Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Deux-trois bricoles. •• Jethro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageSam 4 Mar - 22:06

Il s’étira longuement sur son lit. La nouvelle maison n’était pas tout fait finie d’emménager, mais il y dormait à présent. Il manquait encore quelques peintures ci et là, quelques pièces à emménager un peu plus, mais il y avait la base. Au moins cela lui éviter de dormir toujours chez ses parents, il avait l’impression d’avoir de nouveau la paix et cela lui faisait un bien fou. Pour sa chambre, il ne savait pas exactement comment la décorer, ou plutôt il se retenait de faire « un temple » à son feu petit ami. Un an bientôt et il avait l’impression d’en être toujours au même point, de ne pas réellement avancer sur le sujet. Il lui restait juste une plaie béante qui ne se refermait pas. Il avait alors juste mis un cadre photo et le reste la pièce était juste d’une couleur de peinture unie. Il soupira avant de se rappeler que dans son casier au boulot, il avait deux –trois « merdouilles » achetées avec Keaton, des bebilots qu’il trouvait moche mais que l’autre garçon lui acheté par amour. Et il n’eut dès lors plus qu’une idée en tête : aller à la caserne pour récupérer ses objets. Il se prépara rapidement, mettant des habits de tous les jours avant de mettre sa laisse à Loukoum – son chien- histoire qu’il en profite pour faire une promenade ! Maintenant qu’il habitait de nouveau pas trop loin de la caserne le « voyage » serait beaucoup plus agréable, même si certains coins n’étaient pas simples à aborder avec son fauteuil. Foutus trottoirs.

Il était néanmoins rapidement arrivé à la caserne, toujours accompagné de son chien qui marchait tranquillement à côté de lui. Il se dirigea directement vers les vestiaires, saluant un pompier et deux secouristes qu’il croisa, juste rapidement. Le plus dur fut d’arriver à passer la porte des vestiaires qui n’était franchement pas large pour son foutu enfin, mais il y arriva quand même et put enfin rouler jusqu’à son casier. Il dût lâcher la laisse Assis Loukoum, ne bouge pas ! Il ouvrit son sac pour récupérer ce qu’il cherchait mais malheureusement c’était hors d’atteinte de sa main, logé sur une petite étagère’ du haut. Il grogna et chercha un moyen de se débrouiller seul, sans se faire mal et surtout sans devoir appeler qui que ce soit. Malheureusement, il n’y avait rien qui puisse faire l’affaire et alors qu’il s’apprêtait à tenter de toper un de ses anciens collègue qui devait être en salle de repos –ou autre-, la porte du vestiaire s’ouvrit. Loukoum se leva d’un bond  avant de grogner doucement devant l’inconnu, comme si ce dernier pouvait faire du mal à son Maître. Espèce de vieux chien surprotecteur ! Chut, c’est rien. murmura-t-il doucement pour apaiser l’animal avant de jeter un coup d’œil au nouveau venu. Dis, tu pourrais m’attraper ce qui est sur l’étagère du haut, je suis trop court. oui, il n’avait pas dit ni bonjour, ni merci ni s’il te plait, il en avait totalement conscience, son « je suis trop court », voulait dire un s’il te plait en se prenant en dérision tout seul, chacun son truc. Il secoua un peu la tête Comment ça va le Bleu ? Ahh Matthew était toujours aussi agréable !

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jethro C. Holmes
LILAS

❖ MESSAGES : 304
❖ AVATAR : Taron Egerton


MessageDim 5 Mar - 12:02


La caserne était devenu la seconde maison de Jethro. Bon, peut-être la troisième si on prenait en compte le fait qu'il passait encore assez souvent voir sa mère. Après tout il vivait dans le même quartier qu'elle. Il se foutait que ça fasse "fils à sa môman". C'était toujours mieux que de passer pour un fils ingrat après tout.
Pour une fois, c'était une garde plutôt tranquille. Enfin, il ne fallait pas le dire à voix haute parce que ça portait malheur dans le métier. Mais pour le moment, il n'avait rien eu à faire de plus urgent et dangereux que de passer un coup de serpillière dans la cuisine. Ce qui n'était pas forcément une mince affaire. A croire que les mecs de la garde précédente étaient des porcs. Incapable de tenir une cuisine propre. Pour le cuisinier amateur, c'était tout bonnement insupportable. Franchement qui a envie de cuisiner par dessus des tâches suspectes de ce qu'il pensait être les vestiges d'une sauce bolognaise. Mais il avait quand même un gros doute sur ça. Après cette séance de décrassage, il en était même sûr, ce n'était clairement pas de la bolognaise.
Quelle bande de porcs, sérieux.

Comme d'habitude, il avait aussi eu droit au rangement de matériel, en devant énumérer à chaque fois le nom de chaque outil sous l'oeil intransigeant de sa référente. Chaque erreur lui valait une série de pompes. Il s'en était pas trop mal sorti cette fois. Mais il faisait encore des erreurs. Il était bon perdant, il s'y collait sans rechigner. C'était la règle du jeu. Il avait à peine les bras endoloris. Il avait connu pire à la salle de sport, à en avoir les bras presque tétanisés de fatigue. C'est le métier qui rentre aurait dit son vieux. Après toute cette torture subie de plein gré, il avait pris la direction des vestiaires pour récupérer une connerie dans son casier. Sauf qu'en y entrant il se fit grogner dessus par un chien.

Attendez quoi ? Qu'est-ce qu'il foutait-là ce chien ? Son regard tomba sur le secouriste en fauteuil. Toujours aussi aimable. Mais il ne put s'empêcher de sourire.

- Fallait écouter ta mère quand elle te disait de manger ta soupe.

Il était railleur, c'était pas méchamment dit. Il s'exécuta de bon coeur.

- Comme le type qui a récuré la merde de la garde précédente.

Il haussa les épaules et lui tendit les objets qu'il avait attrapés.

- Par contre, tu t'es pas fait entuber sur le chien d'assistance, non ?

Il se doutait que ce n'était pas vraiment un chien d'assistance, mais il avait habitude de rendre vanne pour vanne, alors c'était presque machinal.

- Il te faut autre chose ? Si tu veux y a des pancakes en salle de repos.

_________________

   
If I look back I am lost
“Say hey Johnny boy, the battle call. United we stand, divided we fall. Together we are what we can't be alone. We came to this country, you made it our home. ”
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageLun 6 Mar - 17:57

Qu’est-ce qu’il avait à sourire comme ça le Bleu ? Sérieusement, il n’y avait rien de mignon ou autre ! Il secoua doucement lorsqu’il parla de soupe et de sa mère ! Elle était bien bonne celle-là, il était déçu de ne pas en avoir eu l’idée ! Matthew secoua doucement la tête avant de se passer une main les cheveux en soupirant doucement.  Il était agacé parce qu’il n’arrivait à rien répliquer là-dessus ! Jethro venait de marquer un point sur lui et il détestait ça ! Il aimait avoir le dernier mot mais cette fois-ci il n’avait qu’à s’incliner, et bien entendu de manière totalement imagée ! Malgré sa –très- bonne vanne, le Bleu s’était exécuté pour lui rendre ses précieux objets qu’il mit dans un sac en glissant un furtif Merci. tout en écoutant ce que le « gamin » était en train de balbutier ! Ah bah ça tout le monde est passé par là ! Ce ne sont que quelques longs mois difficiles à passer ! Du moment que tu ne craques pas, ils te foutront vite la paix tes collègues pompiers ! Et un conseil, ne dit pas  « oui, amen » à tout avec un grand sourire de benêt et de Saint Bernard, parce que ça sera de pire en pire. Il se tut quelques instants Il faut que tu trouves le juste milieu, c’est tout. Regarde, on est dans un milieu super macho, on ne m’a jamais trop emmerdé parce que j’étais gay, contrairement à d’autre qui avaient tendance à se laisser faire. Il haussa les épaules. Après lui était secouriste et Jethro pompier, cela ne changeait pas grand-chose, mais il avait remarqué que généralement certains pompiers  avaient tendance à être plus macho que les autres, même s’il n’avait jamais trop compris pourquoi !

Parler de Loukoum de la sorte n’était pas franchement la chose à faire ! Il le foudroya du regard. C’est un chien abandonné que j’ai recueilli. Ce sont les aveugles, surtout qui ont besoin de chiens d’aveugle ! grogna-t-il Je ne vois pas ce qu’un chien pourrait faire pour m’aider, je peux aller me chercher la télécommande tout seul vu que je vois où elle est… par exemple. Non, il veut juste me défendre cette brave bête ! il caressa doucement la tête de son chien. Il a juste été surpris que quelqu’un ouvre la porte ! Mais si tu tiens à tes mollets j’éviterai de trop me moquer de lui, il est parfois un peu susceptible ! il eut un petit sourire sarcastique, il aimait bien cette plaisanterie mais bien sûr il disait ça pour plaisanter Loukoum n’attaquerait pas le pompier sans raison ! Je veux bien des jambes fonctionnelles, mais je doute que tu ais ça en stock, alors en attendent je veux bien des pancakes et que tu m’aides à traverser cette foutue porte étroite… s’il te plait. Il se tut quelques instants avant de froncer un peu les sourcils Attend, avant de goûter tes pancakes… c’est toi qui les a faits ? Et je suppose après avoir récupérer les chiottes, finalement je préfère avoir faim. Non ce n’était pas drôle et pourtant ce petit jeu-là l’amusait légèrement, il imaginait bien Jet s’amuser à faire ses pancakes avec des mains souillées, non lavées … histoire de rendre tout le monde malade. Enfin, tant que t’es un Bleu, mon ptit’ Bleu, j’te déconseille de faire quoi que ce soit qui puisse provoquer des indigestions, ou intoxication alimentaire, parce qu’après c’est toi qui nettoiera tout. Enfin moi j’dis ça, j’dis rien ! Bon appétit bien sûr.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jethro C. Holmes
LILAS

❖ MESSAGES : 304
❖ AVATAR : Taron Egerton


MessageMer 8 Mar - 20:23


Filer un coup de main à Matthew ne dérangeait pas Jethro. Il avait un caractère de merde, mais il était pas méchant dans le fond. Et puis, le bleu pouvait lui rendre vanne sur vanne alors d'une il n'allait pas se gêner et de deux... Bah, il n'allait pas se gêner.

- J'ai une tronche à dire amen à tout ? T'as pris un coup sur la tête ?

Il sourit largement, un peu moqueur quand même.

- La dernière fois, ils ont eu droit au haggis. J'peux toujours réitérer la menace.

C'était vrai. Il n'était pas non plus en mousse. Il avait son petit caractère. Mais il savait bien que c'était le lot du bleu. Dans le fond, il était quand même pas le plus mal loti des bleus. Certains prenaient plus cher que lui. Mais il aimait bien râler. Il s'était bien marré ce jour-là, en voyant leurs mines déconfites.

- Ils avaient peut-être peur que tu les tripotes dans les douches. Moi j'les ferais juste flipper quand je serais en cuisine.

Il s'esclaffa. Il avait quand même eu du bol avec ça, le secouriste. Il se fit remonter les bretelles pour s'être moqué - gentiment - du chien de son ami.

- Hey, j'plaisantais. Et puis une sale carne écossaise comme moi, il aurait du mal à me digérer.

Il eut un sourire en coin. Il aimait bien les animaux en général.

- Compte pas sur moi pour te servir de jambes j'ai encore un peu de dignité. Celle que j'ai pas perdue en récurant les chiottes.

Il se retint à nouveau de rire.

- ça donne un p'tit côté terroir de cuisiner après avoir lavé les chiottes.

Il leva les yeux au ciel. Comme s'il déconnait avec la cuisine.

- Non, mais vu que je comptais en manger aussi, j'me suis lavé les mains. Quoi que maintenant que tu en parles j'ai comme un doute.

Il leva un doigt - une espèce de parodie de prof sans doute.

- Et je ne plaisante jamais avec la bouffe voyons. C'est sacré.

On ne gâche pas de la nourriture, même pour plaisanter. Surtout pas pour plaisanter. Il aida donc Matthew à passer la porte.

- Avec un peu de chance, il devrait même y avoir un bout de bacon pour ton chien. Tu vois, j'suis pas sans coeur comme mec.

Une fois l'obstacle passé, il laissa Matthew se débrouiller. Un peu parce qu'il ne savait pas trop si Matthew verrait d'un bon oeil sa sollicitude. Au lieu de ça, il se mit à avancer à côté de lui.

_________________

   
If I look back I am lost
“Say hey Johnny boy, the battle call. United we stand, divided we fall. Together we are what we can't be alone. We came to this country, you made it our home. ”
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageDim 12 Mar - 19:09

Non, il n’avait pas une tronche à dire amen à tout, mais certains pour garder leur boulot et bien se faire étaient capables de s’aplatir, il l’avait déjà vu. Certes, c’était rare, mais ça existait, alors il préférait quand même lui signaler. Il ricana à sa dernière « blague »

Personnellement, je crois que tu ferais mieux de te recycler, ce n’est pas drôle deux fois la même « blague » ou de les menacer de la sorte et crois-moi leur vengeance risque d’être encore plus terrible !

Peur qu’il les tripotent ? Sérieusement ? Il ne put s’empêcher de ricaner un peu cette idée. C’était effectivement une possibilité mais jamais ça ne serait arrivé, il n’était pas ce genre de personnes et en plus il avait toujours été en couple et bien trop fidèle pour ne serait-ce qu’y penser. Il secoua la tête finalement plus amusé que choqué.

Tu as peut-être raison, mais je pense qu’ils voient les gays de façon générale comme des mecs un peu « fofolles », efféminés qui drague tout et n’importe quoi et compagnie. Les clichés habituels quoi, et je pense être un peu tout le contraire de ces clichés, du coup ça ne s’est pas trop mal passé.

Concernant Loukoum, il est vrai que Matthew n’avait que très peu d’humour. Il n’aimait pas que l’on touche à son animal, même si là c’était pour rigoler, il avait tendance à montrer les dents un peu trop rapidement !

Ouais t’as vraiment, j’ai pas envie qu’il perde une dent dans ton mollet trop dur. Merci du conseil ! Et ne t’inquiètes pas, ta dignité même sans me servir de jambe diminuera jour après jour ici, ils sont très imaginatif ! Elle revient dès que tu n’es plus un Bleu, T’inquiètes pas !

C’était des paroles horribles, mais quand même assez véridiques, même si Matthew, ce coup-ci, avait eu tendance à exagérer pas mal de façon à ce que cela paraisse aussi horrible que sarcastique. Mais il est vrai que c’était dur les nouveaux pompiers et qu’il ne fallait pas être fragile pour travailler ici ! Il haussa un sourcil après qu’il eut parlé du côté terroir, quel joli mot ! Il acquiesça ensuite lorsque l’autre garçon reprit la parole.

j’me disais aussi… si tu n’en avais pas mangé tu ne te les serais pas là ! Et je ne plaisante pas avec la bouffe, je ne fais que me renseigner, mais tu sais, oublier de se laver les mains pour faire chier les autres ce n’est pas maltraiter la bouffe étant donné qu’elle finira au fond des viscères des collègues, c’est maltraiter les tubes digestifs de tes collègues. C’est tout !  Tu vois, il y a quand même une petite nuance !  

Il secoua la tête et, une fois la pote passée il reprit le contrôle de son véhicule,  Loukoum trottinant sagement à côté de lui .

Tu as entendu le Bleu, Loukoum, tu vas avoir droit à du bacon ! Tu en as de la chance toi ! Il regarda Jethro Et toi tu vas te faire lécher les doigts si tu l’achètes avec de la bouffe et il bave beaucoup, j’te préviens !

Ils arrivèrent enfin à la cuisine et il se mit à un endroit où il pourrait manger sans que la table ne soit pas trop grande

Assis Loukoum, reste sage, ne bouge pas ! Il adore la bouffe ce chien, il ne viendra pas voler dans les assiettes mais par contre pleurer pour avoir à bouffer si, il ne faut pas se laisser attendrir, je lui donnerai ce qu’il faut à la fin ! Faudrait pas qu’il devienne trop gros il ma m’exploser le bide s’il me saute sur le bide après !



_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jethro C. Holmes
LILAS

❖ MESSAGES : 304
❖ AVATAR : Taron Egerton


MessageJeu 16 Mar - 22:24


Jethro sourit en entandant Matthew lui conseiller le recyclage.

- Oh, crois moi, je crois que le haggis est une menace auto-suffisante pour les estomacs fragiles de ces messieurs les ricains.

Pourtant rien ne valait une bonne cuisine du terroir. D'ailleurs, techniquement, Jet était lui aussi un américain. Mais dans la situation présente, il se préférait écossais. Il avait vanné Matthew sur son orientation sexuelle. Il avait beau être pompier, il se foutait que les gens autour de lui préfèrent la banane aux abricots. Mais peut-être bien parce que lui aimait autant l'un que l'autre.

- Que tu crois.

Jet fit un clin d'oeil amusé à Matt. Bien sûr qu'il n'était pas fofolle. Mais le contraire aurait pu mettre un peu d'ambiance aussi. Jethro trouvait ça plus drôle qu'offensant, de base. Il ne voyait rien de choquant à ça. Comme on dit, qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse !

Jethro rit ouvertement de la perte de sa dignité. Même si c'était agaçant d'être corvéable à souhait, dans le fond, il faisait avec. Il se vengerait sans doute sur le prochain bleu de la caserne, tradition quand tu nous tiens.

- Mon vieux, la bouffe ça se respecte, même si ça doit finir en matière fécale. C'est tout.

Acheter le chien avec de la bouffe. Ouais, c'était un peu l'idée. Jethro était un ami des bêtes - un peu moins quand un animal essayait de le niaker mais il savait faire avec après tout.

- Au pire des cas, fait lui une roue type roue de hamster pour qu'il fasse du sport s'il prend trop de poids.

Il sourit vaguement à l'idée. Puis il servit une portion généreuse à Matt qu'il déposa devant lui avant de se servir.

- C'est quand même cool d'avoir un chien. J'aurais bien aimé en avoir un, mais avec les horaires qu'on a, ce serait pas terrible. Il serait trop souvent seul.

Ce qui n'était clairement pas terrible pour l'animal après tout. Jethro n'était pas vraiment souvent chez lui, même quand il n'était pas de garde. Donc, même un poisson rouge, il n'aurait sans doute pas le temps de s'en occuper.

- Alors, c'est mangeable ou j'ai une chance d'intoxiquer des gens ?

Après s'il arrivait à rater des pancakes, ce serait quand même un peu la loose. Surtout pour un amateur de cuisine en tout genre.

_________________

   
If I look back I am lost
“Say hey Johnny boy, the battle call. United we stand, divided we fall. Together we are what we can't be alone. We came to this country, you made it our home. ”
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageSam 18 Mar - 12:10

Il secoua la tête, plus amusé qu’autre chose. Il aurait pu se sentir offusqué par « l’estomac fragile de ricains » étant donné qu’il était lui-même sans 100% américain, mais il trouvait au final ça plutôt vrai. Il haussa finalement les épaules avant de rajouter :

Mais mon estomac personnellement est bien rodé ! Vu ce que j’ai dû bouffer quand Keaton cuisinait….

Il parlait de son feu petit ami qui avait beaucoup de qualité mais pas celle d’être un bon cuistot, au contraire ce qu’il faisait à manger était généralement inbouffable. Et puis, Matthew se débrouillait mais n’était pas un cordon bleu non plus ! Pour le coup, la curiosité de Mat avait été piquée. Pourquoi est-ce que son haggis faisait si peur ?!

La prochaine fois que tu en fais, tu n’auras cas m’appeler, que je vois un peu ce que ça donne, si ça fait vraiment aussi peur que ça !

Il haussa ensuite un peu les épaules avant de soupirer doucement, il secoua la tête lorsqu’ils continuèrent de parler de corvées. Il n’en doutait pas un seul instant, cette « tradition » de bleu allait encore durer des années et des années ! Remarque, du moment que le bizutage n’était pas trop fort c’était plutôt amusant, du moins pour ceux qui n’étaient pas la « victime ».

La bouffe ça se respecte, mais le fait est qu’une fois mâchée elle se ressemble, c’est tout !

Non, il ne partirait pas sur un délire plus en profondeur sur les matières fécales, sinon ça risquait de devenir sale et juste avant de manger c’était le meilleur moyen de se couper l’appétit. Il fronça un peu les sourcils quand son collègue lui parla de Loukoum et d’une roue pour hamster.

C’est un vieux loulou, tu sais, je ne veux pas lui faire avoir une attaque, et je l’emmène tous les jours se dégourdir les pattes au parc ! Donc ne t’inquiètes pas, il fait son petit sport. Il regarda l’énorme portion que Jethro venait de lui servir avant d’hausser un sourcil et, pour plaisanter Par contre moi le sport c’est un peu plus compliqué ! Tu as cru que j’avais deux estomacs ?! Il se tut quelques instants avant de continuer Effectivement vu les horaires c’est toujours compliqué, après tu as quand des jours de repos, et je pense que l’animal serait plus heureux au chaud chez toi qu’à la SPA par exemple ou il pourrait se faire piquer… Après, tant que je ne bosse pas s’il n’est pas turbulent, je peux te le garder de temps en temps, quand tu fais de grandes gardes par exemple !

Il commença à manger quelques bouchées et, alors qu’il avait la bouche pleine, Jet’ lui posa une nouvelle question. Il opina du chef pour dire que oui, c’était mangeable, mais il se rendit compte assez rapidement que cela pouvait tout aussi bien dire « oui tu as une chance d’intoxiquer les gens ». Il avala le tout rapidement, en donna un petit bout à Loukoum avant de regarder Jet, faisant bien exprès de laisser s’écouler quelques secondes de silence supplémentaires !

En tout cas ça a bon goût, mais si je suis malade ne t’inquiètes pas tu seras le premier au courant ! ajouta-t-il avec un petit sourire en coin. Bien sûr, ça ne serait pas le cas, il le savait pertinemment. Tu es de garde aujourd’hui, tu fais quels horaires du coup ?

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jethro C. Holmes
LILAS

❖ MESSAGES : 304
❖ AVATAR : Taron Egerton


MessageDim 2 Avr - 22:50


Jethro se moque un peu de ses collègues, mais c'est de bonne guerre. Et puis, le haggis, c'est quand même vraiment particulier comme plat. Même lui n'irait pas jusqu'à en manger tous les jours.

- J'en ferais rien que pour toi alors. Je suis pas sûr que les autres supportent la blague une fois de plus.

Il souriait en disant ça. Il se moquait de faire râler ses collègues. Ce n'était qu'une compensation pour son bizutage. Jet le vivait bien, même si c'était franchement agaçant des fois. Il devait parfois se retenir d'ouvrir sa grande gueule et ça c'était plutôt compliqué.
Il était plutôt content de revoir le secouriste. Même s'il le taquinait pas mal. Lui et son chien. Jet' aimait bien les chiens aussi.

- Tu sais que je suis pas le mec le plus difficile à convaincre ?

Il rit, se moquant un peu de lui-même.

- En vrai, ça me fend le coeur quand j'passe devant les SPA tout ça.

Tous ces animaux qui n'ont rien demandé à personne. Offert en cadeau à des gens qui n'assumaient pas derrière. ça le rendait triste et en colère.

- Je verrai la prochaine fois que je passerai devant un refuge. Si j'peux en sauver un, c'est déjà ça.

Il ne pourrait pas plus, son appartement était un peu petit. Quoi que, un chien et un chat à la limite. Si les deux pouvaient s'entendre.Et voilà. Il ne pouvait pas être raisonnable plus de cinq minutes. Il demanda à Matthew si le repas était bon.

- T'es presque au meilleur endroit pour tomber malade. Le meilleur derrière l'hôpital j'dirais.

Bien sûr, Jethro ne ferait rien pour rendre ses collègues malades. Même si l'idée lui avait traversé l'esprit. Un peu de laxatifs... Mais ça ne serait très malin.

- Je termine à 22h normalement. Et après ça, j'pense que je vais dormir 24H d'un coup.

Non pas qu'il y ait eu énormément de travail, mais il n'avait pas vraiment eu le temps de se poser, il s'était aussi entrainé sous l'oeil attentif de sa superviseur. Une garde normal. Il serait juste content de rentrer chez lui et de se poser. Faire son petit rituel, sa douche brûlante, sa bière, son paquet de bonbons et un nanar. Il s'étira légèrement.

- Tu veux rester un peu ici, histoire de tailler un bout de gras avec les autres ou tu voulais juste récupérer des affaires ?

Il comprendrait le cas échéant, ça ne devait pas être facile de revenir ici.

_________________

   
If I look back I am lost
“Say hey Johnny boy, the battle call. United we stand, divided we fall. Together we are what we can't be alone. We came to this country, you made it our home. ”
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageJeu 6 Avr - 17:23

Il haussa un sourcil. Ouais… non. Il ne voulait pas d’un haggis pour lui tout seul, et puis, visiblement cela voulait également dire qu’il devait revenir à la caserne et il n’était pas certain d’en avoir envie… ou du moins d’avoir envie de programmer ce genre de choses ! Il préférait largement garder ses journées totalement libres au cas où… Il ne savait pas trop quoi. Alors il se contenta de répliquer

Et bien écoute, laisse-moi un petit message la prochaine fois que tu en fais, si je suis libre je viendrai probablement !

Voilà, au moins cela évitait toute ambiguïté. Il ne savait jamais à quel degré les gens parlaient ou prenaient ses paroles, il préférait donc, quand il y pensait –et qu’il en avait envie- essayer de préciser un peu plus ses dires, histoire que les gens ne s’imaginent rien. Là, il préférait être clair : il ne voulait pas qu’on lui fasse un plat rien que pour lui, mais par contre il s’inviterait la prochaine fois que le pompier ferait ce plat ! C’était aussi simple que cela ! On ne pourrait pas lui reprocher de ne pas être venu comme ça… Odair se connaissait et ne voulait pas se forcer ce jour-là ! Il laisserait donc le destin décider pour lui… pour eux.
Bientôt le sujet avait changé, et c’était à présent sur les chiens, l’adoption et compagnie dont il était question. L’ex secouriste eut un petit sourire en coin. Oui, il savait que l’autre n’était pas forcément très difficile à convaincre, c’est bien pour ça qu’il parlait comme ça des chiens abandonnés et compagnie, avec un peu de chance le pompier pouvait faire un heureux. Bien entendu il y avait toujours des points positifs et des points négatifs à tout ça. Et d’ailleurs cela commençait à sentir plutôt bon vu ce qu’il était en train de dire.

Bien sûr ! Et puis tu verras vous serez heureux tous les deux, forcément au début vu les emplois du temps, ça sera ptet un peu compliqué, mais ils s’y font plutôt bien ! Et il sera mieux au chaud chez toi, je le maintiens, que dans une espèce de cage ou tout ce que tu veux !

De là, ils passèrent au repas et Odair haussa un sourcil. Ouais, non, il n’était pas au meilleur endroit pour être malade. Il préférait être chez lui bien au chaud avec son confort dans ces cas-là ! Il secoua un peu la tête avant de dire

Tu rigoles ? je suis certain qu’on m’enfermerait dans l’ambulance pour que je crève seul sans faire trop de bruits ! Je préfère être chez moi, au moins c’est tranquille ! Et l’hosto… c’est quand même l’endroit où le plus de personnes meurent. Ce qui n’était pas illogique, mais il avait envie de dire une connerie, il n’avait pas pu s’en empêcher ! Je venais juste récupérer des affaires, et je ne suis pas certain de vouloir être là quand tout le monde sera-là. Je n’aime pas les gens en général, alors un tas de gens, ça fera trop pour mes nerfs ! Je reste encore quelques minutes et je vais filer ! Il se tut quelques instants avant de reprendre Tu connais mon numéro, si ça besoin de quelque chose si tu te prends un animal, tu me diras ! Et n’oublie pas le petit message lors de ton prochain haggis ! préféra-t-il rappeler.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jethro C. Holmes
LILAS

❖ MESSAGES : 304
❖ AVATAR : Taron Egerton


MessageDim 9 Avr - 10:41


Bien sûr que Jethro penserait à Matt pour son prochain haggis, même s'il ne pensait pas en refaire de sitôt. En vérité, même s'il râlait, il appréciait de cuisiner pour ses collègues. Du moment qu'il pouvait cuisiner ce qu'il voulait, en respectant bien évidemment, les contraintes liées au fait qu'ils pouvaient être appelés n'importe quand.
Ils parlèrent encore de l'adoption d'un animal de compagnie. Jethro s'était laissé convaincre.

- J'irais voir ça sur mon prochain jour de repos. Et essayer de me restreindre à ne sauver qu'un seul des chiens.

Il sourit. Même si c'était contraignant d'avoir un chien en ville - plus qu'à la campagne - il s'en moquait un peu. Il trouverait toujours le moyen de le sortir un peu. Il rit des réactions de Matthew à ses taquineries.

- Je ne les laisserais pas faire. Ce serait quand même pas très éthique tout ça.

Il pouvait aussi comprendre que Matt n'ait pas envie de revoir tout le monde. Il respectait totalement ce choix.

- Pas de soucis, je n'y manquerai pas, mais je voudrais pas t'ennuyer non plus.

Enfin, c'était clair qu'il serait le premier averti si Jethro adoptait une boule de poils.

- Et toi, si t'as besoin de quoi que ce soit, passe-moi un coup de fil.

Il ne savait pas si Matt le ferait un jour, mais il voulait que le secouriste sache qu'il pouvait compter sur lui. Même pour quelque chose d'insignifiant. C'était aussi simple que ça.

_________________

   
If I look back I am lost
“Say hey Johnny boy, the battle call. United we stand, divided we fall. Together we are what we can't be alone. We came to this country, you made it our home. ”
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageMer 12 Avr - 16:48

Matthew acquiesça doucement avant de caresser, encore une fois, la tête de Loukoum. Il était sincèrement satisfait de lui ! C’était cool si le pompier allait peut-être adopter une petite bête à poil ! ça ferait un heureux, un animal de sauvé et c’était franchement cool ! Il savait que Jet’ était un type sérieux et qu’il ferait tout pour rendre heureux l’animal ! Le seul « souci » qui restait c’était ses gros horaires, mais là il ne pouvait pas faire grand-chose sauf si l’autre voulait bien lui déposer son chien pour qu’il s’en occupe lorsqu’il faisait de grosses gardes ! C’était une initiative tout à fait faisable. Ces dernières phrases le firent sourire, doucement, peut-être un peu tristement. Non, il ne l’appellerait pas s’il avait besoin de quelque chose, ce n’était pas son genre, il devrait se débrouiller seul, et il aurait toujours quelqu’un de sa famille qui serait là si vraiment il avait besoin.

Ouais ne t’inquiètes pas, mais tu peux dormir sur tes deux oreilles, je ne pense pas avoir besoin de grand-chose ! Il lui fit un petit clin d’œil, autant être franc. Mais c’est bien noté dans ma petite cervelle ne t’inquiètes pas ! Tiens au jus pour ton futur chien aussi ! Je suis certain que tu vas craquer !

Il tira un peu sur la laisse du sien et lui dit doucement qu’ils partaient. L’animal se leva avant de se mettre à marcher à côté de lui.

En tout cas j’espère qu’il sera aussi sage que Loukoum, c’est un vrai bonheur de l’avoir tous les jours avec moi !

Après un dernier signe de la main, il partit tranquillement de la caserne pour rentrer chez lui. Cette discussion avait été, au final assez agréable et surtout il avait pu retrouver un de ses biens les plus précieux et c’était le plus important pour lui !


_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jethro C. Holmes
LILAS

❖ MESSAGES : 304
❖ AVATAR : Taron Egerton


MessageSam 22 Avr - 16:50

HJ : j'crois qu'on arrête là, non ?


Jethro savait que Matt ne le contacterait probablement pas s'il avait besoin d'aide. Néanmoins, il préférait le dire. Comme ça si un jour l'autre avait vraiment besoin d'un coup de main, il saurait qui appeler, non ? Après tout, le secouriste était quelqu'un de réglo et de sympa. Jethro n'était pas le mec parfait, mais quand il vous disait que vous pouviez compter sur lui, c'était vraiment le cas.

- Tu seras le premier à le savoir si j'adopte un ami à quat' pattes.

Jethro sourit en disant cela. Il faudrait évidemment en parler à sa coloc' d'abord. Mais ce n'était pas le bout du monde non plus remarque. Et il faudrait voir avec le proprio aussi. Voilà, il avait tout le plan en tête maintenant. Il n'était vraiment pas difficile à convaincre pour ce genre de choses.

- J'espère aussi, sinon, mon proprio va me détester plus que cordialement.

Même si pour le moment le jeune homme était un locataire sans histoire. Il n'allait quand même pas risquer de perdre son appart. Quoi que, il y avait pire que lui dans l'immeuble. Il regarda son collègue partir avec son chien, puis il se remit au travail. Pas le temps de lambiner quand on est le bleu de la caserne !

_________________

   
If I look back I am lost
“Say hey Johnny boy, the battle call. United we stand, divided we fall. Together we are what we can't be alone. We came to this country, you made it our home. ”
   
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Deux-trois bricoles. •• Jethro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ♫
» Un, deux, trois : TA GUEULE ! [PV Arth]
» Un deux trois quatre cinq six sept... Québec !
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Un deux trois, trois p'tits chats...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: New york :: LE QUEENS :: Caserne Unité 55-
Sauter vers: