Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
And every voice that cries inside my head, forever drives, into lights + amelia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageMer 22 Juin - 21:40

 
Amelia Jefferson
( 27 ans ● américaine ● esthéticienne ● gang (lequel) ● queens ● simple men )


Comme bien souvent face à un événement marquant, il y a un avant et un après. Une Amélia d'avant, et une Amélia d'après. Dans sa vie passé, elle a toujours été une grande optimiste, du genre à vous faire oublier vos soucis et vos idées noires avec un sourire et des paroles réconfortantes. Amélia préfère voir le bon chez les autres que de chercher leurs défauts, même si cette tendance à défendre le positif en occultant bien souvent le négatif a tendance à la rendre un peu naïve et à ne pas voir les autres tels qu'ils sont vraiment, avec leurs failles et leurs zones d'ombre. Néanmoins, depuis sa vie avec Grégor, Amélia est devenue craintive et anxieuse. Elle regarde souvent par-dessus son épaule quand elle se promène seule dans la rue, surtout une fois la nuit tombée. Chaque crâne rasée lui semble être une apparition de son ex-compagnon qui aurait fini par retrouver sa trace. Elle a tendance à interpréter à tord la moindre parole ou action d'un homme, redoutant plus que tout les tentatives de séduction. La plupart des gestes brusques entraîne chez elle une réaction de retrait ou de protection, de peur qu'un coup ne tombe à nouveau. Pourtant, Amélia n'a jamais perdu son sourire et son caractère pétillant même si il est un peu éteint en ce moment.
Amelia passe son temps à chanter. Sous la douche, dans la cuisine, dès qu’elle est seule, elle ne peut s’en empêcher. Beaucoup lui disent qu’elle a une jolie voix mais elle n’a jamais eu le courage de prendre un cours de chant, encore moins de tenter sa chance dans un show télévisé. + elle a tout le dos tatoué. Un mandala entre les omoplates autour duquel s’enlacent des roses qu’on lui a proposé de faire pour camoufler le tatouage que lui a imposé Gregor, souvenir d’un passé plein de souffrance. + elle al'épaule gauche sensible et faible due à plusieurs luxations mal soignées. + elle a déjà consommé des drogues dures mais jamais par choix et ça a toujours fini en bad trip. + sa famille la pense morte. Comme Grégor, comme le gouvernement, seul moyen sûr de disparaître sans que personne ne songe à venir la chercher. + elle a fait une fausse couche à 4 mois de grossesse qui la hante encore. + elle n'a toujours pas réussi à se défaire de sa bague de fiançailles qui lui donne l'impression de tenir à l'écart les hommes qui la terrifient. + c'est une piètre cuisinière et ce n'est pas faute d'avoir essayé. + elle comprend parfaitement le russe mais le parle moins bien et a de solides bases en espagnol à force de cotoyer les touristes dans le salon où elle travaillait à Las Vegas. + elle a toujours voulu ouvrir son propre salon où elle proposerait des soins bio et respectueux de l'environnement sans jamais trouver les financements pour le faire et sans que Grégor lui laisse cette possibilité.



derrière l'écran
PSEUDO ● Marie AGE ● 24 ans FILLE OU MEC ● fille PRESENCE autant que possible  DE QUEL PAYS TU VIENS ● france Tu nous connais d'où ? ● pfiou, d’un top site je crois SCENARIO OU INVENTE ● inventé   AVATAR ● leighton meester CRÉDIT ● lux, the gif garden



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageMer 22 Juin - 21:40





this is who you are

( in this story you are the hero )

La fille du désert. C’est le nom qu’il lui a donné la première fois qu’ils se sont rencontrés. Judith, c’est pourtant joli et pas compliqué à retenir. Et pourtant c’est la fille du désert qui est resté pendant longtemps. Elle était jeune, tout juste sortie de sa banlieue plus que modeste pour la grande ville. Las Vegas, il paraît qu’on y fait disparaître des bus entiers comme si les lumières et les façades en toc vous dévorent la nuit et vous digèrent le jour. Mais il lui fallait du travail et il lui fallait s’éloigner de son monde de misère. Pourquoi aurait-elle eu des rêves différents que ceux qu’on lui a mis en tête ? Un jour Judith, tu seras grande et belle. Un jour, un homme tombera amoureux de toi et il s’occupera de toi, comme un homme est censé le faire. Tu n’auras pas besoin de travailler, seulement d’élever ses enfants, et tu le feras bien et avec reconnaissance, comme une femme est censée le faire. Elle s’est collée aux idéaux maternels pendant longtemps, ne cherchant un travail que par réelle nécessité financière avant de pouvoir embrasser son rôle de mère au foyer. Tout ça avant Vegas. Avant la découverte de la liberté enivrante, de l’indépendance. Son travail alimentaire, finalement elle l’aime vraiment. On pourrait croire que passer sa journée à accueillir des touristes des quatre coins du monde dans le salon de beauté d’un casino de seconde zone, c’est loin d’être la joie. Epilation, vernis, pédicure, maquillage, encore et encore en boucle. Et pourtant, ça lui plait de jouer dans les produits, d’écouter les potins de villes et de quartiers dans lesquels elle ne mettra jamais les pieds. Bien souvent, elle ne comprend pas un traitre mot de ce qu’on essaye de lui dire mais elle hoche de la tête, répond un « Yes », un « Ja », un « Si ». Les clientes sont contentes, elles n’ont pas besoin qu’on leur fasse la conversation, seulement d’une oreille attentive. Bien moins chère qu’une séance de psy. Il travaille à la sécurité, l’homme au costard. Les filles parlent et chuchotent. Il paraît que la mafia russe se sert du casino pour ses trafics et qu’il vaut mieux éviter de s’approcher de ces types-là. Ils ne sont pas fréquentables. Ils sont violents. Ils sont dangereux. Et pourtant, elle ne peut s’empêcher de lui sourire en sortant du salon. La cicatrice qui traverse son visage la fascine, tout comme les tatouages qui dépassent de sa chemise bon marché. Il est la Bête, elle est la Belle. Et dans son conte de fée, elle a le pouvoir de le sauver, d’en faire quelqu’un de meilleur. Il lui sourit en retour parfois, quand personne ne regarde ou quand elle lui demande du feu. Il l’appelle la fille du désert et ça la fait rire aux éclats. La fille du désert, la première marche.

Les coups résonnent en rythme contre la porte de bois. Elle recule, un pas après l’autre, sursautant à chaque assaut. Le contact du carrelage sous ses pieds la glace jusqu’à la moelle mais bien moins que les vibrations contre le panneau qui la sépare de Grégor pour le moment. Elle entend son nom, cri qui vient s’ajouter aux coups. Ses doigts frêles effleurent le lavabo à l’émail vieilli. Le miroir ne le renvoie que le reflet de son ombre. Une ombre aux traits tirés de ne pas voir assez le jour, aux cernes sombres et aux nombreux bleus sur les bras. Les traces des doigts autour de son biceps semblent tracer à l’encre sombre, certains ont déjà pris une teinte plus jaune. Le verrou tremble, les vis se défont du contreplaqué de mauvaise qualité et bientôt, il n’y aura plus de barrière. Les doigts repoussent dans la hâte le miroir, fouillent les étagères de la petite armoire, renversent leur contenu. Et enfin, la pulpe de ses doigts rencontrent le froid du métal d’une paire de ciseau à ongles qu’elle saisit fermement. Ses jambes la soutiennent à peine alors qu’elle pointe son arme, tremblant tellement qu’elle a du mal à stabiliser son bras. Ses cheveux retombent devant ses yeux et derrière le voile de ses larmes, elle n’a pas pourtant pas de mal à distinguer le verrou qui lâche et la silhouette de Grégor. Il s’arrête, la poitrine se soulevant violemment alors qu’il semble reprendre son souffle et évaluer la situation. « Regarde dans quelle situation tu nous mets Judith. » Il désigne de sa paume ouverte la porte abîmée avant de lever les mains et de faire un pas en avant. Elle voudrait pouvoir reculer un peu plus mais il n’y a nulle part où aller à part contre le carrelage qui tapisse les murs de la salle de bain contre lequel elle s’appuie. Le soutien de son dos lui permet de pointer plus haut la paire de ciseaux. Un rire ironique s’échappe de sa gorge tatoué, suffisant pour la glacer à nouveau. « Je subviens à tous tes besoins. Je ne te demande rien en retour et toi tu oses me menacer ? » Elle n’avait pas envie de quitter son travail mais il avait réussi à la convaincre qu’elle aurait plus de temps à consacrer à sa passion pour le chant. C’est Vegas, desert girl, on va te repérer et tu deviendras une star. Mais il a très vite rempli son emploi du temps de tâches ménagères en tout genre, toujours subtil dans sa façon de la manipuler pour la rabaisser un peu plus à chaque fois. La faire culpabiliser de ne pas être exemplaire alors qu’il se donne si dur pour lui permettre de ne pas avoir à faire de même. Et puis il y avait eu les premiers coups. D’abord excusés par l’impulsivité ou par quelques verres de trop. Mais la spirale s’était refermée sur elle et elle coulait aujourd’hui, lentement, jusqu’au fond du trou.
Il s’approche encore et elle sait déjà qu’elle n’aura jamais le courage d’attaquer. Et il le sait aussi. Pourtant elle veut croire qu’elle a le choix, qu’elle a assez de ressources en elle pour ça. Comment expliquerait-elle le cadavre dans la baignoire et la coke cachée sur leur matelas ? Ce genre de détails hantent toutes ses nuits, à la recherche d’une échappatoire dans cette prison si bien conçue qu’il n’oublie jamais de lui rappeler. Son bras s’élance et elle est la première surprise de voir apparaître une ligne rouge vif sur sa joue. Déjà son poignet est prisonnier de ses doigts et sa poigne coupe sa circulation. D’un geste expert, il plie son bras, la force à faire face au carrelage, la coinçant si bien qu’elle n’a d’autres choix que d’ouvrir la main et d’échapper son arme de fortune. Des larmes roulent le long de ses joues mais elle refuse de lui offrir le son de ses sanglots. Sa paume libre vient caresser ses longs cheveux blonds alors qu’elle ferme les yeux. Bientôt, tout ne sera plus que coup, bourdonnement dans ses oreilles, gout métallique en bouche. « Je t’aime encore plus quand tu me rappelles que c’est pour ton sale caractère que je t’ai choisi. » La dureté du mur, le bruit sourd d’un os qui craque et son esprit qui part loin de ce corps qui n’est plus que souffrance.

La procédure est longue Judith. Nous allons la répéter à chaque fois que nous nous verrons et ce jusqu’à l’extraction. La voix résonne encore très clairement dans sa tête. Ces mots, elle se les répète en boucle depuis des semaines, berceuse qui vient apaiser son cauchemar dans l’espoir d’un futur meilleur. Ses empreintes sont partout, elle a transporté de la drogue pour lui, il n’y a plus rien à faire. Si il tombe, elle tombe avec lui et il ne faudra pas plus de quelques heures pour le remplacer. Tout ça n’aura servi à rien. Tout ça ne sert à rien, tout est joué d’avance. Il n’y a plus qu’à attendre le coup de trop ou un éclair de courage pour mettre fin à ce cauchemar d’elle-même. L’idée lui traverse souvent l’esprit alors qu’elle attend le métro. Un pas de plus toutes les dix secondes, jusqu’à avoir les orteils dans le vide. Mais le bruit du train arrivant en station la fait sursauter à chaque fois et lui fait abandonner ses idées funestes. Jusqu’à cette rencontre dans un supermarché. Un téléphone jetable glissée dans la paume de sa main. Un seul numéro enregistré. Et l’espoir au bout du fil. Vous ne devez rien changer de vos habitudes. Vous allez devoir être forte. Nous ne pouvons pas vous communiquer la date de votre extraction au risque que votre comportement change et qu’il se doute de quelque chose. Vous serez conduite ailleurs. Vous recevrez une nouvelle identité, de l’argent, un moyen de recouvrir vos tatouages actuels, une nouvelle couleur de cheveux et un endroit provisoire où vivre. Vous ne devrez jamais tenter de contacter quelqu’un vous connaissant sous l’identité de Judith Monroe. Vous ne gardez rien pouvant vous rattacher à Judith Monroe. Ni vêtement, ni photos. Elle se répète encore le discours tant attendu, au point de se demander si cette conversation n’est pas simplement le fruit de son imagination. Tant et si bien qu’elle n’entend même pas la caissière du supermarché lui annoncer le total de ses courses. L’été est à son apogée et pourtant, elle tire sur les manches de son pull en tendant les billets, Grégor craignant particulièrement les questions trop curieuses sur les nombreux bleus sur ses bras. Les bras chargés de course, elle retourne à sa voiture. Une présence dans son dos la met mal à l’aise et elle accélère le pas sur le parking déjà plongé dans l’obscurité. Déposant les sacs de papier sur le capot, une femme la dépasse, casquette de baseball enfoncée sur la tête, la fixant un long moment avant de lui adresser un sourire et de rejoindre sa propre voiture qu’elle ne démarrera qu’une fois la blonde au volant. Votre extracteur ne pourra pas communiquer avec vous une fois sur le terrain. Vous suivrez sa voiture jusqu’à une zone sûre où le transfert aura lieu. Peu importe ce qui arrive, continuez à suivre la voiture Judith. Elle est votre porte de sortie. La voiture de la femme à la casquette s’engage dans l’allée, attend quelques secondes avant de s’éloigner au pas jusqu’à la sortie du parking. Le cœur de Judith s’accélère. C’est le moment. Ou peut-être que son imagination lui joue des tours. Mais tout coïncide. La couleur de la voiture, le signe distinctif. Ca ne peut qu’être ça. Elle s’en persuade tant et si bien que ses doigts tremblent alors qu’elle met le contact et s’engage à son tour. Ses mains moites glissent sur le volant et elle ose à peine cligner des yeux de peur de perdre la voiture de vue. Les minutes passent, longues et pénibles sans qu’elle ne sache où elle se rend vraiment, quittant les strass de Las Vegas pour le désert sec et froid dans la nuit sombre. Et enfin la voiture de tête active son clignotant et se range sur le bas côté. Le rythme cardiaque de la blonde s’accélère de plus belle. Elle ne s’est pas trompée. Ce n’est pas son imagination. La femme à la casquette sort du véhicule en silence, ouvrant le coffre sans un mot. Et elle comprend que c’est maintenant ou jamais. Sa porte de sortie se trouve dans le coffre d’une voiture, là où elle voyagera un long moment pour éviter d’être bêtement repérée dans sa tentative de fuite. On ne retrouvera d’elle que son véhicule abandonné sur le bas-côté, les courses dans le coffre, les clés encore sur le contact, portière ouverte. Il ne faudra que quelques jours à la police pour conclure à une mort certaine. Le désert est dangereux et les coyotes ne manquent pas dans la région. Elle attrape par réflexe son sac à main, le laissant finalement sur le siège passager. Judith Monroe disparaît aujourd’hui et pour toujours.

« Je t’ai laissé quelques vêtements propres dans ce sac. Il y a de l’argent aussi. Bon l’endroit n’est pas très luxueux mais tu peux rester ici le temps qu’il te faudra pour te lancer dans ce nouveau départ. » La jeune femme passe sa main dans ses cheveux distraitement, les yeux rivés sur le paysage qui défile par la fenêtre. Les étendues désertiques des alentours de Vegas ont laissé place aux tours de verre à perte de vue. Noyée dans la jungle urbaine à présent, sous une nouvelle identité, une nouvelle apparence, brune pour la première fois de sa vie et pour le reste de ses jours. Elle réalise difficilement qu’elle en est arrivée là. Les bleus sur sa peau finiront par disparaître mais les souvenirs des violences hantent toutes ses nuits, encore aujourd’hui, réveillée par ses propres hurlements. Le médecin de l’association lui a prescrit des somnifères mais elle craint de ne jamais sortir de ses cauchemars si elle en prend un. « Amélia, tout va bien ? » Mais elle ne réagit pas, toujours perdue dans sa contemplation silencieuse. Elle ne peut s’empêcher de se demander comment Grégor a pris sa disparition. Est-ce qu’il a versé une larme une fois seul chez eux ? Est-ce qu’il a remué ciel et terre pour la retrouver ? Ou s’est-il contenté de la remplacer pour une fille qui vivra le même destin tragique ? La culpabilité l’assaille à nouveau et elle ne peut s’empêcher de se dire qu’elle aurait dû trouver le courage de l’étouffer dans son sommeil pour éviter à quiconque de vivre ce qu’elle a vécu. Mais elle est faible et la fuite a été son option de survie. Une main se pose sur son épaule et ça n’est qu’à ce moment-là qu’elle réalise qu’on s’adresse à elle. « Désolée, j’ai encore du mal à m’y faire. » « Et c’est normal. Laisse-toi quelques jours, répète ton nom complet autant de fois par jour que ça te semble nécessaire et tu verras, ça viendra tout seul. Bonne chance Amélia. » La brune serre la femme dans ses bras. Elle aurait aimé pouvoir en faire de même avec chaque intermédiaire qui l’a aiguillé sur le chemin de cette nouvelle vie. Alors elle offre sa reconnaissance comme elle peut. Nouvelle identité, nouvelle ville, tout est à reconstruire à présent. Et une sorte d’appréhension mêlée à l’excitation la chamboule de l’intérieur.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 22 Juin - 22:04

Rebienvenue bichette !
Leighton Meester est cute Je pouvais pas la sentir dans GG mais depuis Country Strong, j'accroche beaucoup plus ! J'ai hâte de voir ce que tu comptes en faire. Bon courage pour ce nouveau départ !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 22 Juin - 22:04

rebienvenue I love you en espérant que ce perso t'inspire :)
(leighton meester, j'approuve totalement **)
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 22 Juin - 22:17

Re bienvenuuuue!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageMer 22 Juin - 23:35

Re-Bienvneue dans le coin :)

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 22 Juin - 23:56

REEEEEEE <3 <3 AMOUR SUR TOII
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669


MessageJeu 23 Juin - 1:10

Heureuse de te retrouver avec un nouveau personnage.
J'ai hâte de voir ce que tu vas en faire. 
Courage pour la rédaction en tout cas. 

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 23 Juin - 6:11

R'bienvenue !!! =)
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 23 Juin - 6:41

Rebienvenue à la maison avec ce nouveau personnage ma belle

Bon codage pour la fin de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jezabel Gambino
ADMINE REINE DU SILENCE

❖ MESSAGES : 2938


MessageJeu 23 Juin - 8:56





_________________

    Let me feel your devotion
    Let me feel your emotion
    Love me like it's the last night
    Like it's the last night
    Hit me like a meteorite
    Don't let me go, don't let me go



Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 23 Juin - 12:02

Re-bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageVen 24 Juin - 21:24

Merci les amours I love you

_________________


Darkness is your candle.
Amelia J ☽ Ce doit être ça l'amour : quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-mêmes, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageVen 24 Juin - 21:48

Rebienvenue ma toute belle !

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageSam 25 Juin - 13:34

Merci

_________________


Darkness is your candle.
Amelia J ☽ Ce doit être ça l'amour : quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-mêmes, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 25 Juin - 19:34

Re-bienvenue !!
En espérant que ce personnage t'inspirera plus ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 25 Juin - 21:57

Re-bienvenue ma belle, je suis contente de te savoir encore ici. T'AS PAS LE DROIT DE PARTIR !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jezabel Gambino
ADMINE REINE DU SILENCE

❖ MESSAGES : 2938


MessageLun 27 Juin - 11:46

Plus que deux jours pour terminer ta fiche

_________________

    Let me feel your devotion
    Let me feel your emotion
    Love me like it's the last night
    Like it's the last night
    Hit me like a meteorite
    Don't let me go, don't let me go



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageLun 27 Juin - 12:39

Yes c'est prévu pour ce soir ^^

_________________


Darkness is your candle.
Amelia J ☽ Ce doit être ça l'amour : quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-mêmes, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 29 Juin - 20:16

Me voilàààà

Alors, ma bichette, avant de pouvoir passer à la validation, il y a juste un tout petit point qu'il faudrait éclaircir Cela concerne l'extraction d'Amelia de Las Vegas. Il y a ce coup de téléphone, les instructions et l'aide et pas une petite aide : nouveau papiers, nouvelle identité pour une nouvelle vie dans une nouvelle ville. On voudrait juste en savoir plus sur ceux qui sont responsables de l'extraction : qui l'a aidée ? FBI ? Gang rival aux russes ? C'est juste à titre informatif histoire que cela facilite par la suite la construction de tes liens en fonction de qui a aidé Amelia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageMer 29 Juin - 20:34



Alors alors, dans ce que j'ai imaginé, c'est ni l'un ni l'autre mais une organisation non gouvernementale qui cherche à protéger des femmes qui n'ont plus d'autres échappatoires que de disparaître. Elle n'avait pas assez d'éléments sur Grégor ou sur la mafia russe pour pouvoir servir à quoi que ce soit pour le FBI (surtout qu'elle a transporté de la drogue pour Grégor et qu'il a fait en sorte qu'elle soit suffisamment impliquée pour plonger avec lui si ça devait arriver) donc elle n'aurait pas pu bénéficier de la protection des témoins. Et un gang rival aux russes n'aurait pas eu grand intérêt à la sortir de là vu que pour le monde de la mafia elle est plutôt personne
Après bien évidemment, y a des choses pas légales dans l'organisation vu qu'il y a les faux papiers d'identité et la disparition, ce qui est pas rien, donc sûrement qu'il y a des trucs louches qui se trament, mais j'ai du mal à voir une organisation criminelle à la tête de tout ça vu qu'il n'y aurait pas grand intérêt pour eux à part une collaboration pour les faux papiers peut-être.
J'ai fait pas mal de recherches sur le sujet et ce genre de réseaux existe même si on trouve pas grand chose dessus et qu'ils ont pas leur site internet oklm (normal d'un côté vu que c'est légèrement illégal XD). Je sais pas si c'est plus clair du coup

_________________


Darkness is your candle.
Amelia J ☽ Ce doit être ça l'amour : quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-mêmes, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Deputy Woodward
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 140


MessageMer 29 Juin - 20:41





Bienvenue à New York
Tu es désormais des nôtres!


Si, si, c'est très clair ! Tu as l'air d'avoir bien fait ce qu'il fallait pour bien savoir ce dont tu parlais donc c'est très bien. Du coup ce sera à toi de décider si par la suite en jeu ça peut revenir enquiquiner un peu ton perso  Wink Je te valide donc avec grand plaisir avec ce nouveau personnage  

Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qu'il te manque et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé ou par ici, si tu souhaites proposer une situation de jeu ou en choisir une parmi celle déjà proposée par les membres.

 Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es flic, secouriste, pompier ou même brigand, tu devrais passer dans ce topic

 Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!

 
   N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP
 

 Bienvenue parmi nous, encore une fois
 







by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageMer 29 Juin - 20:49

merci

_________________


Darkness is your candle.
Amelia J ☽ Ce doit être ça l'amour : quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-mêmes, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
And every voice that cries inside my head, forever drives, into lights + amelia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» baik do hyun ✿ every voice that cried inside my head
» 01. Turn down these voices, inside my head
» Maëlys, Michael ∳ It's scary inside my head.
» maxim romanov { « monster don’t sleep under your bed, they sleep inside your head. »
» Nobody Knows What's Inside That Head of Hers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: