Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
KYLIAN C. KRANE - La plus courte distance entre sa moto et le plaisir n'est pas la ligne droite mais la courbe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Kylian C. Krane
LYS

❖ MESSAGES : 36
❖ AVATAR : Jason Momoa


MessageSam 29 Avr - 1:05

 
Kylian Cold Krane
( 35 ans ● Amérindien/Américain  né a Phoenix Arizona ● Président des C.O.A de New-York depuis 2 ans ● Brooklyn ● Wanted Dead or Alive )


Kyll, c’est un jeune homme à deux facettes. Il y a celui qu’il est aux yeux du monde, ce qu’il veut bien montrer, et il y a ce qu’il tente de dissimuler, d’enfouir au plus profond de son être. Ce n’est, de toute façon, pas un jeune homme qui s’ouvre facilement aux autres. Aux premier abord, il peut sembler être un gros con, prompt à jouer de sarcasme, d’humour déplacé et à se foutre royalement de la gueule du monde. Lui-même sera le premier à vous dire qu’il est un salopard. Il l’assume totalement. Ce n’est qu’un de ses surement trop nombreux défauts. Colérique, il peut se montrer impulsif même s’il a appris depuis longtemps qu’il valait mieux poser des questions avant, et frapper ensuite. Encore que cela dépend à qui on a affaire. Franc, il n’a absolument aucun tact et vous dira les choses comme il les pense. Ses apparences froides ne sont en vérité là que pour cacher la violence qui l’habite, cadeau de son père, et qu’il tente de refouler ou de rediriger du mieux possible, et en faire une force, craignant de finir aussi méprisable que son géniteur et finalement, il a détrôné pour beaucoup. Cependant il a la mémoire longue et sait se montrer très rancunier si bien que vous foutrez de sa poire une fois, mais pas deux. Une fois qu’il vous a dans le nez, c’en est fini. Et bon courage pour l’en faire démordre, obstiné comme il est-il changé difficilement d’avis. Méfiant, il n’accorde sa compensions qu’à quelques privilégiés et pense de toute façon que dans le contexte actuel, de sa vie, la miséricorde et une faiblesse. Il est plus aisé de survivre en se contentant d’un petit comité et en étant craint qu’en tentant la main pour qu’on vous poignarde dans dos. A quoi bon s’attacher à toute une petite bande pour les voir crever les uns après les autres ? Il faudrait être clairement masochiste. Bon, il l’est peut-être un peu, sinon il ne se serait pas échiné à s’entraîner pour gravir les échelons des C.O.A.
Toutefois, Kyll n’a fort heureusement pas que des défauts. Derrière ses allures de sale con froid et distant se cache un jeune homme intelligent et d’une loyauté sans borne. Il se laisse certes difficilement approcher mais une fois que vous rentrez dans le cercle très fermé des gens qu’il apprécie, il soulèvera des montagnes pour vous aider et vous protéger, quitte à se mettre en danger lui-même. Pas du genre à se confier et à déballer tout ce qu’il a sur le cœur, il saura cependant se montrer à l’écoute… Tant qu’il vous apprécie, s’entend, car s’il ne peut pas vous voir ou n’a que faire de soucis qu’il considèrera comme ridicules, il vous le fera savoir très bien.
Très observateur, il prête toujours attention à ce qui l’entoure, même quand il a l’air totalement concentré sur autre chose, analysant en silence les comportements, les habitudes, les choses inhabituelles.
Il faut dire qu’en tant que ex-tueurs à gage, puis comme vagabond du gang pour exterminer les têtes brûler pour les C.O.A, il n’aurait pas fait long feu sans cette qualité et aurait eu un paquet de morts sur la conscience s’il n’avait pas été capable d’assurer leurs arrières ou de les prévenir des dangers. Contrairement à son demi-frère aîné, il a eu la chance d’être élevé par une mère aimante, qui lui a appris à avoir des valeurs et un sens de l’honneur. C’est certainement ce qui l’a sauvé d’ailleurs, et empêché de devenir comme les autres hommes de sa famille : un violeur abusif, un criminel, ou simple marchant de mort qui ne pense qu’à sa tronche et à rien d’autre. Intraitable en affaire, il n’est pas du genre à faire n’importe quoi non plus.
Aussi solitaire soit-il, il déteste ce genre de personnes, qui prend sans mesurer la moindre conséquence. Dynamique, il est très sportif et ne passe pas une journée sans un petit entraînement. N’y voyez pas là un quelconque narcissisme, mais encore plus qu’avant, il ne peut pas se permettre une baisse de régime car un coup de mou peut signifier une mort imminente, que ce soit la sienne ou celle de quelqu’un d’autre qu’il considèrerait sous sa responsabilité. Exigent, il l’est en effet surtout envers lui-même et ne se pardonnerait pas une telle erreur. Se mettre en danger est une chose, mais que d’autres soient mis en danger par sa faute est hors de question. Il paraît également imperturbable, rien des choses ahurissantes qui se sont passées ces dernier mois le touche, en apparence. Le monde change, et il s’adapte aux situations auxquelles il se retrouve confronté sans sourciller. Rien ne semble pouvoir l’atteindre de toute façon, mais ce n’est qu’un masque qu’il porte depuis si longtemps qu’il a du mal à abandonner… Même quand il le devrait, car dans le fond il n’est peut-être pas aussi froid et insensible qu’il peut y paraître en privé surtout.
« Tu peux le faire fils, regarde dans les yeux et appuie, ne me colle pas la honte, vise bien cette fois ! »  

Le gamin à peine âgé de six ans regarde la femme au visage couvert d’hématomes, sa bouche brisée de nombreux coups, les mains enchaînées au mur, sa nudité détruite à jamais par les assauts du père qui pendant plusieurs heures s’est amusé d’elle sous les yeux du gosse, enfermé avec lui, il ne sait pas ce qui est pire, quand il prend les coups de son père ou quand il le force à assister à ses jeux avec des pauvres femmes qui pleurent et supplient, certaines lui demandent même de ne pas regarder, ce qui provoque une déferlante de rage de leur bourreau.

« C’est qu’une pute, personne ne la pleurera, un rebut de la société. »

Elle n’était pas la première face au canon, pas la première que son père érigeait de la sorte pour que le fils lui prenne sa vie, il commence à se dire qu’un jour lui-même sera au bout de ce canon.

La caméra filme depuis peu la mise à mort, le gosse loin, silencieux, à peine plus grand que la table à son côté, est bien loin dans son jeune âge d’imaginer que son père use de lui pour sa sale besogne, et si jusqu’alors il a agis sans imaginer combien l’acte est infâme, en simple gosse qui refuse de déplaire pour ne pas subir la rage paternelle, cette fois il se questionne.

Il tarde à agir et on peut entendre le pied du père taper le pavé d’impatience, le gosse sans trembler le canon tendu vers la femme, prend son temps.

« Elle est coupable de quoi ? »

Le père hors du champ de la caméra le fusille des yeux.

« Tire ou je te jure que c’est toi qui sera là à sa place, tu t’en tape de quoi elle est coupable, un ordre est un ordre petit con. » Voyant le gamin qui ne bouge toujours pas, il sourit imaginant sûrement la prochaine punition. « Elle a tué ta mère, chacune a tué ta salope de mère. »

L’avait-elle vraiment fait ? Un instant il s’interroge, avant de se dire que le crime était trop grand pour qu’il affronte son père pour elle et tire une fois, deux fois et enfin une dernière jusqu’à ce qu'une balle la touche au crâne.

Le voyant rouge se coupe et la porte s’ouvre.

« Monte et va chercher le fouet et la scie. »

Ce petit manège de mort dure depuis ses trois ans, depuis qu’il a l’âge de tenir debout. Et bien qu’il ait exécuté une fois de plus l’acte qui rendait si fier son père, il se demande pour la première fois pourquoi il leur fait tout cela avant de les punir, à l’école on lui a dit que la punition normale était d’être mis au coin ou de lui donner une tape sur la main, mais jamais ça ne va aussi loin… mais une fois de plus il exécute et monte prendre le fouet pour lui et la scie pour elle...

***

« Tu as onze ans petit con, tu penses vraiment que je vais te passer le guidon, ta mère me tuerait ! » Grandir entouré de motos et ne jamais avoir le droit d’en prendre une, hors ces foutues poket bikes trop petites pour sa taille plus grande que celle des autres mioches de son âge était une frustration de plus en plus grande, surtout pour un gosse qui adorait celle-ci autant qu’il aimait passer de longues heures à les retaper avec son beau-père depuis un an, alors que sa mère travaillait comme barmaid dans un pub. Son père en prison depuis deux ans, sa mère avait récupéré sa garde, il se retrouvait à New-York cherchant encore comment cette femme qu’on lui avait dit morte depuis sa naissance, était encore en vie, cherchant les limites de leur patience et ses propres limites, lui qui n’avait connu que violence et mensonge se retrouvait dans une vie sans doute normale et totalement inconnue pour lui.

« Ok, je t’apprends, en échange, j’attends de toi que tu sois un homme, finie la tronche à table, tu appelles ta mère maman et plus madame, tu bosses dur à l’école, tu me rends fier ! En échange tu apprendras à conduire et tu auras ta moto qu’on montera tous les deux. » Voilà un challenge étonnant qui ne fit que débuter car à mesure des années, l’homme marchanda les étapes de vie contre autre chose, forgeant une certaine droiture chez le gamin qui jusqu’alors n’avait jamais connu le donnant donnant fomentant les bases de l’homme de principe qu’il serait.



derrière l'écran
PSEUDO ● Hystéria AGE ● toujours le mêmeFILLE OU MEC ● idem PRESENCE régulière  DE QUEL PAYS TU VIENS ● Exagone Tu nous connais d'où ? ● Fb depuis Samy SCENARIO OU INVENTE ● Inventé  AVATAR ● Jason Momoa CRÉDIT ● Hystéria




_________________
“Ça ne doit pas être si difficile que ça de mourir,”
“parce que finalement tout le monde y arrive.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylian C. Krane
LYS

❖ MESSAGES : 36
❖ AVATAR : Jason Momoa


MessageSam 29 Avr - 1:05

 



this is who you are

( in this story you are the hero )

Puisqu’il faut vous faire pleurer, alors sortez vos mouchoirs ! Non franchement si vous comptez pleurer ne comptez pas sur lui, surtout pas ce soir, pour vous sortir les violons et les kleenex. Il a vu le jour dans un petit hôpital de la banlieue pauvre de Phoenix, aussi loin qu’il se souvienne, il n’a jamais connu de présence féminine sous le toit où il dormait. Sa mère était une simple photo qui avait fini dans un feu un soir d’hiver. Si son père avait pu être qu’une simple photographie, cela aurait pu être une vie paisible. Cependant, la vie était une pute, une grosse salope qui aimait vous torturer soit disant pour que cela vous forge, vous donne du caractère, vous rende plus fort. Son enfance n’a pas été joyeuse et encore moins tendre : il a passé ses années au club de motards de son paternel, faisant office d’homme à tout faire, étudiant le matin, travaillant l’après-midi et régulièrement battu le soir ou dans la journée si les choses n’étaient pas faites correctement ou si les notes étaient insuffisantes. Les raisons étaient multiples et toujours valables dans la bouche de son géniteur. La seule chose qui était respectable chez lui, c’était sa parole. Il était doué pour embobiner les gens, leur faire miroiter des promesses qui étaient impossibles, mais il savait également tenir son engagement. Ce n’était pas forcément un engagement positif, méfiez-vous : s’il vous avait promis quinze coups de ceinture, vous alliez les avoir, peu importe si vous aviez suivi les ordres ou non. Kyll avait pris l’habitude et accusait les coups, sa peau marquant un peu plus profondément à chaque fois. Il fallut dix ans à sa mère pour pouvoir le sortir de là avant une possible émancipation morale. Cinq années d’une paix relative, vivant sous le jurons d’un autre motard et compagnon reconnu de sa mère a New-York où celle-ci avait refait sa vie. Kyll grâce à cela connut une vie d’adolescent à peu près normale, plus que l’enfance que son père lui avait conféré, doucement il se construisait, tachant d'oublier que son géniteur avait fait de lui un tueur avant de savoir vraiment parler, tachant de faire la différence entre geste amical et confession d’une prochaine torture.

Sa mère était totalement différente de son paternel, l’opposé même, à croire que la justice américaine avait totalement foiré en statuant pour le père en premier lieu. Avec son nouveau mari ils lui apprirent tellement que Kyll le considéra comme celui qui avait participé à sa venue au monde.

Il découvrit ce que c’était de voir un match de base-ball, les anniversaires ou les Noëls, d’avoir des amis, les premières petites amies, les « va faire tes devoirs ensuite on discutera dessert ! ». Des choses normales dans un monde pas tout à fait normal, car le club, les affaires du gang de motards continuaient à animer son quotidien, un jour il devrait choisir à son tour de suivre la route de ses pères ou quitter le logis, mais à quinze ans on ne lui demandait plus de faire ses preuves, il ne les avait que par trop faites enfant.

A l’école, il avait eu du mal à s’intégrer, étant le nouveau parmi des personnes qui s’étaient connues pendant plusieurs années, un gamin bien plus grand issu d’un métissage indien, dans une Amérique habituée à d’autres métissages que celui fait avec les natifs de pays peu courants à New-York, mais cela ne dura pas.

Il a dix-sept ans quand il décide de suivre les pas des siens et deviens naturellement prospect, il découvre une autre face du club, de sa famille, une sorte de structure, une famille plus soudée qu’il l’imaginait. Rien ne lui sera offert car son père est président de club, son beau-père un membre loyal et bien placé, rien ne lui sera passé que cela soit faire la bonniche d’une pute capricieuse reine des films x que le club produit ou le droit de conduire certaines au gynéco. Il passera une année à jouer ainsi les larbins avant d’acquérir le droit d’être membre. Sauf qu’il aspire à d’autres idées, il veut prendre une revanche sur ce père putride de son passé et il fait rapidement le choix de devenir nomade. Durant près de dix années, il passera d'état en état, de missions en missions devenant l’homme de main qu’on envoi défaire les hommes de pouvoir défaillants, passer les filles arrachées à leurs monde d’origine pour tapiner pour le club, gérer les taupes.

Il s’amusera d’un tatouage tribal qu’on dit que chaque losange est un mort et n’en démentira rien. Il a vingt-huit ans quand il se fixe à Miami après la mort de son père dans une guerre de gang, faisant enfin le deuil d’un passé complexe, il épouse la fille du président local, tachant de de ranger quelque peu et se faire aux affaires d’un club florissant. Il y vit plusieurs années aux côtés de sa régulière, celle qu’il a épousé, qui lui donne une fille. Tout aurait pu s’arrêter là, mais l’appel de sa mère lui annonçant la mort de son beau-père alors que son couple bat de l’aile, qu’il s’ennuie d’une vie plus active. Son salut vient dans la mort de son beau-père. Il retourne à New-York où il assistera aux funérailles de cet homme qui fut son modèle, son père.

Mais pas seulement, il tacha de venger ce dernier, mais l’affaire tourna mal, et il écopa de plusieurs années de prison. Il en sortit à l’aube de ses trente-trois ans. C’est une homme plus froid que jamais qui revient dans le club où il a grandi et réalise que les choses ont bien changées, il décide alors de révolutionner les choses et n’en démord pas durant deux années, nettoyant le club, ouvrant de nouvelles filières de prostitutions, engageant le club dans de nouveaux marchés tels que les combats de rues, le marché des escortes sur site web, ou encore adaptant les besoins aux genres de quartier en quartier, ils fait fermer les garages connus et surveiller des flics et ouvrir de nouveaux plus banalisés, au modèle de ce qu’il avait connu dans ses années de vagabondage pour les C.O.A  deux années de dur travail, mais qui mit à mal leur réputation de gagne petit pour faire d’eux un gang un peu plus reconnu dans une ville où seules les mafia règnent en maître depuis des années. Chacun son marché, il sait que jamais il ne gagnerait a s’en faire des ennemis, il compte pourtant bien sur la guerre entre les irlandais et les italiens pour qui sait un jour placer leur part de marché dans le domaine des armes russes qu’il pourrait mettre sur le marché, mais c’est sans oublier la Ms13 qui joue autant sur leur terrain que sur les armes et ont quelques années d’avance sur eux.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrea Gambino
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 108
❖ AVATAR : Matthew Daddario


MessageSam 29 Avr - 1:10

Courage pour ta fiche ... et surtout pas les gifs xd

_________________
Remember those walls I built?
Well, baby they're tumbling down
I found a way to let you in
But, I never really had a doubt
Standing in the light of your halo
I got my angel now
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bianca Gambino
LYS

❖ MESSAGES : 15
❖ AVATAR : Ariana Grande


MessageSam 29 Avr - 1:10

Bienvenuuue à toi, bel homme

Courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylian C. Krane
LYS

❖ MESSAGES : 36
❖ AVATAR : Jason Momoa


MessageSam 29 Avr - 1:16

Merci les Gambino junior

_________________
“Ça ne doit pas être si difficile que ça de mourir,”
“parce que finalement tout le monde y arrive.”
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 29 Avr - 2:12

Rebienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylian C. Krane
LYS

❖ MESSAGES : 36
❖ AVATAR : Jason Momoa


MessageSam 29 Avr - 2:16

Merci ^^

_________________
“Ça ne doit pas être si difficile que ça de mourir,”
“parce que finalement tout le monde y arrive.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Santiago G. Kidd
LILAS

❖ MESSAGES : 398
❖ AVATAR : Jesse Lee Soffer


MessageSam 29 Avr - 8:19

Welcome back :)

_________________
Santiago G. Kidd

Rule 6 : Always bring a knife along your gun in a gun fight. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox



MessageSam 29 Avr - 9:47

BIENVENUE CHEZ TOI ENCORE   JASON 

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageSam 29 Avr - 9:56

Rebiiieennvveennuuueeeee =D


Toujours bon courage pour ta fiche ♥♥.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sloan K. Redfield
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1234
❖ AVATAR : James McAvoy

“ We start off with high hopes, then we bottle it. We realise that we’re all going to die, without really finding out the big answers. We develop all those long-winded ideas which just interpret the reality of our lives in different ways, without really extending our body of worthwhile knowledge, about the big things, the real things. Basically, we live a short disappointing life; and then we die. We fill up our lives with shite, things like careers and relationships to delude ourselves that it isn’t all totally pointless. ”
― Irvine Welsh, Trainspotting

MessageSam 29 Avr - 10:52

Re-bienvenue parmi nous o/

_________________


I'm a puppet on a string. Tracy Island, time-traveling. Diamond could've shaped heartaches. Come to find you four in some velvet morning. Years too late. She's a silver lining lone ranger riding. Through an open space. In my mind when she's not right there beside me. I go crazy 'cause here isn't where I wanna be. And satisfaction feels like a distant memory. And I can't help myself. All I wanna hear her say is "Are you mine?" + R U MINE ?

Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 29 Avr - 12:52

J'ai le droit de dire que ce choix d'avatar est... genre... merveilleusement délicieux ?

Re-bienvenue à toi !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylian C. Krane
LYS

❖ MESSAGES : 36
❖ AVATAR : Jason Momoa


MessageSam 29 Avr - 14:06

Merci a vous tous, je compte sur vous pour qu'on ce trouve de super lien et des tas sujets a vivre ♥

_________________
“Ça ne doit pas être si difficile que ça de mourir,”
“parce que finalement tout le monde y arrive.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageSam 29 Avr - 17:34

Rebienvenue avec ce personnage I love you

_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samara L. Matthews
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1224
❖ AVATAR : Margot Robbie

www - Sam Haynes
www - Anarkia Kooks
www - Ethan Sanders
www - Lowen O'Connor



MessageSam 29 Avr - 18:49

Merci ma plume d'or d'amour ♥

_________________
Blow a kiss, fire a gun. What will we do when we get old? Will we walk down the same road?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageSam 29 Avr - 23:16

Re-Bienvenue :)

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anarkia Kooks
CALLA

❖ MESSAGES : 597
❖ AVATAR : Jennifer Morrison


I was torn by the storms in my head, like a victim of violence, a call to repent. Denied by the spirits of heaven, take me up again to the music of dawn.

A world beyond your sleep, beyond what's real. An in safety hidden sphere, away from our daily reality. A tear is only water. A sigh is only air. Whenever you feel haunted, truth lies out there.


MessageLun 1 Mai - 1:16

Rebienvenue avec ce nouveau toi ! Si j'avais su ha ha !

_________________
It’s just a black murder of crows across the sky. The moon announces that it will soon be night. The light dies down, the spot goes on as loveless lips break into song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elena Delgado
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 132
❖ AVATAR : Emeraude Tobia



Rp -
Rp -
Rp -
Rp -
Rp -

MessageLun 1 Mai - 1:18

si tu avais su tu quoi louloute ?

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anarkia Kooks
CALLA

❖ MESSAGES : 597
❖ AVATAR : Jennifer Morrison


I was torn by the storms in my head, like a victim of violence, a call to repent. Denied by the spirits of heaven, take me up again to the music of dawn.

A world beyond your sleep, beyond what's real. An in safety hidden sphere, away from our daily reality. A tear is only water. A sigh is only air. Whenever you feel haunted, truth lies out there.


MessageLun 1 Mai - 1:20

P-e que j'aurais gardé Max, ha ha ! Mais bon, Ana me convient mieux I love you

_________________
It’s just a black murder of crows across the sky. The moon announces that it will soon be night. The light dies down, the spot goes on as loveless lips break into song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elena Delgado
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 132
❖ AVATAR : Emeraude Tobia



Rp -
Rp -
Rp -
Rp -
Rp -

MessageLun 1 Mai - 1:22

ah, ben désolé, mais ravie aussi que la miss te plais plus cela indique un possible lien futur alors.

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageLun 1 Mai - 13:51





Bienvenue à New York

Tu es désormais des nôtres!



Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qu'il te manque et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé ou par ici, si tu souhaites proposer une situation de jeu ou en choisir une parmi celles déjà proposées par les membres.

Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées.

Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!


N'OUBLIE PAS QUE TU AS 10 JOURS, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP


Bienvenue parmi nous, encore une fois



Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
KYLIAN C. KRANE - La plus courte distance entre sa moto et le plaisir n'est pas la ligne droite mais la courbe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: You're a hero, now.-
Sauter vers: