Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Juste quelques petites questions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageMar 25 Oct - 12:20






Juste quelques petites questions...

Bon, s'en était trop. Il fallait qu'elle sache ce qui se passait, ou c'était passé. Quelque chose clochait chez Holly et il était hors de question que Jo laissa meilleure amie s'enfermer dans un vieux silence pesant. Bon d'accord c'était peut-être pas un vieux silence, mais plus un lâche moi la grappe… Ou encore un pas maintenant. Ou bien un je veux pas t'en parler à toi. Mais pourquoi avait envie de lui hurler Jo en peine face ! Ça lui retournait le cerveau, le bide aussi. Que sa propre vie parte en couille, ça au pire elle allait gérer, mais si en plus y'avait un souci avec Holly, ça elle pouvait pas faire avec. Fallait qu'elle sache, qu'elle trouve, qu'elle comprenne. C'était quoi cette distance de merde qu'elle s'obstinait à mettre entre elles ? Jo en était même venu à se demander ce qu'elle avait pu faire de travers pour avoir droit à ce traitement de pestiférée !

Alors aujourd'hui, après avoir quitté le taf, dormi genre deux heures pour ensuite récupérer sa fille, Jo avait décidé d'en avoir le cœur net. Elle savait qui elle allait passer au détecteur de mensonge et à la moulinette pour avoir les infos qu'elle désirait. La victime : Sam ! Ouais, c'était lui qui allait lui fournir tout ce qu'elle voulait savoir. Si Holly lui parlait pas à elle, lui au moins il serait sans doute au courant de quelque chose. Ou bien ils seraient deux à être dans le brouillard.

Bon bien entendu, Jo c'était pas abaissée à supplier Holly d'ouvrir sa bouche et son petit coeur. Elle ne l'avait pas non plus harcelé de sms ou de message sur son répondeur. Comme à chaque fois qu'il y avait un souci, elle l'avait joué subtile. Parce qu'elle ne connaissait la miss. Lorsqu'elle disait non merci, pas ce soir, ou des je suis fatiguée comme excuses pour aller boire un simple café, et bien c'était que c'était du bidon. Et cela réveillait les instincts de super amies de Jo ! Il y avait un souci, et il fallait qu'elle fasse un truc, pour sa pote !

Sa fille dans le siège auto sur la banquette arrière de sa voiture, l'infirmière arriva chez Sam après avoir insulté un bon paquet d'autre automobiliste. Elle était fatiguée, et elle était énervée contre elle même aussi. Quelle amie en mousse elle faisait ! Sans compter ses propres conneries de sa vie à elle… Mais ça c'était un autre problème. « -on est arrivé ma chérie. » lança Jo en se tournant vers Juliane qui câlinait sa peluche fétiche : Mr Panda ! Bref… Jo coupa le moteur, et après avoir saisit son sac à main, elle sortie de la sa voiture. Après s'être cognée dans le montant de la portière en prenant sa fille dans son siège auto, avoir serrer les dents pour éviter un autre gros mot, elle ferma la voiture d'un coup de hanche et verrouilla les portes.

Pas le temps de faire marcher la petite, elle préféra la garder à bras pour rejoindre la porte d'entrer de chez Sam. Elle avait pas appeler, pas envoyer de sms non plus. Mais sa voiture était là alors il était sans doute chez lui. Il avait intérêt à être là en fait. Jo aurait préféré ne pas avoir sa fille avec elle pour le conversation qu'elle allait avoir avec Sam, mais bon elle avait pas pu faire autrement… Mère indigne qu'elle était bordel… Avant de frapper à la porte, elle serra les dents, fermant avec force les paupières. Tout parfait en live en ce moment… Alors si Sam pouvait lui donner des renseignements sur le comportement de Holly, Jo serait déjà rassurer sur ce sujet là. Pour ce qui était de ses propres boulettes, elle gérerait après. Ou le ferait pas, ignorant ses actes comme une ado… C'était une bonne option ça aussi…

Bref…
Prenant une grande inspiration, sa fille entre les bras, sa petite tête caler contre son épaule en mode câlinou, Jo frappa à la porte d'entrer. « -Sam?! Sam t'es là ? » demanda-t-elle d'une voix portante, avant de frapper à nouveau contre la porte. « -Sam c'est Jo ! Ouvre s'te plait ! » d'accord ça pouvait paraître un peu comme une demande super urgente et flippante. Mais elle voulait savoir, ça lui prenait trop la tête. Elle était inquiète pour Holly. C'était une réaction tout à fait normal ! A force de côtoyer certaines personnes, vous apprenez vite leur fonctionnement. Et l'attitude de sa meilleure amie ne lui plaisait pas vraiment beaucoup… Jo frappa à nouveau. Il était encore tôt, peut-être que Sam avait une pouffe dans son lit, que Jo le dérangeait ou le réveillait même! Elle allait encore passer pour la tarée de service...



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageMer 26 Oct - 7:12





juste quelques petites questions
Jo' & Sam


Ne pas penser à Holly. Ne pas penser à Holly. Ne pas penser à son corps. Ne pas penser à ses lèvres. Ne pas penser à ses soupirs. Ne pas penser à Holly. Ne pas penser à cette nuit. Ne pas penser. Il avait beau se répéter inlassablement la même chose depuis des jours, il ne parvenait pas à ne pas penser à elle. Il ne parvenait pas à oublier cette nuit - torride et inoubliable par-dessus le marché. Jusque-là, rien d'anormal. Après tout, ils se connaissaient depuis toujours et passer le cap' de coucher ensemble n'était pas anodin et méritait réflexion. Pourtant, depuis ils ne s'étaient pas reparlés et ne s'étaient pas encore revus - ce qui promettait d'être ackward et tendu lorsqu'ils reprendraient tous deux le travail d'ici deux jours. Il avait envie de l'appeler, mais ne parvenait pas à appuyer sur le bouton. Il avait envie d'aller toquer chez elle pour parler, mais il ne parvenait pas à rouler jusque chez elle. Il avait envie de beaucoup de choses, mais ne semblait pas avoir les couilles pour les faire. Il avait peur de sa réaction. Il avait peur d'y lire des regrets. Il avait peur d'y lire ce qu'il redoutait depuis tant d'années. La déception. L'amertume. La gêne. Il avait peur de l'entendre lui dire que c'était une erreur, qu'elle avait trop bu et qu'ils n'auraient jamais dû passer cette limite - qu'ils étaient amis et que leur amitié valait bien mieux qu'une partie de jambes en l'air. Ouais, c'était sans doute ça le pire. Le fait qu'elle n'y voit là qu'une partie de jambes en l'air. Certes, Sam était un Casanova et n'avait aucun problème avec les coups d'un soir sans lendemain, mais c'était différent avec Holly. C'était différent. Et il aurait aimé qu'elle le comprenne, qu'elle perçoive et qu'elle le voit. Sauf que pour ça, il lui fallait l'affronter et la voir une bonne fois pour toutes. Plus facile à dire qu'à faire, et encore plus facile à imaginer ! Il finissait par regretter d’avoir laissé les choses déraper ce soir-là – et c’était d’un malheureux car il avait adoré et surtout avait attendu cet instant pendant trop longtemps. Mais pourquoi ne parvenait-il pas à exprimer clairement ce qu’il ressentait ? Chaque fois qu’il se trouvait face à la jeune femme, il était comme dépourvu de vocabulaire et de détermination – alors qu’il ne manquait absolument pas des deux. « T’as une sale gueule, mon poto. Qu’est-ce que t’as ? On dirait qu’un bus t’es passé dessus, » que certains lui lancent. « Toi, t’as trop picolé la nuit dernière, » que d’autre le charriaient. Il n’avait qu’une envie, les envoyer balader. Même les femmes qui venaient lui donner leurs numéros ne semblaient pas gagner son intérêt – et c’était sans doute cela qui choquait ses potes plus que son air perdu et ses yeux vitreux. Sam, refusant toute conquête possible ? Inimaginable. Impensable.

« Sam, c'est Jo' ! Ouvres, s’te plait ?! » qu’il entend de sous la douche. Jo’. Jo’. Putain. De. Merde. Il n’avait pas prévu l’arrivée surprise de la meilleure amie de Holly. Non. Il ne l’avait pas prévu. S’il connaissait Jo’ et qu’il leur arrivait de passer des soirées ensemble presque chaque semaine – il la considérait donc comme une vraie amie – il était rare, voire jamais, qu’elle vienne frapper à sa porte. Ce qu’elle venait faire ici, il l’ignorait, mais il craignait que cela ait un rapport avec Holly. Serait-il capable de prétendre et faire comme si de rien n’était ? Serait-il capable de ne pas dévoiler l’inavouable ? Serait-il capable de ne pas évoquer son dérapage avec Holly ? La réponse fut que oui, et que de toute façon il n’aurait pas le choix puisque Jo’ était bien présente, en forme et déterminée comme toujours, mais surtout en présence de sa fille. Et s’il adorait la gamine, il n’avait absolument aucune envie d’évoquer ses prouesses sexuelles devant elle. « Pour une surprise, » dit-il en enfilant un t-shirt à la va-vite alors que son short de sport était à moitié enfilé – laissant dévoiler son postérieur. Il n’était plus à une ou deux personnes près de voir ses fesses, à ce rythme toute la ville le connaissait par cœur. « Qu’est-ce qui t’amène de si bonne heure, ma belle ? Je vous manquais tant que ça, vraiment ? » dit-il en souriant et en faisant un clin d’oeil à la gosse. Pour une raison qu’il ignorait, Juliane l’adorait et était toujours ravie de le voir.





by SerialWords.





_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageMer 26 Oct - 9:25






Juste quelques petites questions...

Dans la tête e Jo c'était le chaos total… Elle ne cessait de se dire des trucs comme : pitié donne moi des réponses ! J'en ai besoin ! Trois secondes plus tard c'était : non il va être au courant de rien, ou alors elle lui a dit de rien me dire ! Il va me prendre pour une dingue… Ouais ça ba ça changera pas… Sam et Jo étaient devenu des amis par l'intermédiaire de Holly. L'infirmière appréciait vraiment ce mec, il avait tout les qualités du mec cool, du super pote… En fait, si elle avait été un mec, elle aurait aimé être comme lui. Sauf que bon… Elle n'était qu'une nana, qui avait bien du mal à gérer sa vie en temps et en heure… Quand a ses pouvoirs de super maman… C'était sans le moindre doute aussi à revoir. D'ailleurs elle baissa les yeux sur sa fille qui était bien calme… Étrange… Enfin ça n'allait pas duré parce que c'était chez Sam qu'elle venait de frapper, et lorsqu'il était avec la petite, elle devenait intenable ! Toujours prête à faire une super bêtise ! Ouais c'était sans doute pas le bon plan d'avoir prit Juliane avec elle, mais elle avait pas pu faire autrement. Et puis elle se sentait trop mal en ce moment du fait qu'elle passait plus de temps avec la nounou ou la baby-sitter plutôt qu'elle.

Lorsque la porte s'ouvrit – enfin !!- Jo avait déjà ouvert la bouche pour balancer un truc comme : faut qu'on parle ! Mais en voyant qu'il enfilait un t-shirt elle referma la bouche et mit quelques secondes avant d'afficher un sourire. C'était nul de sa part, elle pouvait bien dire bonjour, demander comment ça allait et faire comme si c'était une gentille visite comme ça, pour rien… Mais ça n’empêchait pas qu'elle était venu pour des réponses et qu'elle en aurait en sortant d'ici. « -hey ! Salut Samy ! » déclara Jo de sa voix chantante. « -tu dis bonjour Juliane ? » demanda-t-elle à sa fille qui venait de redresser la tête en entendant la voix de super Samy ! « -tu peux... » Jo indiqua d'un doigt le bout de fesse qui dépassait de son short. Pas besoin de finir la phrase, pas besoin qu'elle ait droit à ce genre de vu encore moins sa fille. Enfin visiblement la gamine s'en foutait, et jouait déjà à cache cache avec ses mains, petit jeu entre elle et Sam…

« -ouais, j'suis désolée de débarquée comme ça, j'me suis dis que j'aurais pu t'envoyer un sms… Mais bon j'étais sur la route… Alors... » Elle sourit à Sam et sans demander la permission elle entra, passant devant lui. C'était un peu du je m'impose, t'as pas la choix, mais c'était totalement le cas !! Il allait devoir lui répondre. A voix basse elle demanda : « -t'es solo là ? » Pas envie de voir débarquer une nana à moitié à poil, ou encore de faire foirer son coup… Quoi que ça serait fun de faire une petite crise en faisant croire que Jill était sa fille. Enfin c'était pas le moment…

« -tu manquais à mademoiselle c'est certain... » A croire que sa fille était déjà attiré par les mecs qu'il ne fallait pas fréquenter. Enfin pas que Sam soit un mauvais mec, mais dans le genre une nana différentes chaque soir, Jo souhaitait mieux pour sa fille. Même si elle avait encore quelques années devant elle pour se faire du souci. Elle adressa un sourire à Sam et demanda pour paraître civilisé même si elle avait du mal à jouer ce rôle : « -ça va toi ? » Genre elle était venue jusqu'ici juste pour demander ça ? Oh god, il allait encore la prendre pour une allumée…

« -Ecoute Sam, faut que j'te parle… T'es… T'es le seul qui peut m'aider... » Ou là… là ça sonnait genre cas désespérée de la vie ! Mais en même temps c'était pas faux ce qu'elle venait de dire. Elle ne voyait pas à qui d'autre poser ses questions, si Holly refusait de lui parler. Jo supportait pas être mise sur le banc de touche, elle avait trop l'impression d'être une mauvaise amie. Et son cerveau ne cessait de faire tout un tas de scénarios chelou ! Elle en était même venue à penser qu'Holly soit malade, un cancer, un truc de merde et qu'elle savait pas comment lui annoncer. D'une mouvement, elle remonta un peu sa fille dans ses bras, elle était en train de prendre une crampe dans le bras. Jo se mordit la lèvre inférieure, avant de sourire en voyant sa fille en faire de même en regardant Sam. « -j'crois qu'elle est love de toi… La pauvre… Je t'interdis de lui briser le coeur on est bien d'accord ? » déclara Jo avec humour en mode maman poule. Elle était pas encore au courant qu'elle allait pouvoir le redire mais pour le coeur de Holly.



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageLun 31 Oct - 19:28





juste quelques petites questions
Jo' & Sam


La première fois qu'il avait rencontré Jo', c'était à l'Hôpital tandis qu'elle bossait et qu'il accompagnait l'une de ses "patientes". Il se rappelait la jeune femme accidentée - un carnage dans les rues de New York qui avait bloqué pas mal d'intersections pendant des heures. Il n'était pas en duo avec Holly ce jour-là, aussi n'avait-il pas su que la jeune infirmière à qui il avait osé faire les yeux doux et flirté était celle dont son amie parlait depuis des semaines. Il n'avait tout bonnement pas fait le rapprochement. Quelques jours plus tard, lorsque la jeune infirmière avait débarqué à la caserne pour déjeuner avec Holly, Sam s'était senti légèrement gauche mais avait souri - après tout, c'était drôle. Et Jo' avait joué le jeu. Très vite, ils avaient compris qu'ils avaient le même humour et qu'ils étaient totalement pareils. Depuis, ils passaient régulièrement une soirée au moins par semaine ensemble, très souvent en se faisant un resto' ou en allant écumer les bars quand Jo' n'avait pas sa fille avec elle. La boisson était leur grand point commun, mais heureusement elle n'était pas la seule. " Tu peux... " lui dit-elle en fermant les yeux, en les rouvrant, en les fermant tout en indiquant de son doigt l'origine de son problème - à savoir son postérieur dévoilé. Il ria légèrement et remonta son short, pas du tout mal à l'aise. La jeune femme finit par entrer, sans attendre la moindre autorisation - après tout, elle n'en avait jamais besoin et lui non plus. A sa façon, plutôt comique aux yeux de Sam, elle s'interrompit net en se demandant s'il était seul. " On croirait presque que tu ne l'as jamais vu, " dit-il simplement en refermant la porte et évoquant son postérieur. " Et t'en fais pas, Jules l'aura oublié avant même d'avoir ses 18 ans, " plaisanta-t-il tout en préparant le café. " Je t'en sers un ? " lui demanda-t-il avant qu'elle ne poursuive et ne lui avoue les raisons de sa venue matinale. Jo' était une boule d'énergie et de nerfs, qui ne tenait que rarement en place et qui n'hésitait pas à dire tout ce qui lui passait par la tête. Il était habitué à son excentricité et à cette pile électrique qu'elle était, il l'adorait même. Mais ce matin-là, quelque chose semblait la tracasser - et il se doutait qu'il s'agissait de Holly. " Je te rassure, si je n'étais pas solo tu ne serais pas rentrée et je ne t'aurais sans doute pas ouvert, " la rassure-t-il en se servant une tasse. Inutile de préciser que depuis qu'il avait mis le couvert avec Holly, il n'avait pas ramené une seule femme chez lui. Julianne le regardait en souriant et il ne put s'empêcher de s'abaisser pour lui rendre son sourire et s'amuser un peu avec elle. Elle était la seule enfant qu'il côtoyait réellement, et même si cela lui rappelait qu'il n'aurait jamais l'occasion d'avoir ses propres enfants, il adorait passer du temps avec elle. " On fait aller, " répond-il à Jo' avant qu'elle ne le coupe dans son élan. " Écoute Sam, faut que j'te parle… T'es… T'es le seul qui peut m'aider... " " Ça m'a l'air sérieux dis donc... Toi, qui débarque à une heure aussi matinale chez moi, légèrement bouleversée et comptant sur moi pour t'aider... L'heure est grave, parvient-il à plaisanter encore. Il n'avait pas envie de déprimer et certainement pas envie de dévoiler à Jo' qu'il désespérait d'avoir des nouvelles de Holly depuis leur nuit torride. Il n'avait pas envie de lui demander si elle l'avait revue, comment elle allait et si elle lui avait parlé - il avait comme la nette impression que ce n'était pas le cas. " Lui briser le coeur ? Moi ? Jamais de la vie. Pas vrai, Jules ? Crois-moi, celui qui lui brisera le coeur n'est pas né et aura affaire à moi. " S'il n'avait pas d'enfant, il considérait ceux de ses amis comme les siens et comptait bien jouer son rôle de tonton.

" En quoi je peux t'aider alors ? Baby-sitting ? Je termine à 20h ce soir, après ça si tu veux je peux garder la petite princesse avec joie, " tente-t-il de rester sur le sujet Julianne, espérant que la sujet Holly ne fasse pas éruption.






by SerialWords.





_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageMar 1 Nov - 18:01






Juste quelques petites questions...

Ah Sam… Sincèrement Jo comprenait complètement pourquoi Holly était love de son meilleur ami. Ce type était cool, sympa, charmant quand il le voulait… Sans compter qu'il avait une belle gueule et un joli petit cul. Jo se souvenait très bien de leur première rencontre, qu'elle avait marché dans son jeu de drague, qu'elle l'avait trouvé à son goût. Elle se souvenait aussi très bien de l'étonnement qu'elle avait ressentit en comprenant que s'était LE Sam de Holly lorsqu'elle avait fait les présentations. Automatiquement, bien entendu, ça n'avait été que de l'amitié. Rien de plus, rien de moins. On ne sortait pas, ou on ne se tapait pas juste pour un soir le mec qui faisait baver sa meilleure amie en secret. C'était mal ! Alors oui, amitié, rire, fou rire même, sans compter les soirées arrosées.

Jo lui adressa une grimace lorsqu'il évoqua son postérieur qu'elle avait déjà pu voir à plusieurs reprise en soirée, et elle conclue par un : « -ouais ba j'espère bien ! Imagine ses cauchemars sinon ! » Bien entendu elle le charriait, comme d'habitude. Même si oui, elle n'avait pas forcement envie que sa fille se souvienne des fesses de celui qu'elle nommait Tonton Samy. Aucun lien de parenté bien entendu, mais puisque la famille de Jo n'était pas dans le secteur, hormis l'un de ses frères qu'elle voyait de temps à autre, les amis étaient devenu la famille.

« -oui j'veux bien s'te plait. » répondit Jo. D'ordinaire elle préférait boire du thé, c'était plus son truc. Un reste d'enfance, une éducation proche de l’Angleterre. Mais là, ce matin elle avait besoin de carburant plus puissant. La jeune maman n'avait pas beaucoup dormit, ses méninges ne cessant de se retourner dans tous les sens, de faire des loopings et d'imaginer les pires scénarios au sujet d'Holly. Sans compter ses propres conneries qui la tracassait toute autant. Mais ça n'était pas pour confier ses secrets perso à Sam qu'elle était là.

Jo eut un petit rire face à la réflexion de Sam vis à vis d'une possible compagnie féminine. « -au pire j'te sortais le numéro de : c'est toi qui doit la garder aujourd'hui ! Et la nana allait vite se barrer. » L'infirmière était certaine que ça pouvait marcher ! Le rôle de l'ex qui débarque, celui du papa indigne, et hop tout le monde dehors !

Jo posa sa fille au sol, les tenant une main afin qu'elle évite de partir fouiller n'importe ou et de mettre le bordel dans tous les coins, et elle lâcha cette phrase qui sonnait super sérieuse au milieu du reste. « -j'suis pas bouleversée... » répliqua Jo en haussant les sourcils. Ça ressemblait à ça ? Putain fallait qu'elle se calme. Mais il lui fallait des réponses ! Après ça irait mieux. Oui, voilà. Le sujet revint à nouveau sur sa fille et Jo trouva adorable le comportement de Sam. Juliane n'avait pas de papa, enfin il n'était pas à la maison, elle n'avait jamais vu son visage. Alors c'était rassurant d'un certain côté pour la maman célibataire qu'était Jo de savoir qu'elle pouvait compter sur ses amis. Enfin, ça fille n'allait pas tomber amoureuse demain, enfin espérons le du moins.

La jeune femme prit place dans le canapé, oui encore une fois sans demandé la permission, alors que Sam lui demandait si elle avait besoin de lui pour garder sa fille. Hein ? Mais de quoi il parlait là ? Il pensait vraiment qu'elle débarquerait chez lui juste pour ça ? Non y'avait des truc supers pratique qu'on appelait des téléphones portables ! Un simple sms ou un petit appel aurait largement suffit pour ça. Hé voilà qu'il venait de l'appeler princesse. Jo baissa les yeux sur sa fille, pensant à ses propres conneries de quelques jours auparavant. Princesse… C'était le surnom que lui donnait Isaac, à elle. Pas à sa fille vu qu'il ne savait pas que Jo était maman. Bref…

« -non, t'en fais pas ce soir j'bosse pas et je compte bien rester avec elle. » Ouais parce qu'en ce moment dans le genre maman indigne elle battait des records… Alors elle allait passer la soirée avec sa fille, juste elles deux. « -non c'est pas ça le souci. Mais c'est gentil de ta part, j'y penserais la prochaine fois. » Oui, elle le notait dans un coin de sa tête. Jo leva les yeux vers Sam et balança sa bombe : « -le souci c'est Holly. » C'était un peu moche dit comme ça alors elle ajouta : « -elle réponds pas à mes sms, et elle décroche pas son téléphone non plus. » Un léger froncement de sourcils, et elle se pinça les lèvres entre elle avant d'ajouter : « -elle t'a dit quelque chose ? Je… J'm'inquiète. Et me dit pas de pas le faire. » Oui ça servait à rien de lui répondre ça, parce que ça n'allait pas l'aider !



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageSam 5 Nov - 17:33





juste quelques petites questions
Jo' & Sam


Il adorait charrier la jeune femme - c'était signe d'affection sincère pour lui - et surtout la taquiner quand il s'agissait de sa fille. Il adorait la petite, aussi n'aurait-il jamais eu l'intention de lui faire du mal, de la peine ou de ne pas la respecter. Il connaissait ses limites et savait parfaitement jusqu'où il pouvait se permettre de plaisanter quand il s'agissait de Julianne. " Tu veux rire, j'espère ? Si elle s'en souvenait, elle mettrait la barre très haute lorsqu'elle aura l'âge de choisir ses amoureux - quoi ? " dit-il en la voyant faire les yeux ronds. " Ta fille auras des amoureux un jour, faut t'y faire, " lui dit-il en souriant, amusé de la voir paniquer à cette idée. Elle avait cependant encore pas mal d'années devant elle avant de s'inquiéter pour ça. Cela dit, s'il faisait toujours partie du décor à ce moment-là, les petits gars auraient affaire à lui également. Il n'était peut-être pas un exemple à suivre, mais il savait ce que le mot respect signifiait et aucune de ses conquêtes ne pouvaient dire qu'il avait abusé de leur confiance ou de leur naïveté. Non, il ne choisissait jamais des naïves et des filles farouches. Il savait parfaitement qui il ramenait chez lui, et particulièrement dans son lit - et bien qu'on puisse croire facilement qu'il pouvait compter plus d'une centaine de partenaires sexuelles à son actif, il n'en comptait pas même la moitié. Les gens étaient libres de penser ce qu'ils voulaient le concernant, ça ne l'empêcherait jamais de dormir sur ses deux oreilles. " Je te préviens juste, j'ai pas eu le temps de faire des courses ces derniers jours, " pour ne pas dire qu'il n'y avait pas pensé avec toute la pagaille que c'était dans sa tête. " Je n'ai donc pas de lait, pas de sucre. Café pur, bien noir et bien fort. De quoi réveiller un mort, et... j'ai comme l'impression que ça ne te ferait pas de mal à toi non plus, " lui sourit-il. Elle avait des cernes immenses, signe qu'elle n'avait pas beaucoup dormi et qu'elle s'inquiétait beaucoup trop - ce qui ne l'étonnait pas du tout. Jo' était du genre impliquée, autant dans sa vie active que dans la vie de ceux qu'elle aimait. Et si elle s'inquiétait ne serait-ce qu'un peu de sa meilleure amie, il ne serait pas étonné qu'elle n'ait pas d'autre choix que d'y penser non stop. Jusqu'à ce qu'elle comprenne ce qui clochait. " On croirait entendre Holly. Elle adore me faire le coup à chaque fois, " dit-il simplement, sans que l'on puisse soupçonner la moindre nostalgie dans son ton et dans ses traits. Pourtant, la jeune femme lui manquait terriblement. " Si tu savais le nombre de fois où elle a débarqué chez moi - elle a les clés - et s'est jetée dans mon lit alors qu'une autre s'y trouvait, " lui raconte-t-il bien qu'il ne doutait pas un instant qu'elle soit déjà au courant de ces petites habitudes étranges.

" J'suis pas bouleversée... " commence-t-elle à prétendre, le forçant à la regarder, suspendant sa tasse à ses lèvres et son regard sceptique disant clairement "mais non, tu ne l'es pas du tout, ça ne se voit pas". Et fidèle à elle-même, elle se perdit dans ses objectifs pensant à plusieurs choses à la fois - par sa faute, il devait le reconnaitre - entre baby-sitting, des possibilités de soirées de libres qu'elle pourrait avoir s'il est sérieux en voulant garder la petite, et son inquiétude pour Holly. Il adorait la voir patauger dans ses pensées et se mélanger les pinceaux, ça le faisait marrer et étrangement ça l'attendrissait. Il tenta par tous les moyens de ne pas laisser transparaitre sa propre inquiétude concernant Holly, tandis que Jo' lui rapportait ce qu'il craignait le plus. Que la jeune femme s'éloigne et s'isole. Qu'elle ne lui réponde pas et ne l'appelle pas n'était pas tant une surprise, mais qu'elle ne réponde pas et n'appelle pas Jo', c'était autre chose. " Non, je ne te dirais pas de ne pas le faire, " dit-il en soupirant. Après tout, il avait besoin d'en parler lui aussi. Lui aussi avait des sentiments qu'il avait besoin d'exprimer. Jo' n'était peut-être pas celle à qui il devait se confier cependant, mais elle était là et elle était déterminée. Puis, même si elle défendrait Holly coûte que coûte, elle était également son amie à lui... non ? " Je ne pensais pas qu'elle te mettrait de côté à ce point... avec moi, je peux comprendre mais avec toi... Désolé, Jo'. Il s'est passé un truc entre nous et, comment dire, disons que ça la chamboule plus que ça ne le devrait, " dit-il vaguement en grimaçant. Il ne souhaitant pas parler franchement de sexe devant la petite, même si elle ne comprendrait sans doute pas un traitre mot de ce qu'il dirait. Il souffrait bien plus qu'il ne voulait bien l'admettre du silence de Holly et de sa réaction ce beau matin où ils s'étaient réveillés côte-à-côte. " Elle ne me répond pas non plus, je t'avouerai. Elle ne m'a pas reparlé depuis ce matin, à vrai dire. Je ne sais pas pourquoi elle réagit ainsi, après tout ce n'était que... enfin, ce n'était qu'une nuit, rien de plus. Pas de quoi s'emporter et en faire toute une histoire, selon moi. " Pourtant, il n'en pensait pas un mot. Pas un mot du tout. Pour lui, cela avait été plus qu'une simple nuit de sexe. Pour lui, cela signifiait bien plus et ce n'était pas une erreur. Mais le reconnaitre, c'était admettre sa vulnérabilité et la peine que Holly lui infligeait par son comportement. " Mais tu la connais... ça va passer. Elle finira par te rappeler dès qu'elle s'en sentira le courage. " Elle ne pouvait pas faire l'autruche éternellement, non ?

" Et toi, quoi de neuf sinon ? " demande-t-il comme si ce qu'il venait de raconter n'était pas énorme et ne valait pas mieux qu'un "on a mangé une pomme l'autre jour et on a ri".







by SerialWords.





_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageJeu 17 Nov - 20:55






Juste quelques petites questions...

Holly débarqué ici alors que Sam était en charmante compagnie -ou non d'ailleurs – étrangement ça n'étonnait pas du tout Jo. Elle était au courant des sentiments qu'avait sa meilleure amie pour ce crétin de Sam qui lui ne voyait rien ! Alors forcement même si elle n'avait pas la force de tout lui dire, Holly trouvait des moyens de faire merder les rendez vous intime de Samy. Bon cette partie là du dialogue avait fait sourire Jo, c'était déjà ça non ?

« -pas de souci. » répondit Jo assez rapidement lorsqu'il blablata sur le sujet du sucre, du lait… Elle avait rien demandé, déjà que le café c'était pas trop son truc. Mais ça lui ferait peut-être un peu de bien niveau rangeage de neurones. Parce que là ils étaient vraiment en vrac ! La tasse était trop chaude pour elle alors elle se contenta de la prendre, jetant un petit coup d'oeil à sa fille qui jouait tranquillement avec mister Panda.

Et puis se fut le moment de lâcher le morceau. Jo avait besoin de réponse et pour cela il fallait bien qu'elle plante le décor et pose des questions. Et puis de toute façon même si elle venait de le nier royalement, oui elle était peut-être un petit petit peu bouleversée ! Mais en même temps c'était sa meilleure pote ! Alors c'était dans la normalité de l'amitié sacrée de s’inquiéter bordel ! Lorsqu'il avoua qu'il n'allait pas la dissuader de se faire du souci, Jo plissa les yeux en regardant Sam avec un peu plus de sévérité dans le regard. S'il disait ça, c'était qu'il avait des infos !

En le laissant soupirer dans son coin Jo prit sa tasse de café, mais ne porta pas à ses lèvres. Elle était en train de se décomposer sur place. De quoi est ce qu'il voulait parler ?! « -vous vous êtes engueuler ? Genre la fin du monde ? Tu lui as dis qu'elle avait grossit ?! Oh Sam t'as jamais de tacts avec ça ! » Bon là elle était en train d'embrouiller le truc toute seule, mais elle n'était pas certaine de vouloir entendre la suite en réalité. Elle savait maintenant que c'était sa faute à lui ! Et non la sienne. Ça on pouvait dire que ça lui retirait déjà un poids des épaules.

Bon c'était sans doute mieux qu'elle la ferme alors elle prit enfin une gorgée de café. Avec laquelle elle faillit s'étouffer lorsqu'elle comprit enfin de quoi voulait parler Sam. Le mot une nuit venait de déclencher une sorte d'alarme dans sa tête. Portant sa main libre devant ses lèvres, Jo toussa parce qu'elle avait avaler de travers tout en dévisageant Sam comme s'il venait de dire la pire des horreur. « -vous avez… » Une grimace à basse de montrage de dents et de lèvres tirées en arrière à fond, avant qu'elle n'ouvre la bouche en grand comme si elle était super choquée. « -oh putain de bordel de merde... » souffla Jo en français – sa langue natale-  tout en fermant les yeux. Une nuit, heureusement qu'il avait dit une nuit et non pas « que de la baise » parce que là Jo lui en aurait collé une.

Clignant des yeux comme pour sortir d'un rêve fou et elle répliqua : « - j'ai couché avec un ex à moi et ça fou le bordel dans ma vie, mais on s'en fou de moi là Sam ! » Non mais elle pouvait pas croire ce qu'elle venait de d'entendre et surtout ce qui était le plus dingue c'était l'attitude qu'adoptait Sam. Ça elle pouvait pas le croire non plus qu'il en avait rien à faire, que justement ça n'était pas qu'une nuit. Il s'agissait d'Holly ! Et ce qu'ils avaient fait c'était une sorte de franchissement de limite interdite ou un truc du genre ! Un truc capable de bien bousiller une amitié si solide que la leur. « -dis moi que tu lui as pas dis ça s'te plais. » demanda Jo avec une grimace dépité sur le visage. Qu'il y avait aucune raison d'en faire tout une histoire. Il était vraiment aveugle sérieux ?! Ou alors…

Jo plissa les yeux comme si elle était soudainement devenu détective privée, fixant Sam avec insistance. « -t'es qu'un menteur Sam ! Ose me regarder droit dans les yeux ou jurer sur la tête de ma fille que c'était rien, que ça compte pas pour toi ce qui c'est passé ?! » Son index s'était pointé dans le direction de l'accusé. Les hommes… Des boulets finit en matière de sentiments… Enfin elle avait pas vraiment un exemple en matière de vie parfaite !



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageMar 22 Nov - 14:59





juste quelques petites questions
Jo' & Sam


Il n'avait jamais eu besoin de faire preuve de tact avec Holly - et il s'était avéré qu'il n'avait jamais eu à en faire preuve avec Jo' non plus. Elles n'étaient pas amies pour rien, et ils étaient d'accord pour dire que quand on avait des choses à se dire, on les disait sans prendre de pincettes. En amitié, on pouvait tout se permettre sans que l'autre ne prenne la mouche. Aussi n'y allait-il pas de mains mortes quand il exprimait haut et fort que tel homme ou tel homme ne convenait pas pour Holly - ou pour Jo' d'ailleurs. Il ne se gênait pas pour dire que tel ou tel vêtement ne les mettait pas en valeur. Il ne se gênait pas pour leur faire remarquer qu'il fallait y aller molo' sur les burgers frites et autres malbouffes du genre. Si l'on n'était pas habitué, on pouvait le prendre pour un enfoiré et un goujat - alors qu'il n'en était rien. Il se comportait juste en ami et elles le lui rendaient plutôt bien. " Holly, grossir ? Au contraire, je pense que ça lui ferait du bien, " dit-il les sourcils haussés. La jeune femme était bien trop maigrichonne à ses yeux depuis quelques temps, comme si quelque chose la contrariait fortement - excepté leur nuit torride qui avait eu lieu bien après ce constat. " Non, ce n'est pas tant ce que j'ai dit que ce que l'on a fait qui l'a pousse à s'isoler. Et comme tu viens si bien le résumé avec ton magnifique "putain de bordel de merde" - je n'aurais pas dit mieux, je te rassure - oui. Nous avons. Il y a une semaine. Plusieurs fois, " dit-il entre chaque gorgée de café tout en lançant des regards et des sourires à Jules'. Elle ne pouvait comprendre, mais c'était une question d'éthique et de bonne conscience - il lui arrivait d'en avoir quand même. Il ouvrit grand les yeux, feintant d'être choqué par ses propos, mais c'était tellement comique qu'il ne put s'empêcher de sourire. " Oh, vraiment ? Le bordel à quel point ? T'es pas libre comme l'air pour te faire plaisir ? Oh, allez... elle ne comprend pas de toute façon. Pas vrai, Jules ? " rétorque-t-il devant la panique évidente de la jeune femme. " Pas de raison que je sois le seul à avoir une vie sexuelle compliquée. Et encore... la mienne n'est pas compliquée, c'est Holly qui la complique. Pour dire la vérité, Jo'... nous n'en avons toujours pas parlé. Elle ne prend pas mes appels et nous ne nous sommes pas revus au boulot. Donc, non. Je ne lui ai pas dit que ce n'était rien et qu'il ne fallait pas qu'elle le prenne ainsi, " la rassure-t-il. Il aurait très bien pu. Se connaissant par coeur, il aurait parfaitement pu esquiver la réalité et prétendre que cela ne signifiait rien et qu'ils ne devaient pas en faire tout un plat. Mais la stupeur et la panique qu'il avait perçu dans les yeux de Holly l'en avaient empêché. Cela l'avait fait enrager. Les femmes de sa vie - et il n'en avait pas autant - commençaient à l'énerver à toujours savoir ce qu'il pensait avant même qu'il le sache, le comprenne et l'accepte lui-même. Entre Mia et Jo', il était servi. Il soupira en déposant la tasse vide sur l'évier et en se dirigeant vers le canapé. " Je ne prétends absolument rien, Jo'. Ce n'était pas du tout prévu, c'est arrivé et c'est arrivé au mauvais moment. On avait passé une journée plutôt remplie niveau émotions, " il repensa au petit garçon qu'ils n'avaient pas pu sauver des flammes. " Et on a bu. Pas assez pour ne pas comprendre ce qu'on faisait, mais assez pour s'en foutre, je suppose. Au matin, elle a crié. Elle a paniqué. Elle n'a pas réussi à me regarder en face, ni à me parler. Alors j'ai pris mes affaires et je suis parti, lui laissant le temps d'y réfléchir. Une semaine sans nouvelle - je suppose que c'est tout réfléchi, tu crois pas ? " avoue-t-il entièrement à Jo. Il n'en avait pas parlé à Mia, ni à Mani d'ailleurs. Il n'en avait parlé à personne, gardant tout ça pour lui depuis quelques jours et il réalisait à cet instant, en déballant tout, que ça le rongeait de l'intérieur. " Tu sais pourquoi je n'ai jamais rien tenté depuis toutes ces années ? Parce que je savais que ça finirait ainsi. On n'est pas sur la même longueur d'ondes, elle et moi. Et notre amitié ne méritait pas qu'on la gâche pour... " quoi, une histoire de cul ? C'était bien plus que ça, mais pour Holly il n'en était plus si certain. Pourtant, ce soir-là il avait eu la réelle impression qu'ils étaient au même endroit au même moment. " Et toi ? en quoi ça fout le bordel dans ta vie de reprendre une vie sexuelle digne de ce nom ? " finit-il par lui demander tout sourire, décidé à ne plus penser à la jeune femme qui lui brisait le coeur en même temps qu'elle le rendait fou.







by SerialWords.





_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageDim 27 Nov - 18:17






Juste quelques petites questions...

Avec ce que venait de lui confier Sam, Jo comprenait un peu mieux le silence de sa meilleure amie. Ça faisait déjà bien longtemps que l'infirmière était au courant des sentiments qu'avait Holly pour Sam, et voilà qu'ils sautaient le pas et que… Et que rien ne se passait comme prévu ! A croire qu'ils étaient trop doués pour se compliquer la vie soit les uns soit les autres. Pourtant ces deux là avaient tous pour vivre une putain de belle histoire ! Si seulement ils étaient un peu moins cons ou aveugles ! Pourtant parfois ça crevaient les yeux qu'ils bavaient l'un sur l'autre ! C'était presque palpable ! Combien de fois Jo c'était limite sentit de trop au milieu des deux…

« -hein ? » demanda Jo sans comprendre tout de suite que Sam parlait à nouveau d'elle et non du sujet principal de la discussion. « -le bordel c'est tout... » ajouta la jeune femme en balayant tout ça d'un geste de la main. Il n'allait pas s'en sortir comme ça en tentant de détourner le sujet ! Elle n'était pas venu pour avoir des conseils sur comment gérer sa propre vie privée. Elle était venue pour avoir des réponses à ses questions et avoir quelque chose pour se rassurer concernant Holly. Maintenant qu'elle avait quelque chose, elle ne se sentait pas du tout mieux, imaginant assez bien ce que pouvait ressentir sa meilleure amie.

« -mais oui bien sur... » répliqua Jo avec une pointe d'ironie. Comme si c'était uniquement la faute de Holly ! Rah les mecs ! Enfin s'ils n'en avaient pas parlé, rien n'était perdu d'avance ! Les choses pouvaient encore s'arranger. Bien entendu Jo ferma sa gueule sur le sujet sentiment, Holly lui ayant fait promettre de ne jamais au grand jamais rien dire à Sam à ce sujet. Pourtant ça la démangeait de lui dire la vérité, de le forcer à ouvrir les yeux !

Alors elle chercha à le faire réagir, à comprendre ce que lui il ressentait. Plus il lui parlait plus elle avait la certitude qu'encore une fois les deux amis avaient bien sur mal à se comprendre. Étrange pour deux personnes qui semblaient se connaître par cœur. Elle baissa les yeux lorsqu'il lui expliqua la réaction qu'avait eut Holly. Ça ne l'étonnait pas. Elles étaient bien similaire là dessus… « -tu penses mal Sam. » répondit Jo catégorique. « -tu l'as connais enfin ! Et j'me mets à sa place et j'peux comprendre qu'elle ait paniqué. » Ba oui quoi c'était pas rien ce qu'ils avaient fait les deux là ! Même sans prendre en compte les sentiments profonds qu'Holly avait pour Sam, ce genre de chose pouvaient remettre en cause une amitié aussi forte de que la leur. Holly avait sans doute peur de le perdre.

Lorsqu'il ouvrit à nouveau la bouche, Jo le fixa du regard, s'attendant presque à ce qu'il balance tout sur le tapis. Qu'il lui avoue aimer à la folie Holly… Là ça allait vraiment être la cata dans l'esprit de Jo. Au final elle préféra pousser un soupire réprimant l'envie de le frapper derrière le crâne dans le but de le faire réfléchir correctement. « -arrête de dire des conneries Sam. Vous avez rien gâché du tout. » et c'était elle qui était en train de dire ça… L’hôpital qui se fout de la charité ! « -elle a juste besoin de temps. Justement sans doute parce qu'elle n'a pas envie de te perdre pour une partie de jambes en l'air. » Elle avait joué la carte de super amitié qui compte à fond, même si elle savait bien qu'il s'agissait d'autre chose dans la tête de sa meilleure amie.

« -laisse ma vie sexuelle là où elle est s'te plais. » répondit Jo d'une voix morne en portant son café à ses lèvres. Ouais c'était pas le sujet, pas le moment et puis c'était bien trop la merde à expliquer de toute façon. « -laisse lui du temps… Elle va revenir vers toi… Elle a juste besoin de se mettre les idées au clair je suppose. Et te fais pas de fausses idées, c'est jamais bon de faire des suppositions. » Oui là encore c'était un peu du foutage de gueule. Mais elle parlait de Sam et Holly non de sa propre vie et de ses propres erreurs de parcours récentes.



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageDim 4 Déc - 17:50





juste quelques petites questions
Jo' & Sam


C'était sans doute pour cela aussi qu'il n'était pas venu voir Jo' dès le lendemain de sa nuit enflammée avec Holly. Il savait parfaitement qu'elle lui dirait des choses qu'il voulait entendre. Qu'elle le rassurerait. Qu'elle l'encouragerait. Qu'elle lui botterait le cul pour qu'il cesse de s'inventer des excuses et/ou qu'il cesse de faire des suppositions. Il ne s'était pas senti prêt à affronter la spontanéité et la franchise légendaire de la jeune femme. Aussi avait-il attendu qu'elle ne vienne par elle-même quand le moment serait venu - c'est-à-dire ce moment présent. Il n'était généralement pas du genre à fuir les problèmes, les conflits ou les discussions houleuses, mais quand il s'agissait de Holly et des sentiments qu'il éprouvait pour elle, il bloquait totalement. Comme s'il s'interdisait clairement de les reconnaitre et de les avouer. Comme s'il s'interdisait clairement de tenter sa chance, de tenter cette chance d'être heureux avec une femme. Combien de psychologues auraient adoré lui faire sa thérapie ? Beaucoup trop et ça l'agaçait. Il n'avait besoin de personne pour comprendre ce qu'il avait, ce qu'il ressentait et ce qui l'empêchait de concrétiser avec la jeune femme. Comment pourrait-il lui apporter le bonheur qu'elle méritait quand lui-même n'avait pas connu de modèle exemplaire à la maison ? Son père était aigri, taciturne et n'hésitait jamais à le rabaisser - de sa naissance à maintenant. Son père avait aimé sa mère, certes, mais comment pouvait-il le savoir concrètement ? Il ne l'avait pas connue et n'avait pas pu voir cet amour de ses propres yeux. Non, Sam n'était un parti pour personne. Il n'apporterait jamais de réel bonheur à quiconque - et Holly serait bien plus heureuse avec un autre, que ça le fasse chier ou non de se le dire. " Qui vivra verra, comme on dit. De toute façon, je n'ai pas d'autre choix que d'attendre qu'elle daigne répondre à mes appels ou qu'elle soit prête à revenir me voir. Je te remercie, " dit-il après avoir bu une gorgée de son café. " Je n'étais pas prêt à venir te voir, et je crois bien que je ne serais jamais venu en fait... mais ça fait du bien d'en parler. Et ça fait du bien quand tu me secoues un peu, " ajoute-t-il en souriant légèrement. " Mais maintenant que j'ai été franc avec toi, que je t'ai tout confié, que j'ai été sincère et que j'ai déballé mon coeur devant toi, " exagère-t-il théâtralement, " à ton tour ma belle. Je veux tout savoir - oui, même sur ta vie sexuelle. Pas de raison que je sois le seul à déballer mes soucis, hum ? " Elle était là pour lui - pour Holly - et il était là pour elle quoiqu'elle en dise. Sam était un ami fidèle, loyal et toujours présent. Il était celui que l'on pouvait appeler à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit, celui à qui l'on pouvait demander n'importe quel service - jusqu'au cadavre qu'il fallait se débarrasser. " Jules ne comprendra rien, je te le promets. Ne lésine pas sur les détails. Quoi ? On ne sait jamais, ça peut m'instruire encore plus, " plaisante-t-il en riant légèrement. Ça faisait du bien après cette semaine merdique.







by SerialWords.





_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageDim 11 Déc - 17:57






Juste quelques petites questions...

Roh mais comment avaient ils fait pour se mettre tous les deux dans une telle situation ? Depuis le temps qu'ils se tournaient autour, parfois c'était milite palpable ce truc qu'il y avait entre Holly et Sam. Combien de fois Jo s'était sentie de trop au milieu d'eux ? Elle n'en savait rien mais ce qui était certain c'était que c'était pas rien ce qui s'était passé. Ils avaient franchit un cap, une putain d'étape. Même si Holly avait paniqué, prit la fuite… Et voilà qu'ils devaient se butter l'un comme l'autre à faire des suppositions sur ce que l'autre pouvait penser ou le pourquoi du comment c'était arrivé. Les gens se prenaient trop la tête. C'était un fait. Et ces deux là n'y faisait pas exception.

Enfin au moins Jo était fixée sur ce qui c'était passé. Elle savait maintenant que le silence de sa meilleure amie n'était pas sa faute. Qu'elle n'y était pour rien. Maintenant, tout comme Sam, il allait falloir être patient. Attendre que Holly fasse un signe, vienne chez elle peut-être… Il allait falloir que Jo prenne sur elle pour ne pas parler, pour ne pas avouer qu'elle était au courant. C'était entre Holly et Sam, c'était à eux de gérer tout ça. Elle ne pouvait être qu'une conseillère, qu'une aide, même si elle n'était peut-être, voir sûrement pas la mieux placé pour ce rôle. Elle qui avait été incapable de sauver son mariage… Qui était seulement douée pour faire capoter toutes les relations amoureuses qu'elle avait eut dans sa vie…

« - elle a besoin de temps pour retrouver ces repères… Si j'étais à sa place, j'pense que j'aurai sans doute réagit pareil… C'est pas rien quand même… T'es… T'es son meilleur ami, celui sur qui elle a toujours pu compter. Là ça vous fait un bon mélange de sentiments… » Oui, il allait falloir du temps pour mettre tout ça au clair. Sans compter la peur de le perdre, la culpabilité d'avoir tous détruit entre eux…

« -non mais t'en fais pas j'comprends ! » Oui aucun souci. Elle n'était sans doute pas celle à qui il avait envie de confier tout ça. Sachant qu'elle était la meilleure amie d'Holly… « -t'en fais pas, j'serais toujours là pour ça ! » répliqua Jo avec un clin d'oeil par dessus sa tasse de café. « -oh rien que ça ! » et voilà qu'il revenait sur son propre compte… Non mais non… Qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire ? Jo n'était pas le genre de fille à se confier facilement. Généralement elle parlait très peu d'elle. Même avec Holly. Avec les années, elle avait toujours gérer ses problèmes toute seule, comme une grande, comme elle se plaisait à le dire. « -non mais y'a rien à dire... » tenta-t-elle comme si cela allait faire changer d'avis Sam.

Jo leva les yeux vers le plafond. Comme si elle allait lui donner des détails. « -oui bien sur comme ça tu pourra sortir ça n'importe quand... » Elle le connaissait quand même un peu le coco ! « -et puis y'a pas grand-chose à dire, j'ai dis le principal déjà. » Oui pourquoi s'étaler de toute façon. Et ça n'avait aucun rapport avec le fait que sa fille soit dans la même pièce.

Jo finit par soupirer en voyant l'insistance de Sam et elle répéta simplement ce qu'elle avait déjà dit : « -j'ai juste couché avec un ex c'est tout. » Elle réalisa que le fait d'insisté sur l'insignifiance des faits renforçait sans doute l'envie que Sam avait d'en savoir plus. « -j'l'avais pas vu depuis dix ans, j'suis tombée sur lui aux urgences. » Confia-t-elle en regardant sa tasse. « -on a discuter et voila. Et puis j'l'ai recroisé l'autre soir, quand j'suis sortie avec des amies. On a passé la fin de soirée ensemble à discuter. On a passé une bonne soirée. Et pi je sais pas, une fois devant chez moi j'ai rappeler un taxi, et j'ai fais n'imp'... » Oui, voilà en gros ce que c'était. Pas la peine d'en dire plus. « -et j'me suis cassée au matin sans rien dire, sans laisser de mot... » Voilà ça c'était sans aucun doute la partie la plus moche du récit. Super Jo ! Bravo ! Elle s'était conduit comme une ados. Comme lorsqu'elle avait rencontré Isaac la première fois en fait…



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageDim 18 Déc - 17:08





juste quelques petites questions
Jo' & Sam


Il n'y avait pas grands choses que Jo' et Sam ne partageaient pas - excepté le même lit. Si elle était la meilleure amie de Holly, il la considérait telle quelle également - mais alors qu'il voyait en Holly la femme de sa vie, il n'avait jamais réellement imaginé flirter et avoir une aventure avec Jo'. C'aurait été comme coucher avec lui-même. Elle était son "buddy-friend", la personne à qui il pouvait tout dire, jusqu'aux détails les plus gras, sans se sentir jugé ou critiqué - et elle pouvait en dire de même concernant Sam. Combien de soirées avaient-ils passés ensemble avant de finir chacun dans les bras d'un partenaire pour la nuit ? Il ignorait si la jeune femme finissait toujours par sauter le pas et s'envoyer en l'air avec sa rencontre du soir - lui ne résistait jamais de son côté - mais n'empêche qu'il passait la soirée à l'encourager, à rire et à la provoquer. Peu importait au fond qu'elle ose ou non sauter le cap avec ces flirts d'un soir. Ils adoraient passer ces soirées ensemble car ils étaient sûrs l'un comme l'autre de rire, d'oublier le stress d'une journée harassante et de se détendre un peu en oubliant qu'ils vieillissaient et n'auraient bientôt plus leur place dans ce genre de soirées. Il n'était donc personne pour la juger - ni sur ses actions, ni sur ses non-actions. Il sirotait donc son café en l'écoutant, et ça l'aidait à oublier ses propres tracas du quotidien. A savoir Holly. Le boulot. Mani et le nouvel emploi qu'il lui proposait. Son père. Ouais, beaucoup trop de choses qui lui prenaient la tête et dont il avait besoin de s'éloigner un peu. De penser à autre chose. " Tu sais que quand tu dis une chose, et que tu en penses une autre, tu as cette mimique - hilarante au passage - qui ne prend pas avec moi, " lui dit-il finalement. Il savait quand elle était mal à l'aise, perturbée, stressée ou juste joyeuse. " Tu deviens bavarde sans vraiment rien dire au final, c'est comme ça que je comprends que quelque chose te tracasse. Pourquoi ça te tracasse, Jo ? Y a rien de mal à se faire du bien avec une personne qui avait pour habitude de te faire du bien dans le passé, non ? Quant à partir sans laisser de mot... non, j'ai beau chercher, je peux que comprendre. Si tu n'as pas envie de le revoir, si ça n'a pas de réelle importance pour toi... " dit-il naturellement, tout en la regardant. Avant de se souvenir que, même s'ils étaient similaires et qu'il la considérait comme son "buddy-friend", elle était une femme et il était un homme. Et en ce sens, ils ne pensaient et n'agissaient pas forcément de la même manière. " A moins que ça ait de l'importance à tes yeux et que tu aimerais que ça soit plus que l'erreur d'une nuit... ? " dit-il les sourcils relevés et une grimace comique. " Dans ce cas-là, ma belle... toi comme moi, nous ne sommes pas dans la merde du tout, " ajoute-t-il en abandonnant sa tasse dans l'évier - contenant déjà plusieurs tasses. Quand il était légèrement perturbé, Sam se laissait un peu trop aller sur le ménage...






by SerialWords.





_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageDim 18 Déc - 22:17






Juste quelques petites questions...

Jo adorait clairement Sam. Avec le temps ils étaient devenus de vrais amis. Du genre capable de partager n'importe quoi, que rien ne pouvait choquer. Généralement ça ne la gênait pas de se confier à lui, de lui donner des détails sur ce qui c'était passé pour sa fin de soirée. Bon elle ne rentrait jamais trop dans les détails pour ce qui était du sexe, sauf si ça avait été la partie de jambe en l'air de folie ! Mais il y avait un truc chez Sam qui l'énervait trop ! Il était capable de lire en elle trop facilement ! Elle n'avait jamais été une bonne menteuse, ça c'était clair et nette. Elle n'aimait pas mentir, même si parfois il le fallait… Là bien sur c'était pas des conneries qu'elle racontait à Sam, elle évitait juste le sujet en fait, en tournant autour du problème. Et bien entendu il ne passa pas à côté de ça.

« -rah t'es chiant ! » lâcha-t-elle en souriant avant de regarder dans la direction de sa fille. Juliane jouait tranquillement dans son coin, et elle n'avait visiblement pas entendu le gros mot que sa mère venait de dire. Tant mieux !

Une personne qui lui faisait du bien par le passé ? C'était sans doute ça le hic de l'histoire. Isaac avait été sa première véritable histoire d'amour. Celle qui vous renverse tellement c'était inattendu. Celle qui vous donne l'impression que vous ne vous étiez jamais rendu compte qu' un coeur battait dans votre poitrine. Ça avait été soudain, fou, intense… Et ça avait finit par être douloureux… Oui, Iz était l'homme qui lui avait fait découvrir ce qu'était réellement aimer quelqu'un, celui qui également lui avait sans doute fait le plus de mal sentimentalement parlant, dans sa vie.

Pas envie de le revoir ? Pas réellement d'importance pour elle ? Rah putain Sam était en train de mettre le doigt sur tout ce qui lui vrillait le cerveau en ce moment, si on mettait de côté le silence d'Holly bien sur. Plus Jo écoutant Sam lui parler, plus elle avait envie qu'il la ferme ! Parce qu'il éveillait encore plus de question dans sa tête ! La conclusion qu'il donna acheva Jo et elle se laissa aller dans le canapé en soupirant… « -on est dedans jusqu'au cou c'est clair... » Jo ferma les paupières quelques secondes. Après tout, Sam pourrait peut-être l'aider à y voir plus claire.

« -j'avais pas envie de partir comme ça... » commença la jeune femme en levant les yeux sur son ami. « -mais à la base j'avais dis à la babysitter que je serais rentrée tôt, et j'avais genre déjà deux heures de retard. » Rah c'était vraiment nulle l'attitude qu'elle avait eut… Elle se passa une mèche de cheveux derrière l'oreille avant d'ajouter : « -j'ai même pas encore prit le temps de lui envoyer un sms… J'suis qu'une connasse... » Belle conclusion à nouveau… Sam avait peut-être besoin de plus d'explication sur l'homme en question pour pouvoir voir l'étendu des dégâts.

« -ce type c'est… » Comment dire ça sans paraître trop nunuche… « -c'est le premier mec que j'ai vraiment aimé. Tu vois genre méga love comme Holly et Toi... » Elle lui sourit de toute ses dents. Comme ça il pouvait bien voir le truc. « -mais c'est aussi le mec que j'ai certainement le plus détesté au monde de ma vie ! » De l'amour à la haine il n'y a qu'un pas… Elle ne savait plus qui avait dit ça, mais il avait bien raison. « -quand on s'est quitté, putain ça a été une douleur de fou ! Et j'étais vraiment pas belle à voir… J'crois qu'en fait, j'ai fais une dépression… Je l'ai juste soigné avec alcool, clope et autres trucs à fumer… Plutôt que des cachets… » Ouais c'était moche, mais c'était par là qu'elle était passée. « -Et puis Logan a été présent pour moi, pour m'aider à remonter la pente. » Sam connaissait l'histoire de Jo et de son ex mari, ils s'étaient déjà vu quelques fois.

Elle marqua une pause, termina son café avant d'ajouter : « -donc je suis dans l'impasse. Je sais pas ce que j'ai envie. Le revoir, lui parler, lui expliquer, ou bien laisser couler, oublier. » Jo se mordilla la lèvre inférieure, complètement pommée. « -en fait, j'crois que j'ai peur de souffrir à nouveau. C'est sans doute con mais c'est vrai. » L'amour ça faisait mal ! Et elle avait déjà donné avec Isaac. Est ce qu'il était raisonnable de le laisser à nouveau entrer dans sa vie. Surtout que sa vie était totalement différente aujourd'hui. Et puis il y avait Juliane… Son petit trésor dont elle avait bien évité de parler à Isaac.

« -tu lui as dis à Holly ? Les sentiments que tu avais pour elle ? » demanda la jeune femme de but en blanc, changeant de sujet pour revenir à Sam. Ils étaient un peu dans la même merde en fait. Même si à dire vrai, pour Sam s'était la méga merde !



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageMar 27 Déc - 11:17





juste quelques petites questions
Jo' & Sam


" Moi, chiant ? Hé, c'est toi qui te pointe chez moi la bouche en coeur pour me parler de Holly, ma belle. Tu m'as forcé à dire les mots, maintenant c'est mon tour, " dit-il en souriant à la jeune femme. S'il devait être honnête, il reconnaissait que parler lui avait fait du bien. Ne plus se voiler la face lui avait fait du bien. Ne plus prétendre que sa meilleure amie n'était que sa meilleure amie lui avait fait du bien. Il avait si longtemps prétendu que leurs allégations n'avaient pas lieu d'être et qu'il fallait qu'ils arrêtent de fumer la moquette qu'il s'était convaincu tout ce temps que les choses étaient mieux ainsi. A présent que tout avait explosé, qu'il avait laissé parler son coeur avec Holly - enfin qu'il avait laissé parler son corps oui, d'accord - et qu'il admettait à Jo' que tout ça n'était pas un jeu à ses yeux, il réalisait à quel point il s'était menti à lui-même. Il avait toujours pensé que s'il osait avouer ses sentiments à Holly, ses vrais sentiments, il gâcherait leur amitié. Il avait toujours pensé qu'elle ne pourrait plus jamais le regarder ni rire avec lui de la même façon. Il avait toujours pensé qu'elle ne pourrait jamais ressentir la même chose que lui. Pourtant, ce soir-là c'était elle qui avait fait le premier pas. C'était elle qui l'avait embrassé. C'était elle qui avait exprimé haut et fort l'effet qu'il lui faisait. Et même si l'alcool avait fait partie de la soirée, il savait reconnaitre quand elle était elle, et quand elle était trop saoule pour être elle. Il existait bien plus qu'elle ne voulait l'admettre, et il avait bien l'intention de le lui faire réaliser tôt ou tard. " Si t'es qu'une connasse, je ne sais pas trop comment je devrais me définir de mon côté... J'ai connu plus de femmes que je ne le devrais, Jo'. Et j'ai gâché un mariage qui aurait pu marcher du tonnerre. Tout ça parce que je me voile la face depuis des années et que je me persuade que la seule femme que j'ai jamais aimé ne puisse pas m'aimer en retour. J'ai brisé quelques coeurs et je ne me suis jamais excusé pour ça... alors, crois-moi. T'es loin d'être une connasse. Surtout s'il t'a fait du mal et que t'as souffert. Pour sa défense - ouais, je fais un peu preuve de solidarité masculine quand même - je dirais que nous les hommes n'avons pas la même vision des choses que vous, les femmes. Ça n'enlève pas la douleur que tu as pu ressentir à l'époque, ni même la peur que tu peux ressentir maintenant à l'idée de souffrir de nouveau, mais... je ne sais pas, dis-toi que peut-être que pour lui, ça a été aussi dur. " A vrai dire, il l'ignorait puisqu'il ne connaissait pas ce gars. Mais s'il avait osé remettre le couvert avec Jo', ce n'était pas en souvenir du bon vieux temps - aux yeux de Sam, cela signifiait toujours plus quand on se permettait de coucher avec une ex de longue date. Lui-même ne couchait jamais avec ses ex'. Et la seule avec laquelle il aurait pu être susceptible de remettre le couvert était Mia - autant dire jamais. Mais encore une fois, il ne connaissait pas le fameux premier amour de Jo'.

" Et lui, il ne t'a pas appelé ? Il ne t'a pas écrit ? Si tu me dis qu'il a essayé de t'appeler, plusieurs fois même, et qu'il t'a même écrit, laisse moi te dire Jo... Ne laisse pas couler. Ne lui ferme pas la porte. Car ça veut clairement dire que lui n'a pas envie de tourner la page. Je sais que la plupart des femmes s'imaginent qu'on n'en a rien à foutre et qu'on se prend moins la tête que vous, mais honnêtement : bullshit. Sauf que si on se prend la tête et qu'on s'en fout pas, c'est que c'est sérieux. Alors, sois la femme que je connais et qui ose prendre le taureau par les cornes, et fonce. " Il ne pouvait pas lui donner meilleur conseil. Il se racla la gorge à sa dernière question. Car s'il osait lui donner des conseils matrimoniaux et sentimentaux, il savait parfaitement qu'il lui fallait déjà les suivre à la lettre. " Jo', je me suis toujours voilé la face jusqu'à ce qu'on dérape. Et avant même que j'ai pu lui dire quoique ce soit, elle paniquait et avait besoin d'espace. Non... je n'ai encore rien dit. Mais crois-moi, j'en ai bien l'intention. " Et cette fois, rien ne l'en empêcherait.







by SerialWords.





_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joséphine Kenway
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 129
❖ AVATAR : Winona Ryder

Une femme est belle quand elle ose être qui elle est, quand elle ose danser sa vie et quand elle ose dire ses ressentis. Elle révèle alors sa sensualité naturelle, en étant simplement elle même, parfaite dans sa parfaite imperfection.

MessageLun 9 Jan - 19:01






Juste quelques petites questions...

« -forcé ?! Excuses mais j'ai pas mis un couteau sous la gorge non plus Samy ! » s'exclama Jo en riant devant la réplique de son ami. « -et ça a jamais été donnant donnant d'abord ! » ajouta-t-elle avec une moue faussement boudeuse sur les lèvres. Bon bien entendu elle céda assez facilement, se disant que Sam lui donnerait peut-être un avis du sexe opposé qui l'aiderait… On pouvait toujours croire aux miracles non ?

Plus il se décrivait en gros salaud de base plus Jo le regardait en souriant en coin. « -t'es un connard… Et moi une connasse… » Elle gonfla ses joues en écarquillant ses yeux ce qui donnait quelque chose d'assez risible. A l'entendre elle comprenait surtout qu'avec Holly ils avaient perdu un temps monstre ! Simplement parce qu'ils étaient assez con pour se convaincre l'un comme l'autre qu'ils n'étaient pas assez bien l'un pour l'autre. Alors qu'en réalité l'univers les avait sans doute mit ici pour les coller ensemble ! C'était une évidence lorsqu'on les voyait d'ailleurs. Jo ne comptait pas le nombre de fois où elle l'avait dit haut et fort en soirées un peu trop arrosée. Foutez vous ensemble bordel !! On aura la paix comme ça et vous pourrez vous engueuler et vous réconciliez sous la couette ! La dernière fois qu'elle avait dit un truc comme ça, elle avait prit une coup de poing sur l'épaule par Holly. Elle avait d'ailleurs eu un bleu !

« -mais non il a pas écrit ! Il a pas appelé non plus ! Et en fait tant mieux j'crois ! » commenta Jo. Ouais c'était sans doute mieux. Ou alors ça ne présageait rien de bon. « -il a peut-être juste pas eut le temps non plus... » Dit elle en montrant ses dents pour prouver à quel point elle n'était pas convaincu de ce qu'elle venait de dire.

Elle écouta avec attention le discours de Sam au sujet des hommes et du fait qu'ils se prenaient la tête eux aussi. Bon elle n'était tout de même pas très convaincu par ça, mais ne lui en dit rien. « -tu parles... » souffla la jeune femme en baissant les yeux. Foncer ?! Mais elle avait tout fait merder avant même d'avoir commencer quoi que se soit ! Et puis il y avait Juliane… Elle ne le dit pas parce que Sam allait encore lui dire que c'était des fausses excuses.

« -ouais ouais pardon ma question était con... » souffla la jeune femme en le regard avant de dire : « -attache la à une chaise s'il le faut, mais dis lui. » Normalement ça devrait tout changer. Tout décoincer surtout ! « -et après j'tiendrais la chandelle en soirée... » râla-t-elle en souriant tout de même. « -toi fonces ! Pour ce qui est de mon cas, on verra… » Ouais elle improviserait en temps voulu… Si la vie lui avait enseigner quelque chose c'était que faire des suppositions ne servaient strictement à rien.

« -Tu me tiendra au courant si jamais t'as de ses nouvelles ou si vous débloquez votre situation ? Histoire que je sache si je dois me tenir prête à faire la fête. » Un clin d'oeil avant qu'elle ne se lève et appelle sa fille : « -on y va Jill ? Tu fais un câlin à Samy et on s'en va. » La petite vint alors sauter dans les bras d'un des seuls hommes de son entourage, et fit un câlin à Sam plein de tendresse et d'amour. Jo lui tendit les bras et la saisit avant de déposer un bisou sur la joue du secouriste et de dire : « -tiens moi au jus d'accord, et si t'as besoin hésites pas surtout hein ? » Un sourire, un signe de main de la petite avant que Jo ne reparte de chez Sam l'esprit un peu plus léger, même si l'histoire était loin d'être terminée…



J'ai les moyens de te faire parler...
(c) black.pineapple

_________________
Imaginez de quoi notre monde aurait l'air si nous nous regardions les uns les autres en pensant:
"je sais qu'il y a quelque chose de magnifique à l’intérieur..."
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Juste quelques petites questions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quelques petites questions avant inscription...
» Quelques petites questions. ^^
» Quelques petites questions
» Quelques toutes petites questions ^^
» deux petites questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: New york :: BROOKLYN-
Sauter vers: