêter de me poser cent mille questions. J'ai dit que je m'amuserai ce soir, bon sang, il n'y a donc pas de place pour le doute !
Je continue de vider mon verre, il m'en faudra plus d'un pour que je me décoince complètement, je pense, mais ce n'est que le début de la soirée. Je n'ose pas non plus être la première à me mettre à danser, même si j'en meurs d'envie. C'que tu peux être nulle, Amber... Ça craint vraiment trop de pas être à l'aise dans son corps, je me sens comme un imposteur dans cette tenue. Mon moi d'avant l'accident me manque... J'aimerai tellement être à nouveau si bien dans mes baskets que j'oserai tout sans me poser de questions. Ces foutues questions qui me freinent dans tout, pour rien. Néanmoins, je n'ai pas envie de laisser paraître mes états d'âme, ni mes hésitations au reste du trio, la dernière chose dont j'ai envie c'est qu'elles me prennent pour une grosse coincée…
La musique à nouveau battant son plein depuis que Gros-pidon a rangé son micro, la foule se resserre pour se trémousser sur la piste. Il ne manque plus que nous, pour briller. Je regarde Olivia et Skylar, un sourire sur les lèvres. Mon verre est quasiment vide.

« - Ça vous dit un verre avant de se mettre à danser ? Je ne sais pas pour vous, mais perso, je pense que j'en aurais bien besoin si je veux être au top. » dis-je en riant .





by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 23 Mar - 10:42





Intrigue
Amor à mort



— Faut croire oui ! Deux fois d’affiler, je commence à me demander si mon karma essaye de me faire passer un message.

Ça lui arrive droit dans la gueule, sans prévenir. En même temps, est-ce qu’il s’attendait vraiment à une part d’amabilité devant de Daya ? Non. Pas quand le hasard s’acharne sur leur tronche à vouloir les rassembler dans des soirées comme celles-ci.
Il jette un œil aux alentours et en vient à regretter d’avoir accepté d’accompagner Aaron jusqu’ici. Ils auraient mieux fait de fêter ça dans l’un de leur bar favoris ou même chez l’un ou l’autre, avec une bonne grosse pizza ou il ne sait quelle autre connerie. Ca lui aurait éviter cette situation désagréable tout comme le comportement de Daya qui n’a pas l’air d’avoir envie de se prêter au jeu. Peut-être l’un des seuls points où ils étaient d’accord tous les deux. Il suffit de repenser à comment leur couple à voler en éclat pour se dire que non, vraiment, c’est pas une bonne idée…

— Tu offres la première tournée ? je pense que toi comme moi, on va avoir besoin d’un verre !

Deuxième droite, Josef soupire presque déjà lasser par ce qu'il l'attends.

— Je sais que j’suis pas le cavalier rêver pour ta soirée mais je n’pensais pas que ça te rendrait aussi amer de devoir partager un verre avec moi.

Il esquisse un sourire tout comme le sien, léger et un peu crispé malgré cet agacement naissant.
Comme si lui avait envie de passer la soirée avec elle. Enfin, en réalité, pourquoi pas ? Ils étaient coincés là comme deux cons, autant faire en sorte que ça se passe bien.
Josef se dirige vers le bar et demande 4 shooter de tequila et deux bières avant de se tourner vers Daya.

— C’est toujours tes boissons favorites non ?

Il s’installe sur l’un des sièges, coude sur le comptoir alors que le barman leur serre rapidement les shooter dont deux d’entre eux atterrissent déjà entre leur mains. La situation laissait à désirer et Josef ne comprenait même pas pourquoi ils s’obstinaient à rester là, comme deux cons, à s’infliger ça. Comme si la soirée de la dernière fois ne leur avait pas suffi… Il avait combien de chance pour que cette situation lui arrive ? Très peur. Difficile de croire à un hasard avec tout ça.

Il lève son premier shooter en direction de Daya, sourire aux lèvres.

—  On trinque à quoi ? A ta joie intense de me revoir ou au fait qu’on possède visiblement un karma de merde ?

Tout ça  à au moins le don de le faire sourire un peu, voir même, de ricaner.
Quitte à passer une partie de la soirée avec elle, autant le faire dans les meilleurs conditions possible…
 




by SerialWords.





Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 24 Mar - 20:25





Intrigue
Amor à mort



Florie...? Laurence ?! Florence !!! Elle s'appelle Florence, la demoiselle que je blase si fortement. Boh, pas ma faute, je veux bien faire plus ample connaissance - surtout qu'elle est très jolie - mais moi, la drague relou en boite je ne sais plus faire. J'ai jamais été doué pour le charme calculé. J'suis plutôt intrépide, impulsif, spontané. Je cherche à plaire quand il y a bon feeling physique certes mais surtout humour, sourires, propos.
Bref, c'est un tout.

Moins de 5 minutes que nous sommes cote à cote et j'ai la pénible impression que Florence pense déjà m'avoir cerné. Je suis plus complexe qu'il n'y parait. Elle ? Semble sympathique, dans un 1er temps. Pour le reste je ne sais pas si elle souhaite vraiment m'en montrer davantage.
À son air las, je réponds un regard échappé en direction d'une jolie brune. Regard fier, sourire fort, de la prestance et visiblement non accompagnée ! À moins qu'elle soit branchée filles et que ses deux acolytes soient ses amantes...ceci dit, on peut quand même s'amuser à 4.
Ou 5 ? Je regarde Florence avec une sincère excuse dans le ton de la voix.

"" Je suis ici depuis quelques années maintenant, je suis venue pour mes études, et je ne suis pour ainsi dire plus jamais repartie, comme si finalement, la ville avait finie par m'adopter si vous voyez ce que je veux dire et vous ? "

" Je vois oui, c'est un peu ce qu'il s'est passé pour moi aussi. "

Dis-je plutôt vague. On se fiche bien du temps que j'ai passé ici. J'enchaine, un peu plus motivé. Mieux vaut tard que jamais.

" Je ne pourrais vous en vouloir de me troquer contre un autre prétendant. Mais si vous voulez..."[/color] je me rapproche légèrement " ...Florence, on peut se mêler un peu aux autres. "

Elle est venue prendre son pied ? On ne va pas se regarder indéfiniment dans le blanc des yeux. Je lui tends mon bras et si elle l'accepte je nous conduis vers la foule. Autrement, j'y vais sans elle !





 




by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 26 Mar - 15:12





Intrigue
Amor à mort

Elle s’avance contre le bar et essaye de capter l’attention du serveur, marmonnant silencieusement, rageant sur son sort et sur l’idée qu’elle s’était faite de cette soirée. Il ne pensait pas qu’elle serait aussi amère ? Il s’attendait sans doute à ce qu’elle lui saute au cou peut-être ? Elle se retourne vers lui et plante son regard dans le sien.

« Ba visiblement, tu pensais mal. »

Elle pose sa pochette sur le comptoir un peu collant du bar sans grande délicatesse et pousse un soupir. C’est un peu gratuit, c’est vrai, mais leur dernière rencontre ne s’était pas passée sans encombre et lui avait laisser tout le loisir de se remémorer quelques souvenirs et malheureusement pour lui ce n’était ni les plus anciens, ni les meilleurs. Il s’approche à son tour, visiblement pas vraiment décidé à lâcher le morceau, cela l’étonne un peu pour être honnête et commande pour eux deux avant de s’assurer de son opinion sur le choix qu’il avait fait. Elle se dérida un peu sans vraiment le laisser paraître, pas comme si elle avait vraiment le choix de toute façon. Daya se contenta d’acquiescer d’un signe de tête, puis les premiers shots ne tardent pas à se retrouver au creux de leurs mains.

« On trinque à quoi ? À ta joie intense de me revoir ou au fait qu’on possède visiblement un karma de merde ? »

Ironie quand tu nous tiens, au-delà des mots, c’est son sourire monté de toute pièce qui l’agace sans doute le plus, un agacement qui l’amuse presque, il se donne du mal pour limiter la casse et a l’air de penser qu’il suffit du peu.

« Ba écoute au bonheur intense de te revoir ! » Lance-t-elle en levant son verre et en versant presque immédiatement le liquide au fond de sa gorge. « Et à mon si ce n’est nos karmas de merde. » Poursuivit-elle en calquant ses actions sur les précédentes et en avalant le second shot qui avait été dépose devant elle.

Quitte à devoir jouer le jeu, il allait falloir qu’elle s’en donne les moyens et mise à part se soûler pour oublier un peu de ce qui pouvait à la fois la préoccuper et attiser sa colère envers son ex qui au final n’en demandait pas temps, elle ne voyait pas trop. Elle fit signe au serveur de renvoyer la même chose et repoussa les deux verres face à elle.

« Bien. On va jouer à leur petit jeu. Je vais sourire et tu vas essayer de pas me traiter de traînée cette fois. Deal ? » Sourire feint et ton un peu provocateur. Elle n’avait pas encore bu tant que ca mais elle avait oublié une chose plus qu’essentielle. Peut-être aurait-elle dû penser à prendre le temps de manger avant de venir à cette charmante soirée.
 



by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 28 Mar - 19:47





Intrigue
Amor à mort



Daya n’hésite pas à le renvoyer chier dès sa première réponse, sans retenue mais surtout, sans filtre. Pas que ça ne le surprenne puisqu’il la connaît suffisamment pour savoir qu’elle n’est pas du genre à la fermer mais ce soir, il n’a pas besoin qu’elle rajoute une couche à cette situation déjà merdique.
Parce que oui, la situation est merdique. Se retrouver avec son ex deux fois de suite en l’espace de quelques jours à peine… C’est à se demander si quelqu’un ne s’acharne pas à les faire se retrouver. Pourquoi d’un coup comme ça, au bout de plus de trois ans ?

Ils sont au bar, aussi dépité l’un que l’autre et Josef a du mal à digérer cet air contrarié de Daya. Ca lui fou les boules qu’elle le vive comme ça mais d’un côté, que pouvait-il espérer de plus ? Il essaie même de détendre l’atmosphère avec une petite réplique teinté d’humour.

- Ba écoute au bonheur intense de te revoir !

Il sent d’ici son ironie et une boule de nerfs prend naissance au creux de sa gorge. Comme si lui avait demandé d’être collé avec elle pour le reste de la soirée… Connerie.
Josef suit le geste de sa « partenaire » et bois cul sec son verre de tequila avant de claquer le verre sur le bois salit du bar.

- Et à mon si ce n’est nos karmas de merde.
- Pas la peine d’en rajouter, j’crois que j’ai compris.

Compris que ça l’emmerdait d’être coincé avec lui, comprit que ça l’emmerdait de le revoir, comprit que ça lui foutait les nerfs.
Il ne dit pas qu’il est plus content qu’elle ne l’est mais quitte à être tous les deux, autant essayer de faire un minimum d’effort merde.

Daya boit son deuxième shoote, Josef en fait de même, déjà agacé.
La jeune femme demande au serveur de resservir la même chose mais Josef le stoppe. Deux shoots de whisky pour lui. Il passe à la vitesse supérieur sentant que la soirée risquait d’être compliquée et peut-être un peu longue.

- Bien. On va jouer à leur petit jeu. Je vais sourire et tu vas essayer de pas me traiter de traîner cette fois. Deal ?

Il tient son shoot à la main et se fige une demi-seconde. Josef finit par se redresser et se tourne vers Daya, sourire tout aussi cynique que le sien.

- J’pense pouvoir faire un effort si tu arrêtes d’être aussi casse-couilles. Il boit le premier verre cul sec, On est tous les deux coincés dans cette merde, j’ai pas plus demandé que toi d’être collé à ton numéro donc digère la nouvelle en même temps que ta tequila et passe à autre chose.

Parce que quitte à rester bloquée avec elle, il n’a pas envie de passer son temps à grogner sur le coup du sort qui a été plus que foireux ce soir, voir ces derniers jours. Josef ne prend aucune pincette avec elle.

- Et je ne t’ai jamais traité de traîner, c’est simplement un mal entendu.

Il se tourne de nouveau face au bar avant que la lumière ne s’allume, se tamisant légèrement et surtout… annonçant le début des slows. Chaque partenaire devant danser avec son ou sa partenaire pour faire honneur à ce tirage au sort plus que foireux.
Et la soirée, commençait vraiment à tourner de façon très très merdique… Danser avec Daya ? C’était bien la dernière chose dont ils avaient besoin.

Il lâche un soupire désabusé et bois cul sec son dernier verre.

- Est-ce que tu es prête à venir danser ou tu préfères continuer de ronchonner dans ton coin contre ton karma de merde ?

Cette fois, il affiche un sourire un peu plus amusé, l’alcool faisant sûrement son effet en dénouant ces nerfs.





by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageMar 29 Mar - 16:17





Intrigue
Amor à mort


( Pour voir la robe que je porte, tu peux regarder ce lien. )
Qu'allait-il me dire ? Qu'allait-il faire aussi ? Allait-il se la jouer beau gosse milliardaire à vous faire pâlir une armoire à glace en fer ? Ou simplement, homme voulant un peu se prêter à ce jeu de la St Valentin ? Visiblement, il n'est pas plus emballé que moi dans cette soirée, je vois même son regard divagué ailleurs mais quand je lui réponds finalement, il revient à moi. Je vais tenter de faire un effort quand même, mais je ne promets rien. Je lui disais donc que j'étais venue là pour faire mes études et que je n'étais jamais vraiment repartie. Lui aussi visiblement, sans donner plus de précision cela dit. Il n'a pas tellement envie de parler, il a plutôt envie de danser, il faut dire que c'est dans l'air du temps puisqu'on nous invite à le faire de façon cordiale, mais bon, je me dis que nous allons passer un bon moment. Il a réussi à retenir mon prénom, si nous devions finir ailleurs, ce ne serait déjà pas si mal, n'est ce pas ? Oui, j'y pense, en même temps, n'est ce pas un peu le but de cette soirée ? Il me tend son bras comme si finalement, nous étions déjà un vieux couple et que nous allions converser avec nos amis qui sont un peu plus loin. Je faisais donc en sorte de mettre mon bras autour du sien, pour que nous puissions nous diriger sur la piste de danse puisqu'il voulait de l'action, il en aurait, un peu.

" Je crois que nous devrions effectivement nous mêler aux autres Hans. J'espère que vous aimez danser. "

Parce que moi, oui, et je ne le fais pas forcément de manière très académique, même si au départ, je suivrais son rythme, je ne voudrais pas le faire fuir parce que je danse un peu n'importe comment, quoique, avec mon jeu de danse sur ma console de salon, je me suis quand même un peu améliorée, enfin, il ne faut pas pousser quoi, je ne suis pas un pro, contrairement à lui peut être.

 




by SerialWords.







_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMar 29 Mar - 21:07

Tirage au sort ? Non mais c'te une blague ou quoi ? On se fait attribuer un Roméo ? Hey mais non ! Le principe d'une soirée Sans Valentin c'est de célébrer le fait d'être célibataire ! Je suis bien célibataire moi ! Me collez pas quelqu'un ! Encore que, j'ai atterri avec Diego. Ça aurait pu être pire. J'aurais pu être à la place de Florence, repérée de loin, qui doit se coltiner mon Némésis. Ou mon indic, Skylar, je reconnaîtrais ses beaux cheveux entre mille, qui doit se coltiner deux nanas façon ménage à trois. Bonjour l'inconfort.

J'ai toujours du mal à piger ce qui a poussé Diego à quitter le FBI. A Quantico on était inséparable, on s'aidait toujours, on était LE duo improbable. Quand on a été titularisé on a pas mal avancé ensemble, et puis pouf ! plus rien. Et je crois que je lui en veux un peu. Il s'approcha de moi. Sa main sur son épaule me fit légèrement sursauter. Comment ça, ça date depuis la dernière fois qu'un homme m'a touchée ? Mais pas du tout ! Je ne suis tout simplement pas très tactile. Il m'invita à danser. Je n'étais pas disposée à danser. Ce bar sert un des meilleurs Long Island que j'ai jamais goûté, je compte en reprendre. Et pas qu'un seul. J'en ai déjà pris deux. Ou trois, je ne sais plus. A rajouter à la bière de tout à l'heure, sachant que j'ai une bonne descente.


"Allez mon gros, on enflamme le dancefloor yihaaaaaaaa ! Mais tu me payes un Long Island après t'as intérêt !"

Là c'est l'alcool qui parle. Je suis encore consciente de tout, et je suis surtout consciente que j'ai bien trop bu. J'attrape la main qu'il me tend et je l'emmène sur la piste. Jamais rien n'aurais pu se passer entre nous puisqu'à l'époque de Quantico j'étais mariée (si j'avais su, ha ha !), et ce soir, alcoolisée ou pas, rien ne se passerait. Mais ça ne m'empêche pas de m'éclater avec mon Roméo de fortune. Je me trémoussais dans tous les sens, et en rythme. De temps en temps je prenais des cours de danse rock, juste pour laisser échapper la pression, et j'utilisais pas mal de ces mouvements sur de la techno imbuvable. Ce qui me fait le plus peur, c'est le slow qui va suivre. Forcément, il n'y a pas eu un tirage au sort de couples surprises si c'est pour ne pas mettre un slow. Je déteste danser les slows. Pour moi un slow ça sert juste de préliminaires à un coup d'un soir. Et je ne voulais pas faire de Diego mon coup d'un soir. Le mec qui était avec Daya plus tôt était vraiment pas mal, lui je lui dirais pas non.

"Dis-moi mon gros, pourquoi tu nous as quittés ? T'as trouvé mieux ailleurs ? T'as trouvé plus classe que défendre ton pays comme boulot ?"

Les deux, ou trois, Long Island commençaient à bien se faire sentir. Heureusement pour moi, j'ai l'alcool drôle et bavard seulement. Et mes réflexes restent intacts, donc si jamais, je reste parée !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMar 29 Mar - 21:25





Intrigue
Amor à mort

C’est une soirée qui s’annonce animer et elle n’est plus vraiment la seule à le laisser entendre. Josef qui d’habitude est plutôt du genre à tempérer et a calmer le jeu, n’en a visiblement pas la patience ce soir et il ne lui laisse pas vraiment le temps de déverser son amertume avant d’envoyer valser les propos de la jeune femme d’une remarque bien placée. Elle a envie de marmonner de nouveau parce qu’elle sait que ce qu’il dit est censé enfin si on fait abstraction de la partie la concernant directement, casse-couilles elle ? Si peu…Elle lui lance un regard furieux avant de lever les yeux au ciel.

« Laisse moi boire un ou deux verres de plus, je devrais sûrement être en mesure de me montrer aimable. »

Elle pourrait le laisser en plan là tout de suite sans aucun scrupule après tout, elle ne doit rien à personne ni à lui, ni aux organisateurs de cette pseudo-soirée, sauf que tout le monde joue le jeu et qu’elle n’a pas envie de jouer les rabat-joie et surtout elle ne veut pas laisser à Josef le loisir d’être le pauvre garçon qui s’est fait planter, le rôle de la méchante elle la tenue bien assez longtemps.

La jeune femme sort son portable un instant de son sac, pas vraiment polie, mais la lumière qui clignotait l’avait intrigué, un message supplémentaire d’Ava qui avait atterri avec le jeune homme avec qui elle avait échangé quelques mots. Le message aurait presque pu la faire rire, voilà donc ou était Ava pendant tout ce temps et elle lui aurait bien laissé sa place pour être tout à fait honnête.

Les verres se re-remplissent et elle continue de rager intérieurement, ca n‘était un mal entendu que de son côté, il semblait plutôt sûre de lui lorsqu’il avait cru bon de lui balancer que son cavalier avait du fric et une situation et que c’est sans doute pour ca qu’elle se trimballait à son bras, il pouvait appeler ca comme il voulait le fond restait le même.

« Appelle ca comme tu veut Josef. »

Un verre de plus. Il serait peut-être temps que l’alcool commence son effet.
Bien sûr qu’elle allait danser, elle ne lui donnerait pas le plaisir de se débiner, ce n’était pas vraiment le genre de la jeune femme. Tant pis si cela lui coûtait, après tout ce n’était qu’une danse comme il y en avait eu bien d’autres. Elle balança son sac au serveur en lui demandant de lui garder ca une seconde, pas comme si elle lui laissait vraiment le choix.

Elle enquilla son dernier verre, attrapa la main de Josef et l’entraina sur la piste.

« T’as pas intérêt à me marcher sur les pieds. »
 



by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 31 Mar - 9:00





Intrigue
Amor à mort


Finalement la petite demoiselle qui semble la plus timide a l'air décidée elle aussi à profiter de la soirée. Y a pas de raison que ces trois-là ne s'amusent pas parce qu'on les a privé d'un galant partenaire. Qui a dit que les femmes ne pouvaient vivre sans un homme ? Personnellement à part pour s'envoyer en l'air l'antiquaire s'en passe plutôt bien. Elle préfère profiter de l'opportunité qui lui est offerte. Après tout sans ce tirage au sort, elle n'aurait sûrement pas fait la connaissance de ses compagnes d'infortune. Autant saisir l'occasion d'échanger avec elle. La brune n'a rien à perdre. D'ici la fin de la soirée soit elles auront sympathisé, soit elles se boufferont le nez. Pour l'instant cela a l'air de se présenter sous de bons auspices. Quand celle qui a pris la parole demande confirmation de son prénom, la jeune femme acquiesce.

« C'est ça, mais appelez moi Sky. Et toi c'est comment ? J'aime beaucoup ta robe en passant. »

Skylar n'a jamais aimé son prénom, pour ça que tous ceux qui la connaissent même rien qu'un peu l'appellent Sky. A se demander ce qui passe par la tête des parents parfois pour affubler leur progéniture de prénoms moches ou ridicules. Enfin au fil du temps elle s'y est fait, c'était plus compliqué à l'adolescence. La trentenaire en est bien loin de ses jeunes années. Continuant sur sa lancée, le petit bout de femme quasi inconnue propose qu'elles s'offrent un verre avant d'aller onduler sur la piste.

« Va pour un verre. -dit-elle en se dirigeant vers le comptoir déjà bien bondé.- Vous voulez boire quoi ? Je vous invite. Faut bien vu qu'on nous a pas collé un mâle pour payer les consos. »

Un sourire aussi fugace que malicieux vient fleurir sur ses lèvres avant que l'antiquaire n'aille jouer des coudes afin qu'un serveur la remarque et dépose la commande des trois laissées pour compte. Elle revient triomphante en tendant à chacune le verre décoré pour l'occasion de petits cœurs rouge pétant. Sky lève le sien en regardant tour à tour les deux jeunes femmes.

« Aux malchanceuses qui vont bientôt montrer à tout le monde comment on force le destin et on retourne la tendance. J'ai pas de costume de cupidon mais voyez moi un peu comme une gentille fée en moins potiche, du moins juste pour cette occasion. Lequel de ces messieurs vous a tapé dans l’œil ? »

 




by SerialWords.





Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 31 Mar - 23:50





Intrigue
Amor à mort



Appelle ça comme tu veux Josef.
Putain de relou bordel.
Oui, j'appelle ça de la maladresse, où est le problème ? C'est pas comme si je t'avais clairement insulté de trainé.
C'est ce qu'il aimerait lui claquer à la tronche mais il n'en a pas le temps. De toute façon à quoi ça lui servirait ? A améliorer la soirée ? Grosse blague, il connait suffisamment Daya pour savoir que lorsqu'elle n'a pas envie de faire quelque chose, elle vous le fait savoir.
Elle fait chier bordel, même trois ans après, elle continue de faire chier.

Il boit cul sec un autre verre de Whisky et il a d'ailleurs perdu le compte. C'est pas grave, c'est jour de fête parait-il. Et cette histoire de danse qui se rajoute à leur palmarès, c'était à croire que leur Karma n'avait pas fini de leur en foutre plein la gueule ce soir.
Pourtant le pompier n'est même pas de mauvaise foi puisqu'il lui tend un perche pour calmer un peu le jeu, avec un sourire en prime. Josef n'est pas le rancunier du « couple » qui n'en est plus un, il est plutôt le calme et la tranquillité. Daya, elle, est l'explosion des sentiments. Et parfois, les tendances s'inversaient ou s'harmonisaient. Puisque si Josef était capable d'être adorable et doté d'une patience olympique, il pouvait tout aussi bien se montrer caractériel.

Il la regarde balancer son sac au serveur et ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire, noyant le rire naissant dans le dernier verre qu'il ingurgite. Il la reconnaît bien là avec ses airs de nanas agacée, qui boude – oui, là c'est clairement une bouderie en bonne et du forme – et qui montre à cœur ouvert que non, elle n'a PAS envie de se coltiner Josef-le-boulet ce soir.
Mais Josef-le-boulet s'en amuse et se délecte presque de cette petite bougonnerie.

Daya lui prend la main, il lâche son verre sur le bar en soupirant.

— T’as pas intérêt à me marcher sur les pieds.

Elle n'arrête jamais de surenchérir. En plus de ça, elle a bu, alors autant dire que sa haine, il va se la prendre droit dans la gueule.

— J'pense que je risque plus de marcher sur ton sale caractère que sur tes pieds à ce stade de la soirée.

Et il sourit toujours, amusé par la situation.
Autant en sourire et en joué plutôt que de péter une pile.
Quoi que la deuxième option n'est pas à exclure vu leur proportion à se hurler dessus. Josef a du mal à croire qu'ils aient pu en arriver là...

Ils arrivent sur la piste, le slow démarre tout juste et Josef esquisse un bref regard aux alentours. Ils sont déjà tous enlacés et sont les deux seuls idiots de la piste à ne pas l'être.
Foutu pour foutu de toute façon...

Josef s'ébouriffe rapidement les cheveux et s'approche de sa tendre et chieuse cavalière. Il place ses deux mains sur ses hanches et la ramène vers lui, de manière un peu ferme mais sans brutalité.
Son regard croise le sien...

— C'est pas toi qui voulait jouer le jeu ? Autant le faire jusqu'au bout.

Elle qui aimait les choses bien faite, ça ne devrait pas lui poser problème.
Josef se colle donc un peu plus à elle, sans non plus en devenir indécent et glisse donc ses mains dans le creux de son dos, son visage près de la joue de Daya.
C'est con, mais la sensation pourrait être presque agréable s'il n'était pas agacé au préalable et par la situation et par le comportement de son ex. Il avait oublié ce que ça faisait de la tenir presque dans ses bras, près de lui. Il avait même oublié le parfum qu'elle portait et se souvient maintenant qu'il persistait toujours dans sa salle de bain à son passage. Il se souvient aussi de la première fois où il l'a invité à manger et où il s'est débrouillé avec une maladresse qui avait semblé l'attendrir à l'époque.

Ouais, à l'époque.

— Ca va ? Duchesse Daya est-elle à son aise ?

Il la taquine ouvertement, essayant dans un ultime effort de tourner la situation à l'humour.
Quitte à y rester coincé, autant le faire de la plus agréable des façons.
 




by SerialWords.





Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 4 Avr - 18:41





Intrigue
Amor à mort


Zut, plus d'Olivia :<

Tenue de ce soir.

Je hoche la tête, lui adressant un clin d’œil. « Moi, c'est Amber. Et, merci, j'aime beaucoup ta tenue aussi ! »
La grande brune a ensuite acquiescé quant à ma proposition d'aller se désaltérer et propose même de payer nos consommations. Oh, chouette ! « Merci beaucoup ! Moi, je vais prendre un JägerBomb, s'il te plaît. » Sky ne met pas tant de temps que ça à revenir avec nos boissons, me laissant juste le temps d'échanger quelques mots avec la jeune Canjura. « Merci, Sky. » dis-je en prenant mon verre et nous trinquons à notre futur succès, croisant les doigts pour que cette soirée se passe bien, qu'au moins, on puisse s'amuser un minimum. Je finis mon verre d'une traite, en bon Jägerbomb, puis je vais le poser sur le comptoir du bar et je reviens, parée pour la suite.
Lequel de ces messieurs m'a tapé dans l’œil ? Josef. Quelle question, haha… Je tourne la tête vers la foule qui s'est pressée vers la piste pour entamer un slow, à la recherche du joli minois de mon pompier favori. Je hausse un sourcil, avec un sourire malicieux sur les lèvres quand je l'aperçois enfin. Puis, je le désigne du menton. « Pour ma part, c'est le beau brun qui danse avec la jeune femme indienne, là-bas. »
J'ai un peu l'impression d'être à la fête foraine, dans ces stands où tu choisis ton cadeau et que tu dois essayer de l'attraper avec cette gigantesque pince. Ces jeux où il est quasiment impossible de gagner. A vrai dire, ça me fout un peu la mort de voir ma psy danser un slow avec Josef. Jalouse, moi ? Noooon. Enfin, si. Quand même. Un peu ( beaucoup ).
« Et toi, Sky', y en a un qui t'intéresse ? » je lui demande, histoire de mettre ma jalousie mal placée de côté. « Qu'on puisse s'amuser toutes les deux. Bon, je ne suis pas une dragueuse exceptionnelle, mais on va voir ce qu'on peut faire. [/color]» je plaisante. Draguer, c'est pas mon truc, ça l'avait jamais été. C'est pour ça que c'était plutôt confortable d'avoir été en couple aussi longtemps avec le même homme. Mais depuis que nous n'étions plus ensemble, c'était le néant, outre le fait que je ne m'aime pas, je suis gauche et vulgairement maladroite quand il s'agit de parler à un homme qui me plait. Avec Josef, cependant, c'est facile. Ça vient tout seul. Mais c'est peut-être parce que je ne l'ai jamais dragué, que je me suis toujours interdit de lui montrer un semblant d'intérêt, ou du moins qui dépasse l'affection amicale que nous éprouvons l'un pour l'autre.






by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 6 Avr - 23:23





Intrigue
Amor à mort

Son sale caractère, il ne s’en est pas toujours plaint a ce qu’elle sache et dans le contexte, il était à son sens pleinement justifié et n’avait pas l’air de vouloir disparaître, elle était lancée, c’était trop tard. Ils firent leur chemin jusqu'à la piste qui abritait déjà de nombreux duos pas tous forcément accordés, c’était évident, mais un peu de diversité ne faisait jamais de mal, c’était même plutôt rafraichissant à voir, surtout que certains semblaient ne pas avoir perdu de temps. Bon, exception faite de ces trois pauvres nanas qui avaient vu leurs chances tourner, cela étant dit Daya aurait sans doute préféré échanger sa place avec l’une d’entre elles. Les yeux braqués sur le trio qui discutent un peu plus loin, elle ne voit pas venir Josef qui l’attrape par les hanches et la ramène à lui, elle tourne subitement la tête et le regarde les lèvres pincées et le regard froid. Il marque un point c’est elle qui a suggéré de jouer le jeu, et vu comme ils sont partis ca pourrait tout à fait tourner au défi et à la surenchère, ce ne serait pas la première fois après tout, ils avaient toujours eu un fort esprit de compétition autant l’un que l’autre.

Elle avait beau faire bonne figure, elle n’en menait pas bien large au fond, la situation la mettait un peu mal à l’aise et  ce n’était pas cette proximité qui arrangeait les choses. Elle glissa ses bras derrière la nuque de Josef et se laissa guider en silence, comptant les minutes qui les séparaient de la fin de cette chanson mielleuse au possible, parce que oui personne n’avait dit qu’ils devaient camper sur cette piste après tout.

« Ca va ? Duchesse Daya est-elle à son aise ? »

La jeune femme lève les yeux au ciel avant d’éloigner son visage du sien pour pouvoir planter son regard dans les prunelles de son cavalier et afficha un sourire clairement forcé.

«  Elle est parfaitement à son aise. »
Elle n’avait même pas envie de répondre, à dire vrai l’alcool commençait à faire son effet, d’un coup comme un coup de massue un peu soudain et elle ne voulait pas passer la barrière qui séparait la provocation de la méchanceté.

« Enfin tant qu’on ne nous réserve pas d’autres surprises tout aussi magiques que celle-ci. » Ironie quand tu nous tiens. Oui parce qu’il ne fallait pas abuser non plus, cupidon disposait visiblement de flèches plus ou moins empoisonnées et il semblerait qu’il ait décidé de les garder au chaud pour elle. Tout ca était ridicule, l’idée même de cette soirée était stupide et se forcer à passer la soirée avec son ex l’était encore plus.

« Ceci dit t’as l’air de bien mieux t’accommoder de la situation que moi,…surprenant pour quelqu’un qui disait que me voir disparaître de sa vie serait sans doute la meilleure chose qui puisse lui arriver. C’est bien comme ca que tu l’avait formulé non ? »

C’était un pic lancé comme ca, enfin en tous les cas, c’était l’idée de base, mais au final, il s’agissait juste de cette méchanceté dont elle craignait l’arrivé. C’était une façon comme une autre de parer à des conditions qu’elles ne maîtrisaient pas et qu’elle ne savait pas comment gérer dans l’immédiat. Ca ne lui ressemblait pas vraiment et il était évident qu’elle allait sans doute regretter son comportement, tout du moins quand elle se prendrait le juste retour de bâton.
 



by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 7 Avr - 15:42





Intrigue
Amor à mort



— Elle est parfaitement à son aise.

Il aurait presque pu la croire s’il n’avait pas vu ce sourire forcé. C’est vrai que la situation est un peu spéciale, voir étrange. Depuis combien de temps ne s’étaient-ils pas retrouvés aussi proche ? Cette proximité est bizarre mais si Daya voulait jouer le jeu, il fallait l’assumer jusqu’au bout. Et Josef comptait bien le lui faire comprendre même si cela devait engendrer ce genre de situation.
Le pompier fait de nombreux efforts. C’est l’anniversaire d’Aaron et même si ce dernier est déjà sûrement entrain de draguer sa cavalière, Josef est aussi là pour se détendre un peu, prendre du bon temps. Daya n’était peut-être pas la personne idéale pour ça ce soir mais elle était là, alors autant essayer d’y mettre un peu du sien. D’autant plus que l’alcool l’aide à se déconnecter de tout ça, de toute cette pression étouffante. Il a l’ivresse joyeuse et même s’il est loin d’être complètement bourré, il pourrait presque dire qu’il se sent bien.

L’indienne est toujours aussi belle malgré les rancunes encore présentes et même s’il ne se l’avouera probablement jamais, ce contact le gêne beaucoup moins qu’il ne l’aurai cru.

— Enfin tant qu’on ne nous réserve pas d’autres surprises tout aussi magiques que celle-ci.
— Eh tu n’veux pas décrocher un peu et profiter un minimum de la soirée ?

Toujours aussi râleuse, toujours aussi ronchon quand elle n’avait pas envie de faire quelque chose. Josef lâche un soupire en levant les yeux au ciel.
Faire un effort est visiblement trop demandé mais pourtant Daya ne quitte pas la danse. Elle pourrait fuir, partir et passer à un autre mec ou même à une autre soirée mais l’indienne ne bouge pas.
Pourquoi ?
Parce que ça serait donné raison à Josef, ça serait se défiler et montrer une forme de « lâcheté » qu’elle n’est sûrement pas prête à assumer. De ça, le pompier en est quasi-certain. Quatre années avec elle lui ont suffi pour la connaitre suffisamment pour déduire ce genre de chose.

— Ceci dit t’as l’air de bien mieux t’accommoder de la situation que moi,…surprenant pour quelqu’un qui disait que me voir disparaître de sa vie serait sans doute la meilleure chose qui puisse lui arriver. C’est bien comme ca que tu l’avait formulé non ?

Josef braque brutalement son regard dans le sien, son sourire se dissipe tout aussi vite. Se prendre un bac de glace sur la gueule est presque une partie de plaisir face à cette attaque vicieuse et clairement perverse.
Le calme et le sang-froid sont les qualités qui le caractérisent le plus, Daya venait de les réduire en cendre à simple coup de mots, de réflexion mal placée.
Il ne danse plus, se fige, se crispe. Le feu aux veines et au corps, Josef sent la colère pulser à ses tempes avec violence.
Il aurait presque cru à une blague.

— Va te faire foutre. Toi et tes caprices à la con.

Son ton est froid, dur. Il n’a plus envie de l’entendre, de la voir et encore moins de la toucher. Il s’écarte d’un pas, bouillant non pas d’un brasier furieux mais plutôt d’une colère froide, glaciale. L’azur rencontre le sombre de ses yeux.

— Mais t’as raison, c’était ça mot pour mot. Et je crois que c’était entre tes « Tu n’es qu’un pauvre type sans ambition » et « Tu as été la pire connerie que j’ai pu faire ».

Ils en étaient donc là encore aujourd’hui ? A devoir se balancer des saloperies à la gueule même autant de temps après ?
Josef se fustige d’avoir perdu autant de temps à vouloir essayer d’être patient, calme et agréable. Il regrette d’avoir été assez con pour croire que Daya ferait preuve d’un minimum de maturité pour au moins la soirée.
Un tas de saloperie qu'il pourrait lui claquer dans la gueule lui traverser la tête mais pourtant, il les ravale, une à une avant de lâcher spontanément.

— Mais bravo, c’était d’une très grande maturité. Je n’sais même pas pourquoi j’ai essayé. Il lâche un ricanement sec en secouant la tête de dépit, lassé au possible. Passe une bonne soirée.

Il tourne les talons sans attendre son reste, la plantant là, sur la piste. Il se fou des regards aux alentours, ceux des curieux qui les ont soit entendu, soit vu monter d’un cran en pression. Il les emmerde même, tout comme il l’emmerde elle. Elle et ses réflexions, son caractère à chier et ses caprices de gamines à bouder parce qu’elle n’est pas tombé sur le bon cavalier. Certes, il était un ex… mais pour UNE FOIS putain, ne pouvaient-ils pas faire un semblant d’effort ?
Non, plus maintenant. Josef n’en a plus l’envie et il était hors de question qu’il soit aussi con qu’il ne l’a été ce soir. Tout comme il était hors de question d’essayer de lui parler si jamais le Karma lui refaisait un coup aussi bas.

Il se glisse entre les autres qu’il pousse parfois, agacé, rageant en silence contre cette soirée de merde. Josef atteint le bar, récupère sa veste et se tire vers la sortie pour le grand air. Personne sur le parking, personne pour le faire chier. Et en vue de son état de nerf, ça n’était pas plus mal.
Il revoit Daya lui répéter mot pour mot ce qu’il lui avait dit sous cet élan de colère et de rancune qui lui a fait regretter sa décision peu de temps après, se demandant s’il ne commettait pas la plus grosse erreur de sa vie. Daya n’a pas non plus été tendre avec lui, loin de là. Ils avaient été tous les deux odieux mais ça ? Putain, c’était d’une perversité et d’une bassesse au goût sacrément amer.

Mains dans les poches, il jette un œil aux alentours, envoi un texto rapide à Aaron pour l’informer qu’il rentre. Hors de question qu’il reste plus longtemps ici.
 




by SerialWords.





Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 9 Avr - 12:49





Intrigue
Amor à mort

Décrocher ? C’était une idée qui lui semblait tout à fait impossible présentement, son sang bouillonnait dans ses veines et l’alcool déliait sa langue sans qu’elle n’ait vraiment le temps de la contrôler. Elle n’était guère du genre à avoir l’alcool mauvais bien au contraire en général cela avait juste tendance à la désinhiber et la rendre plus tactile, mais pas ce soir, parce que ce soir, elle était face à celui qui lui avait brisé le cœur et que la rancune était tenace. Elle avait bien consciente qu’il n’était pas plus fautif qu’elle en ce qui concernait leur rupture, la décision avait été prise d’un commun accord quand bien même elle s’était révélée cruelle, intense et particulièrement moche. Aucun des deux n’avait su gérer le temps et les ambitions qui les avaient séparés et c’est en provoquant chez l’autre un sentiment de colère proche de la haine qu’ils avaient réussi à voguer chacun de leur côté…. Jusqu’à peu en tout cas. Si elle pensait avoir oublié tout ca, force était de constater que ca n’était pas tout à fait le cas, il était facile de se forger une opinion sur sa façon de gérer les choses quand la source de vos questions est invisible à l’œil, comme oublier dans une autre vie, un autre temps et la réapparition de Josef, elle ne l’avait pas prévu et n’était pas visiblement prête à l’encaisser avec un sourire et une maturité tout indiquée.

Et c’est ainsi qu’elle laisse échapper un peu plus de bassesse, une attaque complétement gratuite et injustifiée, juste pour le plaisir d’enfoncer le couteau dans la plaie…la phrase de trop, celle qui la sortirait sans qu’elle le sache de la situation dans laquelle elle se trouvait, la phrase dont elle regretterait l’énonciation presque à l’instant même ou elle franchirait le seuil de ses lèvres. Le visage de Josef perd de son enthousiasme et se fige dans une froideur communicative, il s’arrête l’envoi chié, et cela, à juste titre avant de couper tout contact physique avec elle.

Daya reste là droite et fière, son ego n’étant pas prêt à reconnaître sa faute, elle croise les bras contre sa poitrine et affiche un air totalement et irrémédiablement fermé. Loin de se laisser faire, il la remet en contexte et lui rappelle avec justesse les mots qu’elle avait bien omis de se remémorer et qui étaient tout aussi acerbes que ceux qu’il avait bien pu lui adresser. Un coup qui laisse tomber une première barrière, prise de conscience violente de son comportement enfantin et méchant, son visage se détend et c’est les lèvres pincés qu’elle réfléchit, surement trop longtemps pour avoir le temps d’ouvrir la bouche la première.

« Mais bravo, c’était d’une très grande maturité. Je n’sais même pas pourquoi j’ai essayé. »

Deuxième gifle, ses bras se désolidarisent de sa poitrine et elle relâche un peu plus la tension. Personne n’existe autour, elle ne jette pas un regard alentours, les yeux braqués sur le pompier, peu importait qu’ils se donnent en spectacle, c’était de toute façon trop tard pour se poser la question. Elle devait bien reconnaître qu’il avait essayé de faire avec les attaques persistantes qu’elle lui avait lancées toute la soirée durant. Une partie d’elle-même a envie de répondre, mais ses idées sont trop confuses et tout ce qui risquerait de sortir de sa bouche sont des mots qui ne provoqueraient qu’une surenchère qui n’arrangerait pas grand chose… Avait-elle seulement envie d’arranger quoi que ce soit ? N’était-il pas plus facile de laisser la chose se terminer une fois de plus sur des reproches et des réparties virulentes ?

« C'est toi qui dit ca Josef? »

« Passe une bonne soirée. » avait-il lâché d’un ton sec et sûrement sarcastique, la laissant planté là sur la piste de dance, au milieu des duos enlacés, il en avait visiblement fini avec elle et n'avait pas pris la peine de tenir compte de sa relance avant de mettre les voiles. Elle avait poussé un profond soupir, sourcils froncés et ego fortement amoché avant de rejoindre le bar pour combler sa toute nouvelle solitude avec une série de shooters qu’elle regretterait probablement demain matin.
 



by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
AMOR A MORT ~ TOPIC # 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» AMOR A MORT ~ TOPIC # 4
» MORT AUX ROUGES [Topic fermé]
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: The beginning of the end :: EVERYTHING YOU NEED :: Intrigues :: AMOR A MORT-
Sauter vers: