Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
MAFIAS ET GANGS (liste non exhaustive)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageMer 23 Nov - 13:18

 
AVANT-PROPOS
Mais pas seulement




Sachez que tous les groupes jouables ne sont pas tous développés dans ce topic, nous vous offrons seulement quelques clés pour jouer ce qui vous fait envie ou pas, vous pouvez tout à fait jouer un membre de la Mafia Russe, un tueur à gages ou tout ce qui pourrait vous faire envie. Pour ceux qui sont intéressés par les groupes ci-dessous, c'est cadeau  




 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageMer 23 Nov - 13:19

 
la mafia sicilienne
COSA NOSTRA





On la connait aussi sous le nom de La Cosa Nostra bien qu’il ne s’agisse que d’un pan de toute l’organisation, elle reste le pan dominant. C’est une organisation criminelle qui fut créée au milieu du XIXème siècle en Italie. La mafia est arrivée au États-Unis et plus particulièrement à NY en même temps que les immigrés italiens à la fin du XIXème siècle et est une organisation ne dépendant pas de celle qui se trouve encore en Sicile ce qui leur permet de s’associer occasionnellement à d’autres branches de la mafia italienne. En Amérique, elle est née de leur sentiment d’insécurité. Pour pallier ce phénomène, ils se sont organisés en clan les méridionaux se sont organisés en clan, en association, ou, dans ce cas-ci, en Mafia, pour se substituer à la loi, à l’Etat et aussi pour rendre la vie plus facile pour leur communauté.

Elle est composée de plusieurs grandes familles qui gèrent différents business : la famille Gambino, la famille Lucchese et  la famille Genovese.

[/size]

LA HIÉRARCHIE:

Chaque famille a une hiérarchie bien précise, il y a :

- le chef de famille appelé le parrain ou le Don qui reçoit un pourcentage sur chacune des affaires des membres de sa « famille » de sang ou non. Il est choisi par la famille ou par le sous-chef, selon les cas. Il prend les décisions importantes et décide du cap qui sera pris par la famille.

- Le sous-chef est choisi par le chef de famille et est le second commandant de celle-ci, il reçoit également un pourcentage du pourcentage de ce que touches le chef pour tous les business de la famille. Il s’occupe de gérer les problèmes quotidiens de l’organisation et peut être amené à diriger si le chef se retrouve derrière les barreaux.

- Le consigliore est une sorte de conseiller de la famille et considéré comme le véritable bras droit du chef. Il peut être amené à jouer le rôle de médiateur entre toutes les familles et éviter les disputes et autres guerres meurtrières. Il est important de noter qu’il reste conseiller tant qu’il est en vie, qu’importe le nombre de « parrain » qu’il accompagnera durant son mandat.

- Les capos : leur nombre varie selon la famille et ils sont sous les ordres du sous-chef qui prend ses ordres auprès du big boss. Ils s’occupent de gérer les « soldats » ou les équipes et leurs trafics. Le nombre de personnes par équipes varie entre 10 et 20. Un capo est choisi par le chef ou bien conseiller par le sous-chef mais il ne se retrouve pas là par hasard. Il doit être digne de confiance et très impliqué dans l’organisation.

- Les soldats : Autrefois ils devaient être purement italiens mais aujourd’hui, ne l’ être qu’à moitié suffit à intégrer la famille et à la servir pour le meilleur mais surtout pour le pire. Ce sont eux que l’on envoie pour extorquer, tuer ou même intimider.

- Les associés :  Ce ne sont pas des membres mais ils travaillent pour la famille et lui rend toutes sortes de services. Un associé peut devenir un soldat s’il prouve sa valeur et qu’il a du sang italien dans les veines. Les non italiens ne dépasseront jamais ce stade.


Ce système dit « tampon » permet de ne jamais remonter vers le commanditaire et vers le parrain. Dans le sud de l’Italie, tout le monde a un surnom qui nous vient de nos goûts, nos caractéristiques physiques, nos manies, …. Or, la mafia s’est rapidement rendu compte qu’elle permettait un autre avantage : l’étanchéité. Il n’est pas un mafieux qui n’ait pas un surnom.



DEVENIR MEMBRE :

Contrairement à ce qu’on pense, ce n’est pas facile de rejoindre les rangs de Cosa Nostra. Le candidat doit faire ses preuves, montré son sang-froid et son habileté à manier les armes et démontrer d’une grande capacité à exécuter les ordres sans discuter et sans poser de questions. Avoir au préalable commis un meurtre est une bonne carte de visite. Il est également important de souligner que, le jour du baptême (ou intronisation), les hommes importants (les capi) de la « famille » mafieuse sont réunis dans un endroit discret, jamais le même.  Le candidat est introduit, on lui perce le doigt (pouce ou index), on lui met une image pieuse entre les mains et il y met le feu. Ensuite, il passe l’image en flammes d’une main à l’autre jusqu’à ce qu’elle se réduise en centre en murmurant : « Que mes chairs brûlent comme cette image si je ne respecte pas mon serment. » En effet, le candidat s’est implicitement engagé à « défendre les faibles et les opprimés », à « aider les autres », à « venger dans le sang les offenses reçues » et à « garder le silence le plus absolu, sous peine de mort, sur tout ce qui concerne l’organisation. »

Une fois baptisé, le candidat, devenu homme d’honneur, est présenté au chef de famille pour la première (et souvent l’unique fois, sauf cas particulier) au chef de famille qui lui dictera toute une série de règles à respecter :



LE CODE ET L’ÉTHIQUE :


[size=13]- On ne peut pas se présenter tout seul à un ami, la présence d’une tierce personne est nécessaire. (sous-entendu, les mafieux se rencontrent par groupe de trois minimums)
- On ne regarde pas les femmes des amis.
- On ne fréquente pas les flics, les magistrats, etc… sauf pour les affaires.
- On respecte sa femme.
- On doit être disponible à tout instant pour la Commission, même si l’on a une épouse qui est sur le point d’accoucher.
- On doit toujours dire la vérité.
- On ne peut en aucun cas entrer dans Cosa Nostra si on a des problèmes de « cornes » en famille ou si l’on a un parent dans les forces de l’ordre.
- On respecte l’Omerta.
- Qui survit se venge.
- On ne tolère pas l'homosexualité.

Ces règles sont également cumulées à d’autres directement issues de la culture sicilienne et de la culture mafieuse, qui n’est pas évidente à distinguer.

La note dominante du caractère sicilien est un sentiment exagéré de soi-même, un égoïsme sans fin, un orgueil individuel et familial. En toute bonne foi, le sicilien se considère comme le plus habile, le plus intelligent, le plus éduqué, le plus riche, le plus vertueux, le plus digne homme du monde. Au besoin d’être homme, il sacrifie tout autre sentiment.

Il faut retenir que : « un mafioso n’est pas un voleur ni un malandrin. Celui qui le qualifierait comme tel serait un ignorant. Un mafioso, c’est simplement un homme courageux et expérimenté qui n’a rien à cacher. Et dans ce sens être mafieux est une qualité nécessaire. En résumé, être mafioso, c'est être conscient de son propre être, c'est une conception excessive de la force individuelle comme unique et seul arbitre de chaque différend, de tout conflit d’intérêt ou d’idée. C’est un concept qui rend intolérable la supériorité ou pire encore, le pouvoir de l’autre, en ce compris l’Etat et la justice. Le mafioso veut être respecté et respecte la plupart du temps, mais s’il est offensé, il ne fait pas appel à la justice, il ne s’en remet pas à la loi, ce serait faire preuve de faiblesse. Le mafieux sait obtenir raison tout seul, et lorsqu’il n’en a pas les moyens, il le fait grâce à d’autres individus qui partagent ses idées et sa façon de penser. Celui qui n’a pas la force de le faire lui-même serait alors un lâche.  



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageMer 23 Nov - 13:19

 
la mafia irlandaise
LA IRISH MOB






La Irish Mob est l’une des plus vieilles organisations du crime sur le sol américain et est née au début du XIXème siècle. D’abord de simples gangs de rue, l’organisation a su voir plus grand et a élargi son champ d’action. On ne sait pas grand-chose de leur organisation, simplement qu’ils sont encore très liés à leur pays d’origine, l’Irlande, et qu’ils doivent des comptes au conseil de l’IRA.  Leur business c’est l’importation et la revente d’armes au profit de l’IRA et de la lutte pour l’indépendance de leur pays dans lequel beaucoup n’ont jamais mis les pieds car descendant de 2ème, 3ème ou Xème génération.

Comme la Cosa Nostra, il faut être irlandais ou au moins à moitié pour intégrer l’organisation. Ces dernières années, celle-ci s’est faite plus discrète avec l’emprisonnement de ses principaux chefs.
Depuis quelques temps, ils se sont également mis au deal de drogues, au meurtre (ils s’occupent de régler les comptes d’autres organisations et plutôt bien). Le racket reste aussi l’un de leurs classiques.

Les principales familles sont les Wallace, les Featherstone et les Coonan. Ils sont cependant moins nombreux que les membres de la mafia italienne et beaucoup moins bien organisés. On dit qu’à cause d’un peu trop de whisky, leur organisation peut être totalement chamboulée et désorganisée. Leur code de conduite semble moins strict et beaucoup plus sommaire. Mais ce ne sont que des « on dit » sinon comment aurait-elle fait pour durer aussi longtemps ?

Tous les membres manient extrêmement bien l’arme blanche et quand on s’y connait un peu, on peut reconnaître leur patte sur certains cadavres. Il n’est pas rare qu’ils soient associés à d’autres organisations du crime et qu’ils fournissent des armes  la Cosa Nostra par exemple, entre catholiques cela semble être du bon sens. Néanmoins, si pour le moment, les relations sont au beau fixe à cause du sous-effectif des irlandais, ils se tirent toujours la bourre pour la domination de la ville. Depuis les années 80, les challengers à ce poste se sont multipliés et ont rendu leur tâche encore plus ardue.
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageMer 23 Nov - 13:19

 
la ms13
La Mara Salvatrucha






La Mara Salvatrucha est une organisation criminelle qui est née au Salvador et qui a fini par s’installer dans une bonne partie de l’Amérique du Sud. Elle est liée aux cartels mexicains de la drogue et détient un arsenal impressionnant. A New York, elle est représentée par différent gangs de rue que l’on reconnait à leurs tatouages et à leurs vêtements, la plupart du temps. Leur rôle est d’écouler la marchandise, à savoir la drogue (principalement la marijuana, l’héroïne, le crack et la cocaïne), dans toute la ville et concurrencer le marché déjà existant. Leurs produits sont souvent de très bonne qualité pour un prix défiant toute concurrence. Néanmoins, ils ne font que distribuer ce qui est produit à l’étranger, rien de plus. Ils font également dans le trafic d’êtres humains en participant au passage de milliers d’immigrés illégaux à la frontière américaine. Il leur arrive aussi de gérer de petits réseaux de prostitution mais rien de bien impressionnant.

Chaque branche de la MS est appelée une cliquas et domine un secteur de la ville en particulier. Ces cliquas ont un chef et un sous-chef, des soldats et des associés, chacun joue un rôle et peut apporter sa pierre à l’édifice. Ils se retrouvent souvent à affronter d’autres gangs latinos ou afro américains dans des guéguerres de territoire.

Les gros bonnets de l’organisation sont, pour la plupart, en Amérique latine ou bien planqués ailleurs aux USA mais ils sont très peu à oser vivre au grand jour à New York. Ils envoient néanmoins leurs coordinateurs pour s’assurer que les ordres sont bien respectés et que les cliquas ne se perdent pas dans des affrontements inutiles.[/size]

Le recrutement :

[size=13]Ce sont généralement des jeunes désœuvrés et issus de l’immigration latino-américaine qui vivent dans les ghettos et dans des conditions peu enviables. Ils savent que l’école ne leur apportera pas le salut et préfère se rendre utile et ramener de l’argent à la maison pour que leurs parents cessent d’accumuler les petits boulots.

Pour rentrer dans une cliquas et donc dans la MS13, on a plusieurs solutions et cela dépendra de votre sexe.

Pour les hommes, les choses sont simples, vous n’avez qu’à abattre un ennemi de la MS et accepter de vous faire tabasser par un groupe de vos futurs frères jusqu’à risquer d’en crever pour être finalement admis. Une fois à l’intérieur, il vous sera impossible de vous défaire de votre nouvelle famille, même en le voulant très fort, personne ne quitte la MS vivant.

Si vous êtes une femme, soit vous abattez un ennemi et vous faites tabasser, soit vous acceptez qu’un groupe de mecs appartenant à la MS vous viole les uns après les autres. Sachez seulement que si vous optez pour la deuxième solution, votre image en pâtira et peu de gens vous respecteront.


La trahison, même si elle n’est pas avérée, pourra vous coûter la vie. Le code est clair, sert l’organisation et tu vivras, dessers la et tu crèveras.


Au sein de la MS, il y a bon nombre de dealeurs mais beaucoup de personnes multifonctions qui peuvent aussi bien abattre des gens que revendre de la came. Pour les grosses livraisons, on envoie des gens de confiance qui ont un minimum d’éducation.
On dit que certains politiques, hommes de loi et autres personnes importantes de la communauté latino-américaine trempent dans les affaires de la MS mais jusqu’à présent, il n’y a jamais eu de preuve.
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageMer 23 Nov - 13:20

 
children of the apocalypse
CLUB DE MOTARDS





Aussi surnommés COA, c'est le club résident de New York, celui installé depuis le plus longtemps. Créé dans les années 70 par un descendant d’immigrés russe nommé Vitaly Sobolevski, à son retour de la guerre de la guerre du Vietnam. Tous ses membres sont connus de tous les habitants mais également des forces de police. On les aime ou on ne les aime pas mais ils ne laissent personne indifférents, sûrement à cause de leur manière bruyante et brutale de s'imposer partout.  Ils sont une sorte de grande famille, une tribu qui prend soin de ses membres et ne laisse jamais personne sur le bas-côté, tout le monde a un rôle à jouer et peut être sollicité n’importe quand pour rendre service au club. Ils sont une forme de mafia en cuir et à moto et la prison semble être un passage obligatoire pour la majorité de ses membres. L’entraide, la solidarité, la justice, la protection de leur territoire et l’honneur sont les maîtres mots de ces hommes qui pour beaucoup, ne sont rien de plus que des hors-la-loi.

Leur business est régi par leurs accords divers et variés avec la mafia russe. Ils s'occupent de la fabrication et de la revente de meth. Ils encadrent fréquemment des concerts et autres gros événements où des bras sont nécessaires pour maintenir les foules et on sait que quand on les engage, ça risque de se terminer en baston générale. Ils ont aussi la main mise sur une bonne partie de la prostitution à New York et sur pas mal de club de strip tease de la ville. Ce ne sont pas les endroits les plus chics de l'univers mais vous en avez pour votre argent.


LA HIÉRARCHIE:

Peu importe le club auquel vous appartenez, la hiérarchie y est très importante et basée plus ou moins sur une organisation militaire. N’oublions pas que les fondateurs de ces clubs sont des vétérans de la guerre du Vietnam pour la grande majorité d’entre eux.

- Le Président : celui qui prend les décisions et par qui toutes les choses importantes passent, il est celui qui doit insuffler le rythme à tous les autres. Certes, toute décision est sujette à un vote à main levée, néanmoins, il intime toujours la direction à prendre, c’est son rôle de leader et il a souvent été choisi pour son sens du devoir et sa capacité à faire des choix cornéliens et à pouvoir se sacrifier pour les autres.

- Le Vice Président : Aussi appelé VP, il se tient fièrement à la droite du président. Il est presque aussi important que le président lui-même et est impliqué dans toutes les affaires du club. Il est destiné à remplacer le chef en cas de décès ou de problème temporaire, comme un emprisonnement imprévu. Si le Président n’est pas disponible, c’est à lui qu’on fait appel.

- Le Sergent at Arms:  Il est chargé de tout ce qui touche à la sécurité du Président mais également du club de manière générale, on pourrait le considérer comme un chef de guerre si nous étions des siècles en arrière ou plus simplement, le tueur officiel d'un club.

- Les membres:Ils ont passé nombre de tests difficiles, comme servir les autres durant un laps de temps indéfini. Leur entrée au sein du club dépendait de leur implication et de leur bonne volonté. Notez que les plus anciens ont toujours davantage de privilèges que les plus jeunes, question de principe.

- Les nomades: Ils sont des membres à part entière, à ceci près qu’ils ne dépendent pas d’un chapter en particulier mais du club tout entier, ils voyagent souvent d’état en état, parce que ça rapporte souvent plus et qu’ainsi ils peuvent participer à davantage de missions. Mais tôt ou tard, les nomades finissent par s’établir dans une ville et il y a toujours une gonzesse dans l’histoire, ils ne sont que des hommes après tout. Comme leur nom l’indique, il sont affiliés au club dans son sens large et non domiciliés dans une zone en particulier, ils sont le plus souvent en déplacement et servent tous les clubs du pays, acheminant le plus souvent les armes, la drogues ou même escortant les filles pour leurs réseaux de prostitution.

- Les Prospects: Ce sont les apprentis, ceux qui doivent récurer les toilettes et astiquer les motos des membres pour montrer qu’ils en ont dans le ventre et sont prêts à tout pour servir le club. Ils sont surtout pris à l'essai par les clubs avant que ne leur soit donner le cut et qu'on n'officialise leur appartenance au dit club. Rien ne leur est épargné et avec un peu de chance, au bout d’un an, ils peuvent aspirer à être plus qu’un larbin et enfin gagner le droit de porter le nom du club sur leur blouson de cuir plutôt que l’inscription « Prospect ». Peu importe leur âge tant qu’ils servent les intérêts du club et font preuve d’initiative. La période d’essai varie d’une personne à l’autre mais les plus culottés sont souvent ceux qui sont récompensés les premiers.Les prospects en voient de toutes les couleurs et sont chargés des taches les plus ingrates, juste histoire de les rôder et de les former au pire, néanmoins, ils risquent leur vie au même titre que les membres réguliers et officiels. Personne n’a dit qu’il y avait des avantages … 



- Les Old Ladies : Ce sont les femmes des membres, les légitimes et généralement, mieux vaut ne pas trop les chercher car elles sont loin d’être niaises et soumises, après tout, il faut avoir un sacré caractère pour se faire passer la bague au doigt par un hors-la-loi. Elles viennent de toutes les catégories sociales et souvent des quatre coins du pays, elles ont souvent un boulot à côté, qu’elles soient médecin, mécanicienne, avocate ou bien même couturière. Elles avaient des vies avant de se marier et même si elles sont dévouées à leur famille et au club, elles doivent prendre les choses en main quand une condamnation tombe et que leur homme est emprisonné.

- Les poules : Elles sont là pour satisfaire les hommes célibataires et même ceux qui sont mariés, un peu comme des putes (ce qu'elles sont parfois) à ceci près qu’elles ne sont pas payées, elles sont seulement logées par le club et peuvent être impliquées dans un deal pour que le club obtienne l’aide de tel ou de tel investisseur. Leur position est des plus instables et leur but est très simple : se trouver un membre à épouser pour ne plus avoir à servir de poupée gonflable aux autres. Généralement, elles sont là pour animer les fêtes mais aussi pour s’occuper du bar du club et ramener un peu d’argent quand il y en a besoin.


EN PLUS:

QUI PEUT INTEGRER LE COA? : Tout le monde sans distinction d'ethnie ou de couleur de peau mais une fois que vous y rentrez, le seul moyen d'en sortir c'est les deux pieds devant. Les repentis se font toujours plomber, tôt ou tard.

DIFFERENCES ENTRE LES CLUBS : Chaque club a son blason, quelque chose qui les représente et qu’ils arborent sur leur blouson et un peu partout, que ce soit sur leur peau ou leurs vêtements. Outre cette différence flagrante, il y a surtout des différences d’intérêts et le fait que certains empiètent sur le business des autres. Les COA sont connus pour aider les orphelins de guerre et autres familles de vétérants.

LES RITES : Lorsque l’on est enfin considéré comme un membre à part entière, on a le droit de se faire tatouer les couleurs du club sur le dos, sorte d’étendard pour montrer son appartenance. Cependant, si vous avez le malheur de trahir le club ou bien d’en être virer, ce qui revient plus ou moins au même, il vous faudra absolument pour débarrasser de tout signe distinctif sous peine de le payer chèrement.
Lorsque l’un des membres à une petite amie depuis un bon moment ou est marié, il porte souvent un écusson sur son blouson pour le revendiquer, gare à celui qui oserait s’approcher de l’heureuse élue.
Les femmes aussi ont le droit à leur tatouage, dès qu’elles ont la bague au doigt, le passage est obligatoire chez le tatoueur. Le plus souvent, il ne s’agit que des initiales du club ou bien d’une corneille et d’une rose entremêlées. Refuser ce rituel pourrait paraître offensant.

LES FIRST 9 : Ce sont les neuf vétérans du Vietnam qui ont fondé les Children of the Apocalypse, les neuf premiers membres qui sont aujourd’hui plus ou moins éparpillés à travers le pays, même si la majorité est restée à NY. Il y en a même un qui est en Irlande et qui sert d’intermédiaire.

UNE COTISATION : En tant que membre, vous avez le devoir d’apporter votre contribution au club sous forme d’argent, en cas de coup dur et surtout pour aider les frères dans le besoin, les sommes dépendent des endroits et surtout des moments et les membres peuvent s’en acquitter quand ils le peuvent mais c’est mensuel. Rien n’est jamais gratuit de toute façon.

QU'EST-CE QU'UN CHAPTER? : Un chapter est une branche du club implantée dans une ville différente et un autre état, ils restent des COA et affichent les mêmes couleurs, seul le nom de l’état dans leur dos change ainsi que le nom de la ville sur leur blouson.



LES COA ET LA MAFIA RUSSE:

Ils travaillent en étroite collaboration, la mafia russe approvisionnant leur réseau de prostitution en filles des pays de l'est quand ils ne parviennent pas à en dénicher ailleurs. Les russes leur ont sorti le nez de la merde et les membres du club leur doivent beaucoup, ils les respectent et les admirent sans doute aussi, mais ils savent surtout qu'ils sont tout aussi dangereux qu'eux. Grâce à la chute du mur divisant l'Allemagne mais surtout à la disparition de l'URSS, la mafia est capable de fournir n'importe quel type d'arme à un prix défiant toute concurrence et permet aux motards d'avoir un stock conséquent en cas de conflit. Les COA ont la priorité sur tout, probablement parce que certains de ses membres fondateurs étaient russes, qui sait?

 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageMer 23 Nov - 13:20

 
LES AUTRES
Les fous c'est comme les cons il y en a partout






Arnaqueurs, fraudeurs à l’assurance, prostituées ou autres futurs membres, ils gravitent autour du monde du crime bien qu’ils n’y soient pas complètement intégrés. Ils font de leur mieux pour se faire une place ou pour tenter de vivre plus décemment mais au fond, ce ne sont pas les gens les plus importants qui soient. Il y a également d’autres gangs, d’autres organisations alors ENJOYYYYYY    

 



Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
MAFIAS ET GANGS (liste non exhaustive)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Liste non-exhaustive des Clipsiens.
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: The beginning of the end :: LA CAVERNE DU NEWBIE :: EN SAVOIR PLUS-
Sauter vers: