Revenir en haut Aller en bas


Partagez|
Caitlyn Coonan ◊ irish blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 19:12


   



   
Caitlyn Coonan
feat Kovalenko A

   
Nom coonan. pour certains, son nom sonne comme les rires gras d'hommes alcoolisés dans un bar irlandais. son nom a le goût d'un whisky bon marché mêlé à une odeur de cendrier. son nom est associé à une bande d'apprentis gangsters qui font la Loi dans le Queens depuis bien trop longtemps. mais pour d'autres, son nom est associé à la douceur de cette voix cristalline, à ce regard clair et attendri de cette rouquine qui semble ne pas appartenir à cette famille que beaucoup pensent connaître mais que rares connaissent réellement. son nom est tout simplement le pendant positif et négatif de toute une humanité, celle de New York City. Prénom caitlyn. si pendant de nombreuses années son surnom fut double face, elle est aujourd'hui Lynn. Age vingt quatre ansNationalité et Origines américaine d'origines irlandaises Métier comptable à manhattan Tu vis dans quel quartier?queensGroupe Simple Men Membre de gang ou pas aucun mais son père est le chef d'une petite troupe de la Mob  Avatar Kovalenko A. Crédits tumblr Kovalenko


   
 ◊ peu d'assurance, elle se remet souvent en question. Presque tout le temps. Elle ne remet pas en question ses idées, ses décisions mais plutôt la manière dont on la perçoit. Elle a un sérieux complexe d'infériorité concernant son physique qu'elle n'apprécie et n'accepte toujours pas ◊ est très proche de sa famille. C'est une amie fidèle sur qui l'on peut compter à n'importe quel moment. Elle est d'une oreille attentive et possède de précieux conseils qu'elle communique toujours avec sagesse ◊ cultivée et intelligente, elle n'apprécie pas trop les discussions débiles ◊ passionnée, elle est pourtant capable de montrer les crocs quand il le faut. Son instinct de survie peut la pousser à grogner, oui. Elle a déjà grogné. Il suffit de la mettre un petit peu en danger pour se rendre qu'elle n'est pas qu'une poupée fragile mais bien plus ◊ militante, elle peut l'ouvrir assez fort quand elle a le sentiment qu'il le faut ◊ patiente. Elle n'est pas du genre à se précipiter mais plutôt à calculer.
◊ ancienne anorexique, elle surveille toujours ce qu'elle mange et fait pas mal de sport ◊  passe la plupart de ces dimanche dans le parc à côté de chez elle pour une heure de jogging ◊ passionnée de littérature, elle possède une bibliothèque assez remplie. Á une époque, les livres étaient un moyen d'évasion ◊ ne fume pas ◊ consomme rarement de l'alcool ◊ rêve du mariage et de la famille dans la parfaite petite maison ◊ possède une arme à feu numérotée et sait s'en servir, une idée de son père. Elle a obéi mais ne souhaite jamais avoir à s'en servir ◊ est suivie par une psychologue dont elle possède le numéro en cas de rechute, d'urgence ◊ a peur de la solitude mais est pourtant convaincue d'être seule ◊ pour elle, son père est un homme d'affaires. Il a toujours su lui cacher ses affaires ◊ sa mère est décédée – raisons inconnues, sujet tabou – elle n'en possède aucun souvenir ◊ griffonne toujours quand elle est au téléphone ◊ n'est pas sur Facebook ◊ s'installe toujours en tailleur quand elle se vautre dans un canapé ◊ a une mémoire photographique ◊ reste dans son bain jusqu'à ce que l'eau soit froide et que ses doigts se transforment en ceux d'une centenaire. Elle y fait des mots flêchés ou écoute tout simplement un peu de musique ◊ passionnée de vieux rock and roll, elle se rend souvent dans des concerts ◊ a peur du vide ◊ ne sait pas nager ◊ a son permis mais ne possède aucune voiture. Elle n'en a jamais eu l'utilité ◊ téléphone régulièrement avec son père mais leurs conversations restent superficielles ◊ militante, elle est toujours la première pour défendre telle ou telle cause … mais est la dernière quand il s'agit de se défendre elle-seule
   
I took this way
Tout ça en dix lignes

   
Si son nom la destinait à la voix du Vice et du crime, elle est bel et bien comptable au sein d'une entreprise cotée en Bourse. Oui, elle est cette personne qui a les yeux plongés dans des chiffres et qui se tire les cheveux en essayant de sortir des Bilans monstrueux tous les mois. Sa passion pour les chiffres, elle l'a découverte au cours du lycée. Aucune sortie. Aucun ami. Un bal catastrophique. Elle ne pouvait dès lors qu'étudier. Étudier et essayer de se trouver une voie où on ne lui demandait pas de trop parler ni de trop se montrer. Ses études l'ont éloignées quelques années de la famille – pour le plus grand plaisir du Paternel – mais désormais, elle en est devenue un peu plus proche puisque son père lui demande quelques conseils pour ses affaires. La professionnelle joue avec les chiffres, jongle avec les documents financiers. Sa vie professionnelle est stressante. Toujours sous pression mais elle s'y épanouie plus que tout au monde. Elle aime le sentiment d'avoir un tas de responsabilités, ce sentiment de voir les choses sous un autre point de vue … beaucoup plus large et pourtant plus précis.


   
PSEUDO dali AGE majeure, sevrée et vaccinée FILLE OU MEC robot assexué  PRESENCE 6 jrs sur 7 DE QUEL PAYS TU VIENS FR Tu nous connais d'où ? Partenariat SCENARIO OU INVENTEscenario
   
   



   
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 19:14


     



     
Tell us everything about you
Tout ça en 30 lignes

     

La douleur. J'avais hurlé à m'en briser les gorges vocales. J'avais hurlé au point d'avoir le goût de sang au fond de la gorge. J'avais le sentiment que la moitié de mon visage venait de m'être arraché. C'était, en réalité, bel et bien le cas. On venait de m'arracher la moitié du visage au milieu de la cuisine. Le coupable. Travis. Un chien âgé de quatre ans, Précieux compagnon de mon Père. Un chien au poil ras, aux crocs acérés et plutôt agité ce jour là, comme d'autres par ailleurs. Si mon père me voit toujours comme coupable de cet accident, je n'avais fait que me baisser pour ramasser un biscuit sec tombé sur le sol. Le chien m'avait littéralement croqué le visage, ne l'avait lâché que lorsque je m'étais écroulé sur le sol froid de la cuisine sous le coup de la douleur. Ma main s'était portée sur mon visage comme par réflexe. Des larmes se mêlaient au sang alors que deux des hommes de mon père ainsi que ce dernier découvrirent la scène, surpris.  Surpris mais non choqués. Le sang ne les choqua pas. L'un d'entre eux, Rick, s'empara d'une serviette et me la plaqua contre le visage alors qu'il enroulait ses bras autour de ma taille pour me porter jusqu'à leur voiture. Au cours du trajet, je m'évanouis. Une douleur trop vive. Trop vive pour les nerfs d'une enfant de treize ans. Cet accident transforma ma vie à tout jamais. Ce jour-là, une partie de moi disparut dans la gueule de Travis. La partie la plus précieuse sans doute parce qu'à partir de ce jour-là, je ne fis que me considérer comme une demi-femme, une demi-chose. Un rien du tout dans un monde qui ne tourne pas rond.   Oh princesse, tu es réveillée. Mon père était là, assis à mes côtés. L'odeur de l'hôpital sauta à mes narines tout comme ce poids sur mon visage. Des tonnes de bandage. Je portais la main automatiquement à mon visage mais la main chaude de mon père m'arrêta en chemin. Il ne faut pas que tu touches mon ange. Tu es blessée mais le docteur a fait quelques bandages … il ne faut pas que tu touches, d'accord? Trop d'informations dans cette petite tête déboussolée. La douleur. La peur. Je me mis à pleurer mais chaque crispation de non visage ne fit qu'augmenter la douleur. Alors, j'hurlai. Lui aussi. Moi pour la douleur. Lui parce que sa princesse souffrait sous ses yeux. Il était impuissant. Il détestait cela. Je sortis de l'hôpital après avoir brisé plusieurs miroirs.


* * *


Les rires. Les regards. Les moqueries. Le visage marqué par les cicatrices, on me donnait des surnoms plus ou moins inventifs mais tous aussi vexants les uns que les autres. Je n'avais que deux amies, si on pouvait les appeler amies. Je n'attisais que la pitié des adultes qui avaient le sentiment que ma vie était foutue. Étrangement, je partageais leur  avis.  Il suffisait de voir comment mon propre père me regardait et me considérait. Je n'étais plus sa princesse mais j'étais devenue Lynn. Une simple Lynn. Je n'étais plus que le demi portrait de ma mère. L'autre moitié était un tableau de Picasso. Un horrible tableau. Une chose affreuse et difforme que je ne pouvais même pas regarder. Assise devant mon assiette, au milieu de cet enfer autant dire la cafeteria de ce lycée, je jouais avec mes petits pois du bout de ma fourchette. Un. Deux. Cinq. Dix. Non plutôt huit. Si je me permettais de manger un petit bout de cette escalope panée, je ne pouvais m'en permettre que huit. Huit ? Impossible. Escalope panée. Le beurre réduisait les petits pois à six. Oui, six. Je bus une gorgée d'eau à chaque bouchée. Hé double face ! Tiens! On me balança  une pièce de monnaie. Référence à ce personnage dont la moitié du visage est brûlée. Je pense qu'à ce stade, je devais être à la centième fois qu'on me la faisait. Cette blague, cette remarque me rendait malade. Je saisis aussitôt mon plateau et me rendis aux toilettes. Finalement, je m'étais contenté de cinq. Assise sur la cuvette des toilettes, j'enfouis mon visage dans le creux de mes mains. Pleurer en silence était devenu un art que je maîtrisais peu à peu. Je me détestais et je ne pouvais pas me permettre de le crier. Ne pas me faire remarquer. Ne pas me faire davantage remarquer. Passer dans le décor. Être transparente.


* * *


Tu peux ouvrir les yeux Caitlyn. La voix, je la connaissais depuis deux ans. La voix du docteur Andrew Gordon. Un homme sensible qui avait décidé de redonner apparence humaine à mon visage. Quatre opérations. Cette fois-ci la dernière. Ma main tremblait doucement. Je me sentais aussi fragile que ce moineau qui s'élance du nid pour la première fois. Mon père, silencieux, avait pris une journée de congé pour être là, dans cette pièce dont l'atmosphère était devenue plus lourde. Suivie par une psychologue qui m'avait par ailleurs sorti de l'anorexie, j'étais soit disant prête à affronter ce nouveau visage. Cette nouvelle vie. Tout un avenir, selon le médecin. Doucement, j'ouvris les yeux tout en serrant le manche de ce miroir qu'on m'avait confié. Lentement, je levais le bras pour poser mon regard sur ce reflet que je ne reconnus pas tout de suite. Magique. Un instant magique où tout s'arrêta. Mon père ne pleurait pas mais je sentis au poids de son regard qu'il était heureux. Heureux pour moi. Pour lui. Pour nous. Mes doigts tremblants effleurèrent cette peau de porcelaine un peu gondolée à certains endroits mais tout de même … magiques. Cela semble un peu gonflé sous l'oeil mais c'est simplement l'après opération. D'ici quelques semaines, tout sera à la normale. dit-il à mon père. J'étais bien trop captivée par cette rousse que je ne reconnaissais toujours pas. Tournant doucement la tête sur le côté, je ne retrouvais pas ces traces de morsure sur ma joue. Alors, princesse ? Qu'est ce que tu en penses? demanda mon père. Mon coeur se serra en entendant ce surnom qu'il ne m'avait pas donné depuis des années. Je relevais la tête vers lui, laissa le miroir sur le bureau du médecin pour venir me blottir contre mon père qui, comme à son habitude, ne sut me serrer dans ses bras.

* * *

Gamine j'avais toujours imaginé que ma vie sentimentale serait un néant sans fin. Un véritable néant. Je pensais que personne n'oserait poser une main sur mon visage, sur ce corps difforme. Je croyais finir mes jours seule. Pourtant, il était là. Parfois pour plus que quelques heures. Il était dans ma vie sans que je ne m'en rende réellement compte. Lui et son regard pétillant. Ce charisme. Ce sourire. Ce sourire. Il était dans ma vie, dans mes pensées et maintenant dans mes rêves. Je fantasmais une relation qui n'était pourtant nulle part. Jamais, on ne se promenait main dans la main en plein New York. Jamais nous nous embrassions en public. Nous étions des étrangers en dehors de mon appartement. Est-ce que j'acceptais cette situation ? Oui. Est-ce que je me rendais compte que je n'étais qu'une parmi d'autres ? Oui. Mais il me donnait, même pour quelques heures, le sentiment d'être quelqu'un, d'être belle et désirable. Il me donnait ce sentiment que j'avais cherché depuis des années. Même si ce sentiment ne durait que quelques heures et que je sombrais pour les jours suivants dans les doutes les plus sombres, peu m'importait. Elles méritaient tout cela, ces quelques heures en sa compagnie. Débile aux yeux de certains, je pense aujourd'hui encore que c'est simplement une preuve d'humanité … a fortiori de faiblesse. Il serait temps de te trouver un petit mari pour s'occuper de toi, tu ne penses pas? me demanda mon père au beau milieu d'un dîner. Il leva les yeux vers moi quelques secondes. Jan est un type bien, je t'assure : donne lui au moins une chance de te prouver qu'il l'est. Je soufflais en prenant une bouchée de ce repas que je nous avais préparé. Sincèrement, je préfère pas. Je ne souhaite pas mélanger ma vie privée à ton boulot ... Elle fit une espèce de grimace désolée. Son père ne répondait rien. Ok mais juste pour que tu me laisses ensuite par la suite. poursuivit-elle, cédant finalement à ce rendez-vous organisé qu'elle allait sans doute détester.



     



     
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 19:15

Bienvenue jolie rouquine ! Hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen O'Connor
ANEMONE

❖ MESSAGES : 8679
❖ AVATAR : Steve Lund


MessageMer 25 Nov - 19:17

Biennvvenuuuueee !!!

Bon courage pour ta fiche :P :P

Si tu as la moindre question, n'hésite pas !

_________________
texte texte
Glory, on an another empty life




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luciano Gambino
ADMIN COUP DE BOULEUR

❖ MESSAGES : 1779
❖ AVATAR : Taylor Kitsch



La cruauté est essentielle si l’on veut conserver le pouvoir. Sans elle, on apparaît faible et les adversaires en profitent. Comme les chiens : celui qui aboie le plus fort devient le chef de meute. [Saviano]

MessageMer 25 Nov - 19:19

YOUHOUUUUUU

Je ne t'attendais déjà plus (oui, je suis pas patient).
Je suis ravie..
regarde, la preuve :



Et encore, là je suis soft.

Plus sérieusement, si tu as besoin de quoi que ce soit, ma boîte ouverte t'est entièrement ouverte.

_________________
 
............
“Vos parents vous ont souvent dit de ne pas jouer avec moi. Je suis la contradiction. Je suis le feu de sang-froid. Toujours avec le sourire, toujours avec les brûlures, tous les jours à quelques centimètres de la rupture. Petit sauvage est né dans la jungle de béton. Il y a les rêves que l'on fait. Il y a les rêves qui nous font. ”

Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 19:22

merci beaucoup tout le monde pour l'accueil.
jouer les personnages meurtris que personne ne veut jouer parce qu'ils sont pathétiques sont mes préférés. j'arriiiiive dans ta boite mp. I love you
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 19:37

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florence Fleury-Arnaud
MUGUET

❖ MESSAGES : 4158
❖ AVATAR : Alison Brie



MessageMer 25 Nov - 20:04

Welcome :)
Bienvenue chez toi

_________________


    « J'avais réussie à m'adapter à ma petite vie avec Eleonore, mais d'autres choses me sont encore tombées dessus. J'ai des besoins, comme tout le monde, alors j'ai couché avec un homme mais il a filmé nos ébats artistiques. Je dois donc faire face à un scandale à la sextape, et pour le moment ça tourne mal pour moi. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot. On ne rabaisse pas FIFA de la sorte, croyez moi. Si vous pensez vous débarrassez de moi, vous allez avoir les boules, je peux vous le dire. Oui, oui, vous avez bien lu. »



Récompenses des Awards 2016:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 20:28

bienvenue I love you
j'adore déjà ta plume **
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 20:56

Merci. J'ai hâte de me vous rejoindre. J'arrive tout bientôt, promis.

Ohhhh Alicja ! Merci, c'est gentil que tu aies pris la peine de lire et en plus de faire un complemtn. Ca me met la pression pour le reste de mon histoire et de ma fiche du coup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 21:01

Y'a pas de pression à avoir... Ton style d'écriture est super I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amelia Jefferson
CALLA

❖ MESSAGES : 752
❖ AVATAR : leighton meester


MessageMer 25 Nov - 21:29

Bienvenue à la maison

Déjà, super choix de scénario et puis ... CETTE ROUQUINE LA tellement magnifique !

_________________


Darkness is your candle.
Amelia J ☽ Ce doit être ça l'amour : quand le regard de l'autre voit en vous ce que vous ne voyez pas vous-mêmes, l'extrait comme une pépite dorée et vous l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 22:06

Bienvenue parmi nous ! Hâte de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Manuel Herrera
ADMIN A LA MACHETTE MAIS EN DETENTE

❖ MESSAGES : 9004



MessageMer 25 Nov - 23:20

BIENVENUE CHEZ TOI
Bon courage pour ta fiche N'hésite pas si tu as des questions, tout ça

_________________
mundo pequeño y es así

El policía tiene su fin, el ladrón roba para vivir.
Otro día en la semana, no puedo dormir
Mucho lo que consumí: bazuco y marihuana
Ofendido y señalado por la sociedad,
Criado y educado por la calle claro esta.
Ya ves, cual es mi camino,


Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageMer 25 Nov - 23:43

BIENVENUE PAR ICI ♥
En espérant que tu te plaises parmi nous.

Bon courage pour ta petite fiche et si tu as des questions, ou des besoins, n'hésites pas à venir me trouver en mp. :)
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 26 Nov - 9:07

Bienvenue chez les fous ! What a Face

Super choix de personnage ! Bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 26 Nov - 12:48

Une autre rouquiiineee !!! :D Bienvenue par ici, si tu as besoin n'hésites surtout ma belle et bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 26 Nov - 20:37

Bienvenue sur BOH!
Revenir en haut Aller en bas
❝Invité❞
Invité


MessageJeu 26 Nov - 21:05

Bienvenue par ici ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mayor Bloomberg
JONQUILLE

❖ MESSAGES : 2392


MessageJeu 26 Nov - 23:27


   



   
Bienvenue à New York
Tu es désormais des nôtres!

   

   Très bonne fiche. J'ai hâte de voir ce que tu vas en faire.

   Tu es désormais validé(e) et tu peux poster et voguer à ta guise sur le forum. Voici une liste de tous les topics qui peuvent t'être utiles pour que tu commences à jouer. Avant toute chose, tu dois recenser ton avatar par là

   Pour essayer de trouver les liens qui te manquent et rp au plus vite, tu as des coins appropriés où il te faudra créer tes propres topics où répertorier tes liens.

   Tu meurs d'envie de rp mais tu n'as toujours pas trouvé quelqu'un pour un topic, n'hésite pas à passer par pour demander si quelqu'un est disponible et motivé.

   Mais comme tu viens d'arriver, il te faut avant tout un logement et faire répertorier ton métier afin de ne pas te faire chiper ta place si celles-ci sont limitées. Si tu es flic, secouriste, pompier ou même brigand, tu devrais passer dans ce topic

   Pour le reste, il y a le flood, les jeux et toutes ces zones de détente pour partager avec les autres et vous sentir comme chez vous!

   
   N'OUBLIE PAS QUE TU AS UNE SEMAINE, A PARTIR DE TA VALIDATION, POUR LANCER TON PREMIER RP
 

   Bienvenue parmi nous, encore une fois    


   

   



   
by SerialWords.




Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞


Message

Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Coonan ◊ irish blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood of Heroes :: Become a New Yorker :: THIS IS WHO I AM :: Game over, try again.-
Sauter vers: