Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Fais chacun de tes actes comme si c'était le dernier de ta vie Δ OLIVIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
❝Invité❞
Invité


MessageMer 1 Juin - 23:01


   



   
Olivia Jazmin Canjura.
feat shanina shaik.

   
Nom un nom qu'elle n'aurait pas voulu porter. Une famille dont elle n'arrive plus à se sentir proche. Elle est considérée comme le vilain petit canard, mais pourtant, elle aime chaque membre de la famille Canjura à en mourir. Prénom(s) il lui arrive d'oublier son véritable prénom, se faisant appeler phoenix par les personnes qui lui fournissent sa drogue et qui couche quotidiennement avec elle. Pourtant, elle porte le doux nom de Olivia. Il lui arrive de l'entendre de la bouche de ses proches et d'être même surprise de l'entendre. Jazmin n'a été que le prénom de sa grand mère maternel qui lui aurait craché dessus en apprenant que sa petite-fille fait le tapin pour quelques doses. Age elle n'a quitté l'enfance que depuis quelques années, pas encore tout à fait une femme, du haut de ses vingt ans, elle aurait dû être encore innocente pour ce monde. Nationalité et Origines Né dans le pays de l'oncle sam, elle a ce visage et ce caractère des femmes d’Amérique latine, il lui arrive d'ailleurs de s'énerver en espagnol sans se rendre compte, le Mexique lui collant à la peau même si elle se dit américanisé. Métier son rêve était d'intégrer une brigade pour devenir pompier. Puis, elle a aussi souhaité devenir traiteur à domicile. Il a même été question qu'elle monte sa propre société de cosmétique, mais en attendant, elle plane le plus clair de son temps, payant ses doses à l'aide de son corps et elle taxe de l'argent aux quelques personnes qui lui accorde encore de l'importance. Tu vis dans quel quartier? un petit studio minable où une certaine odeur subsiste où elle doit encore trois mois de loyer, à south bronx. Groupe simple men Membre de gang ou pas (si oui, précisez lequel.) non, ses frères la tueraient si un jour elle décide de rejoindre un gang. Elle essaye d'ailleurs de s'y tenir le plus loin possible Avatar shanina shaik. Crédits tumblr.


   
Petite poupée fragile, n’importe qui peut se jouer d’elle en lui promettant à la clé une dose. L’estime de soi, elle ne sait pas ce que ça signifie, elle n’a plus le moindre amour propre. Son seul problème, c’est que sa vie est bien trop lourde à porter pour ses petites épaules, alors elle s’enferme dans un monde imaginaire où elle frôle le paradis du doigt à l’aide de la drogue, son seul échappatoire. Quand elle n’est pas défoncée ou en manque, ce qui arrive rarement, Olivia est une fille de son âge comme les autres, bien qu’un peu paumé qui essaye de se faire une place dans ce monde. Elle est entière et n’hésite pas à se faire entendre du haut de son mètre soixante-dix. Elle est franche et pleine de joie de vivre, elle est même souvent prise par une passion débordante de la vie, devenant un peu trop téméraire et même impulsive. Mais ça ne dure jamais longtemps, car le manque revient toujours. Elle redevient alors cette fille à fleur de peau, presque dépressive qui a besoin de sa dose pour s’en sortir. Elle devient aussi lâche et menteuse, un comportement dangereux qui l’emmène parfois dans des sentiers infranchissable pour elle. On dirait un vase brisé qu’on essaye tant bien que mal de recoller chaque morceau, mais qui finit toujours par se briser de nouveau. La naïveté devient alors son plus gros défaut lorsqu’elle n’est plus elle-même, prête à ouvrir la porte de chez elle au premier barge qui passe et qui lui promets quelques billets. Pourtant, même si elle veut de l'aide pour s'en sortir, elle est bien trop fière pour le demander ou l'accepter. Elle envoie promener toutes les personnes qui veulent lui tendre la main pour la faire sortir de la misère. Pour elle, c'est une fatalité, elle n'arrivera jamais à s'en sortir, alors pourquoi décevoir des personnes qui pensent pouvoir la sortir de ce merdier.
Olivia est très croyant malgré sa vie remplie de péché, lorsqu’elle arrive à être assez clean, elle se rend à l’église pour demander pardon ▬ elle a d’ailleurs un crucifix en or autour du coup, elle a hésité de nombreuses fois à le vendre contre une dose, mais a toujours su résister à la tentation ▬ elle mange que très peu, elle est d’ailleurs très mince, mais porte des vêtements ample pour ne pas se faire démasquer auprès de sa famille ▬ elle a déjà travaillé comme barman en boîte de nuit, mais a été viré lorsqu’elle a cassé le nez d’une cliente qui lui a simplement dit qu’elle était trop lente ▬ elle a un casier judiciaire qui comporte pas mal de délit tel que le vol, trouble à l’ordre public et beaucoup d’autres fait qui lui ont été reprochés. ▬ sa voiture est immobilisé devant son immeuble depuis plus de deux mois après que quelqu’un lui ait volé ses roues ▬  elle a l’impression d’être immunisé par les coups tellement elle a en a reçu de la part de son frère et des personnes à qui elle doit de l’argent ▬ elle a mis au monde un enfant il y a six ans qu’elle a abandonné aux services sociaux, lorsqu’elle est un peu trop défoncé, elle se demande ce qu’est devenu sa progéniture ▬ elle a déjà vécu une overdose qui l’a traumatisé un bref moment, elle a même essayé d’aller en déxintox, ça n’aura duré qu’une semaine avant qu’elle décide de reprendre de la drogue ▬ violé par un membre du gang de la mafia irlandaise, elle leur porte une haine considérable et en est même devenu raciste. ▬ Malgré toute la drogue qu’elle prend, elle ne fume pas, ne supportant pas l’odeur de la cigarette ▬ Elle ne boit que lorsqu’elle n’a pas eu sa dose et qu’elle doit coucher avec l’un de ses ‘’clients’’, n’assumant de vendre son corps complètement à jeun. ▬ C’est une très bonne cuisinière, même si elle n’a pas fait de bons plats depuis des années maintenant ▬ elle a longtemps joué au basket lorsqu’elle était plus jeune, mais elle a décidé de tout arrêter du jour au lendemain.
   
I took this way
Tout ça en dix lignes

   
Elle n’a pas choisi cette vie, c’est plutôt la vie qui s’est imposé ainsi. Bien sûr, si elle avait pu choisir, elle aurait eu un métier stable, peut-être pas celui qui paye le plus, mais un job dans lequel elle aurait été épanoui et qui lui aurait permis de penser que la vie ce n’est pas seulement se défoncer et errer dans la rue complètement stone. Elle aurait sûrement aussi un petit-ami avec qui elle parlerait mariage et enfant. Elle aurait pu le présenter à ses parents après quelques temps, puis à ses frères qui d’abord réticent aurait fini par l’accepter, car ils auraient compris que l’amour règne entre les deux. Sauf, que tout ceci n’est qu’une douce illusion. Olivia n’a pas choisi d’être allongé sur ce miteux matelas qui trône au milieu de son studio dans un état délabré, sans la possibilité de pouvoir se lever, car son corps devenu trop lourd dû à toute cette drogue qu’elle s’est enfoncé dans les veines. Elle a en a encore assez pour tenir deux jours, puis elle finira par manquer de sa douce seringue. Alors, elle ira voir son dealer qui lui dira d’aller se faire foutre, parce qu’il lui manque encore les deux cents dollars de la dernière fois. Olivia le suppliera, elle se mettra même peut être à pleurer, puis voyant qu’il ne cédera toujours pas, elle se mettra à genoux pour lui faire une petite gâterie pour quelques grammes de sa douce marie jeanne. Scène humiliante, devenu tellement banale pour elle. Est-ce une vie qu’on peut vraiment choisir, une voie qu’on peut suivre son plein gré ? Olivia ne le pense pas, mais elle le vit tout simplement. Parce que parfois, on a juste pas le choix. Alors, elle se drogue, offre son corps en se disant que peut être demain la vie sera plus clémente avec elle. Après tout dieu écoute aussi ses prières, il finira par y répondre positivement, car elle a toujours cru en lui plus qu'en n'importe qui d'autres.


   
PSEUDO BADBUZZ aka. cassandra AGE vingt-et-un ans, la majorité internationale, youhou    FILLE OU MEC j'te laisse deviner  Rolling eyes   PRESENCE je passe approximativement tous les jours, sauf le weekend, car je bosse.  DE QUEL PAYS TU VIENS de notre si beau pays, qu'est la France    Tu nous connais d'où ? j'ai croisé un panda dans la rue qui m'a donné l'adresse    SCENARIO OU INVENTE scénario. C'est bien la première fois que j'en prends un, mais il m'a vraiment plu   VOULEZ VOUS RECEVOIR DES MPs D’INACTIVITÉ ? si vous voulez, mais généralement quand je m'inscris sur un forum je suis active (même trop parfois  ).

   
   



   
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 1 Juin - 23:02


     



     
Tell us everything about you
Tout ça en 30 lignes

     

      « Si seulement avant de naître, on avait le droit de faire un petit aperçu sur image de la vie qui nous attends. Y en a beaucoup qui serait resté au fond des couilles de leur père. » je fixe le plafond crasseux depuis bientôt vingt minutes,je ne suis même pas sûr que le garçon à côté de moi m'écoute. Il est peut-être mort d’une overdose ou simplement endormi, après avoir profité de mon corps toute la nuit. Moi aussi, j'aimerais dormir pour pouvoir rêver d’une vie meilleure, seul instant où je peux décider de changer de vie avant de reprendre celle que je vis actuellement et qui est cauchemardesque. J'ai eu vingt ans aujourd’hui et personne ne me l'a souhaité, bien trop occupé à gérer leurs petites vies tranquilles. Le seul à vrai dire qui a eu un geste pour moi, c’est mon dealer qui lui m'a offert quelques grammes de son précieux magot. Et tandis que la drogue s’empare peu à peu de moi, je sens mes paupières s’alourdirent et me plonger dans les bras de Morphée. Je suis assoupie depuis moins de deux heures lorsque je sens quelqu’un me secouer brutalement. « Chica, chica ! Réveille-toi, tu ne peux pas rester ici. Tiens, c’est pour toi. » J’ouvre alors les yeux, me rappelant petit à petit où je me trouve. Il y a comme une odeur de brûlé qui me pique le nez et je fixe alors mon interlocuteur dont je ne connais pas le nom. Il doit avoir la quarantaine, je pourrais allégrement être sa fille, mais ça ne l’a pas gêné le moins du monde. Il m’attrape par le bras pour me relever, je titube, pas encore tout à fait clean pour tenir sur mes deux jambes. Pourtant, il me conduit jusqu’à l’entrée de son appartement avec ma veste, tout en glissant dans ma main quelques billets de dix dollars avant de me fermer la porte au nez. Je mets une minute entière avant de pouvoir marcher ou plutôt chanceler jusqu’à la cage d’escalier. Je m’assois là un moment, me disant que je ne risque de croiser personne avant très longtemps, l’ascenseur étant disponible. Mes habits me collent à la peau, je n’ai pas eu le temps de prendre une douche et j’ai l’impression de sentir le vieux clochard. Comment j’ai pu en arriver là, à quel moment ma vie a-t-elle pu basculer à ce point ?

J’ai quinze ans. Je ressemble à toutes les adolescentes de mon âge, vivant dans une famille mexicaine qui essaye de s’en sortir comme toutes les autres. Mes deux frères ainés n’ont pas suivi un chemin traditionnel, mais dans notre quartier, on a l’habitude voir les grands frères rejoindre des gangs. D’après eux, c’est comme ça qu’on acquiert le respect. Ils ont tort pour moi, mais j’ai quinze ans et je suis une fille, alors mon avis il ne compte pas beaucoup. J’essaye de ne pas me mêler de tout ça, tout ce qui compte pour moi, c’est de pouvoir avoir des bonnes notes, avoir les plus belles chaussures que mes camarades de classe et sûrement tomber amoureuse d’un garçon qui plaira à mes parents et que mes frères apprendront à accepter. Sauf que le destin s’éloigne parfois des souhaits qu’on a. Je marche en direction de l’école, mais comme d’habitude, je suis en retard. Je décide donc de passer par une ruelle que Hector m’interdit souvent d’emprunter. Il n’en sera rien et ne pourra pas m’en vouloir de ne pas l’avoir écouté pour une fois. L’atmosphère dans cette ruelle est pesante, presque menaçante. Un chat noir me fait sursauter, alors qu’il s’éloigne dans un grondement sinistre. Un groupe de garçon vient face à moi, je ne fais pas la fanfaron pour le coup, je préfère même baisser la tête et frôler le mur, sauf que j’entends l’un d’eux dire « Ce n’est pas la petite sœur des Canjura ? Tu sais les deux frères de la MS13 ? » Je ne suis pas rassurée, j’essaye d’accélérer le pas, mais on me saisit le bras avec beaucoup de violence. « Attends, on n’est pas pressé, tu vas où comme ça ? » Les larmes ont une folle envie de couler le long de mes joues, mais je ne veux pas leur offrir un tel plaisir, je me contente alors de regarder mes pieds. « Je vais à l’école. » Ma voix tremble et je n’arrive pas à être aussi courageuse que ma grande sœur qui lui aurait sûrement dit une phrase bien cinglante. Je me dis que mes grands frères auraient préférés que je me taise et que je continue mon chemin. Sauf que je sens que je ne vais pas pouvoir continuer ma route. Il tire sur mon bras pour m’emmener avec eux, j’essaye alors de me débattre. Mauvaise idée. Il se retourne vers moi, l’air dangereux et n’hésite pas à me donner un coup de poing en plein visage. La douleur me fait pleurer, je couvre d’ailleurs mon œil d’une main, alors que mon arcade pisse le sang. Je ne dis plus rien, seuls mes sanglots se font entendre de peur de recevoir de nouveau un coup. Il me traîne jusqu’à une sorte d’entrepôt abandonné et le petit groupe de cinq est rejoint par un autre groupe du même nombre. Je me sens comme un agneau entouré par une meute de loups et je n’ai aucun moyen de fuir. A vrai dire, sur le moment j’ai cru que j’allais mourir. Je n’aurais jamais pensé pouvoir sortir de cet endroit vivante. Et c’est un peu ce qui s’est passé. Ce jour-là, dans cet endroit, j’ai perdu mon âme, mon honneur. A tour de rôle, ils ont abusés de moi. Je n’ai commencé à plus rien sentir à partir du quatrième, restant inerte sur le sol, les larmes ne coulant même plus le long de mes joues. Lorsqu’ils ont remarqués que je me laissais faire comme une petite poupée brisée, ça ne leur a pas plu, ils ont donc décidé de me passer à tabac simplement pour m’entendre hurler. J’ai longtemps prié pour que ça s’arrête et au bout de quelques heures, ma prière a été exaucée. Ils sont partis, me laissant complètement nue sur le sol dur et froid. J’aurais mis une heure de plus avant de me relever, pour m’habiller, avec toute la douleur que cela me procurait. Lorsque je suis rentrée chez moi, c’est les cris de Lyla qui m’ont accueilli. Elle était seule et j’étais encore bien trop sous le choc pour garder la vérité pour moi. Je lui ai fait promettre de ne rien dire à personne, même si le message était clairement destiné à mes frères et plus précisément à leur gang. Elle a toujours tenu sa promesse, depuis ce temps-là, mes parents ainsi que le restant de ma famille a simplement pensé qu’il s’agissait d’une bagarre avec camarade d’école. J’ai gardé les séquelles quelques semaines physiquement. Moralement, je pense que les séquelles sont toujours présentes et que la famille Canjura n’a jamais compris pourquoi leur petite Olivia a complètement basculé, mes frères eux-mêmes ne m’accordent plus la moindre attention, dépassé par leur petite sœur devenue une véritable junkie.

Je décide enfin de quitter l’appartement du type dont je ne connais même pas l’identité. Il ne m’a d’ailleurs jamais demandé mon nom lorsque je suis venue lui proposer mes services contre un peu de poudre. Marchant dans la rue, sous le regard blâmant des passants qui remarque à mon teint blafard et ma démarche mal assurée que je suis totalement défoncé. Je jette des regards noirs à certains et je baisse les yeux devant d’autres, décidant d’aller m’enfermer dans mon studio toute la journée, ne sortant que ce soir pour retrouver un peu de ce si merveilleux poison qui circule dans mon corps. Et alors que j’enfonce la clé dans la porte de mon bâtiment, une voiture de police, sirène activée, passe à vive allure. Je suis leur parcours jusqu’à ce que je ne puisse plus les voir et je me demande intérieurement s’il s’agit du policier que j’ai rencontré il y a quelques temps. Peut-être viendra-t-il bientôt me voir ? Je suis naïve, pourquoi un flic s’attirerait des problèmes pour une junkie comme moi ? Secouant la tête, pour me sortir cette idée de la tête, je pénètre dans ce bâtiment lugubre sans la moindre envie de faire quoi que ce soit d’autres que de squatter le vieux fauteuil troué qui traîne dans un coin de l’unique pièce de ma demeure.

Un soir, j’ai cru mourir et rencontrer un ange. Après avoir négocié avec un des dealers du Bronx qui a accepté, après lui avoir offert une bonne raison, de me donner une petite dose, je me suis enfoncée l’aiguille dans le bras, totalement en manque. Mes paranoïas étaient bien plus forte que d’habitude et j’ai fini par m’effondrer sur un trottoir où tous les passants continuaient leurs routes, évitant de poser le regard sur cette poupée disloquée que j’étais. Une voiture de patrouille est passé à ce moment précis et l’ange que j’ai vu est sorti de sa voiture pour venir me demander si j’allais bien. « Laissez-là Max, c’est encore une autre de ces junkies hystériques, elle serait capable de te griffer. » Pourquoi irais-je griffer un ange, d’ailleurs j’ouvre les yeux pour pouvoir les plongés dans deux magnifiques iris qui me fixe non pas avec de la pitié, mais avec plutôt de la surprise, de l’incompréhension totale. « Maxwell ! On a un 10-32. Tu ne vas quand même pas foiré alors que c’est notre première semaine. » Mon ange commence à perdre patience et se tourne vers son coéquipier. « Tu n’as qu’à y aller. Oui, je sais, ce n’est pas le protocole, mais notre devoir c’est avant tout de devoir protéger les citoyens. » Ils se fixent pendant un moment avant que son coéquipier ne cède et grimpe dans la voiture, afin d’aller régler son affaire. L’ange qu’on m’a envoyé finit par se concentrer de nouveau sur moi et m’offre le plus doux sourire que je n’ai jamais eu. Il accroche mon bras à son cou et me soulève. « Je vous ramène à l’hôpital, mademoiselle. » Je m’agite, je transpire beaucoup aussi. Je sais ce qu’on réserve aux drogués dans les hôpitaux, j’ai déjà eu droit à plusieurs séjours là. « Non … Non s’il vous plaît … Je vis juste au coin de cette rue … Déposez-moi chez moi, par pitié. » Je pleure, car c’est la dernière chose que j’arrive à faire encore, mon ange gardien soupire, sentant que c’est contraire à toutes les règles qu’il a appris en école de police, mais il cède, car il est comme ça. Il ne peut jamais rien refuser. Je pense pouvoir marcher, mais il ne veut pas prendre le risque, alors il me transporte jusqu’à chez moi. Je ne comprends pas pourquoi il se sent obligé de m’accompagner jusqu’à l’intérieur de mon domicile, je vis dans le même bâtiment que des dizaines de membres de gang et il est seul, face à eux. Pourtant, ça ne le fait pas reculer. Il est soit bête, soit inconscient. Malgré tout, lorsqu’on arrive dans mon studio, je vois qu’il n’est pas convaincu. « Si j’avais su qu’un flic monterait chez moi ce soir, j’aurais fait un peu de rangement. » J’arrive encore à être sarcastique, alors que je ne tiens même plus debout, c’est tout moi craché. Il me dépose là où il peut et je m’endors sans pouvoir le remercier ou le flanquer à la porte, j’hésite encore.
Je ne me réveille que le lendemain soir et quand j’ouvre les yeux, mon ange est là. Assis à même le sol, il grignote un hamburger en me fixant. Il n’est plus en uniforme et quand il voit que je me réveille, il m’offre un grand sourire rayonnant. Il me tend alors un paquet que je ne prends pas tout de suite, pas encore totalement remise de la dose absorbée hier et surtout dans l’incompréhension totale quant à sa présence. « Tenez, il faut manger ! Vous avez dormi toute la journée. » Est-ce qu’il est resté ici toute la journée à me regarder dormir ? Pourquoi faire ? Comme s’il arrivait à lire dans mes pensées, il répond très vite à ma question. « J’étais inquiet de vous laisser dans ce quartier hier soir et dans votre état, je suis venu vérifié que vous vous portez bien. » Mes sourcils se froncent alors soudainement, je me lève et commence à enlever mon pantalon que je baisse, tout en tirant mon t-shirt pour me retrouver en sous-vêtement, il se lève à son tour rapidement, secouant les mains devant son visage. « Qu’est-ce que vous faites ? Arrêtez ça ! » Je rentre alors dans une colère noire. « C’est ce que vous attendez non ? Pouvoir niquer la junkie contre quelques doses, certains de vos collègues ne se gênent pas, alors allez-y, prenez-moi ! » J’attrape son bras, afin de lui retirer également ses vêtements, mais il a bien plus de force que moi et m’attrape par les poignets toujours avec une extrême douceur, bien que son visage se soit renfermé. « Je n’attends absolument pas ça de vous. » L’incompréhension se dessine alors sur mon visage, où des larmes s’invitent sur mes joues, essayant de me débattre de son emprise, ce qui le fait serrer un peu plus fort afin que je ne me fasse pas mal. « Mais alors qu’est-ce que vous voulez … Je ne comprends pas … Je ne suis absolument personne pour qu’on me vienne en aide … Allez-vous-en. » Je finis par me calmer de moi-même, il décide alors par me lâcher, je me laisse tomber sur le matelas, prise dans une crise de larmes qui ne veut plus s’arrêter. Je sens quelques choses se poser sur mes épaules et lorsque je regarde, je vois qu’il m’a déposé une couverture afin de me couvrir. « Ne refusez pas mon aide … Je peux être quelqu’un de très insistant, je viendrais sonner chez vous tous les soirs jusqu’à ce que vous décidiez de me répondre. » Ne se rend-il pas compte du risque pour lui d’être seul dans un tel quartier, où les flics sont les ennemis d’à peu près tout le monde. Pourtant, le lendemain, il était là. Un nouveau paquet dans les mains afin de me faire manger. Pourtant, il sait que je continue de me droguer et de donner mon corps au premier venu pour pouvoir me payer mes doses, mais il a décidé de ne pas me lâcher afin de me faire changer et d’avoir une meilleure vie. Un véritable ange gardien tombé du ciel.


     



     
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 1 Juin - 23:05

Bienvenue dans le coin jolie poupée!
Je connaissait pas l'avatar mais j'approuve Bon courage pour ta fiche et très bon choix de scénario !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 1 Juin - 23:11

Je ne connaissais pas non plus l'avatar mais elle est hyper pas mal cette demoiselle! Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669


MessageMer 1 Juin - 23:24

Excellent choix d'avatar donc !
Hâte de lire ta fiche.
Vends-nous du rêve, vends-nous du rêve
En cas de questions, je suis dans le coin.

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 1 Juin - 23:27

Bienvenue parmi nous. Oui je viens d'arriver mais je souhaite quand même la bienvenue. dancing yeah dancing yeah
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 1 Juin - 23:30

Merci mes lapins, j'essaye de faire ça bien, promis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669


MessageMer 1 Juin - 23:31

En vrai, on a pas de doutes, tu sais

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 1:09

Bienvenue chez toi =)
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 6:19

Bienvenue sur BoH ! Bonne rédac et si tu as une question, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox



MessageJeu 2 Juin - 7:23

Officiellement bienvenue chez toi ma bichette J'adore ton début de fiche, j'ai hâte de lire la suite Si tu as des questions ou besoin de moi, n'hésite pas à me mp sur un de mes comptes

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 8:07

Bienvenuuuuue! Les Canjura déchirent
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 8:29

Bienvenue What a Face
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 8:58

bienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 9:53

Bienvenue sur BOH ma toute belle !

Superbe choix de perso et d'avatar ! Bon courage pour la fin de ta fiche et au besoin n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 10:18

Bienvenue parmi nous ! Bon courage avec la rédaction de ta fiche, le début est déjà un régal !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageJeu 2 Juin - 15:25

Bienvenue dans le coin, super choix de personnage en tout cas :)

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 2 Juin - 21:09

Merci à tous, j'essaye de finir l'histoire ce soir pour pouvoir très vite vous rejoindre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee


MessageJeu 2 Juin - 21:45

Biienvvenuuueeee

Bon courage pour la fin de ta fiche !


_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox



MessageJeu 2 Juin - 23:47

Coucou biche :)

Après lecture y a quelques petits trucs qui me chiffonnent :D (outre le fait que FA rame chez moi et que je ne vois pas de smileys -_-°

Citation :
Tandis que je continue d’avancer, un groupe de quatre garçons se forment autour de moi. Je reconnais très rapidement à leur look qu’il s’agit des irlandais et je ne suis pas rassuré.

Aucune chance de voir des irlandais dans le Bronx Wink Elle s'est fait violer par un gang rival de la MS, un gang de chicanos en fait :D 18th street probablement! Ils se sont radinés à 5/6 à mon avis, du coup faudrait moduler cette partie là de ta fiche ou me mp qu'on en discute :D

De plus le frère aîné de la famille Canjura s'appelle Hector Wink Je pense qu'à ses 15 ans, il ne vivait plus chez ses parents depuis un moment. :Think:

Après ça me chiffonne qu'elle se fasse violer plus pour sa tenue que pour son nom parce que c'est ça le truc. Elle ne se fait pas violer parce qu'elle est fagotée comme une "salope" de ce que j'ai compris mais parce qu'elle s'appelle Canjura et que c'est pour envoyer un message à ses frères.

voilà voilà :) Si tu veux la composition de la famille C, fais moi signe AHAHAH

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 3 Juin - 9:11


au final comme y avait trop peu d'indication dans le scénario ou dans ta fiche, j'ai fait un peu au feeling
bon bah je change ça dès que j'ai le temps
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 3 Juin - 11:25

Bienvenue dans l'coin.
T'es loin d'être vilaine, tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manuel Herrera
ADMIN A LA MACHETTE MAIS EN DETENTE

❖ MESSAGES : 9004



MessageVen 3 Juin - 11:28

Pas de souci biche :) Si tu as des questions, tu peux me mp sans souci <3

_________________
mundo pequeño y es así

El policía tiene su fin, el ladrón roba para vivir.
Otro día en la semana, no puedo dormir
Mucho lo que consumí: bazuco y marihuana
Ofendido y señalado por la sociedad,
Criado y educado por la calle claro esta.
Ya ves, cual es mi camino,


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669


MessageDim 5 Juin - 9:41

Coucou ma belle.. Il te reste trois jours pour apporter les modifications à ta fiche.   Courage 

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 6 Juin - 11:51

Les modifications ont déjà été faites, je pensais que Lyla m'avait déjà validé et comme je ne suis pas présente le weekend
Du coup je le redis, ma fiche est terminé
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Fais chacun de tes actes comme si c'était le dernier de ta vie Δ OLIVIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Fais chacun de tes actes comme si c'était le dernier de ta vie Δ OLIVIA
» Je te fais tourner la tête, comme une girouette — Alexis
» Tibus [HOT] ♥ Fais ce que tu veux, comme tu veux, quand tu veux, mais ne fais rien de ce que tu veux au détriment d’un autre.
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» Je vie ma vie comme si c'était la dernière chose que me restait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: