Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Purple rain ~~ Aslinn Redfield
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
❝Invité❞
Invité


MessageLun 27 Fév - 1:08

 
   
Aslinn Ornora Redfield
( 27 ans ● américaine d'origine irlandaise ● interne en médecine ● gang des seringues ● Uptown Manhattan ● regular citizen )


   
Autant être franche d'entrée de jeu : je suis la nana sympa, la fille gentille que tous ses collègues apprécient et que les patients accueillent avec le sourire. Celle qui vous sort un grand 'bonjour' enjoué comme si vous n'étiez pas réellement malade et qui ose demander des nouvelles de votre famille qui sort de votre chambre d'hôpital avant de savoir comment vous allez. Vous voyez le genre ? Un peu cruche, un peu naïve sur les bords, mais foncièrement gentille alors on a tendance à tout me pardonner. J'en joue un peu, parfois, quand cela m'arrange, mais généralement, je suis réellement comme ça : la bonne poire qui sourit à tout le monde et ne peut s'empêcher de voir le verre à moitié rempli. Certains vous diraient qu'ainsi, la vie est plus facile : pas forcément. Parce qu'ajouté à ce handicap majeur, je suis une indécrottable romantique. Vous savez, celle qui aimerait bien pleurer devant un film à l'eau de rose mais se l'interdit vaillamment et esquisse un tout petit reniflement timide pour ne pas se taper la honte devant son grand frère qui n'a même pas tiqué alors que le héros de l'épisode mourrait tragiquement. Celle qui relève le menton et regarde à côté de l'écran parce que les images deviennent trop dures. Le Prince Charmant, je l'ai attendu comme il se devait, bercée par cette promesse idiote que quelque part sur cette Terre, quelqu'un pourrait m'aimer telle que je suis. Force a été de constater que la seule personne à m'avoir jamais réellement vu et compris a été Sloan : les autres hommes n'ont été que de passage, amères désillusions que le temps chassait rapidement de ma mémoire. Peut-être ne me suis-je pas assez battue pour eux, peut-être trop en me raccrochant à un combat perdu d'avance... Je n'ai jamais compris. Mais plus les échecs sonnaient le glas de mes espoirs, plus j'ai fini par me perdre dans mon travail, à sourire un peu plus à mes patients et un peu moins aux hommes dans la rue. A me raccrocher à quelque chose d'important, quelque chose qui en valait la peine. A me confier à Sloan, et uniquement à lui.
Alors derrière la cruche et la romantique déçue, se cache une femme en devenir, une adulte qui germe lentement et qui, j'espère, sera aussi intègre que possible. Une femme qui lentement tâche de devenir forte et garde le droit chemin comme seule route possible. A défaut d'avoir un autre homme dans ma vie que Sloan, autant devenir quelqu'un de bien, quelqu'un qui en vaille la peine.
Je souris toujours quand on me ment. Un petit sourire fugace, discret mais taquin, un de ceux qui signale à mon interlocuteur que j'ai parfaitement compris mais que j'accepte son mensonge avec amusement. ~~ J'ai le Vidal en guise de livre de chevet : j'en lis quelques pages tous les soirs. Je ne m'arrête jamais, le travail devient de plus en plus omniprésent dans ma vie. Peut-être parce que j'en ai besoin, que cela me motive tous les matins à me lever. Et j'adore ce que je fais, ce qui ne gâte rien. ~~ Je crois qu'à jamais - surtout vu comment les choses évoluent - je serai incapable de ne pas comparer un homme à Sloan, mon frère. Il est non seulement l'être que j'admire le plus au monde, mais également le seul avec qui je m'entends aussi bien. Pas besoin de parler, pas besoin de pardonner : cela coule de source entre nous et j'aime cette relation, j'aime la complicité qui en découle. Alors les autres hommes font souvent pâle figure quand, au lieu d'un sourire, j'ai besoin d'un discours tout entier pour qu'ils comprennent ne serait-ce qu'une fraction de mes pensées. Peut-être suis-je trop fainéante, quelque part... ~~ J'ai une passion pour les livres anciens : pas forcément ceux qui sont devenus introuvables dans le commerce, mais plutôt ceux qui ont déjà vécu, qui ont de l'âge, dont les pages s'effritent un peu au bout des doigts quand on les tourne. Leur odeur m'enivre, je me sens comme chez moi, quand mon grand-père sortait ses vieux bouquins de droit afin de retrouver les origines d'une loi ou d'un amendement. Ces discussions en famille étaient délicieuses, même si je n'y entendais rien. Ils parlaient tous, Sloan participait, semblait si intelligent, et moi... je me suis toujours sentie petite, et pourtant intégrée à cette famille de cerveaux brillants. Et cela me plaisait. ~~ Je dois être une de ces rares filles de nos jours qui affirme, revendique et crie haut et fort adorer manger de la viande ! Je ne supporte pas les végétariens et j'ai toujours commandé d'énormes entrecôtes au restaurant : je sais, c'est vulgaire chez une femme, cela ne se fait pas, mais Dieu que j'aime ça !


               

   
derrière l'écran
PSEUDO ● Hydros AGE ● vaccinée et majeure ! FILLE OU MEC ● fille  PRESENCE régulière DE QUEL PAYS TU VIENS ● France Tu nous connais d'où ? ● j'étais déjà là il y a quelques temps, puis l'irl m'a arraché à votre compagnie. Mais me revoilà ! SCENARIO OU INVENTE ● scénario de @Sloan K. Redfield  AVATAR ● répondre ici CRÉDIT ● répondre ici

   

   
   

   
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 27 Fév - 1:11

 
   


   
this is who you are

   
( in this story you are the hero )


Deux enfants dans une famille, c'est toujours à double tranchant : soit ils s'adorent, soit ils se détestent.
Moi je l'ai adoré. Lui il m'a détesté. Un équilibre précaire mais ça a fonctionné un temps avant qu'il ne baisse la garde, avant que ses mots ne finissent par s'adoucir et sa cruauté diminuer en intensité vis-à-vis de cette petite soeur dont il n'avait jamais voulu et qui semblait contrarier ses plans.
Moi, j'ai continué de l'adorer. Peut-être parce qu'il était le seul homme dans ma vie : mon père n'était jamais là, notre mère était aux abonnés absents, et nous n'avions que notre gouvernante. Une figure de mère et aucune de père : Sloan, avec ses cinq ans de plus que moi, représentait celui qui savait. Celui qui était plus grand et donc plus savant, plus expérimenté. Forcément. Je devais déjà être terriblement naïve à l'époque, ou peut-être ai-je été plus intelligente que tous ne le croyait en adorant un frère qui me méprisait autant, parce que c'est en l'aimant que j'ai gagné son respect, puis son amour.
Deux enfants dans une même famille, c'est toujours à double tranchant. Soit ils se détestent, soit ils finissent par devenir inséparables...


Papa était avocat. Maman était avocate. Sloan a fait des études de droit.
Alors moi, j'ai pris la petite porte, celle qui me laissait la liberté dont j'avais besoin. Personne ne faisait réellement attention à moi sauf Sloan, et il ne m'aurait jamais imposé une voie toute tracée tel que mes parents avaient su tracer la sienne. Alors la médecine, c'était l'évidence, mais c'était également une passion : comprendre une mécanique aussi intransigeante et aléatoire que la mécanique humaine me passionnait, je ne compte plus le nombre de livres pour enfants portant sur le corps humain que j'ai pu dévoré depuis que j'avais compris, ô magie des accidents, qu'on saignait quand on se blessait, que le sang était présent partout dans notre corps mais qu'en plus, dès l'ouverture et l'exposition à l'air, il s'activait pour ramener de quoi protéger les chairs et démarrer la cicatrisation. Notre gouvernante détestait Sloan mais mes sourires l'avaient eu à l'usure, et quand elle m'avait raconté cela, anecdote arrachée à un quelconque show TV, j'avais écouté les yeux grands ouverts, captivée et totalement distraite du bobo que je venais de me faire au genou.
Oui, la médecine a été une passion avant d'être une vocation, et encore aujourd'hui je ne regrette pas ce choix.  


Si la médecine s'est imposée d'elle-même comme partie intégrante de ma vie, il n'en a pas été de même avec les hommes. J'ai eu quelques aventures, des visages qui me faisaient battre le coeur un peu plus vite et des instants volés qui faisaient progressivement de moi une femme. J'étais mignonne, je savais me taire quand il le fallait pour les écouter et je savais leur lancer ce regard qui témoigne d'une admiration sans borne, vieille ruse féminine qui a toujours porté ses fruits. Mais dans l'ensemble, cela n'a pas duré. Parfois parce qu'ils partaient d'eux-mêmes, quelques fois parce que Sloan les encourageait à se sauver, et bien souvent parce que je me lassais. Ils sonnaient creux, vides : quelque chose manquait dans l'équation qui m'aurait permis de rester. Quelque chose que je n'ai jamais réussi à trouver, alors de fil en aiguille, je passais moins de temps à chercher un homme et davantage à me plonger dans le boulot. Les uns étaient trop décevants quand l'autre arrivait à me combler. D'étudiante passionnée, je suis devenue un bourreau de travail, et maintenant que je suis interne, j'enchaîne les gardes : je prétexte l'expérience que cela m'apporte, ainsi que l'argent non négligeable. Nos parents nous adoraient suffisamment pour ne pas subvenir à tous nos besoins trop facilement, alors mon salaire d'interne et ces gardes me permettent de me payer un petit loyer en ville et de vivre décemment. Mais chaque soir, c'est mon amant favori que je retrouve : mon boulot.





   

   
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 27 Fév - 1:13

Bienvenuuuuuuuuue !
#Harcèlement

Bonne chance pour ta fiche Aslinn. J'espère te voir vite parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samara L. Matthews
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1224
❖ AVATAR : Margot Robbie

www - Sam Haynes
www - Anarkia Kooks
www - Ethan Sanders
www - Lowen O'Connor



MessageLun 27 Fév - 1:58

Soit la re-bienvenue vue que c'est un retour ♥

_________________
Blow a kiss, fire a gun. What will we do when we get old? Will we walk down the same road?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageLun 27 Fév - 7:12

Bienvenue parmi nous

_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvaro Garcia
CALLA

❖ MESSAGES : 523
❖ AVATAR : D.J Cotrona

"La gente te dicen que yo solo soy un bandido, que yo soy de la calle, que tu corres peligro "






MessageLun 27 Fév - 7:43

Rebienvenue à la maison alors
Bon courage pour ta fiche, tout ça et si tu as des questions, n'hésite pas, le staff est là pour toi I love you I love you

_________________
I'm still in chains
This ain't the right time for you to fall in love with me. In my dark time I'll be going back to the street, Promising everything I do not mean. In my dark time, baby this is all I could be And only my mother can love me for me by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anarkia Kooks
CALLA

❖ MESSAGES : 597
❖ AVATAR : Jennifer Morrison


I was torn by the storms in my head, like a victim of violence, a call to repent. Denied by the spirits of heaven, take me up again to the music of dawn.

A world beyond your sleep, beyond what's real. An in safety hidden sphere, away from our daily reality. A tear is only water. A sigh is only air. Whenever you feel haunted, truth lies out there.


MessageLun 27 Fév - 9:21

Re-bienvenue alors ! Bon courage pour ta fiche !

_________________
It’s just a black murder of crows across the sky. The moon announces that it will soon be night. The light dies down, the spot goes on as loveless lips break into song.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 27 Fév - 12:18

J'adore ton avatar

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 27 Fév - 13:33

Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageLun 27 Fév - 13:55

Oh toi ici What a Face What a Face

Rebiiieennvvveennuuueeee !!!!!!!!

Bon courage pour ta fiche :)

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dante Romanelli
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 244
❖ AVATAR : Nick Bateman