Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Bogdan ● Evil is a point of view
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Bogdan Tenenbaum
LYS

❖ MESSAGES : 30
❖ AVATAR : Miyavi


MessageDim 26 Mar - 22:03

 
Bogdan William Tenenbaum
( 35 yo ● Americain/Japonais ● Entraîneur de son ancienne partenaire de patinage ● Aucun Gang ● Manhattan ● Regular Citizens )


Adolescent, Bogdan cumulait les heures de colle à son collège. Il fut également renvoyé de son premier lycée pour avoir passé par la fenêtre le bureau d’un élève et n’avoir trouvé à dire pour se justifier qu’un : « Je ne l’aime pas. ». Elève turbulent et hyperactif, il n’avait pourtant rien d’un garçon mal éduqué. Ses parents adoptifs ayants donné toute leur énergie et leur patience pour le voir évoluer droit comme un i. Bogdan est un véritable foyer ardent sur de la glace. Son tempérament en aura effrayé plus d’un, et sa façon de toujours se montrer franc - en particulier avec les personnalités qu’il n’aime pas - lui ont valu une réputation bancale.  Enfant, il était si timide qu’il fallait lui couper régulièrement les cheveux pour qu’il ne se cache pas derrière. A l’adolescence, la tendance s’inversa de façon drastique. ( Ou « dramatique », diront ses professeurs.)

Mais si Bogdan se montre si prétentieux et fier, c’est aussi parce qu’il essuie les critiques constamment. Il fut très facile pour les médiats de dresser un portrait d’enfant gâté le concernant, quand il devint l’étoile montante du patinage artistique. D’un naturel nonchalant, il s’amuse alors à zapper des interviews, à poser des lapins aux journaux et à tirer la langue aux photographes. Une habitude qui devint rapidement sa marque de fabrique durant toute sa vingtaine.

Son équilibre, Bogdan le tire de Jin, sa femme. Ou plutôt, son ex-femme. Et c’est peut-être son erreur puisqu’à son départ, il eut la sensation que le sol s’évanouissait sous ses pieds et que tous les poignards en suspensions au-dessus de sa tête tombaient en même temps. En vingt ans de vie commune, la jeune femme a canalisé son trop-plein d’énergie, sa fougue, son immaturité. Elle est également celle qui aura su redorer son image au prix de quelques leçons basiques sur la façon de se comporter en publique. Elle l’oblige à grandir tandis qu’il l’aide à s’émanciper de sa mère castratrice. Jin trop sérieuse. Jin la coincée. Jin la plus brillante élève du collège et du lycée. C’était à se demander comment ils s’étaient trouvés, et comment il l’avait séduite.

Aujourd’hui, Bogdan est apprécié des journaux pour son talent mais également suite à son accident lors d’un championnat. Cet accident qui manqua de peu de lui coûter son visage, mais qui emporta son dernier podium. Toujours très franc, il n’hésites pas à envoyer balader les journalistes ou à repousser les curieux. Néanmoins, il se canalise et cherche à comprendre à quel moment l’amour de sa vie a-t-elle perdue son intérêt pour lui. Peu porté sur l’introspection, il ne digère pas son divorce et voit son amour-propre et sa fierté flétrir doucement.
Les proches de Bogdan considèrent réellement que le jeune homme aura passé plus de temps sur des patins que dans ses chaussures. Depuis petit, il s’est pris de passion pour la glace et n’en est jamais revenu.

Bogdan est hyperflex. Doté d’une souplesse impressionnante, le sport l’aida naturellement à conserver cette caractéristique que beaucoup d’adolescents perdent progressivement. Conscient que ce don agace sa mère, il s’amuse régulièrement à la faire hurler en faisant le grand-écart ou en marchant avec les pieds remontés derrière les oreilles.

La mère adoptive de Bogdan est Polonaise de souche. Bogdan n’est autre que le prénom de son grand-père. Elle a beau vivre sur le territoire Américain depuis qu’elle est une très jeune adulte, elle conserve toujours un fort accent. Parfois, Bogdan la soupçonne d’en jouer un peu afin de tirer quelques compliments à droite, à gauche.

Bogdan ne sait pas nager. « Pourquoi faire ? » Lançait-il chaque fois que quelqu’un se portait volontaire pour lui apprendre. Il développa par la suite une sorte de crainte qui se transforma avec le temps en une réelle phobie des grandes étendues d’eau. Se retrouver encerclé d’eau le met mal à l’aise et l’idée de tomber dedans lui inflige le vertige. Plutôt paradoxale quand on sait qu’il passe le plus clair de son temps sur de l’eau… Gelée.

Gatsby est une furette obèse, aveugle et vieille comme le monde qui appartenait à Jin. Depuis son départ, elle l’a laissé vivre ses dernières années dans la maison qu'elle connait le plus et c’est à Bogdan de s’en occuper. Depuis quelques mois, elle est – plus ou moins – sa seule compagnie.



derrière l'écran
PSEUDO ● Livanart AGE ● 25 ans T_T FILLE OU MEC ● fifille     PRESENCE 7/7j  DE QUEL PAYS TU VIENS ● France Tu nous connais d'où ? ● De Datura j'ai envie de dire SCENARIO OU INVENTE ● Inventé  AVATAR ● Miyavi CRÉDIT ● Livanart




_________________
You will burn, little bird
Tu pensais pouvoir n'en faire qu'à ta tête  mais lorsque tu as volé trop près du soleil, tes ailes de cire ont fondues. Victime de ta vantardise et de ta naïveté, tu es tombé. ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bogdan Tenenbaum
LYS

❖ MESSAGES : 30
❖ AVATAR : Miyavi


MessageDim 26 Mar - 22:03

 



this is who you are

( in this story you are the hero )

15 Novembre 2016 – Staten Island , Maison des Tenenbaum.
 
Une pluie lourde tape contre les tuiles de la petite maison du couple Tenenbaum, révélant du même coup un silence lourd de reproches. Jin, toujours très bien coiffée et habillée, refuse de soutenir les deux orbes d’encre noire vissées sur elle. Ce regard, elle le connait trop bien. Depuis plus de 20 ans, elle partage la vie d’un homme qu’elle admire et déteste à la fois. Un mélange de sentiments contradictoires qui ont fait d’elle une femme frustrée, aigrie. Elle ne se reconnait pas dans cette vie, elle n’est pas heureuse… Pourtant, elle sait que cela n’a pas toujours été le cas. Qu’il y a encore deux battements de cils, elle n’aurait pas su que demander de plus. Où sont passés les éclats de rires ? Ces nuits passées à faire l’amour et à écrire l’avenir ? Ces heures innombrables à se moquer du reste du Monde, ces promesses d’éternité finalement éphémères. A ce moment précis, Bogdan voudrait vomir tout ce qui lui pèse sur le cœur. Sa silhouette élancée immobile dans l’encadrement de la porte, il ne laisse aucun répit à celle qui ne demande qu’à quitter le navire. « Arrête de faire ça. » Siffle-t-elle entre ses dents tout en se redressant, son visage magnifique arborant une fatigue émotionnelle intense. « De faire quoi ? » Demanda le jeune homme, les bras croisés sur la poitrine. Elle soupire et cherche un stylo dans son sac à main. Sur la table, les papiers du divorce. « Tu les signeras quand tu seras prêt… » Souffla-t-elle dans sa direction sans pour autant le regarder. « Après tout, c’est pas comme s’il y avait des enfants dans l’histoire. Ça ne presse pas. » Bogdan leva les yeux au ciel. Les enfants… C’est ce désir immuable et infondé qu’une horloge interne implacable avait fichue dans la tête de Jin qui avait conduit leur idylle sur une pente raide. Dix ans qu’elle le voulait cet enfant. Dix ans. Mais le hasard – ou le destin, appelez ça comme vous voulez – refusa de le lui offrir. Alors elle culpabilise. Elle se dit que c’est sa faute, qu’elle n’est pas comme toutes les autres. Au début, ils en rigolaient. Puis l’angoisse de ne jamais être mère pris le dessus et gangrena leur relation.  L’infection de propagea au point que la belle devint une boule de nerfs. Le moindre prétexte était bon pour débuter une querelle avec son compagnon. Les années passèrent et elle supportait de moins en moins ses attentions, ses caresses. Chaque fois qu’ils s’unissaient et qu’elle constatait qu’elle n’était pas enceinte, la déception était plus grande. La douleur de recevoir de plus en plus de faire-parts de leurs amis finit par l’emporter. Elle devint paranoïaque, accusant Bogdan de ne pas vouloir cet enfant. Elle s’emprisonna dans son travail de médecin jusqu’au jour où elle lui dit qu’elle pensait ne plus l’aimer, tout simplement.     

Pourtant, Bogdan y avait cru, pendant quelques mois. Il avait cru au renouveau de leur mariage lorsqu’il eut son accident au championnat de patinage artistique. Elle s’était montrée si prévenante, si inquiète que toutes ses craintes s’étaient envolées un temps. Il faut dire qu’il avait passé quelques semaines avec un énorme bandage sur le crâne, avec un traumatisme crânien important. Elle avait été là pour lui quand il pris la décision de cesser le concourir pour le moment. Quand la peur avait pris le dessus sur sa passion et que la douleur était encore trop présente. Lui qui n’avait jamais été un élève particulièrement studieux puisqu’il se savait fait pour le patin. C’est elle qui l’avait encouragé à reprendre contacte avec sa partenaire et à l'entraîner en lui assurant que personne d’autre ne saurait mieux enseigner cette discipline, sinon lui. 

Elle soupira d’exaspération et s’enquit enfin à planter son regard dans le sien. « Tu sais, tu as vraiment le don pour rendre les choses compliquées. » « J’ai rien dis ! » Riposta le nippon en arquant un sourcil. « JUSTEMENT ! » Vociféra Jin en avançant vers lui. « TU NE DIS JAMAIS RIEN ET C’EST A MOI DE JOUER AUX DEVINETTES POUR SAVOIR CE QUE TU PENSES, MERDE !!! » Elle glisse nerveusement une main dans ses cheveux et baisse les yeux. « Je suis chirurgien, pas une foutue voyante ! Si seulement tu… » Elle s’interrompt et ravale un sanglot. A nouveau, on peut entendre la pluie qui fracasse le bitume à l’extérieur. Finalement, Bogdan baisse les armes et dépose doucement sa main sur son épaule. « Je t’aime moi. Ce divorce tu n’y crois pas toi-même. » Elle s’écarte et le bouscule assez violemment pour lui faire entendre de ne pas continuer sur cette voie. « C’est précisément LA que tu te trompes Bogdan ! Je t’AIMAIS, mais ça n’a pas fonctionné. Tu crois toujours que tu es dans un rêve hein ? REDESCENDS !! Tu n’as plus 15 ans. Tu n’es plus un ENFANT. Tu sais, être élevé comme un enfant unique ne t’a pas rendu service. En plus d’être prétentieux tu es égoïste ! Tu crois que poser ta main sur mon épaule et sortir de grandes phrases va changer la situation ? Laisse-moi rire… Ce serait si beau. » Elle pleurait, des larmes de rage roulaient sur ses joues creusées par l’éreintement. « Tu – Tu… Tu es plus beau encore qu’il y a 10 ans. Mais moi, je fane, je vieillis, je vois les années défiler et je me revois, petite fille, à bercer mes poupées en attendant le jour où je serais une vraie maman. Et je pensais avoir trouvé l’homme idéal ! Je vivais un foutu conte de fée !! » Elle rit, nerveusement, et son corps frêle fut secoué. « La chute est tellement douloureuse Bogdan… » 
C’est vrai que tout semblait leur sourire. Ils n’étaient que des enfants quand ils s’étaient rencontrés. Elle était son aînée de trois ans et elle le fascinait complètement. Déjà, elle faisait craquer tous les garçons de sa classe. Avant d’être amants, ils avaient été amis. Personne n’aurait pu imaginer un couple plus mal assorti et pourtant. Cette simple pensée fit naître l’ébauche d’un sourire sur son visage. Finalement, Jin avait baissé les bras. Alors il ravala son amertume et fit abstraction de tout ce qu’elle venait de lui dire pour la prendre dans ses bras et la serrer très fort contre lui. Sur le moment, elle laissa les choses se faire et souffla plusieurs sanglots au creux de son cou. « Pourquoi Bogdan… ? Pourquoi est-ce que ça doit se finir comme ça ?  Je suis… Tellement désolée. Pardon. » Elle pleurait et le jeune homme eut le sentiment qu’il reprenait le contrôle de la situation. Bientôt, il lui dirait que tout se passerait bien, qu’ils allaient remonter la pente et… Une sonnerie de téléphone réduisit tous ses espoirs à néant. « C’est ma mère. » Murmura Jin en attrapant son portable. Elle le repoussa doucement et répondit tout en essuyant ses larmes d’un revers de manche. « Oui maman ? C’est bon mes valises sont prêtes, je […] Non je ne suis pas en train de faire machine arrière, on discutait… Je pars là. Je serais là dans une heure ok ? […] Merci maman, à tout à l’heure. » Elle raccrocha puis envoya un dernier regard brillant à celui qui avait partagé sa vie ces 20 dernières années. La page qui se tournait était plus lourde qu’un million de valises empilées les unes sur les autres. Les lèvres de Bogdan tremblaient, il serrait la mâchoire si fort qu’il lui était devenu impossible de parler. Dans son esprit, la panique. Il réalisait qu’elle partait vraiment et que - quelque part - elle ne lui appartenait plus du tout.

Quand elle claqua la porte, il se laissa glisser le dos le long du mur de la salle à manger et écouta la pluie pendant de longues minutes, incapable de penser. Il voulait hurler, casser quelque chose, mais restait paralysé. L’enfant gâté à l’intérieur de lui venait de se prendre une gifle phénoménale. L’enfant adoré de William et Natalia, le trésor auquel personne n’avait le droit de faire du mal, le joyau de sa mère adoptive… Venait de se faire briser le cœur. Doucement, Gatsby rampa sur le sol jusqu’à lui, et se blottit dans ses bras sans demander une quelconque autorisation. La vieille furette soupira d’aise et s’endormit tandis que Bogdan restait perdu dans le néant. Mécaniquement, il caressa les quelques poils sur le haut de son crâne.  

24 Janvier 2017 – Brooklyn, Auberge des Tenenbaum 

« Oui, qui eeeeeest-ce ? » « A ton avis ? » Soupira Bogdan, bien que réellement amusé par cette routine. « Ouvre maman, il neige. » La porte de l’auberge s’ouvrit et le jeune homme atterrit directement dans l’annexe. L’auberge de ses parents adoptifs n’était ni un luxe, ni en piteuse état. Elle était cosy, et avait beaucoup du succès autant auprès des voyageurs comme des travailleurs. Wanda, la vieille chatte de Natalia fut la première à descendre les vieilles marches. Elle s’enroula autour de ses jambes comme de tradition puis se laissa transporter jusque dans les appartements de la famille, tout en haut de l’auberge. « Comment va mon amour de petit canard ? » S’exclama Natalia, affublée d’un tablier vraisemblablement vieux de plusieurs siècles, en trottinant vers lui. Quand elle parlait, il était relativement simple de déceler ses origines polonaises… Mais ça, il valait mieux le garder pour soi. La sexagénaire étant convaincue de parler un anglais parfaitement british. « Arrête de lui parler comme ça, il va sur ses 40 ans je te signal. » Grommela William, tout juste levé de son fauteuil. Bogdan rétorqua par une grimace « Hé, je viens de fêter les 35. Merci de le prendre en compte, vieux débris. » « Alors alors ? Comment vas-tu? » Interrompit Natalia, visiblement très excitée à l’idée que son fils lui raconte des anecdotes exceptionnelles. L’ennui, c’est qu’il n’en avait pas. Elle le débarrassa de son caban ainsi que de son écharpe puis le laissa s’installer près de la cheminée, là où William s’était implanté. La famille n’avait jamais été plus nombreuse que cela, Bogdan étant l’unique enfant qu’ils aient adopté. Néanmoins, ils tenaient cette auberge depuis tellement d’années, que le garçon ne s’était jamais senti seul. Il rencontrait chaque jour des gens différents, des jeunes comme des plus vieux, et discutait souvent avec eux lorsqu’il descendait aux étages des chambres ou du réfectoire. Il y avait aussi les femmes de chambres, très sympathiques, qui passaient leur temps à lui donner des confiseries en cachette et à lui raconter les petits secrets de certains clients réguliers. Une ambiance somme toute très chaleureuse et conviviale. 

« Tu ne t'es toujours pas décidé à reprendre la compétition? » Demanda son père. « C’est important de vaincre ses peurs. » Le nippon acquiesça d’un hochement de tête et pris dans ses mains la tasse de thé que sa mère lui tendait. En fait, il n'avait pas du tout envie de discuter de ça. Chaque fois, il fallait qu'il remette le sujet sur le tapis et chaque fois, il l'envoyait balader comme il le pouvait. « Tu as revu Jihnelmina ? » Se risqua Natalia, faisant instantanément râler son époux. « Mais laisse-le tranquille avec ça, tu sais bien que c’est terminé. Pourquoi t’insistes ? » Et ainsi débuta l’habituelle et quasi quotidienne dispute entre les deux sexagénaire depuis le divorce de leur fils. Bogdan savait ce que sa mère avait derrière le crâne, puisque sous cette question se cachait l’espoir qu’il ait trouvé une autre femme à fréquenter et ainsi peut-être, aurait-elle la chance d’être grand-mère. Décidément, ces histoires d’enfant n’en finissaient pas. Sauf que cela ne faisait pas 6 mois qu’ils ne vivaient plus ensembles et le nippon nourrissait toujours des sentiments très forts – bien que contradictoires - pour Jin. Tiraillé entre haine et amour, il lui en voulait d’être partie au point de la détester purement et simplement, mais paradoxalement il ne pouvait imaginer son avenir sans elle. Autant vous dire que ces nuits étaient longues et froides. Les poches violettes qui pendaient sous ses yeux en étaient témoins. Délicatement, il posa la tasse vide sur son socle et se redressa pour interrompre les chamailleries qui n’en finissaient pas. « Bon, c’était génial, je vous adore, bisous, j’ai un milliard de trucs à faire. » lança-t-il d’une traite avant de les embrasser tous les deux et de regagner le rez-de-chaussée. 

Des flocons flottaient dans l’air quand le soleil se couchait. Pour le moment, Bogdan n’avait pas retrouvé son émerveillement des belles choses. Ses émotions étaient comme engourdies, gelées tout au fond de son estomac. Pourtant, l’hiver avait toujours été sa saison préférée. Son regard bridé croisa celui d’une jeune femme qui rougit sensiblement avant d’enfoncer son nez dans son énorme écharpe. En passant devant l’hôpital où travaillait Jin, il se demanda ce qu’elle faisait en ce moment-même, mais résista à l’envie de s’y rendre. Lentement mais sûrement, il pris la direction du Ferry.

 




_________________
You will burn, little bird
Tu pensais pouvoir n'en faire qu'à ta tête  mais lorsque tu as volé trop près du soleil, tes ailes de cire ont fondues. Victime de ta vantardise et de ta naïveté, tu es tombé. ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jezabel Gambino
ADMINE REINE DU SILENCE

❖ MESSAGES : 2938


MessageDim 26 Mar - 22:04

Je crois que je ne l'ai jamais vu joué sur un forum, ça fait plaisir de l'originalité BIENVENUE CHEZ TOI en tout cas

Et bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as des questions

_________________

    Let me feel your devotion
    Let me feel your emotion
    Love me like it's the last night
    Like it's the last night
    Hit me like a meteorite
    Don't let me go, don't let me go



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrea Gambino
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 108
❖ AVATAR : Matthew Daddario


MessageDim 26 Mar - 22:17

J'avais presque finis par me faire une raison de ne pas aller le voir le 5 mai et le voilà jouer ici xd Si ça c'est pas de l'harcèlement haha sinon bienvenue à toi, je suis impatiente de voir ce que tu vas faire avec un tel avatar Wink

_________________
Remember those walls I built?
Well, baby they're tumbling down
I found a way to let you in
But, I never really had a doubt
Standing in the light of your halo
I got my angel now
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jethro C. Holmes
LILAS

❖ MESSAGES : 304
❖ AVATAR : Taron Egerton


MessageDim 26 Mar - 22:22

Welcoooome o/
Et bon courage pour ta fiche

_________________

   
If I look back I am lost
“Say hey Johnny boy, the battle call. United we stand, divided we fall. Together we are what we can't be alone. We came to this country, you made it our home. ”
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jezabel Gambino
ADMINE REINE DU SILENCE

❖ MESSAGES : 2938


MessageDim 26 Mar - 22:28

Ah Alice, c'est toi, je n'avais pas vu, je ne m'attendais pas à te recroiser ici un jour

_________________

    Let me feel your devotion
    Let me feel your emotion
    Love me like it's the last night
    Like it's the last night
    Hit me like a meteorite
    Don't let me go, don't let me go



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriele Gambino
ADMIN MI JALOUX MI POU

❖ MESSAGES : 570
❖ AVATAR : Mariano Di Vaio



MessageDim 26 Mar - 22:29

Livanart ? Tu connais la maison, non ?

Re-bienvenue chez toi en tout cas.

Curieuse de lire ce que tu vas faire de ce personnage qui promet d'être intéressant.

Si tu as des questions, je suis là et bon courage pour ta fiche

_________________
La malavita
Mio caro amico, disse, qui sono nato, in questa strada ora lascio il mio cuore. Ma come fai a non capire, è una fortuna per voi che restate. Passano gli anni ma otto son lunghi, però quel ragazzo ne ha fatta di strada, ma non si scorda la sua casa.
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anarkia Kooks
CALLA

❖ MESSAGES : 597
❖ AVATAR : Jennifer Morrison


I was torn by the storms in my head, like a victim of violence, a call to repent. Denied by the spirits of heaven, take me up again to the music of dawn.

A world beyond your sleep, beyond what's real. An in safety hidden sphere, away from our daily reality. A tear is only water. A sigh is only air. Whenever you feel haunted, truth lies out there.


MessageDim 26 Mar - 22:56

Bienvenue parmi nous ! Je ne connais pas ce charmant monsieur, mais très bonne idée de le faire évoluer dans le monde du patinage artistique, c'est original ! Hâte de lire la bio de ce monsieur !

_________________
It’s just a black murder of crows across the sky. The moon announces that it will soon be night. The light dies down, the spot goes on as loveless lips break into song.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 26 Mar - 23:05

Bienvenuuuue à toi !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bogdan Tenenbaum
LYS

❖ MESSAGES : 30
❖ AVATAR : Miyavi


MessageLun 27 Mar - 1:09

Merci à tous (quel accueil What a Face )

Dat & Gambino - Que veux-tu, quelques années sans RP puis les vieilles habitudes sont tenaces. Quitte à aller sur un City, je ne pouvais qu'honorer le tiens Une valeur sûre

J'avance ma fiche Mardi au plus tard (boulot boulot boulot ) mais j'ai bien hâte de pouvoir RP avec vous bande de fous (Melo & moi étions sur un autre forum - fantastique - avant mais on a décidé de changer un peu la story et de s'établir ici )

J'vous BZ

_________________
You will burn, little bird
Tu pensais pouvoir n'en faire qu'à ta tête  mais lorsque tu as volé trop près du soleil, tes ailes de cire ont fondues. Victime de ta vantardise et de ta naïveté, tu es tombé. ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 27 Mar - 1:43

Wait ..... Moi aussi je te connais il me semble :o Mais je ne me souviens plus d'où ! Shocked

Mais bienvenuuuuuuue ! =D
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 27 Mar - 6:47

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bogdan Tenenbaum
LYS

❖ MESSAGES : 30
❖ AVATAR : Miyavi


MessageLun 27 Mar - 9:31

Je ne vois pas non plus Mais merci

Merci à vous !

_________________
You will burn, little bird
Tu pensais pouvoir n'en faire qu'à ta tête  mais lorsque tu as volé trop près du soleil, tes ailes de cire ont fondues. Victime de ta vantardise et de ta naïveté, tu es tombé. ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageLun 27 Mar - 17:09

Bienvenue :)

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageLun 27 Mar - 19:52

biiiieennvveennuuuueee !!!

Bon courage pour ta fiche ♥♥♥♥.

Choix super original de vava *__*

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bogdan Tenenbaum
LYS

❖ MESSAGES : 30
❖ AVATAR : Miyavi


MessageLun 27 Mar - 20:05

merci bien

_________________
You will burn, little bird
Tu pensais pouvoir n'en faire qu'à ta tête  mais lorsque tu as volé trop près du soleil, tes ailes de cire ont fondues. Victime de ta vantardise et de ta naïveté, tu es tombé. ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageLun 27 Mar - 21:34

 



Bienvenue à New York

Tu es désormais des nôtres!



Ah, tu n'as rien perdu de ta plume en tout cas. Un plaisir
Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qu'il te manque et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé ou par ici, si tu souhaites proposer une situation de jeu ou en choisir une parmi celles déjà proposées par les membres.

Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées.

Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!


N'OUBLIE PAS QUE TU AS 10 JOURS, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP
 

Bienvenue parmi nous, encore une fois



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elena Delgado
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 132
❖ AVATAR : Emeraude Tobia



Rp -
Rp -
Rp -
Rp -
Rp -

MessageMar 28 Mar - 11:56

Bienvenu en retard mais bienvenue quand même ♥

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bogdan Tenenbaum
LYS

❖ MESSAGES : 30
❖ AVATAR : Miyavi


MessageMar 28 Mar - 12:25

de grands mercis

_________________
You will burn, little bird
Tu pensais pouvoir n'en faire qu'à ta tête  mais lorsque tu as volé trop près du soleil, tes ailes de cire ont fondues. Victime de ta vantardise et de ta naïveté, tu es tombé. ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samara L. Matthews
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1224
❖ AVATAR : Margot Robbie

www - Sam Haynes
www - Anarkia Kooks
www - Ethan Sanders
www - Lowen O'Connor



MessageMar 28 Mar - 12:43

mais de rien (Elena)

_________________
Blow a kiss, fire a gun. What will we do when we get old? Will we walk down the same road?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sloan K. Redfield
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1234
❖ AVATAR : James McAvoy

“ We start off with high hopes, then we bottle it. We realise that we’re all going to die, without really finding out the big answers. We develop all those long-winded ideas which just interpret the reality of our lives in different ways, without really extending our body of worthwhile knowledge, about the big things, the real things. Basically, we live a short disappointing life; and then we die. We fill up our lives with shite, things like careers and relationships to delude ourselves that it isn’t all totally pointless. ”
― Irvine Welsh, Trainspotting

MessageMar 28 Mar - 22:02

Bienvenue o/

_________________


I'm a puppet on a string. Tracy Island, time-traveling. Diamond could've shaped heartaches. Come to find you four in some velvet morning. Years too late. She's a silver lining lone ranger riding. Through an open space. In my mind when she's not right there beside me. I go crazy 'cause here isn't where I wanna be. And satisfaction feels like a distant memory. And I can't help myself. All I wanna hear her say is "Are you mine?" + R U MINE ?

Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Bogdan ● Evil is a point of view
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Evil is a point of view ¬ Ezra
» D'apres les experts Haiti recevra 1 centime sur chaque dollar
» RE6 aide pour point residentevil.net
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: You're a hero, now.-
Sauter vers: