Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Un peu de fantaisie après une dure journée - Feat Gethin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 22:48

    Les journées se ressemblent toutes plus ou moins quand on est pompier à New York. Du moins, les journées où nous sommes en astreinte, celles où notre présence est obligatoire. Durant ces journées là, il y a deux archétypes. Le premier est celui de la journée tranquille où il ne se passe pas grand chose, si ce n'est de petites interventions sans grandes ampleurs, une personne agée qui chute dans les escaliers, un chat perchés dans un arbre, rien de plus. Le deuxième, c'est celui de la grosse journée, où l'on devrait être à deux ou trois endroits à la fois mais ce n'est pas possible, on fait de notre mieux mais nous ne sommes pas encore des mutants. Ce serait bien de se le dire parfois, que l'on ne craindrait pas le feu, ou alors que nous serions capable d'éteindre un incendie en quelques instants, capable de sauver les personnes à l'agonie, capable de tellement de choses qui pourraient faciliter notre travail, mais ce n'est pas possible, ailleurs que dans nos rêves bien entendu, dans les miens en tout cas. Parfois, je me dis que ma belle couleur de cheveux ne m'a pas été donné par hasard, qu'elle reflète celle que je suis intérieurement, flamboyante, rayonnante, mais si j'essaye de l'être, je suis bien limitée par ma nature d'humaine imparfaite. J'aimerais parfois faire plus pour sauver plus de monde, plus de vie, mais je n'en suis pas capable. Si au début cela a pu me miner un peu le moral, je sais à présent faire la part des choses. J'ai dépassé le quart de siècle, j'ai vingt-sept ans, j'ai derrière moi une expérience de plus de neuf années en tant que soldat du feu. Je sais ce que je veux faire, ce que je peux faire, ce qu'il faudrait faire, et il est rare que ces trois choses aillent en adéquation l'une avec l'autre.

    Aujourd'hui semblait donc être une de ces journées où rien ne va comme il faut, les interventions étaient assez peu dangereuses, mais il aurait fallu être à deux ou trois endroits en même temps parfois. Heureusement, nous avons pas mal de monde qui peut être rapidement sur les lieux, mais on aimerait se dire que le minimum devrait être suffisant pour que la population soit saine et sauve. Notre 11 septembre est loin derrière nous, cela fait maintenant plus de 14 ans que les tours se sont effondrées et pourtant, j'ai encore l'impression que les stigmates sont bien présentes. En vérité, elles sont ravivées par les attentats qu'il y a dans les autres pays, en France notamment ou encore au Mali. Je me tiens bien au courant à ce niveau là, c'est de la folie. Pourquoi est ce que certaines personnes agissent de la sorte au nom d'une pseudo religion qui veut faire je ne sais trop quoi au monde ? C'est de la folie, je me le dis depuis que la France a été touchée, il y a de cela quelques jours. Je n'ai pas de famille, ni d'amis vivant là-bas, mais mes origines canadiennes me disent qu'un peu de sang français coule sans doute dans mes veines. Je ne peux pas restée insensible à ces événements là, même si j'ai su me blinder, je n'ai pas encore un coeur de pierre, mais simplement un coeur compatissant à l'égard de son prochain. C'est pour cela que j'ai choisi ce métier, du moins en partie. Parce que je sais que je fais le bien autour de moi, peu importe si une fois morte j'irais au paradis ou en enfer, je suis convaincue qu'il n'y a rien après la mort quoiqu'il advienne, mais que personne ne devrait mourir trop tôt, comme cet adolescent renversé en pleine rue alors qu'un chauffard a grillé un feu rouge. Son pronostic vital est en jeu alors qu'il n'a que 14 ans, rendez-vous compte. Nous sommes arrivés bien rapidement pour tenter de le sauver, pour l'emmener à l'hôpital et tout, mais nous ne connaissons pas l'étendu de ces blessures. J'ai demandé à un infirmier de me tenir au courant de l'évolution de ce jeune homme. Si jamais il survit, qu'il se réveille, j'aimerais être là si possible, pour lui donner la force et le courage d'aller de l'avant alors qu'il a été fauché en pleine jeunesse. Il est à présent 18h30, notre journée est officiellement terminée. Ce n'est qu'en cas de très grave accident ou très gros incendie que l'on fera appelle à nous. Gethin est là, juste à côté de moi. Je ne sais pas s'il a prévu quelques choses ce soir, alors je tente ma chance. Je l'apprécie grandement. C'est un bon gars, comme la plupart de ceux qui sont à la caserne, mais je ne sais pas, j'ai l'impression de voir en lui une sorte de petit frère. Peut être parce qu'il est arrivé et que j'ai cherché à le protéger d'entré pour ne pas le perdre trop vite. Il faut croire que cela a fonctionné puisqu'il sera là depuis presque deux ans si je ne me trompe pas. Il est arrivé en janvier 2014 si ma mémoire est bonne.

    " Encore une journée de terminée. Dis moi, tu as prévu quelques choses ce soir ? On pourrait aller boire un verre, je connais un petit bar sympathique, on pourra y grignoter un truc aussi, et chanter par la même occasion parce que c'est soirée karaoké. "

    Je lui demandais cela comme si je savais qu'il allait me dire oui sans résistance. Je savais qu'il ne pouvait pas me résister mais peut être avait-il prévu quelques choses ce soir, on ne sait jamais. J'attendais sa réponse avant d'aller prendre une douche rapide et me changer. Peut être que je passerais chez moi, et lui chez lui pour prendre de meilleurs vêtements. Quoique, ce que j'avais convenait tout à fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageDim 29 Nov - 12:28

Il y a des journées plus compliquées que d'autres; et aujourd'hui était une de ces journées bien merdiques dont on se serait tous passés. C'était à croire que certains jours, il y a avait de petites fées (ou plutôt des démons) qui se donnaient le mot pour faire chier le monde, pour créer discordes sur discordes, accidents sur accidents. A la caserne, ils avaient tous été débordés, aussi bien les pompiers que les secouristes. Personne n'avait au le temps de vraiment se poser et c'était à se demander si ce jour maudit allait réussir à se finir un jour ! Même s'il savait que ça faisait parti du métier, voir ce gamin qui allait certainement mourir parce qu'un chauffard l'avait écrasé le rendait malade. En même temps, cela faisait quasiment deux ans jour pour jour que son frère jumeau était mort dans un accident de voiture, alors forcément ce genre de chose à cette date n'était franchement pas évidente ) gérer. Pour la famille, il espérait que l'adolescent s'en sortirait... et surtout sans trop grosses séquelles. Il devait ne plus penser à ça et tenter que ce genre d'accident ne le touche pas autant mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Il ne savait pas comment les autres faisaient, mais lui n'y arrivaient pas !


Fort heureusement, lorsqu'il fut l'heure de partir, il n'y avait plus rien en cours. Pas de nouvelle sonnerie. Ils allaient peut-être avoir leur soirée et franchement vu la journée qu'ils venaient de passer ce n'était franchement pas gagné ! Adrianna n'était pas là de la soirée et il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire. Aiden semblait aux abonnés absents, certainement qu'il était en plein boulot alors... il allait devoir passer la soirée seul et ça l'emmerdait grandement. Il envoya quand même un texto à son petit "petit-ami" Tu serais dispo quand pour qu'on se voit ? Ce soir à priori je suis libre ! Téléphone moi n'importe quand, demain je ne bosse pas. Il allait envoyer son message quand Penelope vint vers lui pour lui proposer visiblement une sortie. Il ferma son message sans l'envoyer, trouvant cette idée de karaoké plutôt bonne ! Il se débrouillait plutôt pas mal, il savait qu'il chantait assez bien et il n'avait pas franchement peur ni du ridicule ni de la foule qui aurait les yeux braqués sur la personne qui chanterait ! Il leva donc les yeux vers sa collègue avant de lui dédier un grand sourire C'est parfait je n'avais rien de prévu ! Je comptais peut-être voir mon copain, mais je pense qu'il va bosser tard, je ne sais pas s'il sera dispo... alors autant en profiter ! Il avait assez confiance en son amie pour lui dire qu'en ce moment il était réellement avec un mec. Même s'il assumait totalement, il préférait que ce genre d'information ne circule quand même pas trop à la caserne... Enfin ça ne durerait pas longtemps, il se connaissait, il ferait une bourde assez rapidement ou alors Aiden ferait des siennes, il connaissait le bibliothécaire, il le savait capable de débarquer ici et de faire tout un sketch...


C'est vers ou par contre ? Que je prévienne Adrianna, qu'elle ne s'étonne pas si l'appartement est vide en rentrant ! rajouta t-il en parlant de sa coloc' secouriste. Mais oui, cette soirée me tente bien, après une telle journée, je pense que ça nous fera du bien de décompresser à deux ! En buvant un petit coup. Il soupira doucement avant de mettre les mains dans ses poches et de rajouter Et le karaoké c'est la distraction parfaite, j'espère juste qu'on ne va pas perdre un tympan ou deux si les gens chantent faux. Oui pauvre petit chou à l'oreille un peu fragile... Non en fait il risquait de se moquer gentiment de ces personnes, mais il trouvait qu'elles avaient quand même du courage. Tu veux y aller directement, ou on se retrouve un peu plus tard là-bas ? Il regarda rapidement sa tenue. Elle n'était pas exceptionnelle, mais elle pouvait tout à fait convenir pour une soirée décontractée. [b][color=teal]Perso, j'habite pas très loin, mais je ne suis pas certain que ce soit vraiment essentiel d'aller se changer ! Comme ça on sera bien placé et le temps qu'on arrive là-bas il sera pile l'heure de manger... sans qu'on attende trop ! Tu vois qu'on fasse trop la queue tout ça parce que c'est bondé de monde.[b][color=teal] Gethin, l'homme ventre sur pattes convenait tout à fait..

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 4 Déc - 15:42

    Des journées comme celles-ci faisaient parties de nos quotidiens à Gethin & à moi. On les aimait comme on les détestait, c'était tellement paradoxal parfois. On les aime parce qu'on aide les gens, c'est notre métier, mais on les déteste aussi parce que justement, il serait tellement mieux de ne pas avoir à aider les gens que tout se passe bien dans le meilleur des mondes, mais ça, c'était tellement utopique que je n'y pensais pas plus qu'en vous le disant là maintenant tout de suite. De toute façon, depuis le 11 septembre, la guerre n'était plus la même, c'était une guerre contre le terrorisme, une guerre contre des petites fourmis qui travaillaient dans l'ombre mais qui pouvait faire des ravages. Et puis, récemment, il y avait eu ces attentats en France, le 13 novembre. Il y avait eu des morts, mais cela avait été plus limité disons grâce au courage de quelques uns. Puis d'autres attentats avaient été évités. Mais pour nos amis français ce jour restera comme un jour noir dans leur histoire, bien pire que début janvier avec leur journal Charlie Hebdo. C'est ainsi, on ne peut pas refaire le monde, il est ce qu'il est, déchiré par la guerre plus ou moins latente. Nous n'avions pas eu à faire à du terrorisme aujourd'hui, mais nous avions bien vu les malheurs de l'humanité, et encore à New York, je pense que c'est parfois moins pire qu'ailleurs dans les pays où les gens meurent de faim. Enfin, la journée était terminée, fort heureusement, et me voilà à demander à Gethin s'il voulait sortir ce soir. Je n'avais pas vu qu'il était en train d'envoyer un message à son petit ami mais du coup, il me dit que ce dernier finissait sans doute très tard, et que donc, il était disponible et ouvert à chanter devant tout le monde.

    " C'est parfait alors, si tu veux qu'il vienne plus tard, il peut nous rejoindre aussi, moi ça ne me dérange pas du tout. "

    Puis, il me demanda dans quel bar je comptais me rendre. J'y avais mes petites habitudes, mais je n'avais peut être pas encore emmener Gethin avec moi dans celui-ci. C'était même fort possible sinon, il ne m'aurait pas poser la question du moins, je présume évidemment. Mais il continua de parler du coup, je ne l'arrêtais pas.

    " J'avais l'intention d'y aller directement, enfin, c'est ce que je fais habituellement quand je travaille comme aujourd'hui, pas besoin d'être habillé super classe. Je pense que nos tenues sont tout à fait correctes pour y aller en tout cas. Mais c'est comme tu veux, on peut se suivre pour y aller du coup. "

    Enfin, c'était comme il le sentait. S'il n'habitait pas très loin dans Brooklyn pour aller se changer, il pouvait le faire parce que finalement, moi aussi je n'étais pas très loin du bar. Il était à trois pâtés de maisons de mon appartement donc, je pourrais y aller à pied si jamais j'avais bu un peu plus que la limite autorisée, chose qui ne devrait en théorie pas arriver. En fonction de sa réponse qui serait sans doute la solution la plus rapide pour avoir une bonne place, nous irions directement là-bas, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageDim 6 Déc - 20:27

Sortir était vraiment la meilleure des choses à faire ! Cela leur changerait les idées et ils en avaient besoin ! Gethin avait cru bon de préciser à son amie qu'il était totalement libre vu qu'Aiden n'était pas disponible pour la soirée, ou du moins pas en début de soirée ! Quant au fait de chanter devant tout le monde, cela ne le dérangeait pas le moins du monde ! Au contraire c'était quelque chose qu'il trouvait plutôt plaisant ! Il adorait ce genre de démonstration et surtout de passer une bonne soirée. Il espérait que la boisson pourrait également couler à flot parce que ça lui ferait du bien de se prendre une bonne gueule de bois ! Il se souvenait cependant que l'autre pompier n'aimait pas spécialement cela, il devrait donc faire quand même attention à ne pas trop se mettre minable histoire de ne pas être un infâme boulet qu'il se roulerait par terre au lieu de marcher. Oui, il faudrait qu'il trouve juste un juste milieu mais cela ne devrait pas spécialement poser soucis, n'est-ce pas ? Il se passa une main dans les cheveux, ayant un petit rire joyeux lorsqu'elle reprit la parole.

Non, non, je ne crois pas que ce soit trop son truc de toute manière, je n'ai pas envie de le voir râler toute la sainte soirée ! On va bien s'amuser en tête à tête, ça sera parfait, tu verras ! Par contre j'espère que tu ne crains pas trop la honte, je sais bien chanter, mais.. parait-il parfois je me lâche un peu trop... surtout sur les choix de chansons, je n'ai pas forcément un goût commun.

C'est vrai que pour un garçon de 26 ans, adorer les musicals, broadway et compagnie ce n'était quand même pas trop trop commun. Oh bien sûr il y en avait, et Gethin assumait totalement cela mais quand même, il ne voulait pas que son amie ait honte de  lui

Enfin.. C'est quel genre de karaoké ? Il y a que des vieilles chansons, ou un peut vraiment choisir ce que l'on veut ? Parfois, on il y en a qui trouve des karaokés sur youtube, donc ça laisse vachement de choix !

L'air de rien, c'était une information capitale pour savoir quel genre de chansons il allait pouvoir  choisir. Il était un peu comme un gamin à qui on vient d'annoncer une bonne nouvelle, il était tout excité à l'idée de passer une bonne soirée ! Heureusement, il avait de l'argent sur lui, il pourrait donc se faire plaisir ! Dieu ce qu'il aimait cette colloc' qui lui permettait de vivre beaucoup plus décemment ! Tout son salaire ne passait plus dans le loyer  et il voulait en profiter ! Alors c'est vrai que la colocation avait aussi des désavantages mais à ce moment-là, il ne les voyait plus du tout !
La jeune femme ne tarda pas à reprendre la parole pour lui expliquer qu'elle comptait y aller directement, il hocha doucement la tête.

On y va direct alors ! Comme tu le dis, ma tenue est plutôt acceptable donc ça sera parfait ! Par contre … tu as une voiture ou on prend le métro  ? Il faudra que je repère mes lignes pour rentrer, histoire que je ne me perde pas si je suis un peu trop alcoolisé au retour ! Il se tut quelques instants avant de continuer Promis, je ferai attention  pour ne pas être trop un boulet, mais chanter avec un verre de trop dans le pif, parfois ça peut-être marrant... parfois.

Turner lui fit un petit sourire avant de suivre sa collègue. Il ne connaissait absolument pas le chemin pour y aller, il ne pouvait donc compter que sur elle et sur son sens de l'orientation. Il n'avait plus qu'à attendre ses ordre et il était même prêt à ne pas boire de la soirée -ou alors juste une bière- si Penelope voulait qu'il reste sobre ! Ce n'était pas un soucis du moment qu'il arrivait à se changer les idées après cette journée.  Adri, ne m'attends pas ce soir, j'sais pas quand je rentre. Je t'explique demain. il envoya rapidement ce sms à sa coloc avant de reporter son attention sur son amie.

Bon voilà, Adrianna est prévenue, j'espère juste qu'elle ne va pas interpréter mon message avec plein de sous entendus alors qu'il n'y en a pas.

En même temps Turner, tu aurais pu dire que tu allais à une soirée karaoké, ça aurait été beaucoup plus simple...

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 17 Déc - 0:40

    Je proposais la soirée à Gethin parce que je m'entendais bien avec lui, et puis, il fallait décompressé de façon absolu, alors ma petite habitude de chant pourrait lui plaire même si je ne savais pas si ce serait le cas pour lui mais apparemment c'était bien le cas, donc c'était parfait, encore un petit point commun entre lui et moi. Je le considérais comme une sorte de petite frère, parce que je lui avais sauvé les fesses une ou deux fois depuis qu'il était là même si maintenant, je n'avais plus vraiment à le faire, il se débrouillais comme un grand, ce n'était pas plus mal comme ça qu'il puisse prendre son indépendance. Enfin, je veux dire par là qu'au bout de deux ans, on finit par savoir faire tout ce qu'il faut, il n'y a plus de raisons d'hésiter sur telle ou telle chose. Bref, je lui disais donc que si son petit ami voulait venir, il pouvait mais visiblement, celui-ci ne serait pas disponible avant un petit moment puisqu'il travaillait ce soir, donc nous ne serions que tous les deux et les personnes présentes au bar bien entendu, sinon, ce serait presque glauque. Gethin me fit rire sur le fait d'avoir honte.

    " Pas de soucis, peut être qu'il pourra passer une fois qu'on aura fini de chanter au pire, enfin, c'est comme tu le sens. Pour ce qui est d'avoir honte, je ne vois pas de quoi tu parles. Si tu voyais ce que certains chantent parfois, c'est épique, alors je n'ai pas peur. "

    Et puis même si c'était un peu la honte, un moment de honte est quand même vite passé, je sais que je ne vais pas en mourir en tout cas, pas comme quand je dois lutter contre un feu ou quelques choses comme ça. Il me demanda cependant ce que c'était comme karaoké.

    " C'est très varié, donc il y a vraiment de tout, je sais en tout cas, que malgré ma bonne culture musicale, certains arrivent toujours à me faire découvrir des chansons, donc je m'en fais pas pour les chansons que tu voudras. "

    Je lui faisais un petit clin d'oeil pour lui expliquer et pour lui confirmer qu'il chantera vraiment la ou les chansons de son choix. En tout cas, cela faisait longtemps que je n'avais pas vu Gethin aussi enthousiaste pour quelques choses en dehors du travail, c'était donc un bon choix, je m'en réjouissais d'avance. Je lui disais donc que j'avais l'intention d'y aller directement après avoir inspecté nos vêtements, communs, passe partout mais très bien pour ce genre de soirée. Il me demanda si je comptais y aller en voiture ou par le métro. Si c'était cette dernière option que nous prenions, il voulait déjà repéré les stations à prendre pour ne pas se perdre mais il n'aurait pas à le faire.

    " On va prendre ma voiture si tu veux, comme ça, je te ramène ici, ou directement chez toi après, je n'ai pas l'intention de trop boire, mais si tu veux te faire plaisir à ce niveau là, tu peux y aller, c'est toi qui voit après tout. Je peux faire le taxi à la sortie à condition que tu ne rendes pas tes boissons dans mon char bien entendu. "

    Je ne savais s'il allait boire un peu, beaucoup, ou avec modération du coup, mais ce sera drôle quoiqu'il arrive. En général, je ne fais venir personne de la caserne comme si j'avais potentiellement peur que l'on me pique la vedette pour ce qui est ma soirée. Mais ce soir, je venais avec un invité : Gethin. Je verrais donc s'il sait si bien chanté que ça et s'il se lâche autant qu'il le dit. Moi, ça dépends de mon choix de chanson, mais je sais aussi que je me donne à fond, comme une seconde nature qui ressort avec la musique et les paroles qui vont avec. Il me dit alors qu'il avait prévenu sa colocataire à propos de sa sortie du soir, du fait de ne pas l'attendre. Il me fit rire en tout cas. Je ne la connaissais pas, mais si elle était curieuse ou avait l'esprit mal placé, effectivement, elle se poserait des questions.

    " Je ne la connais pas, mais effectivement, elle va peut être se poser des questions. Après tout, tu fais bien ce que tu veux en dehors de tes heures de travail, n'est ce pas ? "

    Et nous embarquions dans ma voiture quelques instants après. Je ne suis pas très loin de la caserne, mais je préfère venir ici dans ces conditions là, on ne sait jamais, il suffirait d'une grève des transports en commun. Après quelques minutes de trajet, je me garais dans un parking afin d'arriver dans ce bar où il y avait écrit sur la vitrine : soirée karaoké chaque vendredi, venez nombreux pour vous amusez et avoir la chance d'entendre la belle sirène. Oui, la belle sirène c'était moi, parce que le patron trouvait que j'avais une voix envoutante. Même si je ne travaillais pas officiellement dans ce bar, je faisais partie de son fond de commerce quand même. J'entrais et je saluais déjà des personnes. Je leur présentais Gethin, un collègue de travail à la caserne, puis après une dizaine d'embrassade, nous arrivions au bar. Je saluais la barmaid.

    " Salut Jessica, je te présente Gethin, c'est un collègue pompier, je l'ai invité ce soir, il parait qu'il chante presque aussi bien que moi. Ce sera comme d'habitude pour moi, je laisse à Getty le soin de te dire ce qu'il prendra. Profite, le premier est offert par la maison. "

    Et je ne blaguais pas, le premier était offert, et puis, une fois que j'avais fait mon show, j'en avais droit à un ou deux autres en général, par pure tradition, parce que mine de rien, j'avais mes habitués, et parfois des personnes qui ne connaissaient pas revenaient spécialement le vendredi soir pour me voir. Il n'y avait pas beaucoup de monde qui le savait à la caserne, personne à vrai dire, comme si ce lieu était un peu mon jardin secret. Gethin était maintenant au courant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageDim 27 Déc - 20:54

Le jeune homme haussa les épaules à la première réplique de son amie. Mouais, il n'était pas franchement certain qu'Aiden les rejoindrait plus tard. A vrai dire maintenant il n'était même pas certain d'en avoir vraiment envie, il pouvait quand même voir quelqu'un d'autres que son petit ami et puis.... et puis surtout le bibliothécaire était quand même assez particulier, il craignait que l'autre garçon fasse des siennes et que cela ne plaise pas à Penou et que ça finisse... bizarrement. Il lui fit quand même un petit sourire avant d'ajouter tout en haussant les épaules Écoute on verra tout à l'heure ! Pour l'instant je ne suis pas forcément totalement décidé ! Oui, monsieur était lunatique et indécis aujourd'hui et en plus il racontait franchement de la merde. Et... Non le ridicule ne tue, forcément que des gens chantent affreusement mal et qu'en plus ils se croient les meilleurs mais quand même ! Je crois que je suis dans une phase où je veux réussir ce que j'entreprends, même les choses plus anodines, alors si je pouvais éviter de me payer la honte, ça ne serait probablement pas trop mal ! Il n'avait pas peur, ce n'était franchement le mot le plus adéquat mais disons... disons qu'il préférait juste faire attention. Des ovations plutôt que d'être hué était quelque chose d'agréable. Il lui demanda alors quel genre de karaoké c'était, parce que l'air de rien, il s'y connaissait quand même un peu le Turner. Si c'était pour avoir que des classiques, des gens qui chantent tous la même chanson, il allait certainement avoir rapidement envie de se pendre, si au contraire il y avait un choix vraiment hétéroclite ça serait parfait ! Et la jeune femme le rassura sur ce point-là lui disant qu'il y avait vraiment un choix énorme ! Il se contenta donc de lui faire un grand sourire plutôt que de se remettre à parler, encore et encore pour ne rien dire. Il était heureux, il n'allait quand même pas le crier sur tous les toits, déjà qu'il se retenait de sautiller partout comme un gamin hystériques. Non vraiment, la pauvre pompier n'avait pas besoin de le voir comme ça ! Après une brève discussion, ils finirent par se mettre d'accord sur comment organiser cette expédition, au lieu de rentrer chacun ses eux et de se retrouver un peu plus tard, ils allaient y aller directement en prenant la voiture de la jeune femme. Ca serait plus pratique et le must c'est qu'elle lui proposait même de le ramener chez lui. Il secoua un peu la tête avant de lui sourire T'inquiètes, au pire je prendrais les métros, ce n'est pas un soucis, j'ai même plutôt l'habitude ! On verra tout à l'heure notre état... si tu veux toujours me reconduire ou pas, en attendant on peut considérer que c’est un détail insignifiant. T'inquiètes, je ne suis pas facilement malade et je ne comptes pas boire jusqu'à m'en rendre malade non plus... Ouais non, il aimait bien picoler mais pas jusqu'à vomir dans une voiture.... Il ne fallait pas non plus déconner, même si parfois ce genre de chose peur rester imprévisible ! Pendant quelques instants Turner parti avertir Adrianna de ne pas s'inquiéter et à la réponse de son amie, il haussa les épaules. Oui, bien sûr ce n'est pas le soucis, mais c'est qu'elle est curieuse et pleine d'imagination la petite Bell ! Après elle devait quand même connaître un peu le caractère de la secouriste, cela faisait quelque mois qu'elle était-là et elle avait déjà du remarquer qu'elle était quand même un peu "particulière" comme nana et qu'elle ne passait pas inaperçue. Elle n'avait pas forcément très bonne réputation à la caserne.

Le trajet fut assez court et quand ils entrèrent la jeune femme fut très vite remarquée et elle avait l'air plutôt connue dans les environs. Il glissa quelques petits saluts, ça et là mais rien de plus jusqu'à ce qu'elle parle à la barmaid. Heu ! Pour commencer ça sera une bière, merci ! Je vais quand même pas rouler par terre dés le début, ça serait dommage ! Je veux être à peu près sobre quand tu chanteras Penelope ! Il lui dédia un grand sourire  Bon ça marche comment ? Il faut s'inscrire où exactement ? Pour l'instant le jeune homme était toujours aussi motivé, il n'y avait pas trop de monde ce qui l'encourageait quand même à prendre un peu confiance en lui. Tu vas prendre quoi comme boisson toi ? Tu as peut-être quelque chose à me conseiller du coup ? Pour l'instant tout était calme et il espérait que ça continuerait ainsi... mais après tout qui viendrait foutre la merde dans un truc de karaoké ?!
[/color][/b]

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 31 Déc - 17:22

    Je lui disais que son petit ami pouvait venir si le coeur lui disait mais le coeur à ces raisons que l'esprit ignore parfois, alors à mon avis, nous ne serions que tout les deux ce soir, enfin en tant que collègue de boulot bien entendu, parce que mine de rien, j'étais une petite star là où nous allions nous rendre. Il faut dire que la chanson est véritablement une deuxième nature pour moi, que je me donne à fond, comme si j'étais en concert devant une foule en délire. Ce n'était pas exactement comme ça qu'il fallait voir les choses, mais dans mon petit monde cela y ressemblait de près ou de loin. Je me fichais bien de savoir qui serait là ou ne serait pas là, mais je savais que ceux qui pouvaient se libérer serait présent pour me voir, comme une sorte de rituel bienfaisant, pour eux, comme pour moi, comme si chanter libérait de l'énergie positive pour tous. Parfois, je travaillais, alors ces soirs là, je le disais au patron, qui faisait en général passer le mot, certains étaient bien entendu déçus. D'autres fois, je venais quand même alors que j'étais véritablement au bout du rouleau, fatiguée après une dure semaine, mais j'en ressortais toujours revigorée même si la performance n'était pas aussi bonne que celle que j'aurais voulue donner. Gethin semblait vouloir bien faire aussi ce soir, je ne savais pas s'il serait à la hauteur, je ne connaissais pas ces talents de chanteurs, mais si jamais il était bon, on se fera un petit duo, et même s'il n'est pas aussi bon que ça, on s'en fera quand même un petit, histoire de souder notre amitié.

    " Je ne peux pas te dire ce qui arrivera, mais je suis presque sûre que nous illuminerons la soirée des personnes qui seront là. Le but en tout cas et de profiter et de s'amuser ! "

    J'étais tellement enthousiaste. J'emmène rarement des collègues de boulot dans cette petite soirée, mais si cela faisait plaisir à Gethin, il pourrait venir plus souvent, juste pour boire un verre, ou alors pour chanter avec moi, avant ou après moi. En général, il est toujours difficile de passer après moi, mais parfois on a de belles surprises. On s'organisait donc sur comment allait se passer la soirée. Nous décidions d'y aller avec ma voiture dans un premier temps, puis après, nous aviserons même s'il y avait de fortes chances pour que je le ramène chez lui. Pas que le métro ne me plaisait pas, mais bon. Il comptait s'amuser mais pas se rendre malade, ce qui était plutôt un bon point. Pas que je tienne à ma réputation, mais ce serait mieux s'il se montrait raisonnable pour la première fois. Une réputation se fait si rapidement, et puis, j'allais le présenter comme étant un pompier, alors ce serait mieux pour lui qu'il montre quand même un peu l'exemple même si ce n'était pas forcément la plus grande des priorités. Il avisa donc sa colocataire de ne pas s'inquiéter de lui ce soir. Je souriais à sa remarque.

    " C'est bien d'avoir de l'imagination parfois, n'est ce pas ? "


    Oui, j'étais vraiment tout sourire, parce que cette soirée, c'était mon petit bonheur hebdomadaire. Je connaissais tellement de monde ici, enfin, les habitués quoi et le personnel du bar. Je mettais un peu de pression sur les épaules de Gethin en disant qu'il chantait presque aussi bien que moi, ce qui fit sourire la barmaid. Il opta pour une simple bière, comme moi donc, c'était pour ainsi dire la tradition, une petite bière avant de commencer, ça fait toujours un bien fou. Il me demanda alors comment ça marchait pour le karaoké. J'étais inscrite d'office sauf quand je prévenais de mon absence, ce qui restait rare mais qui arrivait trois ou quatre fois dans l'année.

    " Moi, je suis inscrite d'office, je viens ici toutes les semaines ou presque. Mais on a le temps. Sinon, tu vois là-bas, le petit monsieur avec la barbe, c'est lui qu'il faut aller voir pour noter la chanson que l'on veut chanter. On ira le voir dans quelques minutes, je vais lui donner mes chansons, ça te laisse le temps de choisir la tienne, et peut être la nôtre si ça te dit. "

    Bah oui, s'il était là, autant qu'on se fasse un petit morceau tous les deux, non ? Enfin, comme il voulait, je verrais bien sa réponse de toute façon. Il me demanda ce que je prenais comme boisson, mais je n'eus pas besoin de lui répondre quand Jessica posa les deux bières devant nous. Elle savait y faire en cocktail mais tout le monde n'a pas les même goûts alors sans doute serait-il mieux qu'il fasse son choix.

    " Jessica s'y connait bien en cocktail, après, je ne connais pas vraiment tes goûts à ce niveau donc, on te passera une carte et tu regarderas ce qui pourrait te faire plaisir. Moi, je change rarement mes habitudes quand je viens ici mais peut être que vu que tu es là, je prendrais comme toi si ça diffère de ce que je prends habituellement. "

    En tout cas, la soirée commençait doucement mais sûrement. Il n'y avait pas encore trop de monde, cela encouragerait les premiers à se lancer. Je regardais l'heure, nous avions encore une bonne vingtaine de minutes avant que le premier ne lance la soirée avec la première chanson. Je ne savais qui cela serait et quelle serait la chanson d'ouverture mais Jeffrey nous annoncera ça rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageDim 3 Jan - 19:08

C'était sûr que le but de la soirée était de s'amuser, il ne voyait pas ça autrement ! Mais de là à illuminer la vie des personnes qui se trouvaient elle y allait y peu fort ! Il aurait bien aimé croire qu'elle plaisantait en disant cela mais ça ressemblait plutôt à un trop plein d’enthousiasme qui faisait presque penser à de la vantardise mal placée ! Turner acquiesça néanmoins Je pense qu'on va bien s'amuser je ne m'inquiète pas pour ça ! Il secoua un peu la tête avant de rigoler Mais maintenant tu m'intrigues, j'ai envie de voir comment comment tu chantes. Elle devait sacrément bien se débrouiller et lui allait passer pour un novice ! Dommage pour toi Turner ! Le jeune homme était ensuite allait avertir sa coloc qu'il ne rentrait pas direct tout en déconnant un peu. Ouais l’imagination c'est bien mais jusqu'à un certain stage, après ça peut donner des trucs quand même bizarre... peut-être même des jaloux compulsifs ! Tu vois le genre de personnes qui se sont des films dés que l'autre n'est pas devant eux. Mouais, là il était plus en train de s'égarer qu'autre chose le petit Turner, il allait vraiment falloir qu'il revienne un peu les pieds sur Terre !! Le sujet de l'imagination était quand même quelque chose de vaste et s'ils commençaient à débattre là-dessus ils en auraient certainement pour des heures et des heures , mieux valait couper court à cela Mais bon, on ne va pas t'éterniser là-dessus, sinon dans trois jours on pourrait encore en parler !


La jeune femme ne tarda pas ensuite à lui expliquer comment ça marchait... enfin en lui disant qu'elle était inscrite d'office cela ne l'aidait pas trop à comprendre comment ça fonctionnait, mais il acquiesça à la suite. Okay le monsieur à la barbe pour dire les chansons que l'on voulait chanter. heu okay. Attend, là je ne sais pas du tout. Heu... Peut-être une chanson de Next To Normal, genre i'm Alive. Je l'aime bien celle-là... mais je ne sais pas, pour une première chanson ça fait bizarre je pense. Laisse moi réfléchir. Il se tut quelques instants avant de continuer Tu voudrais chanter une chanson en duo en particulier ? Là encore il séchait totalement, c'était un peu difficile de se jeter dans la gueule du loup comme ça quand on ne savait pas ce que les autres aimaient écouter. La barmaid leur avait posé deux bières devant eux tandis que son ami lui expliquait que Jessica si connaissait bien en cocktail. Je verrai ça tout à l'heure, faut quand même que je fasse un peu attention à mon budget. Il trinqua rapidement avec sa collègue avant de boire une gorgée de sa bière tout en cherchant encore et toujours ce qu'il pourrait bien chanter.


Mais la soirée allait peut-être prendre un tournant étrange. En effet quelques minutes plus tard, quelques hommes, types motards arrivèrent dans le bar avec cet air patibulaire. Qui ne présageait rien de bon. Gethin fronça un peu les sourcils avant de se pencher un peu vers sa collègue pour lui souffler Et ce genre de type, ils viennent souvent ici ? ou alors est-ce que c'était un gang qui venait réclamer son argent emprunté ou quelque chose de ce goût là ? Est-ce que ce n'était pas sa fameuse imagination qui était fertile ? Au cas où, le jeune pompier prit son portable dans la main, prêt à composer le numéro de la police si les choses avaient l'air de dégénérer... on était jamais trop prudent.

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 14 Jan - 15:38

    J'étais tellement habituée à venir ici que c'était mon jardin, mon petit nid douillet que personne n'avait encore réussi à saccager, malgré parfois la présence de personnes un peu louche. Je savais que la soirée se passerait bien, que nous nous amuserions un peu, tranquillement, sûrement. J'avais mon petit fan club, et si je n'étais pas vouée à mon métier de pompier, sans doute que j'aurais fait de la musique et du chant mon métier principal, mais cela restait un passe-temps, pas plus que cela. Gethin était du coup surpris, il avait hâte de voir comment je pouvais chanter, mais bon, peut être qu'il trouverait ça banal finalement, je ne saurais dire. Peu de personnes, à la caserne, peuvent se vanter de m'avoir vu à l'oeuvre, il n'y a que les habitués ici qui peuvent le dire et le confirmer. En tout cas, le pompier avait avertis sa colocataire qu'il rentrerait tard ce soir. Elle s'imaginerait peut être des choses, mais bon, il n'aurait rien à se reprocher, n'est ce pas ? Quelques verres et une ou deux chansons feraient la soirée en ma compagnie et celles des autres personnes présentent. Je n'avais pas l'intention de m'éterniser sur le débat de l'imagination et lui non plus donc ce sujet semblait être à présent clos, puisque nous n'avions rien à y ajouter.

    Je lui expliquais la marche à suivre le concernant, parce que moi, j'étais un peu à part ici, ce qui ne l'aiderait peut être pas à comprendre tout ce qu'il fallait faire, mais il me parla de Next To Normal. Je ne connaissais pas du tout, il me semblait que c'était une sorte de comédie musicale, quelques choses dans ce genre là, mais pas plus. En tout cas, le choix semblait être original, ce qui était bien. Il me demanda alors ce que nous pourrions chanter en duo, et immédiatement, je pensais à ce vieux film qui était sortie, il y a une trentaine d'années, peut être plus : Grease. Je souris à cette idée, alors j'allais la lui soumettre.

    " Je pensais peut être au duo de John Travolta & d'Olivia Newton-John - You're the one what I want dans le film Grease ? Je pense que ça pourait être sympa. "

    Mais peut être que cela serait mettre la barre trop haute pour Gethin, je n'en savais rien. En tout cas, je me chantais déjà la chanson dans ma tête, et je revoyais la scène du film en direct live et je souriais à cette vision là. Nous n'étions pas un couple mais ça avait de la gueule. Jessica nous apporta donc deux bières et déjà nous trinquions avec une première gorgée bien fraiche. Il me disait qu'il devait faire attention à son budget, mais bon, il pouvait y aller, il ne payerait sans doute pas la moitié des verres qu'il pourrait boire ce soir, pas que j'ai une ardoise illimitée mais disons que son plafond était assez élevé, un petit avantage de venir chanter ici depuis maintenant plusieurs années. Des personnes louches arrivèrent alors dans le bar, enfin pour Gethin, mais je les connaissais, ils étaient eux aussi des habitués des lieux, ils venaient pour chanter une petite chanson et boire un verre. Souvent, ils choisissaient un bon vieux rock, ou quelques choses de plus récent. Je crois que leur dernière chanson était un David Bowie, à moins que cela ne soit un Motorhead, du bon son quoi. Je souriais donc à Gethin.

    " Tu n'as rien à craindre, ce sont des habitués. Ils arrivent pour le karaoké. Tu verras, ils vont sans doute chanter un bon vieux rock, même si nous ne sommes pas à l'abri d'une surprise. Enfin, ils ne vont pas chanter du Justin Bieber si ça peut te rassurer. "

    Je crois que je n'avais jamais encore entendu quelqu'un chanter une chanson de ce gamin mal poli ici, mais bon, peut être que ce soir, il y aurait une première. Je buvais une autre gorgée de ma bière, cette soirée s'annonçait bien en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageDim 17 Jan - 11:22

Gethin haussa un sourcil en entendant la chanson qu'elle lui proposait, il ne s'était pas franchement attendu à ça, mais après tout cela pouvait être drôle. Enfin en théorie ! Grease n'était pas franchement le Musical qu'il maîtrisait le mieux, mais près tout c'était un classique, un classique qu'il connaissait même bien ! Il secoua un peu la tête tentant de bien se remémorer la chanson avant d'acquiescer avec un petit sourire !

Ok, va pour cette chanson. On va prier pour ne pas que ce soit un massacre, mais je pense que ça devrait le faire. Dans le cas contraire, je m'excuse par avance de ce que cela pourrait donner !

Si elle venait-là régulièrement, et qu'elle avait une certaine réputation comme elle semblait le sous-entendre, il ne voulait pas être ridicule et lui faire honte même si elle n'avait pas l'air de s'en faire pour ça. Il se gratta un peu la tête tout en réfléchissant à s'il n'avait pas une meilleure idée mais rien ne lui venait ! Va pour Grease.... même si les paroles de la chanson laisseraient peut-être penser des choses ! Il ne manquerait plus qu'Adrianna l'apprenne pour qu'elle s'imagine des choses dans sa petite tête de linotte ! Et si les gars l'apprenaient ça serait peut-être même pire. Ils allaient croire qu'il y avait anguille sous roche vu comme ils étaient. Mais il n'y avait aucun pompier, aucun secouriste, tout se passerait bien ! Aiden ne le prendrait pas mal il en était certain alors c'était l'élément principal.

Ils avaient finalement eu leur bières et ils trinquèrent tout en commençant à boire, de temps en temps Gethin regardait son portable pour vérifier que Goodwin ne lui envoyait aucun message mais c'était le silence radio ! Parfait ! Parce que si le bibliothécaire débarquait comme ça, sans prévenir pendant qu'il chantait il ne saurait plus où se mettre. Non pas par honte, mais parce qu'il ne connaissait que trop bien le caractère taquin et sarcastique de l'autre garçon et il en baverait pendant quelques jours (voire même semaines), il en était sûr ! Et puis des personnes un peu "louches" même si ce terme, de nos jours ne voulait plus rien dire, arrivèrent dans le bar et pendant quelques instants Turner se demanda si c'était des habitués ou si ça sentait le grabuge. Le bar semblait plutôt clean, mais cela n'empêchait pas qu'il y ait des magouilles ou de tristes histoires sous la table, dans les placards. Sa collègue le rassura alors en lui disant que tout était normal et qu'il n'avait pas à s’inquiéter sa blagounette sur Juuuuustin, le fit ricaner. Il secoua la tête avant de rajouter :

Chacun ses goûts ma belle. Et même si effectivement je n'aime pas.. et bien s'ils veulent chanter ça c'est tout à fait leur droit. Ça serait même peut-être drôle vu leur carrure ! Tu vois presque une sorte d'ironie, ou je ne sais plus vraiment comment ça se dit, je crois que je me suis planté de mot là. Enfin bref tu as compris ! Il se passa une main dans les cheveux On va s'inscrire ?! Il me tarde de te voir à l'heure en tout cas ! Et je crois que je vais prendre Run away With Me, celle qui date de 2008 et après je ne sais pas encore. Tu as une idée plus précise toi ?

Au moins celle-là, il la maîtrisait sans aucun soucis. Il en était sûr et certain c'était une valeur sûre... même si on était jamais à l'abri de quelques erreurs. Et pus peut-être que pour sa deuxième chanson les choix de son amie l'inspirerait un peu plus ! Ou pas du tout et dans ce cas-là il verrait ce qu'il pourrait choisir !

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageLun 25 Jan - 19:15

  • Gethin semblait surpris du choix de la chanson que je lui proposais en duo, mais je pensais qu'elle irait bien, non ? Enfin, je veux dire, en duo c'est parfait à chanter quoi, après, si elle ne lui plaisait pas, il y en avait bien d'autres à choisir, ce n'était pas forcément un problème à ce niveau là, je dois le dire. Ma culture musicale était assez bonne alors choisir une chanson était presque un casse tête parce que parfois, je voulais trop en chanter. C'est un cruel dilemme, mais il est ce qu'il est. Mais s'il était surpris, la chanson lui convenait, ce qui me ravissait. Il s'excusa par avance si cela était un massacre mais ce n'était pas la peine.

    " T'inquiètes pas pour ça. Le but s'est de s'amuser et de prendre un peu de plaisir à chanter, tu ne penses pas ? Le ridicule n'a jamais tué personne. "

    Pas moi en tout cas, enfin, je ne m'étais jamais ridiculisée devant une chanson à vrai dire, parce que celles que je choisis, je les connais bien en général, et même si parfois, je fais des choix que je maitrise bien, je connais au moins le refrain comme il faut pour rattraper le reste. Je savais que Gethin ne pouvait pas ternir la petite réputation que j'avais ici. Il ne serait pas le premier qui tente un duo avec moi et parfois ça a été un peu dur avec certaine personne mais il fallait surtout qu'il se sente à l'aise, qu'il ne se mette pas la pression sur les épaules pour rien, nous en avons assez au boulot à tenter de sauver des vies quand c'est encore possible. Mais il était comme ça, je le connaissais plutôt bien depuis maintenant deux ans, que le temps passe vite. Des gens aux apparences louches arrivèrent. J'avais l'habitude de les voir mais pas lui, alors il vint m'en toucher deux mots. Ici, même si certains avaient un look particulier, l'ambiance était géniale, un peu familiale, juste ce qu'il fallait, un équilibre d'un peu tout pour que tout se passe bien dans le meilleur des mondes. Bon, c'était surtout vrai le vendredi soir, soir de la soirée karaoké, je venais rarement en dehors de cette plage horaire même si ça arrivait et je n'avais jamais rien vue de grave, ni entendu de grands bruits de couloirs sur la réputation des lieux et je viens ici depuis un petit paquet d'année maintenant, depuis une décennie même. Petit moment nostalgie avec moi-même, à l'époque, je n'avais même pas le droit de boire de la bière, c'était frustrant mais c'était la loi, et je peux vous dire que le gérant la respecte comme il faut. Je me souviens, quelques jours après mes vingts et un ans, j'avais bu, genre trois bières et je me sentais complètement soule, c'était drôle. Mais maintenant, si je ne tenais pas tant que ça l'alcool, j'étais habitué à boire quelques verres dans le courant de la soirée quand même, il ne faut pas croire. Je le rassurais donc sur ces types qu'il jugeait étrange, lui disant qu'ils n'allaient pas chanter du Justin Bieber. Cela le fit rire, ce qui était le but. Il me dit que chacun pouvait avoir des goûts différents et il avait raison sur ce point là, tout le monde à des goûts différents, j'en conviens. C'est vrai que s'ils chantaient ce genre de chansons ça pourrait être drôle mais ce ne serait pas le cas. Gethin semblait impatient de s'inscrire, il semblait avoir choisi sa chanson, un choix original, il ne me semblait pas l'avoir déjà entendu ici, à vrai dire, je ne saurais pas vous redonner l'air de la chanson comme ça de tête. Bien entendu, quand elle sera lancé, ça me reviendra mais là, je n'y arrivais pas.

    " Oui, ça pourrait être drôle effectivement, mais pas de risques que ça arrive. Pour ma part, je vais chanter du Paramore, avec Decode, et pour la seconde, ce sera un choix plus ambitieux disons, je ne sais pas si tu connais Emilie Simon, et bien, je vais chanter Dreamland, je crois que la chanson date de 2009. "

    Si j'étais persuadée qu'il connaissait la première chanson, je ne savais pas pour la deuxième. En tout cas, nous décollions de nos chaises quelques instants pour aller nous inscrire. Je donnais mes chansons et Gethin ferait de même. Ce n'est pas difficile. On nous donna l'heure approximative de passage. Nous ne serions pas les premiers, ni les derniers, disons que nous arriverions aux alentours des deux tiers de la soirée. Oui, il faut mieux que je passe à ce moment là, pas trop tard pour que les gens soient encore là vous comprenez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageSam 30 Jan - 17:44

Elle avait raison, elle avait raison depuis le début. Mais il y avait quand même une différence entre se ridiculiser lui et eux-deux. S'il pouvait assumer son cas, il ne voulait pas que ce soit le cas pour Penelope qui n'avait rien demandé ! Il secoua un peu la tête avec un sourire, ok, elle savait ce qu'elle faisait et les risques qu'elle prenait. Il ne tarda pas à lui donner ensuite son choix de chanson et écouta toutes les idées qu'elle avait.

Heu... Ouais ça me dit quelque chose !Mais après je crois que je ne saurai pas t'en dire beaucoup plus, ça doit être plus de nom qu'autre chose que ça me parle. Il se gratta un peu la tête avant d'ajouter dans un haussement d'épaules Je verrai bien quand tu commenceras à chanter de toute façon !

De toute façon il n'avait pas vraiment d'autres choix ! Il se voyait mal sortir son portable pour tenter de trouver la chanson sur youtube. Oh bien sûr qu'il aurait pu, mais il trouvait seulement que cela ne se faisait pas !Pendant un long moment ils continuèrent de discuter tout en buvant un coup -enfin raisonnablement-, il ne voulait pas être bourré avant de monter sur scène. Alors Turner était arrivé à se contenir et à y aller mollo ! Son dernier verre avait même été un jus de fruit, et cela avait eu l'air de beaucoup amuser la barman. Ouais, c'était pathétique, mais... c'était mieux que rien. Et puis de toute manière chacun faisait bien ce qu'il voulait ! Les chanteurs d'un soir ne se débrouillaient pas trop mal pour la plupart, même si un ou deux étaient vraiment abominables, Gethin avait tenté de contenir une crise de fou rire tellement une jeune femme chantait faux et s'y croyait, et il était loin d'être le seul amusé. Dans un autre monde, certainement cette dame se serait pris des kilos de tomates en pleine tronche pour massacrer une chanson de la sorte.  Et ce fut enfin à leur tour, leur moment de gloire, si on peut appeler ça comme ça. Ils se débrouillèrent plutôt bien, même plutôt extrêmement bien vu que c'était la première fois qu'ils chantaient ensemble. Il n'y avait pas eu de fausses notes, ils avaient été assez en harmonie, et Turner était maintenant chaud pour chanter encore et encore. Malheureusement pour lui, pour eux, il était descendu de scène depuis moins de deux minutes que son portable se mit à sonner. La sonnerie qu'il avait réglé spécifiquement pour la caserne. Il grimaça avant de soupirer et de décrocher.

On arrive ! Il jeta un regard peiné à son amie avant de lui souffler Il y a eu un gros accident, ils ont besoin de renforts, il faut qu'on y retourne. Désolé pour la fin de soirée ! Adrianna a du savoir qu'on était ensemble, car on est réquisitionné tous les deux ! Ils ont spécifié que c'était vraiment urgent !

Il avait tout débité d'un trait. Il se tourna vers la barman pour réglé ce qu'il devait tout en soupirant doucement. Fini la soirée tranquille et compagnie ! Quelques minutes ils étaient déjà repartis en direction de la caserne.

Je ne sais pas pour toi, mais je crois qu'à chaque fois que je prévois quelque chose je me fais rappeler. Tu vois comme un mauvais karma... alors que les jours où j'me fais chier comme un rat mort chez moi... rien de rien, ce foutu téléphone ne sonne pas. Il soupira encore une fois Enfin bon, je ne devrais pas râler je fais le métier qui me plaît et c'est déjà énorme !

Allez une petite pensée positive ça ne pouvait pas faire de mal ! Bien au contraire cela l'aidait à relativiser entièrement, c'est vrai que c'était pénible, mais il le savait en se "mariant" à ce métier qu'il y avait beaucoup de contraintes, il avait choisi. Il ne devait pas s'en plaindre... ou du moins pas trop !

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageVen 5 Fév - 2:20

    Oui, nous allions nous amuser comme des petits fous à chanter, je le savais clairement. J'étais même persuadée qu'il se sous-estimait beaucoup et qu'il se débrouillait bien, mais je le vérifierais bien rapidement quoiqu'il arrive. Les premiers à chanter allaient passer dans peu de temps, dans ma tête, je me préparais déjà mentalement pour chanter mes quelques chansons. Je les lui donnais d'ailleurs, je chanterais en quelques sortes un classique, du Paramore et Emilie Simon, un choix différent, plus ambitieux mais qui me plaisait. Il me disait donc qu'il connaissait de nom mais qu'il était bien incapable de me fredonner l'air comme ça d'un coup. Oui, il verra bien quand je commencerais à chanter, il ne saura peut être pas les paroles mais l'air, au moins il pourra le fredonner en faisant du lalalalala en quelques sortes. Parce que oui, si j'avais une bonne culture musicale, parfois, je ne connaissais pas toutes les paroles de toutes les chansons, seulement le début, ou le refrain, surtout les refrains à vrai dire. Les gens commencèrent donc à passer et certains avaient un niveau risible, c'était presque drôle mais je réussissais à me contenir devant les casseroles que je voyais devant moi. Il ne restait que quatre chansons avant que mon tour n'arrive, j'étais prête, je commençais même à être excitée comme une puce, je trépignais d'impatience parce que c'était le moment préféré de ma semaine. Et nous finissions par monter sur scène, chantant nos chansons, puis notre duo. L'ambiance dans la salle était montée d'un cran et comme je l'avais pressentis, Gethin se débrouillait plus que bien. A côté de moi, il n'était pas un professionnel, mais son niveau était largement au dessus de la moyenne habituelle, ce qui me faisait dire qu'il faudrait que je l'amène plus souvent ici, il pourrai se faire une petite notoriété et gagner un peu d'argent peut être. Je n'avais pas de contrat ici, mais je pouvais pratiquement boire à l'oeil tout ce que je voulais, c'était en quelques sortes ça mon contrat, j'étais payée en nature, en boisson quoi. Nous descendions de la scène sous les applaudissements, mais pour une fois, je ne pourrais pas profiter de l'after. Visiblement, il y avait eu un accident, on avait besoin de tout le monde pour gérer la situation, Gethin et moi-même étions conviés. J'avais un appel en absence sur mon téléphone, et il en reçut un juste après, il décrocha, disant que nous étions en chemin.

    " Je vois, je pense que ce n'est pas la peine que j'écoute ma messagerie, ça doit être un message de ce genre. C'est dommage, j'aime bien l'ambiance qu'il y a après que j'ai fini de chanter. "


    Je partais sans rien payer, comme à chaque fois ou presque. Oui, parce que parfois, je payais quelques verres à certains, et ceux-ci étaient de ma poche s'ils dépassaient un certain nombre, il ne faut pas abuser non plus. Ce soir, je ne profiterais pas des gens, je n'aurais pas l'occasion de parler avec eux mais ce n'était pas si grave que ça, la semaine prochaine, je viendrais seule et tout se passera bien, même si ce n'était pas la faute de Gethin contrairement à ce qu'il me disait. Le mauvais karma, il me faisait presque rire en parlant de ça, je n'y croyais pas mais je souriais juste, je ne voulais pas me moquer de ces croyances après tout.

    " Tu crois ce que tu veux mais je ne crois pas au karma, qu'il soit bon ou mauvais. Personnellement, c'est très variable, mais en général quand c'est soirée karaoké, je reste un bon bout de temps là-bas même si c'est déjà arrivé, comme ce soir que je doive écourter la soirée. Ce n'est rien, allons sauver le monde, après tout, ne sommes-nous pas fait pour ça ? "

    Parce que si j'aimais la musique, j'aimais encore plus mon métier de pompier, c'est pour ça que je n'avais arrêter ma carrière pour les sirènes de la chanson. J'étais un soldat du feu, et je le resterais toute ma vie, absolument toute ma vie, même à la retraite, j'aurais encore ce réflexe là. Enfin bon, je n'étais pas encore à la retraite, loin de là même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageSam 6 Fév - 20:02

La soirée aurait pu être parfaite mais malheureusement ils devaient retourner d’urgences à la caserne. D'un côté il était heureux de se trouver avec l'autre pompier car au moins elle comprenait qu'il doive partir, parfois ses amis avaient du mal à saisir l'importance de ces appels et faisaient la tronche lorsqu'il partait lors de soirées. Turner avait beau leur expliquer, la plupart avaient bien du mal à saisir qu'en cas d'urgences, il n'était pas maître de son emploi du temps même lorsqu'il était de repos. Bien entendu cela n'arrivait pas trop souvent, mais dans ces moments-là, surtout quand il était en train de faire "quelque chose", il se demandait pourquoi il y avait tant de contraintes à ce métier passionnant. C'était le genre de choses qui faisaient parfois lâcher prise à de jeunes recrues... Il soupira et acquiesça doucement lorsque Penou reprit la parole. Elle était mignonne, même si aujourd'hui il avait l'impression de découvrir une autre facette de la jeune femme, un peu plus... disons vantarde qu'il n'avait jamais soupçonné. Ceci dit, elle chantait vraiment très bien et elle pouvait donc se le permettre sans aucun soucis !

Effectivement, je ne pense pas que cela soir une coïncidence ! De toute façon ils veulent te voir aussi donc la question ne se pose pas trop. Il se tut quelques instants avant de lui faire un bref sourire et de continuer On pourra revenir une autre fois, ils nous feront pas le coup deux fois de nous appeler comme ça... Enfin j'espère en tout cas !

Ce qui voulait dire c'est qu'il avait apprécié vraiment la soirée et qu'il souhaitait retenter l'expérience de façon un peu plus approfondie à un autre moment ! Mais pour l'instant la question ne se posait plus. Ils devaient se concentrer pour être en état avant de retourner à la caserne même si le pompier jugeait avoir un peu trop bu pour être assez réactif, ou du moins aussi réactif qu'habituellement. Ils partirent donc et si Penou ne paya pas, lui laissa un billet pour ses consommations. Il se doutait que son amie avait un compte là-bas mais il se voyait mal partir sans rien payer. Cela le mettait vraiment trop mal à l'aise ! Sur la route du retour le garçon commença à dire qu'ils avait un mauvais karma et que ce n''était vraiment pas de chance qu'ils doivent faire une intervention ce soir-là.

Je n'y crois pas vraiment... enfin dans ce genre de situation je me pose quand même sérieusement la question. POURQUOI ce soir que diable ? Comme si on ne travaillait déjà pas assez la journée ! Il faut en plus qu'on nous prive de notre personnel où on s'amuse ! Il lui fit un petit sourire avant de soupirer Mais tu as raison, nous allons sauver le monde... enfin peut-être pas le monde mais au moins une personne ça serait déjà pas mal non ? Il ferma les yeux quelques secondes avant de soupirer. J'espère être en état pour l'intervention... j'ai quand même descendu quelques bières il ne faudrait pas que je fasse de conneries.

Il était un peu inquiet par rapport à ça... même beaucoup sans qu'il puisse expliquer pourquoi avec exactitude. Une erreur, une fausse "manipulation" était si vite arrivé en temps habituel... le moindre faux pas pouvait parfois être fatal... et ils le savaient pertinemment tous les deux !

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageDim 14 Fév - 15:36

    C'est très rare que cette situation arrive, très très rare même, il devait donc y avoir pas mal de grabuge pour que nous soyons tous ou presque rappeler sur cet incident. Il n'y avait pas de doutes à avoir, la presse allait s'emparer de ce fait divers qui était encore inconnu pour Gethin et moi-même mais nous serions bien trop rapidement au courant de la situation. Il devait déjà y avoir du monde sur place, mais ils semblaient avoir besoin de la cavalerie, chose que nous formerions donc avec mon acolyte. Je n'aimais pas partir aussi vite du lieu où nous nous trouvions, mais quand le devoir nous appelle, nous devons faire avec. La prochaine fois, je resterais plus, je m'en faisais la promesse solennelle, envers moi-même. Nous devions allez sauver le monde, du moins, une petite partie de celle-ci qui se trouvait à l'intérieur de New York. J'osais espérer que cela ne soit pas une invasion d'extraterrestre sinon, nous étions mal, mais ça ne pouvait pas être ça, du moins, logiquement. Oui, je divaguais toute seule, sans faire part de ces quelques pensées à Gethin, mais il n'avait pas besoin de le savoir après tout, n'est ce pas ? Il avait découvert mon côté chanteur, il avait du en toute logique constater que je chantais bien, mais nous devions rapidement nous mettre en tête de passer à autres choses, rapidement, oui, c'était bien le mot. Nous n'étions plus dans un monde de rêves, ou quoique ce soit, il fallait faire face à un dure retour à la réalité. Bien que j'adore mon métier, c'était sans doute l'un des rares aspects que je n'aimais pas du tout. Mais même quand nous sommes en repos, il est possible de nous voir arriver sur le terrain, par contrainte, par sens du devoir avant tout, faisant passer la vie des autres avant la nôtre, une forme d'abnégation sans égale. Gethin en tout cas me dit que nous pourrions revenir une autre fois, et que là, ils ne nous appèleront pas mais je n'en étais pas certaine. Mais oui, il faudra que nous revenions ici dans un délai plus ou moins bref. Je savais déjà que je serais là, la semaine prochaine, mais peut être pas le soldat du feu. Disons que j'avais tellement mes petits habitudes ici. Bref, il fallait donc plier bagages le plus rapidement possible pour être le plus rapidement opérationnel sur le terrain. Nous étions donc sur le chemin de la caserne lorsque le soldat du feu me dit qu'il avait un mauvais karma. Personnellement, je n'y croyais pas une seule seconde à ce genre de choses. Je ne saurais cependant lui répondre sur le pourquoi on avait besoin de lui et moi ce soir, c'était sans doute parce qu'il s'agissait de quelques choses d'important, je n'y voyais pas d'autres solutions.

    " Sans doute qu'il y a eu un grave accident, ou qu'il y a un grave incendie, sinon, ils ne se seraient pas permis de nous appeler de la sorte, surtout que nous ne sommes pas d'astreinte, ni rien du tout d'autres. Tentons simplement de ne pas noircir le tableau avant d'en avoir vu la couleur. Je pense que ton taux d'alcoolémie ne doit pas dépasser la dose légale à mon avis, mais si tu as un doute, je dois avoir un éthylotest dans la boite à gant là. "

    Je lui laisse le choix de l'utiliser ou non, mais bon, il n'était pas bourré, rien de la sorte, il avait du boire à tout casser trois bières au cours de la soirée, la première remontant déjà à au moins deux heures, si ce n'était pas trois heures. Nous arrivions rapidement à la caserne en tout cas. On nous donnait des instructions concernant un feu qui s'était déclaré dans un appartement apparemment inoccupé pour le moment, mais il s'était rapidement propager, et avec le vent qu'il y avait, ça n'aidait pas les choses. Il fallait donc intervenir à plusieurs équipes. Ce soir, nous formerions donc un duo. Je prenais l'adresse et nous prenions notre équipement pour arriver le plus rapidement possible sur place pour prêter main forte à nos collègues déjà sur place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageMar 16 Fév - 20:30

Il fallait qu'il parle pour enlever cette sale impression qu'il avait qu'il faisait tout de travers, ou plutôt que le sort s'acharnait contre eux ! C'est vrai quoi quelle était la probabilité qu'on les appelle ? Presque aucune. Et il détestait quand ça arrivait ! Non seulement par ce que cela contre carré ses plans de soirées ou de journée, mais aussi parce que cela signifiait qu'il devait s'être passé un truc vraiment gros et moche pour qu'ils aient recours à eux ! Avec son naturel habituel, il avait donc parlé de karma, de mauvais karma et il voyait bien que ses paroles laissaient sa collègue plus dubitative qu'autre chose !

Oui je pense qu'il y a du il y avoir quelques chose de grave. Vu le temps je pense plus à un énorme carambolage ! J'espère qu'il n'y a pas de cars ou quelque chose de gros comme ça... Peut-être un camion contenant de l'essence.

Il était plutôt doué pour faire plein de suppositions qui généralement n'étaient jamais vérifiées ! Et tant mieux, parce qu'il annonçait souvent des choses assez horrible, c'était un peu pour dramatiser la situation à laquelle ils seraient confronter, pour se dire quelque chose comme "tu vois ça aurait pu être pire". Aujourd'hui encore il espérait de tout son cœur se tromper. Quant à son taux d'alcoolémie, il acquiesça doucement et hésita quelques instants. Il ne savait pas trop s'il devait ou non utiliser cet éthylotest. Il avait envie de tester, mais d'un autre côté elle avait raison, il n'avait pas tant bu que ça et si jamais il était positif et bien.... il ne pourrait pas intervenir et cela ne le faisait pas. D'un autre côté faire l'intervention un peu saoul n'était pas non plus recommandé !

Je vais quand même tester, sait-on jamais. Il paraît que je résiste pas trop mal à l'alcool... alors... je préfère vérifier. Je crois que je m'en voudrais toute ma vie si jamais je créais un accident.

Il grimaça un peu, mais déplacer quelqu'un, avoir un mauvais geste et le paralyser arrivait déjà de temps en temps, alors un peu saoul... il ne préférait pas imaginer de combien les risques étaient augmentés ! Il secoua un peu la tête avant de se saisir de l'objet et souffla. Il poussa un petit soupir de soulagement en voyant qu'il pouvait aller travailler. Parfait.

Je crois que je t'en dois un ! Il faudrait que tu me fasses penser à en ramener de l'appartement, j'en avais acheté quelqu’uns en cas... Quand j'ai des potes qui viennent à la maison, pour leur prouver qu'ils ne peuvent pas reprendre leur voiture parce qu'ils ont trop bu !

Certainement qu'il prenait un peu trop de précautions mais au final, il voulait juste protéger ses habits. Et puis avec son métier, il savait mieux que quiconque ce que les ravages de l'alcool pouvait faire, les risques qu'il y avait en prenant la route et il se refusait que ses potes en prennent autant ! Ils étaient finalement arrivés à la caserne où on leur annonça qu'il s'agissait d'un feu dans un appartement. Il se retint tout juste de soupirer de soulagement parce que ça ne se faisait pas, mais il réservait ses commentaires pour quand il se retrouverait seul à seul avec son amie. Ils s'étaient rapidement préparés et moins d'une dizaine de minutes plus tard ils s'étaient retrouvés face à l'appartement en feu... Et si pendant un moment s'il s'était demandé pourquoi ils avaient besoin de tant de monde sur ce coup, il comprit immédiatement en voyant les dégâts. Il eut un petit sifflement comme pour "putain il est énorme celui-là".

Heureusement qu'il n'y avait personne, parce que là je crois qu'on aurait jamais pu aller les chercher.

Le vieux bâtiment semblait tomber en ruine, alors avec ce feu, il était certain qu'ils auraient mis leurs vies en dangers en s'y engouffrant. Un de leur collègue leur annonça que les bâtiments voisins avaient été évacués et qu'ils pouvaient tous se concentrer sur le feu.

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 3 Mar - 14:39

    Un appel comme celui-ci indiquait forcément quelques choses de grave malheureusement, parce que sinon, nous serions en train de chanter, ou simplement de siroter un cocktail ou quelques choses dans ce genre là, au lieu de commencer à nous demander ce qui allait nous tomber sur la tête. Surtout que nous avions prévu de boire, un peu, pas beaucoup mais cela peut être suffisant pour prendre une mauvaise décision dans un moment pouvant être clé. Mais c'est ainsi que les choses se passent, parfois, il faut faire passer nos envies, notre bien être après notre travail. Je l'avoue clairement, je n'aime pas quand cela se produit, mais que pouvons-nous y faire ? Lorsque nous nous étions engagés, les petites lignes des petites lignes de notre contrat spécifiaient que nous pouvions être appelé de façon exceptionnelle, en cas d'incident suffisamment grave demandant la présence d'un maximum de personnes. C'est comme ça, il va falloir trouver les ressources morales pour y arriver, je le savais clairement. Dans mon esprit, j'étais déjà en train d'archiver le film que je m'étais fait du restant de cette soirée pour le changer par le nouveau, supposant. Je restais pourtant calme mais Gethin s'imaginait déjà les pires choses.

    " Nous verrons bien sur quoi nous allons tomber de toute façon, pas la peine de s'en faire, pour le moment. "

    Parce qu'une fois sur place, nous ne pourrions que constater l'étendu des dégâts sans doute, à moins qu'il ne reste des vies à sauver, je ne saurais dire. Gethin était hésitant quand à son taux d'alcoolémie, chose que je pouvais naturellement comprendre, alors je lui proposais celui que j'avais toujours dans la voiture. Cela ne coûtait rien ou presque, alors ça ne serait pas difficile de le remplacer. Je voyais qu'il n'était pas rassuré, mais visiblement, ça irait pour ce soir. Je lui souriais alors qu'il se sentait à présent rassurer de pouvoir aller travailler sereinement, du moins, le plus sereinement du monde. Il me dit qu'il m'en apporterait un de chez lui mais ce n'était pas la peine.

    " T'en fait pas pour ça, ce n'est pas comme si ça coûtait un bras. J'en rachèterais un dans un jour ou deux. "

    Je ne notifiais pas ce qu'il faisait pour ces amis, mais c'était un geste qui était tout à fait honorable. Il suffit parfois de peu pour avoir un accident, et l'alcool est bien trop présent, nous savons de quoi nous parlons malheureusement. Si certains s'étaient abstenu, des vies auraient pu être sauvées, mais ce n'est pas toujours le cas, ou alors les personnes en ressortent avec des dégâts irréversibles, changeant le cours de leur vie. Bref, nous arrivions donc à la caserne, on nous indiqua qu'il s'agissait d'un feu d'appartements. Tout de suite, je ne comprenais pas pourquoi ils avaient besoin de nous, mais en voyant l'ampleur que le feu avait pris, il était mieux d'être à plusieurs sur ce feu, il y avait déjà du monde, les bâtiments aux alentours étaient donc évacués, nous pouvions nous concentrer sur le feu. Le bâtiment semblait vieux, très vieux, et heureusement, il n'était plus salubre pour être habité. Pourtant, il y avait le feu. Criminel ou accidentel ? A vue de nez, je ne saurais dire puisque j'étais arrivé bien après le départ de celui-ci, mais nul doute que nous ferons notre petite enquête une fois le feu maitrisé. En bas de l'immeuble, je voyais un écriteau qui disait que le bâtiment allait être rasé dans une quinzaine de jours visiblement. Un feu les arrangeait presque, c'était donc douteux, mais pour le moment, nous devions lutter contre les flammes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageSam 5 Mar - 18:50

Pas la peine de s'en faire, pas la peine de s'en faire c'était certainement plus facile à dire qu'à faire ! Si elle y arrivait visiblement très bien ce n'était pas du coup le cas pour le jeune pompier. Il s'inquiétait peut-être rien mais s'ils étaient appelés c'était vraiment que cela devait être grave, ce n'était donc pas forcément quelque chose de très... disons très normal. Donc inquiétant pour Turner. Il ne savait pas quoi répondre à sa collègue alors il se contenta d'hausser un peu les épaules avant de soupirer.

Ouais, je sais  bien.. mais je ne suis pas comme toi, je n'arrive pas à me détendre... Je me pose trop de questions tout le temps, alors forcément je gamberge... et je m'inquiète. Il soupira doucement avant d'hausser les épaules Enfin ce n'est pas bien grave ceci dit, je vis quand même très bien avec !

Il avait juste parfois quelques excès de conscience pour trois fois rien, mais au final ce n'était quand même pas grand chose. Il n'y avait pas mort d'homme, il ne se rendait pas non plus forcément malade à cause de tout ça. D'ailleurs, il avait peur d'être saoul, ou d'avoir un peu trop bu intervenir. Heureusement super Penou avait ce qu'il faut sur elle ! Et le jeune homme ne tarda pas à être rassuré sur son état ! Il était apte à travailler même si maintenant il devait un de ces petits objets à sa collègue et ça c'était déjà un peu moins réjouissants ! Ces alcooltests il se dit qu'il devrait au moins un avoir toujours un sur lui ! Même s'il ne conduisait pas de voiture, pour les interventions comme ça c'était toujours utile de savoir son état ! Il faudrait qu'il y pense pendant les prochaines courses !

Oui je sais, mais quand même... C'est moi qui l'ai utilisé donc c'est à moi de te le rembourser c'est la moindre des choses je trouve !  Et j'y tiens, ce n'est pas la peine de me dire "non non", parce que sinon j'te le ferais bouffer et tu fais que j'en serai capable ! ajouta-t-il en plaisantant.

Ils ne tardèrent pas à arriver à la caserne où on les informa d'un feu d'appartement et arrivés là-bas,ils ne purent que constater les dégâts. Il n'y avait pas grand chose à faire si ce n'est éteindre le feu. Ils s’attelèrent d'ailleurs rapidement à cette tâche et si le panneau n'avait pas échapper à Turner, il préféra ne pas y penser pour l'instant et juste œuvrer pour arrêter les flammes. Un long moment plus tard, ce fut enfin le cas ! Les appartements étaient en ruines mais vu qu'il n'y avait pas de victimes, le pire était certainement passé. Les dégâts matériels n'étaient au final pas grand chose pour Turner, cela ne valait en aucun une vie humaine ! Alors qu'ils étaient sur le chemin du retour, le plus jeune se pencha vers la jeune femme.

Tu crois que quelqu'un a provoqué le feu  pour toucher une assurance ?

ça serait un peu débile parce que forcément si le feu était d'origine criminelle, les soup_ons seraient vite portés sur le propriétaire... enfin, beaucoup ne gens ne réfléchissaient pas avant d'agir alors cela était quand même probable.

Il me tarde de retrouver mon lit, j'suis rincé !

Plus question de faire la fête ou autre, il avait juste envie de se reposer après cette nuit finalement éprouvante ! Dommage pour lui, il n'avait pas pu profiter comme il l'aurait voulu de sa soirée de repos !


_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMar 15 Mar - 16:52


    Gethin était à la caserne depuis maintenant un petit moment, mais parfois, j'avais l'impression qu'il était encore un jeune premier, incapable de faire la part des choses comme je savais à présent le faire. Il faut dire que si on continue à penser de la sorte, on finit par sombrer dans les abysses de la profession, on finit plus bas que terre à trop réfléchir, à se dire qu'on aurait pu agir autrement pour sauver une vie, à se dire qu'on aurait du sauver cette personne. Je l'ai fait, mais ce me minait le moral, alors je me suis remise en question, et j'ai réussi à faire la part des choses. J'essaye de faire au mieux, parce que parfois la situation est tellement désespérée qu'il n'est pas possible de faire mieux, qu'il n'est pas possible de sauver tout le monde. C'est ainsi, il faut vivre avec mais ce sont les aléas du métier. Gethin réfléchissait trop mais visiblement, il arrivait à vivre avec, même au bout de deux années.

    " Je comprends ce que tu veux dire Gethin, mais si tu arrive à vivre, au bout d'un moment, cela va finir par te miner le moral. J'ai mis du temps à me détacher de ces choses là, mais on ne peut pas sauver tout le monde malheureusement. "

    C'est dur parfois, très dur, mais entre prendre des risques pour sauver des vies, et se suicider pour en sauver, il n'y a parfois pas une très grande différence. Je le sais parce que lorsque j'ai été sauvé de cet incendie dans mon enfance, le pompier qui a agit de la sorte a failli y laisser sa peau, il s'en est fallu de quelques instants, une vingtaine de secondes peut être, guère plus. Il a bien juger le temps qu'il possédait, mais peut être que d'autres n'auraient pas agit de la sorte. Bref, la question ne se pose plus puisque je suis là mais quand même. Gethin voulu donc s'assurer qu'il était apte au travail et ce fut heureusement le cas pour lui. Je ne sais pas ce qu'il aurait fait si cela n'avait pas été le cas très honnêtement, mais bon, il n'y avait plus de questions à se poser. Il voulait à tout prix m'en acheter un autre, alors il le ferait, je n'étais pas à cela prêt mais je n'insisterais pas plus. Je n'avais pas envie qu'il me le fasse manger après tout. Nous arrivions donc à la caserne, et nous prenions notre équipement avant de nous rendre sur les lieux. Les flammes étaient en train de déjà tout ravager et une équipe en plus ne semblait pas être de refus. Une fois l'incendie maitrisé au bout de plusieurs minutes, il me posa alors une question alors que nous étions à présent sur le chemin du retour. Un incendie pour toucher l'assurance était possible mais nos collègues feraient une petite enquête pour savoir si c'est le cas ou non. Comme ça, en arrivant au milieu de tout ce cirque, sans connaître les raisons du départ du feu, je ne pouvais rien affirmer.

    " C'est une possibilité oui. Mais je n'en sais pas assez pour l'affirmer ou l'infirmer au contraire. Il faudra voir ce que le responsable de l'enquête incendie en conclura. "

    Je dois avouer que je regarderais ces conclusions, dans quelques jours évidemment. Pour le moment, il n'en savait rien puisque l'enquête n'était pas vraiment commencée, le feu étant tout juste circonscris. Bref, il était temps que nos corps se reposent un peu, parce que mine de rien, nous étions bien fatigués. Gethin me le confirma d'ailleurs.

    " Ouais, il est tant d'aller dormir je pense. Allez, nous sommes arrivés. On se croise dans pas longtemps, c'est à dire après-demain si j'ai nos plannings en tête. "

    Nous n'avions pas été les plus actifs contre le feu mais nous avions participer activement à lutter contre celui-ci. C'était une nouvelle victoire, une de plus. Bref, il était venu le moment, de se reposer, puis ensuite de revenir ici pour de nouvelles victoires.
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Un peu de fantaisie après une dure journée - Feat Gethin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un peu de fantaisie après une dure journée - Feat Gethin
» » Après une dure journée de travail - PV EVAN
» Après une dure journée... [Sum & Chris]
» Le Sceau des Âmes
» après une dure journée [ pv greg]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Topics archivés et terminés-
Sauter vers: