Revenir en haut Aller en bas


Partagez
Topic #4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mayor Bloomberg
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392
Topic #4 Giphy

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyLun 28 Déc - 20:31





Intrigue
Santa Claus is dead



- Benjamin Hamilton
- Cinzia Gambino
- Florence Fleury-Arnaud
- Lyla Canjura
- Matthew Odair


Quand on travaille à la caserne 55 et que l'on est en service la moindre des choses est de savoir oublier les conflits et les rancœurs, d'essayer de réagir au mieux pour aider le plus de monde possible... ce que visiblement Matthew a oublié en s'emportant de la sorte sur Lyla. La tension entre les deux est plus que palpable et il en faudrait certainement peu pour qu'ils en viennent aux mains... jusqu'à ce que la tentation soit trop forte et que le secouriste se reçoive un coup de poing lui cassant le nez de la part de sa collègue. La journaliste, accompagnée de Benjamin et de Cinzia, s'approchèrent des deux secouristes dans l’espoir de trouver de l'aide aussi bien pour la Sicilienne que pour l'enfant qu'elle avait sauvé quelques minutes auparavant. Certainement qu'ils auraient mieux fait de passer leur route. Que tout se passe bien dans une telle situation est forcément impossible !
La mère de l'enfant mort qui se trouvait entre les deux secouristes sortit soudain un flingue de son sac à main,  et avant que quiconque puisse réagir  elle se fit exploser la cervelle projetant entre autre du sang  et des bouts de cervelle sur tous ceux qui se trouvaient autour d'elle à savoir Lyla, Matthew, Benjamin Cinzia et Florence . Le coup de feu, le sang sur le pavé, la vue du corps provoqua de nouveau un grand mouvement de foule...


Les règles:

• Pas de tour par tour.
• Veiller à rester cohérent face à la situation !
• Faites également attention à bien prendre en compte les actions des autres (ainsi que les paroles bien entendu) et de jouer le jeu.
• Et finalement, s'amuser, bien entendu.


 




by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
Matthew Odair
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee
Topic #4 Tumblr_og9idtL5hd1qh109ao1_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMar 29 Déc - 22:42

Se tenant son nez douloureux,  il poussa un petit cri de surprise lorsque la femme sortit le flingue pour se faire sauter la cervelle. Et c'était vraiment au sens propre.  Durant quelques instants, de façon nerveuse, presque hystérique, il s'essuya vigoureusement un œil : il était certain d'avoir reçu un "morceau" dedans. Inspirant-expirant pour tenter de calmer ses nerfs, il se tenait toujours d'une main son nez qui pissait le sang. Personne ne devait le toucher. Personne ne devait prendre ce risque... et pourtant il aurait bien fallu qu'il ait ses deux mains pour aider  Cinzia -ou le gamin- qui n'avaient pas l'air dans un bon état. Il était en parti rassuré de la savoir en vie mais il aurait largement préféré qu'elle soit loin d'ici, loin de cette mascarade. Tout le monde semblait encore choqué de ce qui venait de se passer sous leurs yeux -par sa faute- et il ne savait pas comment reprendre la parole. Son cerveau n'avait pas l'air de vouloir fonctionner dans le bon sens.  Il se donna une claque, une vraie, pour reprendre ses esprits. Je suppose que personne n'a été touché par une balle... c'est déjà ça. souffla-t-il assez fort pour se faire entendre par les personnes qui l'entouraient. Il se tourna vers Lyla Tu sais où es l'ambulance la plus proche ?! On était garé à l'autre bout de Times Square pour couvrir le plus l’événement... Impossible d'y aller avec tout ce bordel, ça prendrait trop de temps.  Il aurait du aller aider les blessés mais pour l'instant il jugeait ça trop dangereux. Quelqu'un a un mouchoir ?  Et oui, c'était pour se le foutre dans le nez à son plus grand bonheur mais ça serait mieux que rien...

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
Cinzia Herrera
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669
Topic #4 1489620298-tumblr-myy4kenaar1t1e5n6o1-500

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMar 29 Déc - 23:30

J’aurais dû être rassurée. J’avais retrouvé des têtes familières parmi la foule hystérique. Tout aurait dû bien se passer, pour moi, comme pour ce gamin. Or, une femme, sans que je ne comprenne ses raisons, se fait sauter la cervelle. Le sang gicla. J’en étais pleine et j’en demeurai stupéfaite de longues secondes. Très longues. Instinctivement, j’essuyai mon visage avec ma manche, ce qui aggrava la situation. J’étais dégoutée. J’en avais envie de vomir et je l’aurais fait si, en cherchant Lyla ou Matthew du regard, je n’avais pas constaté que mon meilleur ami était blessé. Ni une ni deux, et sans réfléchir aux conséquences, je bondis sur lui, refilant l’enfant apeuré à Benjamin qui, un peu plus tôt, s’était inquiété pour moi. « ça va ? Fais voir ? Il faut que je vois si c’est grave. » C’était stupide, je n’aurais rien pu faire pour lui, d’autant qu’il me repoussa avec une brusquerie que je ne lui connaissais pas. « ça va, je suis pas blessée. C’est bon. Ça risque rien » soufflais-je doucement pour qu’il soit le seul à pouvoir m’entendre, sans songer récupérer dans mon sac un mouchoir tandis qu’il vociférait des ordres. Je crois que c’est à ce moment-là que je réalisai à quel point la situation était grave. Autour de nous, les pylônes électriques cédaient. Si nous restions là, nous nous ne en sortirions pas indemne. En panique, alors que l’étau se resserrait, je me tournai vers tous ces gens embarqués avec moi dans le même bateau pour leur ordonner de fuir, mais le son qui sortit de ma bouche ressemblait au miaulement d’un chaton. Je tentai de bouger, mais j’étais paralysée. J’étais comme déconnectée de la réalité et quelque chose me disait que bientôt, je serai leur boulet, un de plus.

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
Lyla Gambino
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox
Topic #4 Vv7z
Topic #4 X6k0

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMer 30 Déc - 13:28

Le coup était parti tout seul. Sa petite gueule de connard prétentieux me sortait par tous les trous. Avec la situation de stress que nous vivions, je n’avais pas pu m’en empêcher. Mais toute la haine qu’il m’inspirait disparut à l’instant même où je vis la mère sortir son flingue. Je me vis faire un pas vers elle, la bouche ouverte, j’aurais mieux fait d’éviter, j’en avais partout, jusque dans la bouche. J’étais bonne pour un test VIH après tout ça, j’étais bonne pour des mois de cauchemars. L’avantage de l’armée, c’était que ça m’avait permis d’apprendre à faire la part des choses et de me focaliser sur l’essentiel. Après avoir craché et essuyé ma face avec ma manche, je me tournai, pour voir autour de moi si tout le monde allait bien, je reconnus Cinzia, visiblement en état de choc, je la serrai dans mes bras. « Tout va bien, ma chérie, t’en fais pas, je vais vous sortir de là ! » La tenant toujours fermement, je me tournai vers Odair. « Elles ne sont pas assez grandes pour transporter tous les blessés, la zone devient dangereuse, il va falloir faire évacuer. Faut trouver un flic, qu’il mette un peu d’ordre dans tout ça ! Toi, le grand blond, tu peux pas essayer de nous trouver un flic ? » Je n’avais pas vu que cette masse informe recroquevillée un peu plus loin, c’était Florence. Gardant la main de Cinzia prisonnière de la mienne, je la rejoignis et m’agenouillai. « FloFlou, ça va ? Est-ce que tu as mal quelque part ? C’est Lyla, laisse-moi t’ausculter, laisse-moi t’aider… »

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMer 30 Déc - 21:30


C’était le bordel et la première pensée qui m’était venue à l’esprit c’était qu’il aurait été d’une facilité déconcertante de jouer au pickpocket. Cela prouvait que je n’étais pas tout à fait guéri de mes mauvaises habitudes même si je ne faisais rien. J’avais repéré une personne que je connaissais et qui semblait être beaucoup trop près de l’arbre en feu… A peine j’étais arrivé près de Florence que Cinzia nous rejoint ! Elle était agitée et avait un enfant avec elle. Je hochais la tête à ses paroles en sachant parfaitement qu’il serait impossible de retrouver les parents du gamin dans cette foule paniquée. Non ! Il fallait se mettre à l’abri et pour cela on rejoint des secouristes. Ils allaient nous aider ! Du moins ils le feraient sûrement lorsqu’ils auraient fini de s'entretuer. Ce ne fut pas notre arrivée qui calma le jeu mais la femme qui se fit sauter la cervelle… Du sang, et de la matière grise éclaboussèrent les alentours. Étant en second plan j’étais moins touché que les autres mais cela me dégoûta.

Sans réfléchir je récupérais le gamin que Cinzia me confiait et je donnais même un mouchoir au secouriste qui semblait avoir le nez cassé. Je me tournais vers Florence pour voir comment elle allait mais la secouriste s’adressa à moi pour me demander d’aller chercher un flic. J’hésitais une seconde pour jeter un coup d’œil aux deux jeunes femmes avec qui j’étais arrivé jusqu’ici ainsi qu’au gosse.
Puis je me décidais car le suicide de la femme avait déjà du traumatiser la gamin et il n’était pas question de le laisser près de cette vision d’horreur. Aussi je fis un tour sur moi-même ! L’avantage d’être grand c’était que je pouvais voir plus facilement les personnes des environs.

Type d'action : Je cherche un flic dans la foule.

Et comme par hasard aucun représentant de l'ordre ne se trouvait à proximité. Je me tournais vers la secouriste...


- Je vais voir plus loin ! Y'a aucun flic d'assez près...


Je ne tentais pas de déposer le gamin au sol puisqu'il me tenait tellement fort qu'il m'en étranglait presque ce qui ne m'aidait pas. Je m'éloignais ensuite légèrement en tentant de me frayer un chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Mayor Bloomberg
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392
Topic #4 Giphy

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMer 30 Déc - 21:30

Le membre 'Benjamin Hamilton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Intrigue' :
Topic #4 2qaoj2o
Revenir en haut Aller en bas
Florence Fleury-Arnaud
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie
Topic #4 Tumblr_mzk13qDSMF1qaa8d1o6_250
Topic #4 Tumblr_mh932rJdgO1qiahp5o4_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyJeu 31 Déc - 1:15

    Cette situation était totalement folle. Un sapin qui prends feu à Noël, c'est fou, et encore, je crois que c'est le truc, le moins fou que j'ai pu voir ce soir. Je reste là, je ne bouge pas, comme si, comme si j'étais pétrifiée, pas par la peur, mais parce que je trouvais que ce sapin qui prenait feu était beau, ou presque. En vérité, je ne sais pas, je crois que mon cerveau a eu un sacré manquement à ce moment là pour que je reste sans réactions de la sorte. Heureusement, cela n'allait pas durer éternellement. En fait, je me mets à suivre finalement le mouvement, je dois m'écarter de cet arbre tout simplement et c'est ce que je fais, un peu, pas trop, j'ai envie d'être au coeur de l'action pour pouvoir rédiger un article authentique. C'est alors que je vois Cinzia, avec un gamin qui a des brûlures tout comme elle. Elle me dit qu'il faut trouver de l'aide. Bah oui, je comprends bien, mais je suis pas secouriste moi, j'y connais rien dans ce domaine. Puis, Benjamin arrive, oui, le livreur de pizza, je sais pas ce qu'il fout là, peut être qu'un type devant le sapin avait un petit creux et à commander une pizza, ou pas, peut être qu'il ne bossait pas ce soir. Bref, je suis présente de corps, mais j'ai comme l'impression que mon esprit est ailleurs, perdu entre le confins des galaxies, entre la porte des étoiles et un sabre laser. Soudain, je vois Lyla, elle va pouvoir nous aider, elle sait y faire avec les blessés mais je crois qu'elle est en train de s'engueuler avec un autre type. Elle lui donne une sacré mandale. Tout va bien, la situation est sous contrôle, c'est moi qui vous le dit. En fait, j'en sais strictement rien, je suis en dehors du monde, c'est Noël, ça devrait être la joie nom d'un chien. Puis, une femme juste devant nous se fait exploser la cervelle. Mon réflexe est intense, je me recroqueville, je dois me protéger, je le dois. Ce n'est pas en agissant de la sorte que ça ira mieux mais c'est le réflexe que j'ai alors que je me retrouve pleine de sang. Où suis-je ? C'est un mauvais rêve ? Merde ... Je suis dans une sorte de torpeur, je ne sais plus où je suis puis ... Lyla vient vers moi. Elle me parle mais je ne comprends pas ce qu'elle me dit. Mon seul réflexe, c'est de la prendre dans mes bras en la voyant couverte de sang. Je n'ai même pas réalisée que j'étais dans le même état qu'elle. Qu'est ce qu'on va devenir ? J'ai peur, maman ...

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Odair
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee
Topic #4 Tumblr_og9idtL5hd1qh109ao1_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyJeu 31 Déc - 15:24

Ça va Cinzia, il est juste cassé ce n'est rien. répliqua-t-il beaucoup plus sèchement qu'il ne l'aurait voulu, mais il avait peur pour elle. Sincèrement peur qu'en l'approchant trop elle risque de se contaminer. Il craignait aussi que Lyla comprenne qu'il y avait aiguille sous roche. Il avait beau ne pas pouvoir la voir en peinture, elle était assez maligne pour comprendre que quelque chose clochait. Inspirer. Expirer et tout irait bien. Je sais bien qu'elles ne sont pas assez grandes pour transporter tous les blessés... mais tu veux qu'on fasse quoi ? Il faut bien commencer à évacuer les cas les plus graves le plus rapidement possible, sinon les blessés vont finir par s'entasser... Il tut quelques instants avant de souffler Je suis sûr que les renforts vont arriver, bientôt. Il laissa Lyla gérer et s'approcha du type. Vous allez bien ? Et l'enfant ? Il se tut quelques instants avant de reprendre la parole Lyla, avec... Machin oui Machin pour Benjamin, désolé le grand blond mais ce n'était pas le moment de taper la causette On peut essayer de faire évacuer un maximum, et éviter la cohue, mais à deux ça ne sera jamais suffisant. Oui, il ne lui demandait pas non plus son avis, mais là encore il jugeait que c'était un gain de temps, et vu la carrure que le type avait, on aurait plus tendance à l'écouter que lui qui n'était pas très épais. Est-ce qu'elle peut marcher ?! dit-il en désignant Florence de la tête. Plus les minutes défilaient, plus les pilonnes semblaient céder. Il fallait faire vite et pourtant tout le monde courrait toujours un peu dans tous les sens. Il tenta de siffler pour attirer l'attention et tenter de leur faire comprendre qu'il fallait évacuer, mais cela passa totalement inaperçu.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
Lyla Gambino
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox
Topic #4 Vv7z
Topic #4 X6k0

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyDim 3 Jan - 17:14

« Où tu vois, ici, des blessés prioritaires ? » lui crachai-je avec aussi peu de sympathie dont j’étais capable pour les types de son espèce. Je ne comprenais toujours pas ce que Cinzia lui trouvait mais je ne la jugeais pas, même si je devais bien admettre qu’une part de moi était un peu jalouse. Maintenant que j’étais là, il était tout bonnement hors de question qu’il s’occupe de Cinzia, qu’il la prenne en charge d’une quelconque façon ou qu’il la transporte où que ce soit ou bien j’allais lui arracher les yeux et les lui faire bouffer. « Florence est en état de choc, faudrait que quelqu’un reste avec elle. Blondinet, ne court pas après les flics, ça ne sert à rien ! Viens par ici et pose-toi près d’elle ! » Je me redressai, j’essuyai mes mains pour la énième fois sur mon jean et j’essayai de me repérer pour savoir où j’avais garé l’ambulance. J’avais perdu mon équipier du soir, peut-être mort, avec un peu de chance, je n’avais jamais pu blairer Brian de toute façon. « Odair, rassemble notre petit groupe et tente de voir si sur la route, y a moyen de ramasser de grands blessés au passage, je suis garée à dix minutes d’ici, je ne vais pas pouvoir me rapprocher … » Je réfléchissais à voix haute et me rendis compte que je ne pouvais pas les laisser ici, nous ne nous retrouverions jamais. « Ok, on va faire autrement. Blondinet, ce serait appréciable que tu mettes tes supers muscles à notre service et que tu portes Florence. Odair, attrape le gamin et on va aller à l’ambulance, advienne que pourra ! » Je leur fis un signe de tête, il ne leur fallut pas un quart de seconde pour réagir et nous nous dirigeâmes tous du côté où j’avais garé la voiture.

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
Cinzia Herrera
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669
Topic #4 1489620298-tumblr-myy4kenaar1t1e5n6o1-500

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyDim 3 Jan - 17:38

Florence était aussi perdue que je ne l’étais moi-même. La différence, c’était que j’avais bien conscience de ce se jouait, je n'arrivais simplement pas à l'exprimer. J’avais été jetée par mon ami pour m’être inquiétée de lui, il n’y avait aucun flic à proximité, j’avais du sang plein les doigts, les vêtements et la bouche, mes mains étaient douloureuses et ma tête me hurlait qu’un danger était imminent. Étais-je la seule à avoir remarqué que les pylônes s’écroulaient comme des dominos ? Matt semblait prendre un malin plaisir à contrarier Lyla. Les fumées toxiques se propageaient en même temps que le ce feu qui prenait sur les toits en bois des chalets du marché de Noël. Plus jamais je ne participerai à de telles festivités. C’était un piège à con. Un piège tout court, car si je hurlai : « IL FAUT COURIR. MAINTENANT » alors que nous nous dirigions le plus prestement possible vers l’ambulance de Lyla, nous n’eûmes pas le temps d’accélérer la cadence. Un pylône nous barra la route. Il s’en était fallu de peu pour que la Mexicaine et moi soyons tuées sur le coup. « Si on continue à s’inquiéter de tout le monde, on va y laisser notre peau. On ne peut pas sauver la veuve et l’orphelin. On peut à peine se sauver nous-mêmes. » Je ne manquais pas d’altruisme, mais il était hors de question que je crève ce soir. « Je me fous de trouver l’ambulance, il faut fuir la foule. Ils courent comme des rats vers leur propre perte. Les flics sont fidèles à eux-mêmes, une bande d’incompétents. Personne ne nous en voudra d’essayer de sauver notre peau. » Je cherchai autour de moi après un passage. Je crus en repérer un. « Là, essayons par là. » Le problème, quand le chaos s’installe, c’est qu’il y a toujours des parasites pour profiter de la situation et, tandis que nous approchions notre but, un malfrat tint Benjamin en joue. « Tes clés de bagnole, enfoiré. Ton fric et les bijoux des pétasses qui t'accompagnent. Magne-toi le cul.»  

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMer 6 Jan - 14:13


Même en faisant quelques pas il m’était impossible d’apercevoir le moindre flic et la fumée suffocante n’aidait pas. Je constatais aussi à ce moment que certains pylônes vacillaient dangereusement mais je ne disais rien. La panique était déjà assez grande et je n’avais pas envie que cela empire même si j’avais du mal à croire que cela pouvait être pire. Je jetais un dernier coup d’œil en maudissant les représentants de l’ordre qui semblaient avoir disparu. Je ne cherchais pas plus longtemps et me rapprochait de nouveau lorsque la secouriste prononça son prénom. Je ne discutais pas et allait près de ma cliente en tenant toujours le gamin qui ne cessait de trembler.
Je ne disais pas un mot mais je me posais près d’elle en faisant attention pour qu’elle ne se fasse pas bousculer… Je savais qu’attendre n’était pas une solution mais qui étaient mieux placés que les secouristes ? Personne ! Enfin les deux que l’on avait trouvés semblaient régler un conflit et cela n’était pas le moment. Sans m’en rendre compte j’essuyais le sang du visage de Florence avec mes gants en m’adressant à elle d’une voix calme malgré la situation.



- On va vite se tirer d'ici ! Je reportais mon attention sur Cinzia et tentais de mettre ma mésaventure de côté. Oui ! Il faut qu’on se barre de là !


Et visiblement on était tous d’accord au final. J’acquiesçais d’un signe de tête à l’attention de la secouriste et confiais le gamin au dénommé Odair. Je me tournais vers Florence pour lui faire quitter les lieux. Maintenant qu’on savait quoi faire on avait plus qu’à se bouger le cul… Je passais devant en emprunter la direction qu’avait indiquée Cinzia mais il aurait été trop facile qu’on puisse se barrer sans soucis.
Je n’avais fait que quelques pas lorsque je me trouvais en face d’un mec armé. Je ne pus me retenir de lever les yeux au ciel. Pourquoi maintenant ? Et puis ce n’était pas moi qui allais lui filer ma voiture… Je n’en avais pas !
 Cependant, j'improvisais.


- Ok ! Les clés sont dans la poche de mon jean. Je vais la poser, dis-je en parlant de Florence.


Je posais la jeune femme, vérifiais qu'elle était soutenue et faisait un pas pour qu’elle soit derrière moi. Je récupérais ensuite les clés de mon appartement et faisait en sorte que seul le porte-clés soit visible quand je les tendais sans mouvement brusque au gars. Il fallait que j’arrive à récupérer son arme quand il allait prendre le trousseau.


Type d'action : Je tente de désarmer le type.


Visiblement il ne s'attendait pas à ça ! Je parvenais à le désarmer et je ne traînais pas pour lui dégommer une droite monumentale qui le fit tomber au sol. Je glissais le flingue dans la poche de ma veste et récupérais Florence.


- Cette fois on bouge avant de finir cramé ou buté par un dingue !


Revenir en haut Aller en bas
Mayor Bloomberg
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392
Topic #4 Giphy

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMer 6 Jan - 14:13

Le membre 'Benjamin Hamilton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Intrigue' :
Topic #4 S248xk
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Odair
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee
Topic #4 Tumblr_og9idtL5hd1qh109ao1_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMer 6 Jan - 21:22

Il préféra ne pas répondre à Lyla qui était en train de s'énerver mais par contre il acquiesça juste sagement quand elle lui demander d'essayer de trouver les plus grands blessés pour qu'ils puissent les ramasser. Il se tut également quand il prit le gamin dans les bras. Ce n'était pas le mauvais de faire dans la mauvaise foi et il préféra laisser l'autre secouriste gérer. Alors qu'ils tentaient d'évacuer les lieux un pilonne tomba juste devant leur tronche manquant de répandre un peu plus de cervelle sur le sol. Cinzia a raison, tant que ça chauffe comme ça on risque plus de se faire blesser, tuer qu'autre chose. Il se tourna de nouveau vers Lyla On les éloigne de la foule, on essaye de trouver une foutue ambulance... si sur notre chemin on voit des blessés, on les embarque... et après on verra. Après, il comptait bien revenir ici pour aider un maximum mais pour l'instant sauver la peau du petit groupe paraissait plus judicieux. Cinzia avait repéré un endroit par où partir et soudain, un mec mit le Blondinet en joue. Il dut se mordre la langue très violemment pour ne rien répliquer. Se faire tirer dessus ou faire tuer Benjamin parce qu'il n'avait pas su la fermer était une très mauvaise idée.

Les choses allaient dégénérer ça ne pouvait avoir être autrement, et avant qu'il ait pu comprendre quoi que se soit, Benjamin avait réussi à désarmer leur agresseur et le petit groupe fila vers une issue qui leur semblait meilleure... seulement, ils avaient à peine parcouru une centaine de mètres qu'ils se firent arrêter par quatre policiers ! Policiers qui remarquèrent l'arme de Benjamin. Ils allaient finir au poste, et d'ailleurs l'un des hommes demanda au blondinet de déposer l'arme au sol et s'il avait un permis pour cette dernière... Ils étaient foutus.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
Florence Fleury-Arnaud
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie
Topic #4 Tumblr_mzk13qDSMF1qaa8d1o6_250
Topic #4 Tumblr_mh932rJdgO1qiahp5o4_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyJeu 7 Jan - 1:10

    En général, je n'ai pas peur comme ça, mais aujourd'hui semblait être un jour différent des autres que j'ai connus avant. Je ne comprenais pas, je ne suis pas du genre à perdre mon sang froid, mais il faut croire que j'en avais trop vu ce soir, et le fait d'être en partie recouverte de sang ne m'aidait pas le moins du monde, je le voyais bien. Bref, je ne savais pas quoi faire, mais je ne me voyais pas m'éloigner de Lyla pour le moment. Je savais qu'elle saurait trouver quoi faire dans tout ce qui nous tombait dessus là maintenant. Un secouriste et elle-même désignèrent Benjamin par Machin et Blondinet. Même si pour moi, il n'était que le livreur de pizza, le fait de connaître son visage me faisait du bien. A vrai dire, je n'avais pas fait attention à Cinzia, si peu en tout cas, que je n'avais pas réalisée qu'elle avait avec nous dans ce pétrin. Lyla voulait que Benjamin me porte mais ça irait. Ce n'est pas parce que je lui avais sauté dessus que je ne pouvais pas marcher. Fallait que je me ressaisisse un peu et ça irait. Je me foutais une claque comme pour me réveiller mais ça n'avait pas d'effets. Bref, il fallait partir d'ici pour sauver notre peau. C'est ce que nous tentions de faire, mais un fou parmi les fou braqua une arme sur Benjamin. Je me planquais derrière Lyla du coup, j'avais peur qu'il me troue la peau. Oui, je sais, c'est égoïste en y repensant, mais je ne voulais pas faire à mal. En tout cas Benjamin arrivait à désarmer le type, heureusement. Il fallait partir, partir. Je lui disais que je pouvais courir, mais plus vite je serais revenue chez moi, mieux ce sera, assurément. Mais une bande de joyeux policiers arrivèrent devant nous. Ils faisaient un excès de zèle là, c'est pas possible surtout qu'ils demandaient à Benjamin son permis pour port d'armes. Est ce qu'il en avait un ? Je n'en savais strictement rien mais une fois de plus ça s'annonçait mal, surtout que nous avions un peu de sang sur nous ...

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyJeu 7 Jan - 21:19



La situation se dégradait tout autour de nous et dans tous les sens du terme. La foule devenait folle ! D’ailleurs je n’avais pas compris pourquoi cette femme s’était fait sauter la cervelle. A vrai dire, je ne voulais pas le savoir car je n’avais qu’une envie : me tirer d’ici ! Après plusieurs minutes de discussion c’était ce que l’on choisissait tous de faire mais l’environnement était enfumé et dangereux.
Après avoir évité un pylône qui s’était effondré à cause de la chaleur je dus désarmer un type. J’y parvenais sans bobo et comme il y avait déjà assez de blessés je choisissais de ne pas laisser l’arme traîner. Notre petit groupe faisait route pour s’éloigner le plus possible du danger mais un autre problème nous tomba dessus. Des flics ! Ceux-là même que j'avais cherché un peu plus tôt en vais. Le souci c’est que visiblement j’étais leur problème. Si ce n’était pas la poisse ! Mais je restais calme. C’était déjà assez le chaos autour de nous. Je faisais donc exactement ce qu’ils me demandaient et déposais l’arme au sol tout en leur répondant la vérité.



- Je n’ai pas de port d’arme, je ne sais même pas m’en servir, dis-je en toute sincérité. On s’est fait braqué et j’ai désarmé le type mais j’ai pas voulu laissé traîner ça.


Une petite voix s’éleva : Il est là-bas le méchant du pistolet… dis-le gosse en pointant la direction d’où l’on venait. Je veux ma maman ! Puis il se mit à pleurer. Je lui jetais un coup d’œil en me demandant ce qu’allaient penser les flics de tout ça. Après tout la vérité ne vient-elle pas des enfants ? Puis il y avait les empruntes du gars sur le flingue alors que je portais des gants. Bref, ils n’avaient qu’à ramasser l’arme et nous laisser passer.
Alors que cette pensée me traversait l’esprit une détonation se fit entendre. Comme la plupart je sursautais en regardant autour de moi. Qu’est-ce que c’était encore que ce bordel ? Un générateur avait-il pété sous la chaleur ? Ou c’était pire que ça ? A vrai dire, je n’avais pas envie de le savoir et je constatais que les flics hésitaient. Ils avaient déjà récupérer l’arme et je priais mentalement pour qu’ils aillent voir ce qui avait produit ce bruit. Mais peut-être attendaient-ils la confirmation d’une autre personne du groupe, en plus du gosse ! Ou alors ils hésitaient à tous nous embarquer ce qui aurait été con vu le chaos ambiant. En plus je n’avais opposé aucune résistance.



Revenir en haut Aller en bas
Deputy Woodward
Deputy Woodward
ORCHIDEE

❖ MESSAGES : 140
Topic #4 1487371704-tumblr-ol24w8xety1rka2o5o1-500

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyVen 8 Jan - 20:22





Intrigue
Santa Claus is dead



Du sang, un flingue, il n'en faut pas plus à des policiers zélés et paranos au vu des circonstances, pour croire qu’ils ont, devant eux, l'une des raisons de tout ce cirque, un sens à ce chaos ambiant. En ce qui concerne la détonation récente, elle se poursuit, elle se rapproche d'eux, ça ne s'arrête pas, c'est comme une fusillade. Dans la panique, les flics s'approchent, une main prudemment posée sur l’arme de service tout en demandant des réponses quant au sang présent sur chacun d’eux ; question légitime, conscience professionnelle. Nombreux sont ceux qui profitent de la situation et le stresse qui se lit sur le visage de Benjamin plus particulièrement n'est pas là pour les rassurer. La nouvelle recrue est encore moins calme que ses collègues dans une telle situation, sans se soucier de la présence de l'enfant, la vérité sortant pourtant de sa bouche, elle dégaine en entendant les autres tirs approcher. Les malentendus et les gestes brusques n’ont jamais été aussi dangereux qu'en ce moment ci et dans un nouvel écho un coup puis deux partent...Benjamin le principal suspect fait les frais de la première balle tandis que Lyla de la seconde.



 




by SerialWords.






Revenir en haut Aller en bas
Cinzia Herrera
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669
Topic #4 1489620298-tumblr-myy4kenaar1t1e5n6o1-500

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptySam 9 Jan - 21:25

Évidemment que je n’étais pas ravie que Lyla fasse rempart de son corps pour me protéger du malfrat qui pointait son arme vers nous. Je rouspétai un peu, pour la forme, maintenant que le danger était écarté. J’aurais presque été rassurée de voir Benjamin avec cette arme dans la poche. Si quelques gangsters des bacs à sable se sentaient la foi de nous attaquer à nouveau, car nous avions l’air sans défense et sans doute perdu au milieu de la cohue, nous aurions de quoi nous défendre. Ce que j’avais pas prévu, c’était que les flics peut-être trop jeunes pour gérer ce genre de crise ne verraient pas du même œil la présence d’un homme armé à nos côtés. Je n’avais aucune idée de ce que nous ferions de lui, mais je tentai de le consoler de mots rassurants, alors qu’il était effrayé. Il s’autorisa une remarque qui aurait dû apaiser les esprits, mais ceux derrière nous s’échauffaient trop vite. Les coups partirent, d’abord lointains, puis de plus en plus près, si près que je sursautai avant de réaliser enfin que les détonations émanaient des flingues des flics zélés, mais inexpérimentés qui nous barraient la route. D’un geste, sans doute un peu trop brusque, je me précipitai vers ma meilleure amie pour m’assurer que ses blessures n’étaient pas trop graves, mais je n’eus pas le temps d’arriver jusqu’à elle. Le flic zélé, mais visiblement inexpérimenté, les mains tremblant de peur, pointa son arme dans ma direction. « On se calme. On essaie juste de quitter les lieux avant d’être fait comme des rats. On ne fait rien de mal. » J’allais enchaîner pour leur expliquer que je devais impérativement appeler mon père, pour l’appeler à l’aide, bien qu’en réalité, j’aurais réclamé assistance à Tony pour lui donner notre emplacement. Il ne cessait d’appeler depuis le début de l’incendie, inquiet pour sa vie. Il devait me chercher partout et nous étions tellement proches du but… tellement proche. Outre les blessures de Lyla, nous aurions pu nous en sortir sans mourir, ce qui aurait été une véritable victoire, mais une nouvelle déflagration fit sursauter le policier qui tira dans ma direction. Je priai pour ne pas mourir, mais je ne ressentis rien. Aucune douleur. Aucune impulsion vers l’arrière. Alors, j’ouvris les yeux pour découvrir que Benjamin, véritable chevalier servant. Benjamin qui ne manquait pas de cran s’était jeté devant moi pour me sauver la vie. Je me jurai que je lui revaudrais… « Ben… Ben, je suis désolée. Vraiment désolée. Matthew, je t’en supplie, essaie de les raisonner avant qu’il finisse par tuer quelqu’un. » dis-je sur le ton de la supplique alors que, les mains en l’air, je me penchais sur mon sauveur. .

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞
Invité


Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptySam 9 Jan - 22:10



Le chaos se répandait de plus en plus et le fait que notre avancée eut été stoppée par quatre flics n’était pas un bon signe. Cependant, je gardais mon calme ! Du moins je faisais mon possible, je déposais l’arme et je répondais d’un ton normal… Mais voir le gamin pleurer me fit stresser ! Le pauvre gosse avait déjà égaré sa mère, en espérant qu’elle ne soit pas morte, et il nous voyait couvert de sang. Il y avait de quoi avoir peur et concernant les flics ils avaient de quoi se poser des questions. Mais je devais avouer que j’aurais aimé qu’ils croient le gamin ou alors qu’ils nous interrogent un peu plus loin.
Une détonation me donnait encore plus envie de partir et visiblement je n’étais pas le seul à être dans ce cas. Le mouvement de foule s’accentua alors que la détonation semblait plutôt être une fusillade. C’est pourquoi je tentais de jeter un coup d’œil par-dessus mon épaule sans rien distinguer…

Cependant je fus surpris, en regardant de nouveau les représentants de l’ordre, de voir que l’un d’eux avait dégainé son arme. Par réflexe je me reculais mais Cinzia n’en fit pas autant ! Elle aurait du pourtant… Le jeune flic était à cran et cela se voyait. Est-ce que j’avais un mauvais pressentiment ? Oui, carrément ! Sans réfléchir je me plaçais rapidement devant Cinzia alors qu’à nouveau, à cause des coups de feu qui se rapprochaient, il y eut un mouvement de foule. Mais je ne m’en rendais pas compte… J’avais le souffle coupé ! Je portais ma main gauche un peu au dessus de mon flanc droit. Il y avait un problème ! J’avais du mal à reprendre ma respiration et lorsque je baissais la tête pour regarder je vis que ma veste commençait à s’imbiber de sang…
Je relevais la tête et regardais les flics sans comprendre… Je n’avais jamais été arrêté, je n’avais même pas un casier hormis celui pour mineur qui concernait mes fugues mais je m’y connaissais un peu. Les somations étaient obligatoires. Cependant je me contentais de dire dans un souffle !



- Là ça craint vraiment.


Le fait d’être bousculé n’arrangeait rien. L’air semblait me manquer et je tanguais dangereusement avant de me rattraper à une poubelle et de me laisser glisser contre. Cinzia se pencha alors sur moi après s’être excusé. Je lui adressais un léger sourire…


- Ça va toi ?
Pas facile de parler quand le souffle manque et pourtant je tentais une plaisanterie. Désolée ? ... Pourquoi ? ... J’suis un... héros.  


Cependant l’effort me fit tousser ce qui n’arrangea rien et je ne disais plus rien, observant seulement la jeune femme à mes côtés.



Revenir en haut Aller en bas
Matthew Odair
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee
Topic #4 Tumblr_og9idtL5hd1qh109ao1_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyDim 10 Jan - 10:55

Les filles avaient voulu prendre les choses mais malheureusement pour elles les choses avaient encore dégénérées une fois. Avant qu'il ait le temps de dire ouf, Lyla et Benjamin venaient de se faire tirer dessus, faisant par la même occasion pleurer l'enfant qu'il tenait toujours dans les bras. Il tenta de le serrer un peu plus fort contre lui mais les enfants et lui ça faisait généralement 4, sauf peut-être avec les neveux et nièces. Il était visiblement le seul qui pouvait encore les sortir de cette situation et ils avaient vraiment misé sur le mauvais cheval. Il inspira profondément tentant de sortir quelque chose de cohérent qui ne les mettrait pas plus dans l'embarra. Pour une fois il devait réussir à se comportement "normalement", de façon quasi civilisée. Il se racla la gorge, n'osant pas bouger histoire de ne pas se faire tirer dessus à son tour, il ne manquerait plus que d'un troisième blessés, surtout vu les risques que les autres blessés encourraient. Tenant d'un bras le gamin contre lui et il avait levé à sa main libre pour montrer qu'il ne ferait rien contre eux. D'accord, personne ne va bouger. Mais vous allez de suite appeler les secours. Je suppose qu'aucun de vous ne veut de mort sur la conscience ni de procès ou finir en prison. Bien, les menaces, c'est sûr Matthew ça va aider à détendre l'atmosphère. Bravo mec t'es vraiment un champion. Seulement il avait une idée en tête, pas certain que se soit la meilleure mais c'était la seule qu'il avait et qui pourrait peut-être fonctionner. Vous avez fait une énorme bavure, il n'y a pas eu somation ni rien. Tout le monde est à cran. Alors ce qu'on va faire. Vous appelez les secours, vous en profitez pour demander si Lyla Canjura et Matthew Odair travaillent bien à la caserne. Ils vous répondront que oui. C'est elle et moi. Et comme ça ils comprendraient qu'ils avaient fait une erreur. Il aurait pu faire comme Lyla et leur montrer la carte, mais vu qu'ils avaient l'air con des pignes ils auraient pu croire qu'elle était factice. Si vous faites ça, il y a des chances, que tout le monde s'en sorte vivant. Peut-être que vous n'aurez pas de procès au cul. Il jeta un coup d’œil à Benjamin, Lyla puis Cinzia pour qu'au moins un d'eux confirment qu'ils n'essayaient pas de les poursuivre, même s'ils devaient mentir. Ou alors avoir un petit article bien sympathique dans un journal. Vu qu'on a ici une journaliste. Oui, c'est vrai s'il s'était promis de ne plus les "menacer" mais c''était plus fort que lui. Vous pouvez m'embarquer pour ne sais quelle connerie, j'en ai rien à foutre, mais appelez des foutus secours... Et si je pouvais bouger pour les aider sans qu'un nouveau coup de feu parte ça serait également pas mal. Ils semblaient réfléchir mais aucun ne prenait un foutu téléphone. Il regarda de nouveau Florence, espérant qu'elle pourrait enfin dire quelque chose. Qui d'autres qu'une journaliste avait les bons mots pour les sortir de cette merde vu qu'il semblait avoir échoué plus ou moins lamentablement.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
Florence Fleury-Arnaud
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie
Topic #4 Tumblr_mzk13qDSMF1qaa8d1o6_250
Topic #4 Tumblr_mh932rJdgO1qiahp5o4_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyLun 11 Jan - 1:18

    On est gentil, on ne veut pas faire de mal, c'est ce qu'ils doivent comprendre, n'est ce pas ? On veut juste s'en aller, juste ça, partir le plus loin possible, mais bon, je n'y croyais pas, pour eux, peut être qu'ils laissaient partir de potentiels criminels qui étaient à l'origine de tout cela. Pourtant, il y avait quand même deux secouristes avec nous, ils devraient le comprendre, non ? Non, ils semblaient aussi débiles l'un que l'autre, pire que des têtes d'enclumes ayant le QI d'une moule pas fraîche. Heureusement que j'étais en état de choc, sinon, je crois que je leur aurais dit mes quatre vérités à ces soit disant représentants de la loi. Je vous jure, incroyable. Si seulement je pouvais me téléporter avec le petit groupe, ce serait juste merveilleux mais nous ne sommes pas dans un New York où les avengers règnent, ni même les X-Men ou je ne sais quels super héros. Maintenant, c'est comme si nous étions en guerre civile, et nos dégaines ne semblent pas des plus rassurantes, nous sommes suspects, ça ne fait absolument aucun doute. En plus de cela, il y a des détonations à l'arrière et les policiers fassent à nous son à cran, comme leur arme d'ailleurs. Puis, des coups partent, Lyla et Benjamin sont touchés. Et merde, décidément, cette soirée est un véritable fiasco, quelques choses que j'avais encore du mal à comprendre d'ailleurs. Comment Noël pouvait-il partir en sucette de cette façon ? C'est pas humain ce truc, je suis en train de faire un mauvais rêve, je ne vois que ça de possible. Lyla était touchée à l'épaule et elle nous faisait une crise de panique. C'est pas le moment, ressaisis toi, je fais comment moi là dans cette situation ? Mais je n'avais pas reçu de balles dans le corps contrairement à elle. Et puis, la deuxième balle s'était fiché en plein dans Ben alors qu'il s'était jeté devant Cinzia. Ce monde partait en couilles, désolé, je n'arrive pas à me retenir là. Je ne me sentais plus en état de choc tout d'un coup, j'avais envie de les frapper, juste de les frapper, mais en les voyant aussi perdus que nous, je me retenais de faire ces gestes même si mon regard devant en dire long sur ce que je ressentais. J'allais ouvrir la bouche mais je fus devancée par l'autre secouriste. J'écoutais à peine ce qu'il disait, me préoccupant de Lyla. J'aurais voulu la prendre dans mes bras, mais ça pourrait lui faire mal, non ?

    " Regarde moi Lyla, regarde moi. On va s'en sortir, je te le promets, ça va aller, ça va aller, je te jure, je vais nous sauver, on va s'en sortir, tous, on va réussir. "

    Puis, je compris que le secouriste parlait de moi, puisque j'étais journaliste, il devait me connaître alors que moi, je ne le connaissais pas le moins du monde, mais je ne savais pas quoi faire, peut être que si je disais quelques choses ça le ferait, ou pas, mais bon, je crois que nous n'avons plus rien à perdre là.

    " Pourquoi est ce que vous êtes aussi nerveux ? Lyla était en train de vous montrer sa carte de secouriste quand vous avez ouvert le feu sans sommation. Nous ne sommes pas des criminels. Un peu plus loin, là-bas une femme s'est fait explosé la cervelle devant nous parce que son gamin a rendu l'âme, c'est pour ça que nous sommes plein de sang, nous étions aux premières loges. Nous étions en train de tenter de joindre l'ambulance de Lyla qui n'est qu'à quelques minutes d'ici. Faites votre devoir s'il vous plait, pour une fois. "

    Et je me mettais à verser quelques larmes. Je ne savais pas si ce que j'avais pu dire allait améliorer la situation, parce que j'avais les nerfs en pelote là. Je ne saurais jurer de rien. Est ce que nous allions être écouté un peu ? Franchement ? Plus rien ne m'étonnerait de toute façon ...

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cinzia Herrera
Cinzia Herrera
ADMINE INTREPIDE ET SANS CLE

❖ MESSAGES : 6669
Topic #4 1489620298-tumblr-myy4kenaar1t1e5n6o1-500

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyLun 11 Jan - 22:47

Benjamin s’était jeté devant moi pour me protéger et si j’adressai quelques mots à Lyla pour vérifier qu’elle allait bien, je profitai de ce que Florence la réconfortait au mieux pour veiller sur Benjamin. Mon cœur me hurlait de m’encourir près de ma meilleure amie, mais je ne pouvais pas abandonner mon sauveur à son sort. Je lui offris un sourire bienveillant, cherchant à le rassurer comme il le faisait avec moi. Dénouant mon foulard, je me penchai sur lui pour presser du peu de force qu’il me restait pour essayer de maintenant l’hémorragie, non sans avoir supplié Matthew d’intervenir. Malheureusement, il paraissait bien plus doué pour les menaces que pour apaiser les esprits. Les agents de police étaient de plus en plus nerveux. Le responsable tremblait de la tête au pied. C’était visible et perceptible. L’autre semblait aussi hébété que l’avait été Florence un peu plus tôt. Là, elle saisit l’invitation – ou l’appel à l’aide du secouriste – pour le soutenir dans sa démarche. « Tout va bien se passer. » chuchotais-je à Benjamin toujours appuyé contre la poubelle. J’interpellai Lyla également, qu’elle s’approche ou qu’elle me rassure d’un regard. Nous étions tous au bord de la dépression et si Florence avait pu convaincre les autorités de nous venir enfin en aide au lieu de nous viser de leur revolver chargé, elle fondit en larmes. Il ne restait plus, de toutes ces belles phrases prononcées par mes compagnons de galère, que les menaces proférées par Odair. « Ils vont nous foutre dans la merde. On va perdre notre place. Qui nous dit qu’ils disent la vérité ? Il faut les embarquer et monter une histoire qui tienne la route pour justifier ce qui s’est passé. C’est notre parole contre la leur et nous sommes assermentés. Ne fais pas le con, range ce putain de téléphone. On se tire… On se tire maintenant. » persifla le plus serein des deux tandis que l’autre hésitait. Existait-il sur cette Terre un flic moins racaille que la racaille elle-même ? « Vous voulez sauver votre peau ? Alors, écoutez bien ce que je vais vous dire. Mon nom est Cinzia Gambino. Ni vous ni moi n’allons ajouter un seul commentaire, parce que ce n’est pas la peine. Il n’y aura pas de papiers dans le Times ou ailleurs, pas de plaintes déposées au commissariat contre vous pour ce qui vient de se passer, juste la reconnaissance éternelle d'un homme important que vous connaissez, comme tout bon flic qui se respecte ou non d'ailleurs. Et c'est justement parce que vous savez de qui je parle que vous n'allez pas vous obstiner parce que s'il m’arrivait quelque chose, vous perdriez bien plus que votre job.» Le premier – le plus raisonnable – nous proposa donc de nous escorter, mais l’autre le tint en joue, le menaçant de mort s’il faisait un pas de plus.

_________________

Avere nel cuore, une voglia d'amare. Avere nella gola una voglia, di gridare. E chiudersi dentro. Prigionieri di un mondo che ci lascia soltanto sognare, solo sognare. Se non ci fossi tu io me ne andrei.
Revenir en haut Aller en bas
Lyla Gambino
Lyla Gambino
ADMINE ET PUNITRICE

❖ MESSAGES : 9173
❖ AVATAR : Megan Fox
Topic #4 Vv7z
Topic #4 X6k0

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyMer 13 Jan - 14:04

Comme chaque fois qu’une crise d’angoisse se préparait, j’étais enfermée dans une bulle de terreur indistincte et indéfinissable. C’était parfois compliqué de reprendre le dessus, mon passage par l’armée n’avait pas laissé que du positif. Pourtant, je m’accrochais à l’idée que mes amis présents étaient peut-être encore en danger et que je me devais de les mettre à l’abri. Ca avait bien plus d’importance que de me mettre à l’abri, que de lutter contre cette peur primaire qui m’habitait. Les paroles réconfortantes de Florence vinrent jusqu’à moi et je pus relever le nez, m’assurant que tout le monde était encore en un seul morceau alors que j’appuyais toujours sur ma blessure. Mon talkie-walkie se mit en route alors que tout le monde était encore en pleine négociation, le flic avec le désir de mort le moins intense tentant désespérément de convaincre l’autre de nous laisser partir. « 55 Tango, ici centrale, quelle est votre position ? 55 Tango, vous m’entendez ? » Je fixai le flic qui menaçait son collègue, sans doute blême, ayant l’impression qu’on m’avait volé toutes mes forces, entre la balle dans le buffet et la crise d’angoisse, j’étais relativement éprouvée. « Est-ce que je peux répondre ? Ils ont besoin de connaître ma position pour ne pas s’inquiéter. Le temps qu’ils envoient quelqu’un, vous serez déjà loin. Je ne compte pas porter plainte, Benjamin non plus. Cassez-vous et laissez-nous rentrer, tranquillement. » Il aurait sans doute fallu plus que ça pour raisonner le plus têtu des deux mais nous n’aurions jamais à nous poser la question puisque Tony arriva derrière lui et l’assomma avec la crosse de son flingue, Date s’occupa de désarmer le deuxième flic et je sentis tout mon corps se détendre alors que nous étions loin d’être rentrés. « Flo, arrête de pleurer, ça ne sert à rien, aide-moi à me relever, s’il-te-plaît. » dis-je d’une voix morne. « Matt, ce serait bien d’essayer de voir si tu peux faire quelque chose pour le héros du dimanche, ici. Faudra que tu prennes l’ambulance, je me mettrai à l’arrière avec lui et Flo. Cinzia, faut que tu rentres avec les gars. L’ambulance ne doit plus être loin d’ici. Je préférerais te savoir en sécurité, sur la route du retour. Nous, on va à l’hôpital se faire soigner…55 Tango, on est toujours à Times Square, je suis blessée et j’ai perdu mon partenaire du soir, on va emmener des blessés avec l’ambulance dans l’hôpital le plus proche. »

_________________
Born to lose ✽ Live to win
I'd rather have bad times with you, than good times with someone else
I'd rather be beside you in a storm, than safe and warm by myself
I'd rather have hard times together, than to have it easy apart
I'd rather have the one who holds my heart


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Odair
Matthew Odair
MUGUET

❖ MESSAGES : 4830
❖ AVATAR : Jack Falahee
Topic #4 Tumblr_og9idtL5hd1qh109ao1_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyJeu 14 Jan - 20:19

Mauvais idée de faire parler la petite journaliste.Le résultat n'était absolument pas celui escompté, et si pour certain voir pleurer une jeune femme était touchant et pouvait calmer, Matthew était juste plus irrité et les policiers ne semblaient pas franchement plus enclins à les laisser partir. Et le pire c'est que les flics commençaient à magouiller, Odair dut se mordre la langue avec violence pour ne pas leur rappeler qu'ils les entendaient et que ce plan était une très mauvaise idée. Tandis qu'il était toujours en train de réfléchir sur la meilleure manière d'opérer Cinzia reprit la parole. Il la foudroya du regard, ayant peur qu'elle se prenne à son tour une balle et c'est certainement pour cela qu'il n'avait parlé que de Florence en journaliste. Pour protéger plus ou moins consciemment sa meilleure amie... Elle avait été diplomate, bien plus que lui, et alors qu'il pensait qu'enfin ils allaient pouvoir sortir de cette merde, voilà qu'un des deux flics mit l'autre en joue.  Vous voyez bien qu'elle est secouriste, merde ! Pourquoi est-ce qu'elle se trimbalerait la radio sinon ? tenta t-il pour appuyer les propos de la blessée. Il n'eut pas le temps de dire quoi que soit d'autres, que deux hommes venaient d’assommer les flics. Il haussa un sourcil mais se dit que cela devait être des connaissances de Lyla et Cinzia, et il n'était pas du genre à poser des questions. Il s'approcha de Benjamin pour examiner sa blessure et ce n'était pas beau à voir. Il perd pas mal de sang, il faudrait quelqu'un pour m'aider à le transporter jusque dans l'ambulance. En attendant, il ne pouvait que compresser la plaie. Il ne pouvait pas utiliser sa ceinture pour ça, il enleva rapidement sa veste puis son tee-shirt avant de remettre la veste, utilisant l'autre habit pour arriver à compresser au mieux la plaie, et surtout le tee-shirt n'avait pas reçu de sang... Il va falloir qu'on se dépêche, il ne tiendra pas longtemps.  D'ailleurs ayant l'impression que Ben fermait un peu trop les yeux à son goût, il lui donna un petit claque sur la joue Reste parmi nous.

Ils avaient réussi à avancer un petit peu dans la rue qui suivait, une ambulance était bel et bien là et des gens agglutinés autour d'elle, leur bloquant le passage. Plusieurs semblaient pisser le sang et il était clair vu comment tout ce petit groupe se tenait qu'ils allaient devoir faire des concessions s'ils voulaient passer. Laissez-nous passer s'il vous plaît. tenta t-il en  utilisant le ton le plus cordial possible. D'autres ambulances vont arriver, mais il faut absolument qu'on l'évacue ! rajouta t-il en désignant Benjamin. Il jeta de nouveau un coup d'oeil vers ses compagnons, espérant qu'ils sauraient se montrer plus convaincants.

_________________
texte texte
Down goes another one



Revenir en haut Aller en bas
Florence Fleury-Arnaud
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie
Topic #4 Tumblr_mzk13qDSMF1qaa8d1o6_250
Topic #4 Tumblr_mh932rJdgO1qiahp5o4_250

Topic #4 Empty
MessageTopic #4 EmptyVen 15 Jan - 15:42

    La situation était tout simplement abominable. La prochaine fois qu'on me dira de passer Noël avec d'autres personnes en dehors de chez moi rappelez moi de décliner l'invitation. J'étais à bout de nerf, j'avais réussi à me ressaisir un instant mais ça n'avait pas suffit, j'avais fondue en larmes quelques instants plus tard, parce que je ne pouvais plus me retenir, trop de choses s'étaient passées, trop de pressions alors que nous voulions simplement passer un bon moment, rien de plus, ce n'est quand même pas si difficile que ça. Bon, je ne savais pas quoi faire, les deux flics ne semblaient pas être sur la même longueur d'ondes alors cela allait peut être encore se compliquer. Mais nos sauveurs allaient revêtir un autre costume finalement, en la personne de Tony & Date. Lyla me dit d'arrêter de pleurer et de l'aider à se relever. J'essayais de sécher mes larmes, mais je n'y arrivais pas totalement même si j'avais clairement coupé les vannes, quelques larmes perlées encore sur mon visage alors que je l'aidais à se relever. Même blessée, elle arrivait à faire en sorte que les choses se déroulent convenablement. Je n'avais son aplomb, surtout si je m'étais pris une balle dans l'épaule, je crois que je serais en train de, de ... Je ne sais pas trop en fait, mais dans ma tête cela serait la panique, je serais en train de mourir, voilà tout pour moi alors que non. Bref, les choses s'organisaient, Cinzia allait partir avec les gars, et nous autres allions monter dans l'ambulance, il fallait agir vite parce que Benjamin était en train de se vider de son sang. J'essayais de reprendre complètement mes esprits mais c'était difficile. Je ne savais pas quelles seraient les conséquences de cette journée, mais elle restera dans les annales comme étant l'une des pires de mon existence. J'aidais Matthew à transporter Benjamin. Il fallait déguerpir le plus vite possible d'ici, sinon, il y resterait à coup sur. Lyla était blessée mais c'était plus superficielle que pour lui. Vite, vite il va falloir agir, dégagez le chemin. J'aurais bien tentée de dire quelques choses mais aucun son ne sortit de ma bouche, je n'y arrivais pas.

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Topic #4 Empty
MessageTopic #4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Topic #4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arrivée à la demeurre Tohsaka (Topic Hentaï)
» [Inutile] Topic des hommes mariés ou en couple
» Da Gargantz owners topic
» eul'topic d'MadMik
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: The beginning of the end :: EVERYTHING YOU NEED :: Intrigues :: SANTA CLAUS IS DEAD-
Sauter vers: