Revenir en haut Aller en bas


Partagez
Someone Call 9.1.1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
❝Invité❞
Invité


Someone Call 9.1.1 Empty
MessageSomeone Call 9.1.1 EmptyJeu 4 Mai - 22:57

 



Someone Call 9,1,1

FEAT tout plein de gens



Sanjay n'avait jamais eu la vocation de faire petit chien qui accompagne mémère partout mais soit, l'occasion était plutôt pas mal cette fois. Sa cliente, une riche quarantenaire à la vie dissolue, lui avait proposé de l'accompagner dans les Hamptons contre quelques heures de conduite et quelques heures de la nuit. L'affaire était rentable pour le jeune homme qui n'avait jamais quitté New York City . Elle disait avoir une jolie maison de vacances là bas, et Jay' avait immédiatement compris que c'était son cocu de mari qui en possédait le vrai acte de propriété. Mais bon, ce genre de détail il s'en tapait totalement. L'important était qu'il avait son joint dans une main, la seconde sur le volant et les cheveux dans le vent. Si un jour on devait écrire une biographie sur sa vie de gigolo drogué à 19 ans, il aurait voulu que ça soit ce genre de photo qui en fasse la couverture à n'en pas douter.

Le jeune homme avait forcé sur l'herbe et le reste ce matin et sa concentration sur la route s'en faisait sentir. Quelques dérapages avaient déjà eu lieu mais encore rien de grave . Il fallait dire que la babillage incessant de sa compagne du week end était loin d’être passionnant mais bon sang qu'il ne s'en finissait jamais. Il claqua sa langue sur son palais en signe d'agacement alors que l'autre fit semblant de ne pas comprendre et continua de parler cette fois ci de son fils. Elle lui expliqua qu'il devait avoir le même age que les garçons entassés dans le bus derrière eux. Sanjay jeta un œil rapide dessus et ne put retenir un sourire en coin. Son « petit garçon » avait le même age que lui alors puisque de toute évidence dans son dos se trouvait un tripoté de hockeyeur de même pas 20 ans.  Alors soit Sanjay faisait vraiment plus vieux que son âge, soit elle avait un complexe inquiétant et glauque envers son fiston. En tirant sur une autre taf, il décida qu'il fallait mieux ,pour lui , de ne pas le savoir, sous peine que la nuit soit encore plus compliquée à mener jusqu'au bout des choses.

Il faillit soupirer quand elle glissa une main sur sa cuisse . Il mit tellement à mal son self control ,à jouer le galant homme, sexuellement attiré par la couguar que le sourire qu'il lui offrit en tournant sa tête vers elle, fut désespérément faux. Ce fut ce simple mouvement qui mit le feu au poudre et emporta ses mains dans la même direction que son regard … et toute la voiture avec . Sanjay dont les réflexes amoindris par la drogue n'étaient pas digne de la situation ne put qu'assister impuissant quelques mili secondes au zig zag que faisait le véhicule et son esprit avec. Il finit par rattraper le volant pour se diriger vers les étendus de sables qui bordaient la route . Son cœur n'était toujours pas rassuré jusque le bus qui le suivait l'accompagne au même endroit et n'arrive à s’arrêter que quelques centimètres avant de l'engouffrer totalement.

Le jeune homme complètement choqué n'avait que frappé le volant sur le front après le violent coup de frein qu'il avait donné. Il se tourna vers son accompagnatrice qui était dans le même état , c'est à dire , à vue d’œil, hors de danger. Il ne savait par contre absolument rien de se qui se passait derrière lui tant le sable s'était levé en tempête autour de l'accident. « Putain de merde ! Allez bouge ! On change de place ! » Même dans un état second Sanjay restait quelqu'un d’intelligent et être pris en faute au volant d'une voiture, sous stupéfiant n'allait lui apporter que des ennuies . Il serait bien temps après de se demander si sa connerie n'avait pas tuer des vies qui le hanterai à jamais. Il réussit donc à sortir de la voiture, en faire le tour en trébuchant, jeter son mégot dans la dune et poussait la quadragénaire , complètement amorphe, sur le siège conducteur. Elle était clean et riche, elle n'aurait aucun soucis.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Someone Call 9.1.1 Empty
MessageSomeone Call 9.1.1 EmptyMer 10 Mai - 22:15





Someone call 9.1.1 !

FEAT. une tribu de gens

Jour de match. Flynn s'était donné à fond sur la glace. Que ce soit dans le jeu ou pour les bagarres de circonstances. Il était bon pour avoir des sacrés bleus. Mais il était content. Ils avaient arraché la victoire après tout. Ils venaient de faire une de leur plus beau match et pour le moment, ils avouraient leur succès du jour. Demain, il faudrait probablement recommencer à bosser dur. Mais en attendant, l'ambiance dans le bus était telle qu'on aurait pu croire qu'ils avaient remporté la ligue d'état. Ce qui pour le moment, était peut-être un objectif réalisable.

Flynn ne prêtait pas trop attention au joyeux bordel qui l'entourait. Il était certes super content d'avoir gagné, mais il aurait préféré un trajet plus calme. Mais c'était mort. Il ne pouvait même pas sortir un livre pour tuer le temps, celui-ci n'aurait pas survécu à ses coéquipirs déchaînés, pour qui un bouquin était bien souvent le summum de l'inutile. Au lieu de ça, un ballon circulait dans le bus. Les ados chantaient - ou gueulaient. Et lui aurait presque préféré faire le trajet en voiture avec son frère.

Tout d'un coup, le bus se mit à violemment zigzaguer et les cris de joies se changèrent en cri de panique ou de douleur, quand un étudiant se cassa la figure dans l'allée du bus. Avec un grincement métallique presque douloureux à entendre, le bus s'immobilisa dans le sable en bordure de route. Flynn s'était cogné une ou deux fois durant le... le quoi ? L'accident ? Les coachs les firent descendre du véhicule et se rassembler un peu à l'écart. Visiblement, ils avaient frôlé de peu la catastrophe. L'adolescent regarda autour de lui, un peu paumé, avant de s'asseoir dans le sable. Le sang lui battait un peu aux tempes et il avait mal à l'épaule, là où il s'était pris un siège durant les cahots.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Someone Call 9.1.1 Empty
MessageSomeone Call 9.1.1 EmptyVen 12 Mai - 11:44



Someone call 9.1.1.

Les accidentés




Tu ne crois pas que tu en fais un peu trop ? June délaissa la route quelques secondes pour lancer un regard volontairement appuyé à celui qui se tenait à ses côtés. Le repas n'avait pas été si long. Si chaotique. Il y avait eu pire, non ? Lorsque ses yeux se replacèrent là d'où ils n'auraient jamais dû partir, l'horizon avait bien changée. Devant elle, un énorme bus semblait avoir perdu le contrôle de son véhicule. Ou, tout du moins, tentait de manoeuvrer pour ne pas se retrouver à l'envers. June pila aussi vite qu'elle pu, voyant la monstre de taule se rapprocher dangereusement. Un crissement de pneus et un dérapage plus tard, sa voiture se retrouvait au milieu de la route, complètement de travers. Encore sous le choc, elle se contenta de fixer Sloan. Ça va ? Derrière elle, d'autres voitures avaient suivies ses pas. Heureusement que la route n'était pas bondée à cette heure-ci, les choses auraient pu vraiment mal tourner.

Doucement, June sortit du véhicule pour se faire une idée plus précise de l'accident. Il y avait peut-être des blessés, ou pire. Traversant le reste d'un nuage de sable, elle s'approcha du bus, remarquant au passage une autre voiture devant lui, complètement de côté. Une petite foule commençait à se former. Les gosses descendaient du bus, certains plus ensanglantés que d'autres, et les gens quittaient leur voiture pour se rameuter au centre comme elle-même venait de le faire. Pas de larmes. Pas de cris désespérés. Peut-être cet accident avait-il fait plus de peur que de mal. Dans tous les cas, June saisit son téléphone pour contacter le 911. Son regard se posa sur la voiture un peu plus loin, devant le bus. Il semblait y avoir un peu d'agitation sans qu'elle puisse discerner la gravité des faits. Sans se poser plus de questions, elle s'avança dans leur direction. Est-ce que ça va ? Vous êtes blessés ? A peine sa phrase terminée, June s'immobilisa à quelques mètres d'eux. Une tête familière s'éleva et la fixa en retour. Sanjay. Par réflexe somme toute assez stupide, elle se retourna pour voir si Sloan était là puis se décida à s'approcher encore. Se penchant rapidement par la vitre, elle aperçut une femme plus choquée que blessée, et un adolescent qui n'avait pas encore bougé de son siège. Par chance, aucun ne semblait réellement mal en point. Son regard se posa de nouveau sur Sanjay. Sur son comportement. Sur ses yeux. Elle était bien trop habituée à ce cinéma pour ne pas s'en apercevoir. Mais ce n'était pas le moment d'en parler, alors June se contenta de serrer les dents. Il vaut mieux ne pas rester au milieu de la route, tout le monde se regroupe là-bas. Elle désigna la masse formée, pour la plupart, par ceux qui étaient dans le bus. Les accompagnateurs avaient au moins eu la bonne idée de les emmener sur le bas-côté.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Someone Call 9.1.1 Empty
MessageSomeone Call 9.1.1 EmptyVen 19 Mai - 9:08






SOMEONE CALL 9.1.1

FEAT. Le troupeau (et le potentiel cadavre de Sanjay si mon frère est blessé What a Face )


Le match avait été exceptionnel. Presque surnaturel. Et certainement l'un des plus beaux de la saison.
Ethan avait regardé son petit protégé patiner habilement entre les joueurs de l'équipe adverse et ses propres coéquipiers, avec la fierté totalement injustifiée d'un parents raide dingue de son gosse à en devenir sénile et gâteux.
Lorsque l'exaltation du match était enfin un peu retombée pour se muer en une joie légèrement fébrile, après les derniers tours de terrain, il s'était senti démuni et plus seul que jamais.
Et pas uniquement parce qu'il ferait le retour sans aucune compagnie dans la voiture, mais plutôt parce qu'une sorte de regret l'avait saisi tout entier. Il l'avait chassé et repoussé violemment au plus profond de son être, là où était sa place habituelle, afin d'affronter le retour avec plus de sérénité.
Occupé à chanter à tue-tête chaque chanson que diffusait la radio, il s'était largement laissé distancer par le bus. De toute façon, il aurait tout le temps de le rattraper avant d'atteindre New York, et puis, au pire, Flynn avait ses clefs.

Il conduit prudemment, bien qu'un peu perdu dans les musiques qui s'enchainent aléatoirement, et c'est avec un temps de retard qu'il s'aperçoit que quelque chose cloche sur la route. Il freine, les pneus hurlent sur le bitume, et sa voiture est encore en train de déraper au ralenti qu'il se jette à l'extérieur en lâchant le frein à main, laissant la clef sur le contact et le moteur tourner.
A vrai dire, on pourrait lui voler son véhicule que, là, tout de suite, il n'en aurait strictement rien à carrer. Il passe comme une flèche à côté des autres automobilistes, curieux ou bloqués, et n'arrête sa course qu'une fois arrivé près du bus.

-Flynn !

Il panique un peu en cherchant son frère du regard, et fini par l'apercevoir, assis au beau milieu de nulle part, dans le sable. Il se précipite vers lui et s'accroupit face à lui. A peine rassuré.

-Tu vas bien ?

Il saisit son poignet avec douceur, comme pour s'assurer que le gamin est bien là, bien vivant, avant de l'attirer contre lui et de le serrer dans ses bras, soulagé, quoique toujours un poil inquiet.
Réaction purement irrationnelle. D'ordinaire, il aurait commencé par appeler les secours. Puis par voir si il n'y avait pas de blessés graves, et enfin, il aurait essayé d'aider du mieux qu'il pouvait.
Mais là, ce sont ses réflexes de grand frère qui ont pris le dessus, et pas ceux de flic.
S'il retrouve le connard qui a provoqué l'accident, il lui arrache les yeux et l’égorge avec les dents...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Someone Call 9.1.1 Empty
MessageSomeone Call 9.1.1 EmptyVen 19 Mai - 12:18





Someone call 911 ◮ du monde


Je répondis d'un regard sombre à son sarcasme. Non, ça n'avait pas été si terrible… Mais je m'en serai quand même passé. Mes vieux me gonflent. Sous leurs airs de biens pensants, engoncés dans leur costume de justicier grassement rémunéré, ils se font les porte-paroles des opprimés, des martyrisés, des laissés pour compte, des abusés, sans pour autant en comprendre un seul instant la souffrance. Sous revers d'empathie, ils sont condescendants. Ça me débecte ! Ils se foutent de ces avenirs en jeu, de ces destins brisés, de ces revendications existentielles. Moi, j'ai au moins la fierté de ne pas faire semblant. Le sort de ce bas monde ne m'intéresse que peu, faute de me sentir concerné. Aider son prochain est un précepte qui me dépasse totalement…

Tout à coup, June pile et la voiture dérape. La ceinture de sécurité s'enfonce dans ma peau, abrasive. Le souffle rompu, je m'agrippe à tout ce que mes mains peuvent trouver, enfonçant machinalement une pédale de frein invisible. Un crissement de pneus plus tard, la bagnole s'est immobilisée au milieu de la route. Je braque un regard sidéré sur June, partagé entre le soulagement et la colère. Putain, ma bagnole… Qu'est-ce qu'il lui a pris de freiner comme ça ? Mais avant que je traduise cette colère en un discours agacé et encore teinté par la peur, mes yeux découvrent les raisons de ce soudain arrêt. Un bus se dessine à travers un épais nuage de sable. Un filet de silhouettes s'en échappe. Quelque peu sidéré, il me faut quelques secondes pour réaliser que ce sont des enfants.

Après s'être enquise de mon état, June, dans ses élans de Wonder Woman, sort de la voiture et se dirige vers le bus accidenté. Poussant un soupir fatigué, je l'imite, après avoir actionné le warning, au cas où… Et comme tout homme qui se respecte, et qui respecte sa voiture, je fais le tour de la carrosserie. Rien à signaler. Par contre, je suis bon pour changer les pneus. Accroupi, je gratte la gomme encore brûlante de la roue avant-droite, maugréant malgré moi. Finalement, je m'apaise en me grillant une cigarette. Plus détendu - dans la mesure où j'ai survécu à un accident et que je n'ai toujours pas digéré le repas partagé avec mes parents -, je m'avance vers la petite foule qui s'est constituée.
June fait le tour des victimes, cherchant certainement à se rendre utile. Pour ma part, je fais le deuil de ma potentielle utilité, et me cale à quelques mètres du troupeau. Le sable sature encore l’air et m’arrache une quinte de toux. Quand j’arrive à reprendre mon souffle, j’aperçois un gamin, assis à même pas un mètre de moi. Le regard perdu dans le vague, il s’est retiré un monde, trouvant certainement du réconfort à s’extraire de sa réalité. Dans un élan d’empathie qui ne me ressemble pas, je me surprends à lui parler :

« Ça va gamin ? Pas trop secoué ? »

Question rhétorique qui n’attend aucune réponse. Il vient tout juste d’échapper à un sentiment de mort imminente, donc non, ça ne va pas, et si, il est sacrément chamboulé. Du coup, c’est un sourire piteux que je lui adresse avant de crisper mes lèvres autour de la cigarette.

« Tu t’appelles comment ? » demande-je d’un ton détaché.

Le gamin n'a pas le temps de répondre. Un gars déboule de nulle part et se jette sur l'enfant. Observant la scène avec une pointe d'inquiétude, je me demande ce que lui veut ce type. Je ne reconnais pas Etan Sanders...

(c)syndrome



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Someone Call 9.1.1 Empty
MessageSomeone Call 9.1.1 EmptySam 20 Mai - 12:13

 



Someone Call 9,1,1

FEAT tout plein de gens et son futur meurtrier

Cela allait bien se passer. Sa cliente prendrait le blâme et on le laisserait tranquillement rentré dans son quartier sans être inquiéter de rien . Sanjay n'était pas du genre à paniquer de toute façon, il se mettait bien assez de choses dans le sang pour annihiler tout excès d'émotion . Il avait coutume de dire , mi sarcastique, mi sérieux, que ça le rendait bien plus rationnel que beaucoup de ces gens biens à qui on voulait le comparer.

En parlant de gens bien la silhouette qui s'approchait en était le parfait exemple. June ? Sérieusement ? Que foutait elle là ? Le choc était partagé et quand elle s'enquit d'une éventuelle présence derrière elle, Sanjay comprit qu'elle était avec son fiancé. Il n'y aurait que lui à qui elle voudrait le cacher autant. C'était bien sa veine qu'un flic des stups se retrouve dans le coin également . Elle s'approcha et il sut qu'elle n'était pas dupe de son état . D’après ses dires elle vivait avec un putain de drogué alors les résidus d'herbe dans les yeux du jeune homme devaient être du pain béni à reconnaître. Tant qu'elle ne le pointait pas du doigt il pouvait encore s'en tirer . Surtout qu'elle l'avait trouvé sur le siège passager. Rien ne prouvait que le danger public c'était lui. Elle leur conseilla de rejoindre le groupe qui s'était formé et Sanjay pour une fois acquiesça sans rien dire. La neurochirurgienne avait plutôt l'habitude de recevoir de cinglante réflexion sur le fait que tout ce qu'elle se prenait la tête à faire rentrer dans son crane à lui, elle ferait mieux de le dire à son junkie personnel. Il se leva pourtant et sans s’inquiéter vraiment que la seconde occupante de la voiture ne le suive il lui demanda discrètement de ne pas dire que c'était lui au volant. De toute façon pour le moment elle ne pouvait rien dire du tout et c'était bien heureux. Si elle ne le faisait pas, il se ferait un plaisir de raconter ses petites manies à son mari. Oeil pour œil, dent pour dent, la loi du talion .

Il s'approcha de l'équipe assez prêt pour qu'on puisse le confondre avec le reste de l'assemblée mais pas assez pour que celle ci lui demande des comptes.L'amérindien en profita pour la première fois pour s’intéresser à l’éventualité de blessés graves.  Il y avait du sang oui mais personne ne convulsait dans le sable c'est que ça aurait pu être pire . En retrait il fut spectateur privilégié d'une enlaçade des plus touchantes, qui ne provoqua chez lui qu'un petit rictus qu'il voulut discret . Le petit Flynn avait trouvé des bras sur lesquelles pleurer ses bobos ? Grands biens lui fasse. Ils devaient avoir le même âge mais il n'avait besoin de plus personne depuis bien longtemps .

Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Someone Call 9.1.1 Empty
MessageSomeone Call 9.1.1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Someone Call 9.1.1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Elsewhere :: LES USA :: Hamptons-
Sauter vers: