Revenir en haut Aller en bas


Partagez
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 14:09





Luz Guadalupe Pérez
feat pilar moraga

Nom Pérez, comme tout le monde. Prénom(s) Luz Guadalupe, la lumière et la vierge. Sa mère espérait un bel ange, elle a gagné un petit moineau colérique. On ne peut pas gagner à tous les coups. Age 25 ans. Nationalité et Origines Luz est née au Honduras, où elle a vécu toute sa courte vie, avant d'entamer le tortueux voyage vers les Etats-Unis il y a deux ans. Métier Au Honduras, elle a validé sa licence en droit, mais le papelard qui récompense toutes ces années de labeur ne vaut que dalle dans la Grosse Pomme. Au lieu de se rouler dans le fric au dernier étage d'une tour, elle vivote tant mal que bien : coursière de jour, serveuse le soir. Bien décidé à s'imposer au sein de la MS13, dont elle a infiltré le cercle le plus large grâce à un cousin, elle s'efforce de leur rendre tous les menus services qu'ils daignent lui balancer pour l'occuper. En attendant qu'ils acceptent de la tabasser pour l'intégrer officiellement. Tu vis dans quel quartier? South Bronx. Groupe Simple Men ou Lawless, à voir. Membre de gang ou pas La MS13, ce n'est qu'une question de temps, ils finiront bien par en avoir ras le bol.  Avatar Pilar Moraga Crédits mischevious wink + tumblr


† MEFIANTE L'année de ses douze ans, Luz a remarqué pour la première fois les grosses bagnoles aux vitres teintées qui passaient et repassaient devant son collège. Les photos des disparues, aussi, déposées près des fontaines, placardées sur les murs, arrachées puis remplacées. Cette année, elle a arrêté d'accorder sa confiance à n'importe qui. Aujourd'hui pourtant, son corps et ses cauchemars portent les stigmates des horreurs dont trop d'hommes sont capables. Alors elle se méfie, de tout le monde, regarde souvent derrière son épaule et renifle avec suspicion devant les meilleures intentions qui soient. Indésirable tout au long de sa traversée des Amériques, puis sur le sol étasunien, elle est très surprise qu'on la traite avec bienveillance ou intérêt. Forcément, en ne s'ouvrant à personne, on se retrouve plus isolé qu'un rat crevé. Donc de temps en temps, elle se force. Mais pas trop.
† BORNÉE Dans ses désirs, ses rêves comme ses haines, Luz est excessive. Elle est à peu près aussi calée en demi-mesure qu'en géopolitique géorgienne. Quand elle veut obtenir quelque chose ou arracher le dernier mot, elle tempête, trépigne, brûle et s'obstine. La limite, elle la dépasse allègrement. Quitte à être insupportable et se s'auto-saboter comme une grande.
† DURE A CUIRE Son endurance est sa meilleure alliée. Luz a grandi dans un pays pauvre, rongé par les gangs et la corruption. Gamine, elle s'est battue pour se protéger et s'imposer parmi ces gars qui consacraient toute leur énergie à l'enfoncer. Ni eux, ni leurs remarques, encore moins leurs coups n'ont réussi à l'achever. Sur le chemin du lycée, dans la décharge voisine, elle a vu s'empiler les corps calcinés, démembrés ou criblés de balles. Sur la route, on l'a dépouillée, malmenée, violée. Ici, sans papiers, elle ne compte pas sur grand-monde. Abîmée, Luz l'est : son coeur, son corps et ses convictions ont été salement esquintés. Mais elle est toujours là, clope au bec, le sourcil froncé et l'air de dire : "oui, et ?"
† GRANDE GUEULE Franche du collier, tempèreront certains. Luz estime que toute vérité est bonne à dire, surtout si elle brûle à vif. Libre et acerbe, elle n'a aucun tabou, et donne son avis à tour de bras, ce qui charme et effraie ses interlocuteurs variés. Volontiers piquante - pourquoi se perdre en amabilités quand l'occasion d'être désagréable vous tend les bras ? - elle peut néanmoins se montrer douce et même prévenante. Les soirs de pleine lune.
† ENGAGÉE Luz ne cache ses idéaux et ses opinions à personne. Au Honduras, elle battait régulièrement le pavé pour gueuler son dégoût de l'Etat pourri, de la police meurtrière et de la dictature des cartels. Féministe militante et le coeur très à gauche, elle s'était aventurée sur les bancs de la faculté de droit pour gagner en puissance dans sa lutte. Inutile de préciser qu'elle a rapidement lâché l'affaire. Aujourd'hui, elle revendique ses racines, son sang d'Amérique centrale, et s'effare du mépris et de l'ignorance qui entourent la communité "Latina", comme ils disent, ces Ricains.
Luz a appris l'anglais au cours de ses études de droit. Elle le parle plutôt bien, sans se défaire de son accent. Mais elle savoure les moments passés à retrouver les sonorités souples de son espagnol natal, et s'accommode maintenant des aspérités gutturales de celui des Mexicains. † Chaque tatouage, chaque piercing est venu décorer son corps en réponse à un coup dur. Elle en a beaucoup. † Les parfums et la nourriture de son pays lui manquent. Pourquoi ces gringos s'obstinent à se repaître de plats fades et inodores, ça la dépasse. † Reine de la débrouille, Luz ne compte que sur Luz et a appris depuis longtemps à s'en sortir avec trois bouts de ficelle. † Elle a tué deux hommes. Mais elle n'en parle à personne, pas même aux Maras qui la chambrent sur ses petits bras, qui seraient bien incapables de presser une gâchette. † Esteban, son ex, lui avait appris les rudiments de la boxe. Mais en situation réelle de vie ou de mort, elle a vite percuté qu'on laissait tomber les crochets du droit conformes et qu'on s'en remettait aux ongles, aux coups désordonnés et au bon Dieu. † Elle a perdu plusieurs amies d'enfance à la soif de sang des cartels. † Elle tolère les enfants, mais a pris la décision de leur fermer les portes de son utérus. † Sexuellement, elle a encore des besoins purement mécaniques, mais très peu de désir. Ils le lui ont ôté, ces chiens. Si elle sort souvent, elle finit la majorité de ses soirées seule et saoule. † Elle lit beaucoup, mais le cinéma la gonfle. † Depuis des années, elle revend un peu de came pour subvenir à ses besoins, mais consomme peu. Quelques taffes sur sa pipe à eau, c'est assez.
I took this way
Tout ça en dix lignes

Luz Guadalupe a fui le Honduras sans demander son reste, avec toutes ses économies et son passeport en poche, rien sur le dos, et la peur au ventre. Tout ça, à cause des cartels et de ces foutus maras, qui tuent, violent et terrorisent une population entière pour des histoires de gros sous et petites bites. Elle a traversé quatre pays, enduré des souffrances qu'elle ne souhaiterait pas au pire des hommes, et qui l'attendait en Californie, au Texas, même à New-York ? Les mêmes. Moins sanguinaires que leurs collègues centraméricains, mais aussi organisés, avides et dangereux. Au début, Luz a maudit la Terre entière, Dieu et son arrière grand-mère. Tout cet argent, le prix de la chair trop payé, pour retomber sur les mêmes connards. Et puis, le vent a tourné, discrètement. Au fil de son tour des Etats-Unis, elle a nourri une colère grandissante contre les habitants de sa Terre promise. Dans leurs yeux et leurs bouches, elle est devenue une Mexicaine, pire, une "Latina", parce que sa peau est mate et ses 'r' roulés. Des idiotes ont posé une main condescendante sur son bras brûlé par le soleil et pépié des inepties comme "oh, tu viens du Honduras, super, tu sais ma nourrice était Mexicaine du coup je te connais trop grave ton peuple et tout." Elle a accusé les insultes, les tirades je-suis-pas-raciste-mais. Peu à peu, elle s'est sentie proche de leur Latina, qui considère tous les basanés à l'accent prononcé comme ses frères. A New-York, elle a retrouvé Oscar, un cousin éloigné dont elle avait brisé le tibia quinze ans plus tôt. Par lassitude plus que par dévotion familiale, il l'a introduite dans le cercle de sa cliqua. Et, en taisant la douleur de ses hématomes internes, Luz a décidé que foutu pour foutu, puisque les maras ne la laisseraient jamais en paix, il était plus malin d'hurler avec la meute que de se décomposer à l'arrière d'un pick-up. Les armes, les coups et la drogue, elle connait. Et l'un dans l'autre, elle aura moins de mal à obtenir la considération - minime - de la MS13 que la nationalité américaine.


PSEUDO a girl has no pseudo AGE Trop vieille pour ces conneries FILLE OU MEC Gazelle  PRESENCE On verra, le plus possible !  DE QUEL PAYS TU VIENS I love camembert. Tu nous connais d'où ? Je vous observais à travers mes jumelles, planquée dans ma grotte SCENARIO OU INVENTE Inventé VOULEZ VOUS RECEVOIR DES MPs D’INACTIVITÉ ? Ouais, j'adore qu'on me tire les oreilles LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 3518999403





by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 14:10


 



 
Tell us everything about you
Tout ça en 30 lignes

 

« Tu peux me le prendre deux secondes ? » La langue de Luz claque sèchement contre son palais. « Le » a six mois, des yeux bleu lavasse et un reste de purée de patates au coin de ses lèvres humides. Elle toise Esteban, qui lui tend son rejeton à bout de bras, comme un roi lionceau. « Bof. En plus, je fume, tu vois.» Elle rejette un lourd panache de fumée dans la direction du jeune papa. « Pas pratique. » T’abuses, qu’il lui rétorque. Luz fronce les sourcils et écrase sa clope dans un verre sale qui traîne sur la table. Y’en a qui doutent de rien. « Toi, t’abuses, Esteban. Je suis venue t’annoncer un truc important. Pas gratter le ventre du môme que t’a pondu l’idiote pour qui tu m’as quittée. » Elle croise le regard du bébé et sourit malgré elle. C’est vrai qu’il est mignon, ce con. Alors elle le prend en maugréant et le laisse serrer son doigt dans sa main de nain, pendant que son ex débarrasse les restes de leur repas composé à 80 % d’alcool frelaté. Luz le regarde s’affairer de la cuisine au salon, à peine distraite par le babillage du résidu d’adultère qui s’agite entre ses mains. Elle l’a aimé, Esteban. De toutes ses forces, pendant trois ans. Elle lui a bien cassé les couilles, aussi. Quand il lui a avoué, l’année dernière, qu’il avait engrossé son 5 à 7, une véritable tempête s’est abattue sur lui. Pas tant parce qu’il l’avait trompée, non – elle l’avait senti venir, au fond – mais parce qu’il fallait être malade pour propulser un pauvre gamin qui n’avait rien demandé à personne dans ce pays de brutes. Luz Guadalupe a peur, elle ne le cache plus. La semaine dernière, elle a remarqué que, lorsque son patron lui appelait un taxi pour la récompenser de ses heures sup’, c’était toujours le 46 qui rappliquait. Deux jours plus tôt, sa voisine a été retrouvée mutilée et éventrée, dans un garage avec six autres corps. Elle reconnaît de plus en plus de visages sur les pancartes que brandissent les mères qui hurlent leur peine et leur colère devant le commissariat, tandis que les tortionnaires de leurs filles se marrent et s’enquillent des bières tièdes à quelques mètres.

Pendant qu’Esteban ramène le bébé dans sa cage, Luz se sert un verre de tequila pour les nerfs, et un autre pour le courage. Elle en boit un troisième sans raison valable, tandis que son ex-amour éreinté par la paternité se laisse lourdement tomber à ses côtés sur le canapé. La jeune femme serre les poings et inspire un grand coup. Il comprendra. « Dans trois jours, je retrouve mon passeur à San Pedro de Sula. Je devrais déjà être partie, mais fallait que je te dise au revoir. » « Tu passes la frontière ? Avec les Etats-Unis ?» Elle en a, de la tendresse pour lui, mais quand même, c’est pas le couteau le plus affûté du tiroir, Esteban. « Non, tonto, qu’elle réplique avec impatience, je vais tenter le coup au Salvador. Paraît qu’on te charcute un peu moins vite, par contre tu te manges 40 ans de taule si t’avortes. » Il ne comprend pas. Elle est complètement tarée. Elle se rend pas compte, du fric qu’elle va devoir allonger, tous les jours, des embuscades des bandits, des viols, des assassinats ? « En quoi c’est différent d’ici ? Au moins, je verrai du pays avant de mourir. » Et son avenir, ses grandes études ? Elle y oppose sa rhétorique implacable : dans ce pays corrompu jusqu’à la moelle, être avocat, c’est se battre contre des moulins à vent. Esteban se ferme, lui sourit tristement. Non, décidément, il ne comprend pas. Mais il sait qu’il ne l’arrêtera pas, elle est déjà loin, sur les rives du Rio Grande. Il se contente de la serrer dans ses bras et de promettre qu’il prendra soin de sa mère. Et il la regarde partir à jamais, cette folle.

***

T’en mènes pas large, Pérez. Trois mois de randonnée forcée, et tu n’en vois pas la fin. Même pendant les trop brefs moments de répit, tes jambes s’agitent, traversées par ce courant démentiel qui te porte inlassablement, de la jungle au désert, sous un soleil de plomb. Tu es partie en quête de paix, et tu vis plus que jamais la peur au ventre. Entre les guérites de la migra qu’il faut contourner et les embuscades des brigands armés de machette qui préfèrent kidnapper plutôt que braquer, à présent, tu sursautes au moindre bruissement. Tu pues, ta peau huileuse part en lambeaux, tu as faim. Tu n’as plus un peso alors, comme tu en as honte, tu as dérobé le fric d’une pauvre gamine qui, de toute façon, ne sortira pas vivante de son périple. Allongée sur la paillasse humide d’un refuge surpeuplée, tu laisses tes cauchemars t’assaillir. Quand tu traversais un hameau au sud du Mexique, ces Zetas aux bottes de militaires qui t’ont jetée dans la boue, braqué le canon de leur kalash contre la tempe, et palpé le cul pour y rafler tout l’argent qui te restait. Les compagnons de route qui vont, viennent, se perdent ou trépassent. Ce Salvadorien aux cheveux longs, si longs, qui t’observait sans relâche, un soir où tu te reposais près de l’église Sainte Rita. Ses yeux noirs qui te cramaient la peau. En un regard, il a estimé combien tu lui rapporterais dans un des bordels puants de la frontière, avant que tu ne crèves du sida ou que, rendue folle, tu le supplies de te flinguer. Après mûre réflexion, il t’a seulement violée. La chance. La première fois, tu as hurlé, pleuré, à en perdre la voix. La deuxième fois, tu as serré les dents et les paupières, en priant pour que le flic peu zélé qui t’était tombé dessus fasse vite. La semaine dernière, ils étaient quatre. Quelques heures avant la tombée de la nuit, tu as pris le train en marche, au carrefour ferroviaire de la Lecheria, en route vers le Texas. Cette fois, lorsqu’ils ont enserré tes poignets et empoigné tes seins, tu t’es débattue à coups de pieds. Si bien que tu en as fait basculer deux par dessus bord. Le train roulait à une allure tranquille, et tu as entendu les roues briser leurs carcasses. Un joli son. Leurs copains n’ont pas insisté, et toi, tu as passé le reste du voyage avec un groupe de femmes plus âgées qui s’étaient relevées, elles aussi, des pires sévices. Vous avez partagé une canette de soda, vos peurs et vos espoirs, qui s’amenuisent de jour en jour. Demain, tu prendras la route une dernière fois, encore trois jours, sans étape, jusqu’au Rio Grande. Tes chaussures sont à jeter. Trois jours, dans le désert, et tout ce qu’il reste au refuge, c’est une paire d’escarpins trop petits pour toi. T’es mal barrée, Pérez. Mais t’es arrivée jusqu’ici. Tu as perdu ton fric, toutes tes possessions sauf ton passeport dont personne ne veut, et ta dignité. Autant continuer, ma grande.


***

Comme tous les soirs, les enceintes vomissent un rap mexicain débile, et les hommes s’invectivent en espagnol, braillent, hurlent de rire et aboient. Imperturbable, Luz décroche son vélo de la grille du terrain de basket qui longe son immeuble. Tontos. Avant de donner l’impulsion du premier coup de pédale, elle ne peut s’empêcher de regarder derrière son épaule, en direction de la cacophonie. Oscar, son coq de cousin, tatoué et crâne rasé, qui se pavane devant les gamins du quartier, qui adoptent peu à peu son look, son verbe fleuri et ses gestes. Comme un sergent recruteur, il repère au coeur du foyer hispanique new-yorkais la future chair à canon. Il scanne les visages et les mots pour y déceler la fierté exacerbée, la violence, la gniaque et la haine des autres. Tout ce qu’il ne voit pas en elle. En même temps, elle peut pas lui en vouloir, le pauvre, c’est difficile avec ces deux mini-seins qui bloquent toute la vue. Un dernier regard sombre et elle s’élance à travers les routes du South Bronx. Son travail nocturne, passer des heures enfermées à servir des bières sans saveur à des jeunes blanc-becs, la gonfle prodigieusement, mais en attendant de convaincre la MS13, elle persiste. Les fonds qu’elle a amassés en dealant trois grammes par-ci par-là et en acceptant n’importe quel job dégradant pendant son tour des Etats-Unis s’amenuisent. C’est non, lui répète Oscar lorsqu’elle s’incruste chez lui par l’escalier de secours, un soir sur deux. Regarde toi, tu pèses six kilos, t’es toute fragile, ils te briseront. T’as jamais tenu une arme, si ? Tu joues les dures, hein, mais on en reparlera quand il faudra vraiment abattre un homme. Couillon d’Oscar. Il est bien content lorsqu'elle livre la came à sa place ou qu'elle lui dégote deux-trois renseignements. Si elle avait su que sa connerie s’aggraverait avec le temps, elle n’aurait pas eu tant de scrupules à lui briser le deuxième tibia quinze ans plus tôt. Lorsqu’il la décrédibilise à grands renforts d’arguments creux, Luz se mord l’intérieur des joues. Elle pense à ses deux vies. Les violeurs qu’elle a jeté au bas du train ne comptent que pour une, plutôt crever que de leur donner trop de valeur. Est-ce qu’il ignore réellement que, pendant des années, elle n’a pas foutu un pied dehors sans flingue à la ceinture ? Qu’un soir, alors qu’elle rentrait de chez Esteban, un mara s’est jeté sur elle et l’a traînée, hurlante, vers sa voiture aux vitres teintées ? Que c'est pour ça qu'elle a quitté le Honduras ? Qu’en se contorsionnant comme une perdue, elle a réussi à atteindre son flingue et a lui tirer une balle dans le bide ? Non, remarque, ça, il n’en sait rien. Personne, d’ailleurs. N’empêche que si ce con ne l’écoute pas, elle devra bien trouver quelqu’un d’autre à harceler. Il est vraiment temps de passer à la vitesse supérieure, estime Luz en maudissant le feu rouge le plus long de tout le quartier.


 



 
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 14:13

Excellent choix d'avatar !! LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1060995999
Bienvenue parmi nous jolie moineau et bon courage pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Cinzia Herrera
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1489620298-tumblr-myy4kenaar1t1e5n6o1-500

LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 14:47

Quelle magnifique avatar.
Bienvenue par ici et en cas de problème, on est là

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 14:48

C'était donc toi qui me matais sous ma douche LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1017941868
Avec ce physique, tu étais autorisée à me rejoindre plus tôt tu sais huhuhu

Bienvenue par ici ! N'hésite pas si tu as la moindre question
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 14:57

Merci tout l'monde, vous êtes beaux LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1735157886 LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1735157886
Ouais, c'était moi l'ombre derrière vos fenêtres, sous vos lits, dans le recoin de la salle de bains. Coucou. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 15:16

LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 994417006

BIENVENUE! Hâte de lire ta fiche Ma'mzelle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 15:29

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 15:51

Luz a écrit:
"A girl has no pseudo"
Twa, jotem déjà LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 480849733

Bienvenue sur BOH ! C'est qu'elle me plaît bien cette demoiselle What a Face Hâte d'en lire plus ! Bon courage pour la rédaction de ta fiche ! Puisses-tu trouver l'inspiration et tout le toutim LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1017941868
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 16:01

Bienvenue parmi nous ! Bon courage avec ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Lowen O'Connor
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Tumblr_inline_o20x71Lugs1rfmocr_500

LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 16:17

Biienvvenuuueee !!


Bon courage pour ta fiche !

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 16:49

Merci beaucoup vous LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 2884711755
L'inspiration est la, je m'y mets rapidos et j'espère que ca vous plaira LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 2022206362
Revenir en haut Aller en bas
Florence Fleury-Arnaud
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Tumblr_mzk13qDSMF1qaa8d1o6_250
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Tumblr_mh932rJdgO1qiahp5o4_250

LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 17:13

Bienvenue dans le coin :)

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyla Gambino
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Vv7z
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups X6k0

LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 17:50

BIENVENUE CHEZ TOI LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1060995999 dancing yeah Elle est belleuh LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1060995999  je ne la connaissais pas LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1969134578
N'hésite pas si tu as des questions, tout ça LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 2027071358

En tout cas, garde-moi un lien au chaud avec Mani LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 480849733

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 19:15

Bienvenue LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 3665277325
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 21:18

MERCI BOKOU LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 3821652764 LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 3821652764
Lyla > Je l'ai découverte y'a pas longtemps, et je suis tombée love. LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 4264274939 Et ça marche pour le lien, j'avais déjà repéré qui venir tanner pour entrer dans la boîte LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 480849733 LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 480849733
Revenir en haut Aller en bas
Cinzia Herrera
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 1489620298-tumblr-myy4kenaar1t1e5n6o1-500

LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 21:29

oui enfin, juste dans la boîte et pas trop chaud le lien.... LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 2027071358 LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 2027071358

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 22:02

Hahaha, c'est rigoureusement noté, mais je comptais juste entrer chez les cool kids et faire mes bails dancing yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 22:18

Bienvenuuuuuuue :D
Ton avatar wouahwaouhwaouuuuuuuh !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyDim 5 Juin - 22:47

Wow, le tien aussi, eh LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 4264274939

J'ai fini la première partie de la fiche, j'essaie de pondre l'histoire rapido LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 64383548
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyLun 6 Juin - 1:17

C'est vrai qu'elle est loin d'être moche What a Face Bienvenue par ici, belle demoiselle, have fun. LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 2478307811
Revenir en haut Aller en bas
Mayor Bloomberg
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Giphy

LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyLun 6 Juin - 14:59





Bienvenue à New York
Tu es désormais des nôtres!



Superbe fiche, superbe plume! Un personnage hyper intéressant, hâte de voir ce que tu vas en faire LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 480849733


Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qui te manquent et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé ou parici, si tu souhaites proposer une situation de jeu ou en choisir une parmi celle déjà proposée par les membres.

Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es flic, secouriste, pompier ou même brigand, tu devrais passer dans ce topic

Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!


N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP


Bienvenue parmi nous, encore une fois








by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups EmptyLun 6 Juin - 15:02

Merci beaucoup M'sieur le maire LUZ GUADALUPE ; parmi les loups 3821652764
Je pars a la chasse au lien des ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


LUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty
MessageLUZ GUADALUPE ; parmi les loups Empty

Revenir en haut Aller en bas
LUZ GUADALUPE ; parmi les loups
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» LUZ GUADALUPE ; parmi les loups
» un corbeau parmi les loups ―
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» Haiti, 4éme parmi les 10 plus dangereuses destinations du monde
» Loups Garous Party 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: