Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
There’s nothing you can’t do, now you’re in New York!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
❝Invité❞
Invité


MessageSam 13 Fév - 20:09


   



   
Ava Doli Mahana
feat Alicia Keys

   
Nom Mahana Prénom(s) Ava Doli Age 32 ans Nationalité et Origines Américaine avec des origines irlandaise & amérindienne. Métier Photographe Tu vis dans quel quartier? Brooklyn Groupe Simple Men Membre de gang ou pas  No way!  Avatar Alicia Keys Crédits deliah


   
L'une des qualités qui prône chez cette photographe, c'est sa patience et don d'observation qui lui faire voir la vie autrement. À l'écoute, elle est empathique ce qui est parfois très déstabilisant pour la jeune femme qui a parfois du mal à gérer ses émotions. C'est une grande angoissée de la vie, elle est très méfiante, mais pourtant, elle s'évertue à chercher le bien en chaque être humain qu'elle croise, ce qui peut paraitre très naïf voir totalement utopique. Plus d'une fois, elle s'est fait avoir mais, elle peut se montrer bornée, tout comme l'était sa mère et elle n'arrive pas à faire autrement que de chercher le bon en chacun.
Elle a énormément de mal à s'attacher aux gens de peur de souffrir à nouveau voilà pourquoi la solitude est sa plus grande amie... Mais revenir aux sources à New York pourrait peut-être l'aider à aller de l'avant.

Passionnée d'art en générale, elle est à l'affût du moindre concert, de la moindre expo qu'elle peut découvrir à NY et écume musées, galeries et salle de spectacles.
Elle aime photographier la vie, les gens et capturer des instants de vie. Son autre passion, c'est la musique : chanter et jouer du piano, c'est ce qui lui fait du bien et la fait se sentir proche de sa mère.

Elle a peur de finir sa vie toute seule sans avoir connu la paix. Elle a peur de ne plus pouvoir faire confiance à quelqu'un et de ne plus avoir la force d'aimer un homme comme celui qu'elle a connu en Irlande.

Elle ne rêve plus depuis longtemps, mais si elle pouvait souhaiter quelque chose, elle aimerait enfin trouver des réponses concernant la mort de sa mère, les origines de son père et revoir celui qui a fait chavirer son cœur.

Elle aime l'odeur de la pluie après une chaude journée se blottir dans sa couverture de bébé regarder les lumières de la ville ₪ jouer du piano au beau milieu de la nuit   se balader dans NY derrière son appareil photo ...

Elle n'aime pas la violence & ses fléaux qui gangrène la ville: drogue, corruption, mafia la mode des pantalons d'homme qui descende jusqu'à la moitié des fesses la prostitution et les hommes qui traitent les femmes comme des objets sexuels les klaxons ₪ les odeurs de parfums dans les ascenseurs...
   
I took this way
Tout ça en dix lignes

   
Ava est une artiste depuis toujours. Sa grand-mère accrochait ses dessins sur la porte du frigo en lui disant que lorsqu'elle serait plus grande, son travail serait exposer dans les plus grandes galeries. Ce n'était que des gribouillages d'enfant, mais Ava y croyait dur comme fer et c'est ce qui la poussa vers sa vocation pour l'art.
Sa mère lui disait qu'elle avait la voix d'un ange et lorsqu'elles chantaient à l'église, tout le monde en avait des frissons. Elle intégra même la prestigieuse Juilliard School mais déménagea avant d'avoir pu finir ses 4 années d'études.

C'est finalement la photographie qui la fit revenir à New York où elle exerce en indépendant.
Pourquoi est-elle revenue? Elle aime prétendre que c'est pour l'amour de l'art, pour l'amour de NY. Mais en réalité c'est pour l'amour de sa mère et pour revenir aux sources. Elle est revenue vivre ici pour profiter de sa grand-mère, mais aussi pour avoir des réponses concernant la mort de sa mère et pourquoi pas trouver des informations sur son père. Elle est aussi revenue pour donner une autre chance à son cœur, bien amoché par un étranger plus âgé qui n'avait rien d'un enfant de cœur...


   
PSEUDO Carol P. AGE la trentaine FILLE OU MEC je suis une princesse :p  PRESENCE en moyenne 3/7  DE QUEL PAYS TU VIENS France Tu nous connais d'où ? Top site ObsessionSCENARIO OU INVENTE Inventé

   
   



   
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 13 Fév - 20:10


     



     
Tell us everything about you
Tout ça en 30 lignes

     

Ava traversa le hall d'une petite galerie d'art dans le Lower East Side et tomba sur l'intitulé de l'exposition "Family Tree". Chaque artiste avait composé son arbre familial au travers de photos, peintures ou sculptures et la jeune femme s'engagea dans la visite...



Une première sculpture représentait un arbre sous lequel un couple y tenait un enfant...

Mes parents se sont aimés d'un amour fou, du moins c'est ce que ma mère m'a toujours raconté. Je n'ai jamais compris pourquoi mon père nous avait quittées ? S'il aimait passionnément ma mère et s'il avait été heureux d'avoir une fille, pourquoi nous avoir abandonnées ? Jamais Maman ne m'a donné la vraie raison de son départ, et je n'ai pas eu le temps et le courage de lui demander.

Je n'ai jamais connu mon père, je n'ai aucun souvenir, juste quelques photos et les souvenirs de ma mère. Il était irlandais, militaire, motard et voilà.

Ma mère avait une voix et un cœur en or. C'était une mère aimante, une femme attentionnée et une infirmière qui aimait son métier. Ma mère aimait les gens et ne voyait que le bon en chaque être humain. Elle faisait tout son possible pour apaiser les souffrances de la gentille dame qui était tombée des escaliers ou du dealer qui s'était fait poignarder.

Ma mère s'est fait tirer dessus alors qu'elle sortait des urgences, l'affaire a été classée sans suite, les conclusions de l'enquête tirant vers une balle perdue, un dommage collatéral... Une balle a sectionné la moelle épinière de ma mère, après plusieurs complications, elle a fini tomber dans un état proche du coma et j'ai dû la faire admettre dans un centre de soins palliatifs. Elle est morte quelques jours avant mon 22ème anniversaire, j'ai quitté la ville après ça.



Ava avança dans la galerie et une peinture montrant l'évolution d'un jeune garçon la toucha ...

Je suis née à New York et j'ai grandi à Brooklyn avec ma mère et ma grand-mère dans un petit appart' douillet, ou Grandma G habite toujours. J'ai grandi sans père, mais les deux femmes de ma vie m'ont donné plus d'amour que j'aurais pu en demander. J'ai eu une enfance heureuse, simple mais pleine d'amour. On ne roulait pas sur l'or mais être ensemble, toutes les trois, c'était bien suffisant.

J'étais une enfant pétillante, pleine d'entrain. Je chantais et dansais tout le temps, me donnant en spectacle devant les amies de Grandma ou faisant rire mes amies dans la cour de récré.

L'adolescence, comme beaucoup, fut un moment assez délicat de mon existence. J'en garde quelques souvenirs honteux, comme cette période où je me la jouais gansta... L'influence de Brooklyn, sans aucun doute, mais surtout, j'avais besoin d'appartenir à un groupe, de mettre en avant mes origines. Combler un manque, celui d'un père sans doute ? Bref, entre 13 et 16 ans, j'ai trainé quelques mois avec des jeunes peu fréquentables, mais lorsque l'un d'eux a été arrêter pour meurtre, j'ai finalement pris conscience que cette voie n'était pas la mienne.

J'ai repris mes études, travaillé dur pour obtenir une bourse et j'ai finalement pu entrer à la Juilliard School. Ce furent les plus belles années de ma vie. Je chantais et jouais du piano du soir au matin. L'art était tout autour de moi, sous toutes ses formes et c'était magique.
Mais le conte de fées s'arrêta brutalement lorsque ma mère se fit tirer dessus. Et j'ai renoncé à ma dernière année à Juilliard. J'allais voir ma mère tous les jours à l'hôpital, c'était presque comme ma deuxième maison et le personnel était presque comme ma seconde famille.

Un jour, un homme est venu me voir pour me proposer un boulot dans son bar, le Paddy Maguire Ale's House. Je n'ai jamais su pourquoi il m'avait proposé de bosser chez lui, mais les soins de maman n'étaient pas donnés et j'acceptais son offre. C'était comme un signe du destin : je me retrouvais à travailler dans un bar irlandais !

Au décès de ma mère, j'ai eu besoin de prendre le large et j'ai été rejoindre une amie de Juilliard qui était danseuse en Floride et c'est là-bas que la photographie est devenue comme une évidence...



Elle s'arrêta devant une vidéo où des racines traversaient le sol pour aller rejoindre différents points du globe. Cela fit écho en elle ...

De la Floride au Dakota du Nord en passant par San Francisco ou Hawaï... J'ai dû traverser tous les états de mon beau pays avant d'aller passer quelque temps en Europe. Derrière l'objectif de mon appareil photo, je capturais des visages venant de tout horizon, de toute culture, de tout pays. Et j'espérais trouver des réponses sur mes origines.

Afro-américaine & amérindienne du côté de ma mère, j'avais toujours été baignée dans cette culture depuis mon enfance. Entendant les histoires de mes ancêtres amérindiens du Dakota ou les chants gospels... Mais il y avait toujours un vide en moi qui ne se comblerait qu'en foulant les terres de mes ancêtres irlandais.

Mon père avait grandi à Belfast et ce fut mon premier arrêt dès mon arrivée en Europe. Mais je n'ai jamais rien pu apprendre de plus, les étrangers n'étant pas les bienvenus. Étrangère, aux origines afro-américaines et constamment armée de mon appareil photo, il était encore moins facile pour moi d'avoir des infos sur mon paternel !

Alors j'ai renoncé à mon envie d'en savoir plus et je n'ai fait que visiter le pays pour m'imprégner de cette culture qui faisait également partie de moi. J'y ai d'ailleurs laissé une partie de mon cœur avant de reprendre ma route.



La photographe fut très émue lorsqu'elle tomba sur une photo représentant une petite fille et sa grand-mère, assise sur une balancelle...

Grace Mahana est la dernière branche encore intacte sur mon arbre familiale. Elle vient de souffler ses 80 ans, mais elle en parait tellement moins que c'est parfois déstabilisant. Elle a connu bien des malheurs, en perdant ses jumeaux, son mari et ma mère ensuite. Mais ayant une santé de fer, elle accuse les coups durs les uns après les autres et va de l'avant. Profitant de tous les instants de la vie. C'est un modèle pour moi et une grande source d'inspiration, d'ailleurs, c'est elle qui sera le sujet de ma première exposition photo. C'est elle qui m'a donné l'inspiration lorsque j'étais enfant...
Lorsque j'ai décidé de quitter NY, j'avais peur de la laisser seule, mais elle m'a poussé à prendre mon envol. Elle m'a rassuré et j'ai finalement pris l'avion pour la Floride. Durant les 10 années où j'ai "fui" New-York, il ne se passait pas une semaine sans que l'on s'appelle. Même à l'autre bout de l'Europe, je me débrouillais toujours pour prendre de ses nouvelles.
Puis un jour, elle m'a tellement manqué que j'ai pris conscience que je devais revenir auprès d'elle. Revenir aux sources. Et cela fait 6 mois que j'ai posé mes valises à Brooklyn, dans un petit appartement à deux pas de celui de Grandma G.


C'est un retour aux sources à différents niveaux, car j'ai pris également conscience que j'avais besoin de réponses. Concernant mon passé, mon père, la mort de ma mère. J'ai besoin de savoir ce qui s'est passé, et même si cela doit raviver de mauvais souvenirs, il va bien falloir que ma grand-mère me parle de tout ça. Je ne trouverais jamais la paix sans ça !



La jeune femme fut si touchée par cette exposition qu'elle avait hâte d'en finir, mais aux premières notes de musique qui emplirent la dernière salle, elle ne pu contenir ses larmes alors qu'une douce mélodie louait l'amour retrouvé ...

L'amour de ma mère et de ma grand-mère, c'est le seul amour que je connaisse. L'amour avec un grand A, le prince charmant, tout ça, tout ça, je ne l'ai jamais compris.
Comment comprendre l'Amour après avoir entendu toute petite que son père avait quitté sa femme alors qu'il l'aimait de tout son cœur. L'amour a toujours été un concept abstrait pour moi, malgré les jolies histoires que me racontait ma grand-mère ou ma mère.
En 32 ans, quelques hommes sont entrés dans ma vie, mais jamais au point de m'apporter des réponses sur le sens de l'Amour. Jusqu'à mon voyage en Irlande et cette rencontre avec ce biker quarantenaire aux activités douteuses.

À 28 ans, c'était la première fois qu'un homme faisait battre mon cœur aussi vite. On n'a jamais fait que parlé tous les deux, il n'y a jamais eut de baiser enflammé ou de nuit torride, mais j'ai entrevu ce que pouvait être la passion et j'ai tellement flippé que j'ai préféré m'en aller. Je ne me voyais pas commencer quelque chose avec un motard irlandais de 44 ans, sachant qu'il n'avait rien d'un enfant de cœur ! Il était tout ce que je ne pouvais supporter chez un homme et pourtant, il avait touché mon cœur.
Je pensais qu'en revenant aux Etats-Unis, j'allais l'oublier, mais je l'ai croisé encore. Comme si le destin le mettait exprès sur ma route, pour me torturer peut-être ? Et j'ai fini par l'embrasser, une seule fois, un baiser d'adieu que je regrette amèrement. Depuis je n'arrive pas à me le sortir de la tête et pourtant, je devrais parce qu'il n'est pas du côté des "gentils". Je ne sais pas ce qu'il est réellement, mais je ne veux pas le savoir. Je dois l'oublier, un point c'est tout !

Je suis une vraie calamité niveaux sentiments, je m'attache difficilement aussi bien en amour qu'en amitié. Les gens ne font que passer dans ma vie, sans jamais s'y accrocher. C'est en grande partie à cause de moi, je le sais très bien. Mais j'ai tellement peur de souffrir. Pourquoi s'attacher à quelqu'un si c'est pour le voir souffrir, le voir partir ou le voir mourir?


Je suis une vraie calamité niveaux sentiments, je m'attache difficilement aussi bien en amour qu'en amitié. Les gens ne font que passer dans ma vie, sans jamais s'y accrocher. C'est en grande partie à cause de moi, je le sais très bien. Mais j'ai tellement peur de souffrir. Pourquoi s'attacher à quelqu'un si c'est pour le voir souffrir, le voir partir ou le voir mourir?
Alors je me cache derrière mon appareil photo, c'est plus rassurant.






Après avoir terminé la visite, elle sortit de la galerie le cœur lourd. Parfois, ce n'était pas si simple de se remémorer les souvenirs, surtout quand tout lui rappelai sa solitude... Elle prit le métro et durant les 45 minutes de trajet qui la ramenèrent jusqu'à son appartement de Brooklyn, elle observa les gens entrer et sortir de la rame. Elle s'imaginait leurs bonheurs, les instants qu'ils passaient en famille ou entre amis et elle n'avait qu'une envie : vivre la même chose.
C'est pour ça qu'elle était revenue à NY. Elle voulait ressentir ces émotions passées, ces petits bonheurs qu'elle avait partagés avec sa mère et sa grand-mère et ses amis de l'époque. Elle voulait retrouver ses racines et en planter d'autres.

Une fois sortie des entrailles de New York, elle marcha dans les rues de Brooklyn et entra au Mannish Boy.
Elle connaissait le gérant et il la salua alors qu'elle entrait dans le club, se dirigeant vers le piano délaissé pour la soirée. Elle s'installa sur le tabouret et fit tinter les touches blanches et noires. Elle trouverait la paix, elle l'espérait et cela passerait surement par les notes d'un piano...
 


     



     
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageSam 13 Fév - 20:17

Bienvennuuueee !!

Bon courage pour ta fiche <3
Si tu as la moindre question, n'hésite pas *____*


_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 13 Fév - 20:43

Merci Gethin
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageSam 13 Fév - 23:30

Bienvenu parmi nous !!
J'aime beaucoup ton début de fiche! Courage pour la rédaction Wink
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 14 Fév - 12:22

Merci Daya !!!!

Je suis en pleine réflexion , j'ai les grandes idées pour mon histoire mais y'a tellement d'options qui s'offre à moi que je ne sais que choisir ... Preuve que ce forum m'inspire :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luciano Gambino
ADMIN COUP DE BOULEUR

❖ MESSAGES : 1779
❖ AVATAR : Taylor Kitsch



La cruauté est essentielle si l’on veut conserver le pouvoir. Sans elle, on apparaît faible et les adversaires en profitent. Comme les chiens : celui qui aboie le plus fort devient le chef de meute. [Saviano]

MessageDim 14 Fév - 13:51

Bonne chance en tout cas.
Si tu as des questions ou besoin d'un coup de main pour te décider, n'hésite pas. Le staff se tient à ta disposition.

_________________
 
............
“Vos parents vous ont souvent dit de ne pas jouer avec moi. Je suis la contradiction. Je suis le feu de sang-froid. Toujours avec le sourire, toujours avec les brûlures, tous les jours à quelques centimètres de la rupture. Petit sauvage est né dans la jungle de béton. Il y a les rêves que l'on fait. Il y a les rêves qui nous font. ”

Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 14 Fév - 13:57

Merci Luciano :)

Je me suis finalement décidé pour une histoire assez vague, j'ajouterais plus de détails dans ma fiche de liens Wink Vite, vite je file finir ma fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manuel Herrera
ADMIN A LA MACHETTE MAIS EN DETENTE

❖ MESSAGES : 9004



MessageDim 14 Fév - 14:04

CE CHOIX DE VAVA Je suis sur le cul, j'adooooore I love you Ca me donnerait presque envie de ressortir Beyoncé
Bienvenue chez toi et bon courage pour ta fiche Garde moi des liens sous le coude pour mes persos

_________________
mundo pequeño y es así

El policía tiene su fin, el ladrón roba para vivir.
Otro día en la semana, no puedo dormir
Mucho lo que consumí: bazuco y marihuana
Ofendido y señalado por la sociedad,
Criado y educado por la calle claro esta.
Ya ves, cual es mi camino,


Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 14 Fév - 15:50

Merci Manuel :)
Je te garde des liens avec plaisir !!!


J'ai fini mon histoire, c'est assez vague, n'est-ce pas? Et pas trop long non plus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageDim 14 Fév - 16:09


 



 
Bienvenue à New York
Tu es désormais des nôtres!

 

  J'aime beaucoup comment tu as raconté tous ses souvenirs *_*

  Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

  Pour essayer de trouver les liens qui te manquent et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

  Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé.

  Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es flic, secouriste, pompier ou même brigand, tu devrais passer dans ce topic

  Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!

 
   N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP
 

  Bienvenue parmi nous, encore une fois    


 

 



 
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageDim 14 Fév - 16:12

Bienvenue dans le coin :)
Bravo pour ta validation :)

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 14 Fév - 16:41

MERCI

Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 14 Fév - 21:31

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
There’s nothing you can’t do, now you’re in New York!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» There’s nothing you can’t do, now you’re in New York!
» 05. Can’t stop, coming in hot ! ▬ Samuel J. Fitzgerald
» “DO YOU WANNA TOUCH ME THERE„ ASTAROTH.
» CYDONIA ✖ can’t you see, her life is broken
» Gemma ► So we put our hands up like the ceiling can’t hold us

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: