Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Nothing really matters : Jeb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
❝Jebediah Halloran❞
ADMIN GROS NOUNOURS

❖ MESSAGES : 1561



MessageMar 20 Sep - 23:45

 
Jebediah Halloran
40 ans ● Américain ● Lieutenant aux moeurs à la 55ème  ● Le Queens ● Bloody Heroes


Jeb, c’est un loser qu’on adore, parce qu’il n’y a rien à détester chez lui. C’est un type d’une loyauté sans faille et qui donne son amitié à qui la demande, ainsi que son aide. Mais c’est un homme radical. Une trahison, une déception ou une déconvenue et c’est terminé, vous n’existez plus. Son passé a fait de lui ce qu’il est à présent et est notamment responsable de sa propension à la violence. Quand il monte dans les tours, il est impossible à arrêter. Sa haine contenue depuis des années s’exprime et le transforme en une sorte de monstre incontrôlable et terrifiant. Mais il y a peu de choses susceptibles de le mettre dans un état pareil. Les abus sur les enfants, les coups portés à une femme et tout ce qui peut faire du mal à une personne innocente. Dragueur de pacotille et un peu empoté dans ses relations avec les femmes, il est le genre de mec à se faire plumer parce qu’il est trop gentil et que plus bonne poire que lui, ça n’existe pas. Il respecte les femmes au point de les laisser le bouffer complètement parce qu’il les voit toutes comme des déesses en puissance. Cœur d’artichaut, il tombe amoureux à chaque coin de rue mais est incapable de mener ses projets à bien à moins que la femme en question fasse le premier pas, attirée par son côté bourru et mystérieux. C’est un râleur avec un humour douteux et qui peut vous taper sur les nerfs parce qu’il a l’air de tout prendre à la rigolade, haussant les épaules pour vous interpeller sur la réelle gravité des choses. Il est pourtant amoureux de son boulot qu’il ne prend pas à la légère, bien au contraire, une fois sur le terrain, il ne rit jamais quand il faut se retrousser les manches et foncer dans le tas. Jamais. Il a tendance à privilégier les grognements plutôt que le langage quand une femme qui lui plaît est dans les parages, c’est comme un mécanisme de défense.
)
Il cuisine son jour de congés pour le reste de la semaine, histoire d’avoir de quoi embarquer au boulot pour son frère et lui, c’est un véritable cordon bleu. – Il est fan de vieux rock, c’est un fan invétéré de Black Sabbath et il a d’ailleurs eu sa période où il ne portait que du noir et se trimballait avec des breloques à la Ozzy Osborne, sa sœur a des photos pour le prouver – Il pratique la boxe depuis son plus jeune âge, manière comme une autre d’extérioriser ce dont il ne parle jamais – Il collectionne les objets ayant appartenus à des sportifs célèbres, c’est son petit pêché mignon – Il a un amour inconditionnel et inexpliqué pour Marylin Monroe – Ses chats s’appellent d’ailleurs Marylin et Monroe, il lui arrive de ramasser des animaux abandonnés quand il en trouve un, il les soigne et leur trouve des familles quand il ne les garde pas malgré les protestations de Bart -



derrière l'écran
PSEUDO ● Datura AGE ● 27 ans FILLE OU MEC ● FEMELLE  PRESENCE 7/7  DE QUEL PAYS TU VIENS ● Belgique Tu nous connais d'où ? ● je suis la fonda, wesh SCENARIO OU INVENTE ● inventé   AVATAR ● Jon Bernthal CRÉDIT ● Tumblr et Datura




_________________
    Dark Times
    Waking up, half past five
    Blood on pillow, one bruised eye
    Drunk too much, you know what I'm like
    But you should've seen the other guy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Jebediah Halloran❞
ADMIN GROS NOUNOURS

❖ MESSAGES : 1561



MessageMar 20 Sep - 23:47





this is who you are

( in this story you are the hero )

Tout le monde se dit, quand il est ado, qu’il adorerait avoir des parents cool, des parents permissifs et ouverts d’esprit. C’est précisément ce qu’avait Jeb, une mère hippie membre d’une communauté qui vivait selon des préceptes très particuliers. Drogues et liberté sexuelle étaient les règles de base. Dans ces communautés, tout le monde entrait et sortait à sa guise, ce fut sans doute ce qui facilita l’arrivée de malades et de prédateurs sexuels en tous genres. Mais le bourreau de Jeb, ce fut sa mère. Défoncée perpétuellement, avec un sens des réalités qui lui était propre, elle se permit de s’adonner avec son propre fils à des pratiques proscrites dans toutes les sociétés mais qui se souciait de savoir ce qui se passait au fin fond de cette communauté perdue dans la vaste nature américaine ? En encaissant sans rien dire, il protégeait son frère, il refusait que qui que ce soit d’autre puisse ressentir autant de honte que lui alors qu’il avait un sentiment d’anormalité qui le tiraillait sans cesse. Il y avait comme un malaise même si elle lui répétait que c’était parfaitement normal et sain, qu’une mère devait apprendre ça à son fils. On ne pense pas à discuter quand on a 13 ans et qu’on devient un homme. On se dit que les adultes savent, qu’ils sont un exemple à suivre et qu’ils ont la sagesse pour différencier le bien du mal. Comment se construire correctement avec un père mort prématurément dans un accident de moto et sans véritable référence masculine pour avoir une idée de ce que signifie être un homme, un vrai ? Alors on écoute son autre référent, sa mère, à tort probablement. Il envoyait parfois son frère dormir avec leur sœur dès qu’il entendait leur mère se glisser dans la chambre, quand il ne le cachait pas dans le placard ou la salle de bain, tout pourvu qu’il ne voit rien, tout pourvu qu’il puisse encore voir cette lueur d’admiration dans son regard alors qu’il se détestait de plus en plus au fils des semaines puis des mois. La mort de leur petite sœur, enlevée, violée et assassinée par un des malades qui couraient les rues à cette époque fut le déclic pour que Mary-Jane, leur aînée, les sorte de là. Son nouveau petit ami, vétéran du Vietnam et prêt à assumer avec elle cette petite famille qu’elle refusait d’abandonner derrière elle, les emmena à New York sans sa vieille bagnole qui cahotait et avait plus de rouille que de peinture mais qui tint bon vers leur nouvelle destination. MJ n’avait jamais été dupe, elle attendait seulement de trouver de bonnes solutions pour sauver ses frères, la prunelle de ses yeux. Elève studieuse et brillante, elle abandonna ses études pour cumuler les boulots avec Dan et offrir un avenir à ses deux frères qui furent élevés dans l’amour et la discipline, ce qui changea du tout au tout avec leur mode de vie d’antan. Elle tenta bien de discuter de ce que Jeb avait enduré pendant des années en silence mais elle n’obtint jamais rien de lui et finit par abandonner, même s’il sentait son regard inquiet sur lui dès qu’il détournait les yeux. Ils étaient enfin libres, libres de pouvoir s’en sortir.

Thanksgiving. Elle se pointa comme une fleur, sans prévenir, c’était sa spécialité. Il avait dix-sept ans à peine et le simple fait de parler à une fille le rendait muet comme une carpe et l’embrasser, sans sentir le parfum de sa mère et ses mains sur lui, ça relevait de l’impossible. Pourtant, elle était là, toute sourire avec son nouvel amant et elle s’invitait à leur table, ne cessant de répéter combien elle trouvait que ses fils étaient beaux. Mj avait demandé à ses frères si la présence de leur mère les dérangeait mais elle n’obtint pas la moindre réponse, de toute façon, quand Anna décidait de débarquer et de s’inviter, elle était comme une maladie vénérienne, excessivement coriace et difficile à faire disparaître. Jeb veilla à ce qu’elle ne se retrouve jamais seule avec Bart et dans sa volonté de protéger son frère, se fit prendre au piège. Il n’eut qu’à sentir sa main sur sa cuisse pour se raidir avant de dégager sa main avec violence, rouge pivoine et de se lever, sentant un flot d’émotions le submerger. « Qu’est-ce que t’as fait ?! » persiffla sa sœur en entrant dans la pièce, voyant la détresse de son cadet qui ne savait plus où se mettre et hésitait entre se jeter par la fenêtre ou fondre en larmes comme une gonzesse. Il n’était pas une putain de gonzesse ! « Mais rien du tout, j’essayais de me montrer tendre et attentionnée, je n’ai pas vu mes enfants depuis siiiiii longtemps ! » répondit-elle d’une voix doucereuse. « Anna, je veux que tu t’en ailles ! » « Mais je… » « Non, sors de chez nous et ne reviens jamais ! » « Tu es si excessive, ma fille ! » « DEGAGE ! MAINTENANT ! » Dan apparut, saisissant sa belle-mère par le bras pour l’escorter jusqu’à la porte de leur minuscule appartement et refermer derrière elle et son jeune amant. « Ca va gamin ? » demanda-t-il alors que Mary tentait de le prendre dans ses bras. Il la repoussa avec douceur et s’enferma dans la chambre qu’il partageait avec son frère pour y pleurer tout son saoul. Bart était là, il lui tendit une carte de baseball. « Tiens, je sais que c’est celle qui te manque pour toutes les avoir. » dit-il. C’était celle pour laquelle ils s’étaient battus comme deux abrutis le matin même, s’amochant salement avant d’avoir à faire 100 pompes pour s’être tapé dessus. Dan ne plaisantait pas avec la discipline et les règles. Il y tenait, à sa carte, le sale petit enfoiré et pourtant, il lui donnait, parce qu’il n’y avait rien de plus important que son frère, rien de plus important que leur petite famille abîmée. Il passa son bras autour de ses épaules pour l’étreindre, il savait. Il avait toujours su, qu’il avait tout fait pour le protéger durant ces mois d’horreur. « Ca veut pas dire qu’on est des fiottes, ok ? » « Non, y a que toi qu’en est une ! » cracha-t-il en essuyant ses joues et en ricanant avant de lui administrer un coup de point sur l’épaule. Ils entrechoquèrent leurs poings, firent leur poignée de main des Halloran avant d’aller aider MJ avec le rangement et la vaisselle.

Son passé étant handicapant avec les femmes, il perdit sa virginité à l’aube de ses vingt et un ans avec sa meilleure amie qui eut probablement pitié de lui et parce qu’elle savait qu’il ne franchirait jamais le pas avec une inconnue, trop complexé et timide. Si elle avait su ! Sa vie sentimentale fut une longue succession de déconvenues, d’espoirs déçus et d’échecs cuisants. Il épousa une femme dont il divorça quelques mois après, la retrouvant au lit avec un autre. Bourru et sentimental, il n’était pas vraiment le genre de type qui faisait rêver les gonzesses, bien au contraire de son frère, le beau parleur personnifié avec un cœur d’artichaut aussi gros que le sien. Ils quittèrent Dan et Mary-Jane quand ils eurent leur deuxième enfant et parce qu’ils étaient suffisamment âgés pour s’assumer tous seuls mais il fut tout naturel pour eux de prendre un appartement en colocation. Ils étaient comme les deux doigts de la main, toujours à se chamailler et à se bouffer le nez pour mieux rigoler comme des cons la minute d’après. Etre flic fut une évidence pour chacun d’entre eux, pour venger la mort de leur petite sœur Judy et pour faire payer à tous ceux qui osaient s’en prendre à des enfants. Les frères Halloran étaient connus pour leurs frasques dans la police. Des types fiables avec un sens de la morale tout relatif mais qui ne manquait jamais à leur devoir quand il le fallait. Il n’y avait rien qui les répugnait plus que la drogue et la prostitution forcée mais ils n’étaient pas contre un petit pot de vin pour fermer les yeux sur un ou deux trafics, tant que ça ne blessait personne. Dragueur à chier, ses conquêtes du moment se limitaient aux putes qu’il couvrait pour qu’elles ne terminent pas tabassés par leur mac. Il n’y avait pas de mal à ça puisqu’elles proposaient gentiment et qu’on ne pouvait pas dire qu’il en levait une à chaque sortie avec son frère. Son petit côté bizarre et introverti permettait surtout à Bart de les rabattre avec une facilité déconcertante. Parfois, Jeb avait la chance de toucher le gros lot et d’en ramasser une. Il se faisait toujours des films et les faisait fuir sans trop savoir comment, ni pourquoi. C’était peut-être son super pouvoir.




_________________
    Dark Times
    Waking up, half past five
    Blood on pillow, one bruised eye
    Drunk too much, you know what I'm like
    But you should've seen the other guy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageMar 20 Sep - 23:54

rebienvenue beautiful

en vrai dans ma tête c'est plus comme ça : :
 

_________________


Darkness is your candle.
Amelia J ☽ Ce doit être ça l'amour : quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-mêmes, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMar 20 Sep - 23:55

J'aime voir une vague de flics arriver. j'me sens moins seule xD
Bienvenue avec cette tête et bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Jebediah Halloran❞
ADMIN GROS NOUNOURS

❖ MESSAGES : 1561



MessageMar 20 Sep - 23:57

Amelia: FAISONS DES BEYBEY Allez, laisse moi voir un mollet au moins! ALLEZZZZZZZZ


T'inquiètes Ashou, on va se taper des barres toi et moi
Merci en tout cas

_________________
    Dark Times
    Waking up, half past five
    Blood on pillow, one bruised eye
    Drunk too much, you know what I'm like
    But you should've seen the other guy

Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMar 20 Sep - 23:58

Rebienvenue parmi nous ! Bon courage avec cette fiche et au plaisir de te croiser au détour d'une enquête, collègue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Jebediah Halloran❞
ADMIN GROS NOUNOURS

❖ MESSAGES : 1561



MessageMer 21 Sep - 0:01

T'en fais pas qu'on va se croiser au détour de la chambre de mon frère

_________________
    Dark Times
    Waking up, half past five
    Blood on pillow, one bruised eye
    Drunk too much, you know what I'm like
    But you should've seen the other guy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageMer 21 Sep - 1:23

Coucou toi

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 21 Sep - 6:59

Aaaaaaaah j'ai tant hai cet avatar D8 Il m'a traumatisé dans xalking dead !!!
Mais sinon coucou What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam Haynes
LILAS

❖ MESSAGES : 413
❖ AVATAR : Tom Hardy.



MessageMer 21 Sep - 7:17

Je ne t'ai pas du tout reconnu
Mouhahahahah hâte d'en lire plus sur ce personnage que tu nous réserves

_________________
il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure que nous prodigue la nature, quelques rayons de miel et de soleil.  © by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 21 Sep - 7:24

Un flic kifépeur en plus @_@

Je dirais pas bonjour na

... bon ptet que si !

bon courage pour la fin de ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 21 Sep - 8:38

*récupère la petite*

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la fin :smi7:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageMer 21 Sep - 13:19

MOUSSTTAAACCHHHAAATTTTTTTEEEEEEEEE.

Voilà. C'est tout ce que j'ai à dire;

Bon je rajoute quand même
Bienvenue & Bon courage pour la fiche.

What a Face What a Face

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Jebediah Halloran❞
ADMIN GROS NOUNOURS

❖ MESSAGES : 1561



MessageMer 21 Sep - 22:42

Florence Fleury-Arnaud a écrit:
Coucou toi

Vilaine Floflou /me à voix basse APPELLE MOIIIII

Holly Stevens a écrit:
Aaaaaaaah j'ai tant hai cet avatar D8 Il m'a traumatisé dans xalking dead !!!
Mais sinon coucou What a Face

Mais moi je suis gentil

Sam Haynes a écrit:
Je ne t'ai pas du tout reconnu
Mouhahahahah hâte d'en lire plus sur ce personnage que tu nous réserves

I love you

Quinn R. Kennedy a écrit:
Un flic kifépeur en plus @_@

Je dirais pas bonjour na

... bon ptet que si !

bon courage pour la fin de ta fiche :D

Je suis gentil, t'auras pas à t'en faire et je pourrais même te protéger de celui qui te cherche, on a beaucoup en commun, on va se trouver un lien

Luka McKinney a écrit:
*récupère la petite*

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la fin :smi7:

MDR tu m'as bien fait marrer
Marci en tout cas

Matthew Odair a écrit:
MOUSSTTAAACCHHHAAATTTTTTTEEEEEEEEE.

Voilà. C'est tout ce que j'ai à dire;

Bon je rajoute quand même
Bienvenue & Bon courage pour la fiche.

What a Face What a Face


_________________
    Dark Times
    Waking up, half past five
    Blood on pillow, one bruised eye
    Drunk too much, you know what I'm like
    But you should've seen the other guy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageMer 21 Sep - 22:46


 



 
Bienvenue à New York
Tu es désormais des nôtres!

 

 


 Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

 Pour essayer de trouver les liens qui te manquent et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

 Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé ou parici, si tu souhaites proposer une situation de jeu ou en choisir une parmi celle déjà proposée par les membres.

 Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es flic, secouriste, pompier ou même brigand, tu devrais passer dans ce topic

 Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!

 
   N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP
 

 Bienvenue parmi nous, encore une fois    


 

 



 
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Jebediah Halloran❞
ADMIN GROS NOUNOURS

❖ MESSAGES : 1561



MessageMer 21 Sep - 22:50

MOI JE KEN LE MAIRE

_________________
    Dark Times
    Waking up, half past five
    Blood on pillow, one bruised eye
    Drunk too much, you know what I'm like
    But you should've seen the other guy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageMer 21 Sep - 22:53

Toi et moi on va pas être pote si tu le Ken, c'est MON Maire :O.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Nothing really matters : Jeb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nothing Else Matters [Livre 1 - Terminé]
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» Holder: US a nation of cowards on racial matters
» Carry on, as nothing really matters. [Jaden]
» cornélya y.-o. de maupou ღ family matters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: