Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Intrigue #10 ~ Let it snow, let it snow, let it snow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageJeu 2 Mar - 15:23

 



TEMPETE DE NEIGE

J'ESPERE QUE TU AS PREVU TES MOUFLES



Quand le sort s'acharne, il ne fait pas semblant. Et malheureusement, ça tombe sur vous. Quelle idée de sortir faire quelques courses quand il y a une tempête de neige, hein ? Vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-mêmes, d'autant plus alors que le toit s'effondre à cause du poids de la poudreuse. Et oui, on dirait bien que le chef de chantier a cherché à faire des économies sur les matériaux. Samara se retrouve avec la jambe coincée, Lowen est assommé, Riley projeté et un peu étourdie tandis que tous les autres regardent le spectacle, l'air complètement ahuri. Sans doute parce que la femme en plein travail est en-dessous, avec son nouveau-né... Dommage !


Les règles générales

• Pas de tour par tour.
• Veiller à rester cohérent face à la situation !
• Faites également attention à bien prendre en compte les actions des autres (ainsi que les paroles bien entendu) et de jouer le jeu.
• Amusez-vous.
 





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageDim 5 Mar - 10:23

La situation ne pouvait pas être pire ? Et bien si. Il eut un bruit étrange et il n’eut même pas le temps de lever la tête qu’il se reçut quelque chose sur le crâne. Quelque chose de dur,  de lourd. L’instant d’après ce fut le noir complet. Il venait de se faire assommer  par un bout de toit qui lui était tombé dessus. La suite  était juste vague pour lui, il lui semblait entendre des cris, des plaintes mais il n’arrivait pas à ouvrir les yeux, il n’était même pas certain que ce soit réel. Peut-être était-ce un rêve duquel il n’arrivait pas à s’extirper malgré la cacophonie qui régnait dans le grand magasin.

Enfin, au bout d’un certain moment, il réussir à ouvrir difficilement un œil, puis le deuxième. Il avait un mal à la tête atroce avec cette impression désagréable que l’on jouait des castagnettes à l’intérieur… un liquide coulait le long de son front qu’il ne tarda pas à identifier comme du sang. Logique vu le choc subi. Il tenta de bouger un peu ses mains ses jambes réagissaient mais il ne réussit pas à  se lever ou même à s’asseoir, le moindre lui provoquait des vertiges, des nausées. Il réussit quand même à pousser les débris du toit, ou du moins une partie qui étaient sur lui. Il aurait voulu pouvoir analyser la situation, réussir à trouver une solution –voire même tout simplement comprendre réellement tout ce qui se passait-, mais c’était impossible. Il se sentait proche de retombait dans les vapes, il voyait trente-six chandelles c’était certainement pour cela qu’il avait l’impression d’être enfermé sous quelque chose, ou alors y avait-il une autre raison ?  Il ne tarda pas à refermer les yeux… essayant de ne pas sombrer dans l’inconscience. Il lui fallait quelques instants, juste quelques secondes pour reprendre ses esprits, se lever et pouvoir aider. Oui, juste quelques courtes secondes et il irait aider les autres !

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageMer 8 Mar - 19:21

 



TEMPETE DE NEIGE

J'ESPERE QUE TU AS PREVU TES MOUFLES


La situation n'est pas très bonne, il faut se l'avouer. Je propose néanmoins une idée pour sortie la pauvre Kath de sa cage de verre. Je ne sais pas si cette idée est bonne, je n'y connais rien à ce niveau là, pour moi elle l'est mais dans les faits, ce n'est sans doute pas aussi simple que ça. La tempête qui vient de s'abattre dehors n'est pas un fait si inhabituel que cela en cette période de l'année. Je dois bien le dire, je préfère la Nouvelle-Orléans, au moins, je n'ai pas de neige, même l'hiver grâce au climat océanique, mais bon, il y a d'autres problèmes, mais pas celui de la neige et des coupures de courants de ce genre là. En tout cas, mon idée ne semblait pas être la bienvenue, plusieurs personnes me disaient que c'était à éviter, alors, je ne faisais rien qui puisse la déclencher. Il fallait néanmoins appeler les secours, mais dans tout ce tumulte, quelqu'un avait déjà du le faire. En plus des personnes compétentes déjà sur place, les autres arriveront avec plus de matériel, pour tous nous sauver. Jézabel et son amie allaient donc tenter d'ouvrir les portes avec des pieds de biches. Elle me demanda si je pouvais mettre une barre de fer entre les portes lorsqu'elles auront réussis à l'ouvrir. Je fais signe que cela me semble possible alors qu'elles sont plusieurs à forcer pour que les portes s'ouvrent et elles réussissent momentanément ce tour de force. Je n'ai pas le temps de place une barre de fer pour maintenir les portes ouvertes que des dizaines de personnes s'infiltrent pour sortir, si bien qu'elles se referment sur la jambe d'un homme. Bref, la situation semble assez nébuleuse, je ne sais pas ce que je peux faire de plus. Je suis là, avec la petite, coincée avec les autres dans le centre commercial. C'est alors qu'un bruit bizarre se fait entendre. Je regarde autour de moi, mais je n'ai pas le temps de comprendre que le plafond s'effondre sous le poids de la neige. Incroyable mais vrai. Qui est blessé ? Qui ne l'est pas ? Je n'en sais rien, je ne sais pas quoi faire, si ce n'est de prendre la petite dans mes bras, et de me mettre un peu à l'écart pour la faire arrêter de crier. Parce que le bruit lui a fait peur, et elle pleure. Je me dois de la rassurer la pauvre petite. Je la mets près de moi, pour lui faire écouter les battements de mon coeur, comme si ce métronome allait la calmer d'ici quelques minutes.
 





_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 8 Mar - 19:37

 



TEMPETE DE NEIGE

J'ESPERE QUE TU AS PREVU TES MOUFLES



Cette jeune femme est en train d'accoucher, elle ne sera pas seule puisque nous sommes là mais justement, nous sommes presque trop nombreux autour d'elle. Je ne suis pas vraiment celle qui est arrivée en premier, ni celle qui dirige les opérations, mais il faut que certains aillent chercher du matériel, on ne peut quand même pas l'accoucher sur le sol même du centre commercial. On me demande s'il est judicieux de faire retentir l'alarme. Dans un cas comme celui-ci, j'aurais tendance à dire que ce n'était pas utile, si ce n'est de mettre un vent de panique supplémentaire à l'intérieur du centre commercial, autrement dit, c'était une mauvaise idée en plus de nous exploser les oreilles, mais encore, cela n'était pas tellement le gros du problème. Les secours étaient assurément en route, mais ils ne devaient pas y avoir des problèmes qu'au centre commercial, mais partout en ville. Je n'avais pas reçu de message étrangement, mais peut être étais-ce, parce qu'avec la neige, la communication avait du mal à passer. Je n'étais pas d'astreinte toutefois, mais dans des cas urgents comme cela, on peut quand même être appelé à venir aider les gens. Je le faisais toutefois, dans une tenue civile, mais ça revenait au même. Le matériel qui avait été demandé arrivait dans les bras de plusieurs personnes. Même si les conditions n'étaient pas optimales, nous arriverions à faire quelques choses, assurément. Je restais à ces côtés pour l'aider, parce qu'il le fallait. Même si je n'étais pas celle qui allait précisément l'accoucher, j'allais l'aider même si je ne lui tenais que la main pour la rassurer. Mais c'était sans compter sur la neige, et une partie du toit qui venait de s'effondrer non loin de nous. Il y avait clairement des blessés, les gens avaient peur mais je ne pouvais pas être auprès de tout le monde. Je me focalisais sur la jeune femme, parce que c'était elle qui était dans la position la plus délicate à mes yeux. J'espérais que les secours arrivent le plus rapidement possible, la situation devenait ubuesque.

 




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samara L. Matthews
OISEAU DE PARADIS

❖ MESSAGES : 1224
❖ AVATAR : Margot Robbie

www - Sam Haynes
www - Anarkia Kooks
www - Ethan Sanders
www - Lowen O'Connor



MessageMer 5 Avr - 1:08

J’allais me pencher pour prendre mon sac quand une salve me hurlant mon manque alimentation de mon ventre tenta une percée, qui me força à inspirer. Silencieuse je m’appuyer contre le mur où quelques secondes plus tôt j’avais vu les jeunes femmes se battre pour ouvrir. Ma main en soutiens sur la paroi, j’eus à peine le temps de croiser les yeux ambrés de Sasha qu’un grondement puissant et un flot de poussière m’encercla. En quelques seconde la douleur me coupa le souffle, l’air était saturé de poussière, d’une fumée saumâtre, tout était devenu sombre…

La douleur est une vague qui vous submerge, vous empêche de comprendre et de voir claire, d’avoir les idées claires. La douleur est vicieuse: elle change une personne, elle vous abat ou vous rend impuissant. Elle s’amuse de vous et vous joue ses tours comme un marionnettiste joue de ses ficelles.

Je n’arrivais en cet instant plus à être cohérente. Mes mains écorchées par ma chute se glissaient sur le plâtre friable et le métal pour le repousser en vain. Mes oreilles entendais des mots hurlait que je ne comprenais pas. Seule l’idée de tout perdre, de plus revoir Korey percutait encore mon cerveau endolori, un Attentat ? non... doucement la tempête de neige me revenais. Mon regard se fixa sur le brouillard.

« Non… » murmurais-je sans même sentir les larmes s’enfuir de mes yeux.

Tentant de bouger mon bras, mes jambes, et commençai à réaliser que le mur ou le plafond avais lâcher et que j'était bloquer sous le mur où j’avais pris appui m’avait engloutie, emportée comme un fichu de paille malmené par le vent. Toussant et repoussant les débris je tentai de me redresser, reprise d’une nausée et d’une toux. Un bourdonnement sifflant dans mes oreilles, qui doucement laissa place au chant sinistre hurlement. J’avais à peine repris mon souffle que je détectai autour de moi de plus en plus de mouvements. La fumée remontait par le trou qui m’avait emporté quelques mètres en contrebas, et je réalisai soudainement que je me retrouvais, la jambe bloquée sous un morceau du mur. Encore à demi-sourde par le grondement de mon crâne, le sifflement de mes oreilles. Je tentai de repoussais l’amas sur mes jambes et lançai un regard vers le plafond encore invisible du brouillard de plâtre et de béton. Tentant de saisir quelques choses, n’importe pour m’aider, je réalisai soudainement que j’étais belle et bien bloquer.

« Quelqu’un peut m’aider, s'il vous plait ? je suis là... je suis bloquer, il y a QUELQU’UN ? »

_________________
Blow a kiss, fire a gun. What will we do when we get old? Will we walk down the same road?

Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Intrigue #10 ~ Let it snow, let it snow, let it snow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Dessin de Snow'
» Présentation de Dark'Snow Day
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Ann Snow
» Dashing through the snow...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Topics liés aux intrigues, rp flash ...-
Sauter vers: