Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Eliott ◊ The things we lost in the fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❝Invité❞
Invité


MessageVen 17 Mar - 16:32

 
Eliott Odair
( 33 ans ● Américaine ● Médecin Urgentiste ● Aucun gang ● Manhattan ● Bloody Heroes )


T'es un spécimen. Un cas comme dirait l'autre. T'es de ceux-là, de ceux qu'on peut qualifier de dingue. T'es pas un fou, t'es pas malade, du moins c'est ce que tu dis. T'es médecin,
ça serait dingue qu'ils contredisent ton avis si éclairé. Et pourtant, si un psy te rencontrait actuellement, il dirait que t'es un cinglé, un vrai de vrai.
Un cas dangereux même. T'as le feu en amour. C'est pas un amour consommé, t'es peut-être trop lâche pour ça. Du moins, y'a une frontière qui te bloque encore, le genre de digues qui cédera sans aucun doute,
on ne sait juste pas quand ça va se produire. T'aimes le feu. T'aimes regarder les choses brûler, ça te fait enfler le truc dans le pantalon. T'aimes l'odeur aussi, ce mélange si brut. T'aimes voir les pompiers s'activer aussi.  T'es un dingue. T'as des pensées si noires qu'à côté, Manson, c'est un enfant de chœur. T'as de l'admiration farouche pour les tueurs de masse, parce qu'eux, ils ont su se révolter contre un système qui se moquait d'eux. Des regards moqueurs,
t'as trop ça dans le sang pour pardonner.
T'es une éponge, t'aspires tellement de merde que le jour où t'exploses,
ça va éclabousser jusqu'en Alaska. T'es la bonne poire, celui dont on peut toujours servir au besoin. C'est fabuleux, gigantesque. Une garde de dernière minute, un truc à aller chercher à l'autre bout de la ville en pleine heure de pointe ? C'est de toi qu'il est question quand on évoque qui devrait s'y coller. Toi, toujours toi. Tu dis rien mais t'es conscient qu'un jour, il faudra que ça éclate, qu'un jour, tu dégommeras ces salauds, tu prendras un flingue et tu feras un carton. Tu fais souvent ce rêve, celui d'éclater la gueule de tous ceux qui se sont mis en travers de ton chemin.
T'as de l'admiration pour les tueurs de masse et c'est comme ça que se manifeste, dans des rêves éveillés. Parfois tu déconnectes et tu ne penses qu'à ça. A cette famille, à ces gens qui se prétendent amis pour profiter,
aux femmes qui ne voient même plus un type digne d'être un amant,
seulement un pote. Bang bang bang. Une balle dans la gueule. Vite fait, bien fait comme on dit.
Le boulot est d'un stress fabuleux, plus une minute à toi. Ca s'ajoute à une situation désespérante, alors le burn-out n'est plus si loin. C'est un auto-diagnostique mais tu le sais, ça te guette, tu filtres avec les limites. Tu joues avec le feu. Au figuré. Pour le moment. Mais t'es pas contre l'idée de foutre le feu au services d'urgence de l'hôpital, que tous ces cons crament. Ce jour là, tu sortiras des pop-corns et tel Néron, tu regarderas ton empire s'en aller dans les flammes.
Y'a une chose qui te plait particulièrement, une chose que tu aimes répéter chaque fois que l'occasion se présente. Outre le fait d'avaler un thé au jasmin dés qu'il est possible de le faire, à la moindre pause ou le soir, lorsque la garde est terminée, devant un programme télévisé bien senti, du style un late-show, t'aimes regarder le feu brûler. T'as même investi dans une radio pirate, un truc que t'as acheté dans le Queens. Au début, c'était pour écouter les fréquences de la police, un truc qui doit servir aux criminels pour se rencarder sur les opérations en cours mais t'as bidouillé le truc. Du moins, t'as payé le fils du voisin pour qu'il règle ça sur les fréquences des pompiers. Dés que tu rentres chez toi ou dans la bagnole, à la sortie de l'hôpital, t'allumes l'engin. Et t'écoutes. Quand un truc est intéressant, tu rassembles tes affaires en vitesse et tu vas sur les lieux. Tu choisis un coin à l'abri et tu regardes. Parfois, tu soulages tes pulsions sur place, au calme. Ca te rend fou, complètement. Les hautes flammes qui dardent sur les murs d'en face et les pompiers, créatures digne des enfers qui s'échinent à sauver la vie de pauvres bougres hurlant. C'est une passion folle. Dans les longues soirées où rien ne se passe et que la télévision ne crache qu'une insipide merde sans nom, le genre de programmes que les networks de télé-réalité produisent, tu lis. Des bouquins sur les tueurs en série, sur la psychologie criminelle. Ca te passionne. Tu fumes aussi, des clopes à la pelle, ça occupe dans cette immense solitude.
Pour compenser ce manque de sommeil énorme, celui qui s'enfuit comme la souris devant le chat, tu compenses par des médicaments. Contre l'anxiété,
contre la colère que tu n'arrives plus à réprimer correctement, contre le stress aussi.
T'es d'une nature ultra-stressée, ça vient du métier que tu exerces. C'est ce que tu prétends mais tu sais que le mal est plus profond, c'est un truc qui te ronge sans que t'arrives à poser un nom dessus. C'est peut-être de la colère ou de la haine. C'est peut-être un mélange des deux, un patchwork de saloperies qui s'agglutinent.



derrière l'écran
PSEUDO ● RedDragon AGE ● 22 ansFILLE OU MEC ● Mec   PRESENCE 6/7 mon cap'tain  DE QUEL PAYS TU VIENS ● France Tu nous connais d'où ? ● un top ou bazzart, je ne me souviens plus :oSCENARIO OU INVENTE ●Scénario   AVATAR ● Matthew Gray Gubler CRÉDIT ● caroswenny & viceroy



Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 17 Mar - 16:40

 



this is who you are

( in this story you are the hero )

La vie, c'est de la merde. Voilà de quoi je suis certain. J'ai même pas quarante piges que je suis déjà désabusé. C'est une comédie, c'est une frasque comique, c'est le sourire aux babines par une belle journée de printemps et c'est le croc aux rétines par une soirée froide d'hiver. C'est la souffrance, c'est les balles qui pleuvent sur un gamin, c'est des types qui tombent sur une vieille pour lui faire les poches et qui laissent son cadavre dans le sillage d'autres gens encore plus dégueulasses. C'est une fille offerte en morceau de viande.

La vie, c'est de la merde. Ca je le sais si bien. La vie, c'est rien, rien d'autre qu'une passade. Croyez-le ou non, mais je sais de quoi je parle. La mort ? C'est comme le cul pour un acteur porno, c'est comme le poivre pour un cuisinier ou la coke pour un junkie. La mort, c'est mon quotidien. Non, je suis pas un croque-mort à la Six Feets Under, je ne suis pas non plus un tueur de masse, même si j'en rêve parfois, non, je suis un foutu médecin. Un foutu médecin qui crèche aux urgences du Brooklyn Center. Le cercueil comme on l'appelle parfois. C'est un marasme, c'est une vie que tu ne peux même pas souhaiter à ton pire ennemi, même si ce type est la réincarnation d'un dictateur du vingtième. La médecine, c'est une vocation. C'est surtout une sacrée merde. Parole de docteur.  Et je peux te dire qu'un docteur, c'est sérieux. Déjà, ça porte une blouse blanche et si ce n'est pas une preuve suffisante de sérieux, un médecin, ça sauve des vies. Ca ne rêve pas d'en écraser au sein de ses mains, si douces et soyeuses soient-elles. En principe.

Revenons un peu sur ma vie. Ca ne suffira jamais à expliquer pourquoi je considère cette existence si merdique mais ça vous fera peut-être quelque chose, ça déclenchera peut-être une réaction à vos yeux posés là, distraitement. J'suis issu d'une famille qu'on appelle "nombreuse" selon les standards symétriques qui impose les quatre partout. Regarde le menu au KFC, c'est maximum quatre, comme si les autres devaient crever la dalle sous prétexte qu'ils étaient indésirables. Bref, je m'égare. Je disais donc que j'suis issu d'une famille de cinq enfants, et je suis le quatrième. Cool, j'ai le droit à mes frites. Au diable le dernier.
A la maison, y'avait aucun stéréotype qu'on retrouve dans les foyers modestes, ma mère n'était pas une alcoolique notoire, elle n'avait pas non plus les veines tellement dégommées par la dope qu'il été impossible de lui faire une prise de sang, mon père ne cognait pas sur nous en nous prenant pour des défoules-misères. Non, on avait les poings serrés et le sourire aux lèvres. On avait la solidarité comme valeur.
C'était même une mécanique bien huilée, si bien roulée qu'on a jamais manqué de rien. Evidemment, on avait pas la thune de s'habiller chez Dior ni même de s'accorder des vacances à l'autre bout du monde mais on vivait, on ne survivait pas.

Pourtant, enfant déjà, je sentais quelque chose de différent. Pas une odeur, j'veux dire, mais un truc. C'est pas vraiment explicable, pas une question d'attirances, ni rien. Juste que j'étais différent. Alors que les gamins de mon âge suivait les modes, je ne suivais qu'une seule voie : celle de me tenir loin de ces conneries. On avait pas l'argent pour toutes les suivre de toute façon, mais ça ne m'intéressait pas.
Dans le coin de ma chambre, là où mon domaine s'étendait comme Castral Roc aux Lannister, j'avais développé une méthode de classement : mes livres parfaitement rangés et le reste dans une merde noire. Il n'y avait que les mots, les bons mots des classiques empruntés au père ou les romans dévorés en cinq minutes, qui comptaient. Ca et la farouche curiosité de comprendre comment le corps humain fonctionnait. Depuis longtemps, je savais que je terminerai médecin à moins d'un empêchement appelé nullité.

Alors je comprends où ça a foiré. Pourquoi ça a commencé. C'est pas des voix, j'suis pas dingue. C'est plutôt des pulsions, des envies claires, fichées là dans le crâne. Des envies de tous les voir morts, les envies de les flinguer ou de les faire brûler, comme ces bâtiments que tu aimes voir flamber avec passion. Y'a bien eu cette période au lycée où tu as voulu jouer les rebelles. De cette époque, tu as hérité de la cigarette. Foutue clope. C'était la période où te parler était devenu un acte de bravoure, t'envoyais chier tout le monde à tour de bras, balayant les remarques d'un revers de manche du blouson en cuir arraché à un pauvre type dans la rue.
Mais cette période, elle n'a pas été très longue. Quelques mois au pire, moins peut-être, la mémoire est d'une sacrée complexité, plus moyen de m'en souvenir.
Je me souviens bien de l'après, j'ai plongé la tête dans les bouquins, j'ai emprunté une somme astronomique pour réaliser mon rêve, devenir médecin. C'est peut-être la meilleure époque de ma vie, celle où la tête ne s'épanchait que sur des bouquins, là où je rendais service aussi facilement que Trump dégaine un tweet. La candeur incarnée. Mais ça n'a pas été très long avant que je me rende compte de l'exploitation dont j'étais victime. "Tiens Eliott, fais ça, tiens tu peux faire ça aussi", ça a vite été très chiant. Surtout quand dans un même temps t'es censé sauver des vies ou apprendre à le faire. On est loin de Grey's Anatomy où une erreur s'efface aussi vite qu'un bisou sur la joue de ton père, le soir avant de te pieuter quand t'es marmot.
Le point de rupture, il a été franchi. Ca c'est clair mais c'est impossible de dire à quel moment. C'est un tout, peut-être. Le genre de sensations de ras-le-bol généralisé où rien ne va plus. Comme une mélodie tellement énervante qu'on veut s'arracher le cerveau pour ne plus y penser.
Les études terminées, rien ne s'est arrangé. Pire encore. Puceau, victime de mes collègues et des moqueries, la tête s'est renforcée jusqu'à devenir une coupe trop pleine. Trop pleine de rancœurs.
Cette passion si anodine pour le feu quand j'étais enfant s'est métamorphosée en véritable obsession si bien qu'il sera difficile de ne pas y céder, de ça au moins j'en suis conscient. Les cachets n'arrivent plus même à juguler ce besoin si oppressant de faire le mal, ce besoin de sentir enfin que je peux reprendre les choses en main et faire payer ceux qui ont voulu ma déchéance.
La vie c'est de la merde, mais je suis certain qu'on peut l'améliorer. Avec une allumette et un peu d'imagination.       



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvaro Garcia
CALLA

❖ MESSAGES : 523
❖ AVATAR : D.J Cotrona

"La gente te dicen que yo solo soy un bandido, que yo soy de la calle, que tu corres peligro "






MessageVen 17 Mar - 16:42

Super choix de scénar, tu vas faire un heureux Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions ou quoi

BIENVENUUUUUE

_________________
I'm still in chains
This ain't the right time for you to fall in love with me. In my dark time I'll be going back to the street, Promising everything I do not mean. In my dark time, baby this is all I could be And only my mother can love me for me by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 17 Mar - 16:42


Mais qui vois-je ?



J'en connais un qui va être content. (a)
Bienvenue Eliott ! Ravie de te voir parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 17 Mar - 16:46

Ooooooh bienvenue parmi nous <3 Super choix de scénario !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 17 Mar - 16:55

Merci beaucoup à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriele Gambino
ADMIN MI JALOUX MI POU

❖ MESSAGES : 570
❖ AVATAR : Mariano Di Vaio



MessageVen 17 Mar - 17:14

Et bien, c'est une fiche déjà pas mal avancée.
Je te souhaite la bienvenue...

_________________
La malavita
Mio caro amico, disse, qui sono nato, in questa strada ora lascio il mio cuore. Ma come fai a non capire, è una fortuna per voi che restate. Passano gli anni ma otto son lunghi, però quel ragazzo ne ha fatta di strada, ma non si scorda la sua casa.
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageVen 17 Mar - 17:16

OH MON DDIIEEEUUUUUUUUUUUU


Mon bro chhérrriiii *_____________________________*


Bienvenue !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à me MP ♥♥♥ !

J''aadddooooooorreeee tout ce que tu as écris dans ta fiche

Mmerciii

(promis j'ai essayé de faire le message le moins hystéro possible --->)

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 17 Mar - 17:22

Bienvenu parmi nous! Ah bah tiens, il fait presque mâle avec cet avatar
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 17 Mar - 17:24

:smi7:

Merci beaucoup !
Matthew : y'a auucuuuun problème, je n'hésite pas si j'ai besoin, c'est juré ! Et je suis ultra content que ce que j'ai écris te plaise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Estrella Garcia
LILAS

❖ MESSAGES : 307
❖ AVATAR : Victoria Justice



" La famille ce n'est pas uniquement par le sang. Ce sont les personnes de ta vie qui te veulent dans la leur. Ceux qui feront tout pour te faire sourire, qui t'acceptent et qui t'aimeront toujours tel que tu es."


" The only way to get rid of temptation is to yield to it "




MessageVen 17 Mar - 17:27

Super choix de scéna

Bienvenue parmi nous

_________________
.
I'm tired of being what you want me to be
Feeling so faithless, lost under the surface by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrea Gambino
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 108
❖ AVATAR : Matthew Daddario


MessageVen 17 Mar - 17:44

J'ai envie de Kfc maintenant ....

Sinon bienvenue !

_________________
Remember those walls I built?
Well, baby they're tumbling down
I found a way to let you in
But, I never really had a doubt
Standing in the light of your halo
I got my angel now
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samara L. Matthews
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1224
❖ AVATAR : Margot Robbie

www - Sam Haynes
www - Anarkia Kooks
www - Ethan Sanders
www - Lowen O'Connor



MessageVen 17 Mar - 19:47

Bienvenueeeeeeeeeee ♥♥

_________________
Blow a kiss, fire a gun. What will we do when we get old? Will we walk down the same road?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageSam 18 Mar - 10:00

Bienvenu sur le forum

_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  © by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 18 Mar - 10:29

Merci beaucoup. :smi7:
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 18 Mar - 12:52

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox



MessageSam 18 Mar - 13:04

Tu as mpé le créateur de ton scénar?

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 18 Mar - 13:41

J'avoue avoir oublié, pourtant je l'ai lu dans le règlement *boulet on*
Mais c'est réparé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageSam 18 Mar - 13:50

Pour moi c'est parfait ♥.
Et au risque de me répéter, j'adore vraiment énormément ton style d'écriture *_*

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sloan K. Redfield
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1234
❖ AVATAR : James McAvoy

“ We start off with high hopes, then we bottle it. We realise that we’re all going to die, without really finding out the big answers. We develop all those long-winded ideas which just interpret the reality of our lives in different ways, without really extending our body of worthwhile knowledge, about the big things, the real things. Basically, we live a short disappointing life; and then we die. We fill up our lives with shite, things like careers and relationships to delude ourselves that it isn’t all totally pointless. ”
― Irvine Welsh, Trainspotting

MessageSam 18 Mar - 13:51

Bienvenue :3

_________________


I'm a puppet on a string. Tracy Island, time-traveling. Diamond could've shaped heartaches. Come to find you four in some velvet morning. Years too late. She's a silver lining lone ranger riding. Through an open space. In my mind when she's not right there beside me. I go crazy 'cause here isn't where I wanna be. And satisfaction feels like a distant memory. And I can't help myself. All I wanna hear her say is "Are you mine?" + R U MINE ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox



MessageSam 18 Mar - 13:55

Je m'occupe de toi

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageSam 18 Mar - 14:21





Bienvenue à New York

Tu es désormais des nôtres!






Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qu'il te manque et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé ou par ici, si tu souhaites proposer une situation de jeu ou en choisir une parmi celles déjà proposées par les membres.

Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées.

Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!


N'OUBLIE PAS QUE TU AS 10 JOURS, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP


Bienvenue parmi nous, encore une fois



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageSam 18 Mar - 17:18

Bienvenue par ici What a Face

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Santiago G. Kidd
LILAS

❖ MESSAGES : 398
❖ AVATAR : Jesse Lee Soffer


MessageSam 18 Mar - 18:15

Welcooooome !

_________________
Santiago G. Kidd

Rule 6 : Always bring a knife along your gun in a gun fight. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 18 Mar - 20:23

Merciii beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Eliott ◊ The things we lost in the fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» (Alexandra) These are the things we lost in the fire ♫
» Things We Lost In The Fire ♦ Kazahal
» shanice & julian ~ things we lost in the fire
» Falcon ◊ things we lost in the fire
» ☆ things we lost in the fire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: