Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
- If we’ve only got this life -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 13:10





Daya  Yasmeen Laghari
feat Freida Pinto

Nom Laghari Prénom(s) Daya Yasmeen Age 30 ans Nationalité et Origines Née à Bombay la jeune femme n’a pourtant pas foulé son sol natal très longtemps, c’est en effet à l’âge de 7 ans qu’elle troc la douceur et les couleurs de l’Inde pour le bruit et la grisaille de Chicago. Elle à donc la double nationalité. Métier Psychiatre indépendante Tu vis dans quel quartier? Brooklyn Groupe Simple Men Membre de gang ou pas Non Avatar Freida Pinto Crédits @me




Sociable, avenante, au sourire toujours affiché, la jeune femme dégage généralement une impression de douceur et de gentillesse ce qui est, on ne peut plus, nécessaire dans son quotidien professionnel et elle s’y réussit plutôt bien. Si Daya est d’un naturel relativement charmant, il ne faut pas pour autant croire que ces qualités font d’elle une personne candide et naïve loin de là. Il suffit de la côtoyer un tout petit peu plus que... disons quelques minutes et surtout dans un contexte plus personnel pour se rendre compte qu'elle est aussi bruyante, directe et adore avoir raison, ainsi gare à ceux qui craindraient les personnalités marquées, ils risqueraient fortement de grincer des dents en présence de l’Indienne.

La petite dernière des Laghari a toujours été très entouré, d'une loyauté sans limite, elle fait partie de ceux sur lesquels on peut compter sans modération, présente, disponible et à l’écoute, elle s'est souvent révélée être une excellente amie. Ses collègues, quant à eux, n'ont que très rarement à se plaindre d'elle, professionnelle et impliquée, elle est toujours prête à rendre service, mais son ambition et son caractère bien trempé ne plaisent bien évidemment pas à tout le monde, attention aux langues de vipère qui chuchoteraient sous couverts, ses foudres peuvent être aussi impétueuses que vive. Quant à ses relations amoureuses, elles se révèlent fougueuses et passionnées, celles-ci ont souvent brûlé avec autant d'intensité que de brièveté avec quelques exceptions notables qui on cependant finies par s’éteindre avec plus ou moins de rapidité, c’est vrai, mais, à la fin de la journée, c’est encore la seule de sa famille à vivre selon les fameuses règles de la bonne célibataire new-yorkaise.



Lorsqu’elle était petite fille, sa mère passait son temps à la réprimander, trop bruyante, trop bordélique, pas assez concentré…si certaines choses se sont améliorer d’autres se sont installés de façon définitive. Pas vraiment fan du rangement, la jeune à tendance à laisser traîner la plupart de ses affaires ce qui explique sans doute qu’elle est toujours en train de chercher quelque chose, ses clés…Son porte-feuille, la chaussure gauche de sa jolie paire d’escarpins, sa voiture… oui parce que Daya est aussi très tête en l’air, un combo souvent porteur de situation cocasse. Elle tâche pourtant tant bien que mal de travailler sur cet aspect de sa personnalité, s’attachant à ce que cela ne lui porte pas préjudice dans son travail et jusqu’ici curieusement, c’est bien le seul domaine dans lequel elle arrive à se maîtriser, son professionnalisme prenant toujours le dessus. Toutes les règles, toutes les frustrations qu’elle s’impose au quotidien et qui viennent s’ajouter à la difficulté des récits qu’elle doit engranger toute la journée se perdent et s’égrène à mesure qu’elle couche ses pinceaux sur les toiles qui emplissent le petit bureau adjacent sa chambre. Plus qu’un loisir, la peinture à toujours été une véritable passion, si la jeune femme a un temps songé à suivre un cursus d’art, sa famille l’en à très vite dissuader, ce n’était pour eux pas un métier d’avenir et les Laghari avaient travailler trop dur pour se faire une situation correcte en Amérique pour voir leurs enfants choisir une voix si peu respectable. A force de grands discours et de menaces, elle avait fini par se résigner, elle n’avait de toute façon pas vraiment les moyens de subvenir a ses études toutes seules, ses parents avaient travailler dur et n’avait laisser que peu d’espace de décision a leur progéniture. Tout ce talent qui s’étalait sur des toiles vierges était donc voué à se mourir entre les quatre murs du petit appartement de Brooklyn.

I took this way
Tout ça en dix lignes

Qu'est-ce qui vous a donné envie d'emprunter cette voie? Vocation? Pur hasard?

Devenir psychiatre n’a jamais vraiment été une vocation, en tous les cas, ce n’est pas forcement un chemin que la jeune Daya aurait choisi, elle, elle rêvait de peinture, de galerie d’art, de voyage et de liberté, mais c’est aujourd’hui d’un bureau, de paperasse et de hiérarchie dont elle se contente. Elle n’est pas pour autant malheureuse, à mesure de ses années d’études, elle avait développé puis cultivé l’intérêt qu’elle portait à cette discipline. Enfant, adolescente puis adulte, elle avait toujours aimé aider, écouter, conseiller et cet aspect social était la base de son métier. Ses 4 années d’école de médecine avaient été une véritable plaie pour elle, la concurrence, les difficultés et la variété de sujets ne la passionnait pas et bien que ses notes se révélaient tout à fait honorable, elle n’éprouvait aucun entrain pour ses études. La vraie révélation, celle qui l’avait poussé à vraiment s’impliquer dans ce qu’elle faisait, elle l’avait eu alors qu’elle était en 5e année, des lors qu’elle eut à travailler sur une spécialité, c’est à ce moment là, qu’elle avait commencé à ressentir ces petits picotements d’excitation, là, qu’elle avait commencé à passer des nuits entières à dévorer des manuels, à décortiquer les moindres propos de ses proches, à creuser derrière chaque mots, chaque tics, oui, la psychiatrie s’était imposée d’elle-même et elle n’avait jamais regretté d’avoir pris cette direction.

10 longues années d’études, l’avaient donc conduite à enfin pouvoir ouvrir son cabinet, enfin en réalité, elle le partageait avec deux autres confrères, mais elle était fière d’avoir réussi, les sacrifices qu’elle avait dû faire avaient finalement payer et le soulagement qu’elle pouvait parfois lire dans le regard de ses patients était pour elle la plus importante des récompenses.


PSEUDO Daya AGE Vintage! FILLE OU MEC Une Lady  PRESENCE Régulière mais je Rp plus souvent le week-end DE QUEL PAYS TU VIENS France Tu nous connais d'où ? Je suis tombé ici un peu par hasard en regardant dans les partenaires d’un autre forum je crois.SCENARIO OU INVENTE Inventé





by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 13:13


 



 
Tell us everything about you
Tout ça en 30 lignes

 


Lorsqu’elle ferme les yeux, il lui arrive parfois de revoir l’appartement dans lequel elle avait grandi, elle peut encore sentir l’odeur tenace des épices avec lesquelles sa mère cuisinait en chantonnant le générique de sa série préférée, elle entendait encore le brouhaha chantant et joyeux du marché qui prenait vie chaque matin non loin de la fenêtre de sa chambre, elle voyait encore toutes les couleurs de la fête d’Holi, le grand feu autour duquel elle dansait jusqu'à en avoir mal aux pieds avec ses camarades, une jolie fleur posée dans ses cheveux tressés et sa plus jolie robe blanche sur le dos. Un large sourire s’étendait toujours sur ses lèvres lorsqu’elle repensait à la douceur de son pays natal, pays qu’elle rêvait de retrouver un peu plus à chaque bougie supplémentaire sur son gâteau d’anniversaire. Un jour elle trouverait le temps de planifier ce retour aux sources qui l’appelait au plus profond d’elle-même. Elle était arrivée aux Etats-Unis alors qu’elle n’avait que sept ans, son père qui travaillait dans l’aéronautique avait été envoyé à l’autre bout du Monde pour aider au développement à l’international de l’entreprise pour laquelle il travaillait, c’était donc le cœur déchiré et l’âme triste que la famille Laghari s’était exilée pour la grisaille du Midwest.

Chicago avait été témoin de l’adaptation de cette famille indienne à la culture américaine et si elle était en mesure de pouvoir s’exprimer, elle vous conterait sans doute les difficultés que cela avait représentées pour chacun des membres de ce foyer. Son frère aîné avait très vite su s’intégrer et s’adapter à cette vie qui pour un adolescent était nettement plus appâtant que pour une petite fille un peu perdue et timide, sa grande sœur, elle avait eu besoin d’un peu plus de temps, mais une fois qu’elle se fut déniché une meilleure amie et un petit copain, Bombay ne fut subitement plus qu’un lointain souvenir. Curieusement, la petite dernière fut la plus réticente à se fondre dans une masse qui ne lui plaisait que très peu, elle rêvait de leur ancienne vie et se refusait même à essayer, ce ne fut que lorsque la lassitude prit le dessus sur le reste qu’elle commença à s’ouvrir un peu aux autres et à trouver à son tour à construite ce qui serait désormais son univers. Chicago avait abrité ses plus grandes joies, ses plus grandes peines, ses premiers émois et ses premiers chagrins d’amour, cette ville vaste et froide s’était finalement révéler être un véritable cocon qu’elle chérissait encore aujourd’hui.

Ce joli tableau de vie était bien trop heureux pour pouvoir se retrouver sur les toiles noircies de Daya, elle qui ne trouvait souvent son inspiration que dans la tristesse et la mélancolie allait bien vite être servie. Elle avait 19 ans, venait d’intégrer l’école de médecine de la ville et faisait la fierté de ses parents et de son petit-ami, tout se déroulait selon les plans que tout le monde semblait avoir fixés pour elle, excepté la jeune femme elle-même peut-être. Puis il y avait eu l’accident qui avait coûté la vie de son père, un instant seulement, il n’avait fallu que quelques secondes à cette voiture pour modifier l’existence d’une famille entière. Elle ne reverrait plus le sourire chaleureux de son père, n’entendrait plus cette voix si familière qui l’avait bercé, rassuré et sermonner, il ne la verrait jamais obtenir ce diplôme qui représentait tant pour lui, juste un instant, juste une personne qui avait donné un tournant à sa vie sans même prendre la peine de s’arrêter sur son passage.

Quelques mois après son 22e anniversaire, la brunette déposa minutieusement ses affaires dans le fond d’une grande valise, des vêtements, son ordinateur et quelques souvenirs d’enfance, puis elle embrassa sa mère et pris le train en direction de la grosse pomme. Quitter le nid familial ne fut pas aussi facile qu’elle l’avait imaginé, elle ne partait pas si loin que ca certes, mais elle se sentait tout de même complétement déraciné bien qu’également particulièrement excité par l’idée de se retrouver seule avec elle-même et de commencer enfin à vivre sa propre vie, de construire un univers qui n’appartiendrait qu’a elle. Elle intégra la New York University School of Medicine en septembre et commença donc sa spécialisation, bien vite Daya eu l’occasion de se rendre compte que son cursus ne laissait que bien peu de place pour se construire une vie sociale en dehors de l’enceinte de l’école, heureusement pour elle sa colocataire se transforma bien vite en une amie de premier plan qui apporta avec elle de nombreuses connaissances, ainsi était né le cercle new-yorkais de la jeune femme.
C’est d’ailleurs grâce à cette même personne qu’elle rencontra par la suite celui avec qui elle restera quatre ans, celui qui l’avait soutenu durant ses longues heures de révisions, celui qui l’avait aussi forcé à décrocher de ses bouquins et à profiter un peu de cette ville qui ne dort jamais, celui qui l’avait encouragé à écumer les galeries d’art pour vendre les toiles sur lesquelles elle mettait tant d’ardeur…Il avait été sa première vraie relation d’adulte, une relation née d’une rencontre aussi fortuite que possible.

Ce soir-là, Daya était enfermée dans sa chambre en train de travailler une toile, de la peinture bleue recouvrant ses doigts et tachant ses avant-bras, lorsqu’elle avait été perturbée par un bruit sourd et soudain, le pinceau qu’elle tenait s’échappa de l’emprise de ses doigts et rejoignit le sol sans bruit. Quelques secondes durant, elle resta immobile puis sans perdre de temps, la jeune femme s’était levé le cœur battant, une vague impression pesant sur son estomac, elle appela son amie mais seul l’écho de sa voix lui revint, elle passa de pièce en pièce sans apercevoir le moindre mouvement, le moindre son, puis, finalement, elle entre aperçus du coin de l’œil une forme sombre derrière le comptoir de la petite cuisine encastré derrière le canapé. Elle était là, étendue sur le sol, immobile. Prise de panique la jeune femme se précipita vers sa meilleure amie et tâche de la faire revenir à elle sans grand succès, les mains tremblantes et le pas chancelant, elle récupéra son téléphone et composa le 911.

Les pompiers étaient arrivés rapidement et entre-temps la raison de leur intervention était finalement revenu à elle, mais ils insistèrent tout de même pour la transporter à l’hôpital pour un contrôle et malgré ses protestations, l’Indienne ne lui laissa guère plus le choix que les pompiers. Ce ne fut qu’une fois le stress et la peur dissiper, qu’elle le remarqua, il était beau garçon et dégageait quelque chose, une impression qu’elle n’identifiait pas, tous ce dont elle se souvenait , c’était d’avoir eu envie de coucher sur le papier cette curieuse impression. Assis dans l’ambulance en silence, elle le dévisagea sans doute un peu, ce qu’il semblait faire également, allez savoir qui avait commencé ? C’était au final sans véritable importance, elle lui adressa un sourire qu’il lui renvoya, les circonstances, le décor autour étaient un peu étrange pour une première rencontre, mais aucun des deux ne semblait véritablement s’en formaliser…

Quatre ans de complicité et d’amour avaient suivi, quatre ans qui s’étaient un jour éteint sans vraiment crier garent, la vie avait continué et leurs envies avaient changé, l’image de ce futur qu’ils envisageaient ne semblait pas prendre la même direction et avait fini par briser ce qui avait un jour été, pire encore, tout ce qu’elle avait un jour aimé, l’insupportait au plus haut point et tout ce qui faisait sa propre personnalité semblait littéralement détourner son petit ami d’elle. L’amour les avait donc progressivement quittés, ne laissant entre eux que rancœurs et colère et c’est sur des mots bien loin des premiers, je t’aime que leurs chemins s’étaient séparés.

Des hommes, il y en avait eu d’autres ces trois dernières années, mais Josef avait cette place particulière et bien que sa colère se soit calmer, elle n’avait jamais cherché à le recroiser, le passé était bien mieux enterré au sein d’une de ses toiles, perdu dans un amas de couleurs et de formes qu’elle seule pouvait comprendre.

Bien qu’aujourd’hui le niveau de vie de la demoiselle se soit nettement amélioré, elle vit toujours dans le quartier qui l’a accueilli il y a 8 ans, son appartement n’est pas bien plus grand, mais elle ne le partage plus, son ancienne colocataire est toujours sa meilleure amie et son affaire fonctionne bien, elle se spécialise peu à peu dans la psychiatrie traumatique et il lui arrive même désormais de travailler directement avec les forces de l’ordres et les soldats du feu, non pas dans le cadre de leurs affaires, l’expérience de la jeune femme n’étant pas encore suffisante et pour être tout à fait honnête ce n’est pas vraiment le type de cas qu’elle a envie de voir envahir son esprit. Partager l’esprit de lambdas désorientés oui, pénétrer l’esprit de gens clairement mal intentionné, non merci…

Elle se contente donc d’œuvrer pour soulager les héros new-yorkais du lourd fardeau traumatique qu’est leur quotidien, une véritable chance de diversifier son portefeuille client tout en œuvrant pour le bien de tous. Merci à son collègue un peu trop débordé pour le cadeau. Quant à ses peintures ? Les toiles ont cessé de s’amonceler, les pinceaux ont séché et les couleurs se sont affadies, le temps, elle ne l’a plus vraiment ou peut-être est-ce son inspiration qui a foutu le camp, elle ne saurait le dire. Peut-être finira-t-elle par la retrouver au coin d’une rue, au détour d’un mot, d’une image ou peut-être dans un souvenir qui referait soudainement surface…




 



 
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 13:14

BIENVENUE PAR ICI !
Bon courage pour cette fichette déjà bien entamée.
J'espère que tu te plairas parmi nous.

Si tu as des questions ou autre, n'hésites pas à venir me trouver, ou nous trouver. On se tient à disposition pour toi,
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageDim 7 Fév - 13:15

Bienvenue !!

Bon courage pour la fin de ta fiche *___ *!

Une psy.... elle va avoir à faire ici xDxD

Si tu as la moindre question, n'hésite pas !

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manuel Herrera
ADMIN A LA MACHETTE MAIS EN DETENTE

❖ MESSAGES : 9004



MessageDim 7 Fév - 13:17

BIENVENUE CHEZ TOI

Tu me vends déjà du rêve et j'ai une idée de lien pour Lyla Bon courage pour ta fiche ou ce qu'il en reste à compléter et n'hésite pas si tu as besoin de nous I love you

_________________
mundo pequeño y es así

El policía tiene su fin, el ladrón roba para vivir.
Otro día en la semana, no puedo dormir
Mucho lo que consumí: bazuco y marihuana
Ofendido y señalado por la sociedad,
Criado y educado por la calle claro esta.
Ya ves, cual es mi camino,


Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 13:21

Merci pour l'accueil les petits chats !
Il ne me reste pas grand chose à ajouter dans mon histoire, ce sera bouclé demain au plus tard !
et oui j'espère bien qu'elle aura du boulot entre les flics et le personnel médical... je pense qu'elle devrait trouver son lot de traumatisé de la vie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669


MessageDim 7 Fév - 13:30

Bienvenue choupette !
En plus d'être magnifique, je suis sûre qu'on va pouvoir se trouver quelque chose.
Tiens-toi prête.

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 14:45

Bienvenue à toi ma belle ! C'est clair que tu vas avoir du boulot ici XD. Hâte de lire ta fiche terminée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageDim 7 Fév - 15:31

Bienvenue :)
Très bon choix d'avatar en tout cas :)

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 15:59

Quelle belle plume, je suis intriguée ! Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 16:31

Super choix d'avatar, Freida est hot! Bienvenue ici, au plaisir de te croiser dans le jeu
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 19:41

Merci pour tous vos compliments
Et je vous attend donc pour les liens ce sera avec grand plaisir !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Deputy Woodward
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 140


MessageDim 7 Fév - 23:40





Bienvenue à New York
Tu es désormais des nôtres!


J'ai adoré ta plume, ma belle, tu écris vraiment trop bien. Et l'histoire est superbe, I love you


Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

Pour essayer de trouver les liens qui te manquent et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé.

Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es flic, secouriste, pompier ou même brigand, tu devrais passer dans ce topic

Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!


N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP


Bienvenue parmi nous, encore une fois







by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 23:45

Oh merci, ca me touche beaucoup!
Je m'occupe de faire répertorier tout ca dès demain ! merci pour la validation, c'est du service rapide !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 7 Fév - 23:47

Et tu me réserves un lien avec l'un de mes personnages,
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 8 Fév - 0:49

Ta plume est un régal pour les yeux ! Dépêche-toi de créer ta fiche de lien, j'ai une demande et une idée à t'exprimer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manuel Herrera
ADMIN A LA MACHETTE MAIS EN DETENTE

❖ MESSAGES : 9004



MessageLun 8 Fév - 6:52

Superbe fiche en tout cas I love you

_________________
mundo pequeño y es así

El policía tiene su fin, el ladrón roba para vivir.
Otro día en la semana, no puedo dormir
Mucho lo que consumí: bazuco y marihuana
Ofendido y señalado por la sociedad,
Criado y educado por la calle claro esta.
Ya ves, cual es mi camino,


Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 8 Fév - 8:26

Bienvenuuuuuue! Avec un peu de retard désolée, mais mieux vaut tard que jamais Hâte de pouvoir trouver un rp avec toé ! ♥

Au passage, super fiche, j'suis fan ♥
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 8 Fév - 17:15

Vous êtes tous trop mignons
Je vais créer ma fiche de lien de ce pas !
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 8 Fév - 18:21

Bienvenue à toi :smi7: Très jolie fiche effectivement
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
- If we’ve only got this life -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: